Politique à Nandrin

  • Dans La Rubrique de l'Électeur: la réalité des seniors dans notre commune courrier de Nandrinois "Suite "

    Lien permanent

    Le premier article dans :Dans La Rubrique de l'Électeur: la réalité des seniors dans notre commune courrier de Nandrinois clic ici

    Suite à un premier courrier, la publication des échanges sur le blog de Nandrin, Blog qui est sollicité pour la publication et l'information des suites de la dite interpellation .

    Dans le respect de la démocratie et la liberté d'expression des citoyens Nandrinois, Le Blog de Nandrin publie la demande des échanges   

    Lettre Réponse de l'Administration Communale de Nandrin en date du 05.09.18

    Lettre Réponse de l'Adm. Communale de Nandrin  05.09. 2018 Clic ici 

    Lettre Réponse de l'adm. communale 05.09.jpg1.jpg

     

    Réponse à la Réponse de l'administration courrier de Nandrinois 

    Réponse à la Réponse de l'administration. clic ici  

    Réponse à la Réponse de l'administration.jpg 2.jpg

    Suite 2 

    Réponse à la Réponse de l'administration clic ici 

    Réponse à la Réponse de l'administration 3.jpg

  • Dans la rubrique de l'électeur : On ne votera pas sur du papier recyclé !

    Lien permanent

    Tout le monde veut sauver la planète, les partis font de l’environnement un argument de « vente », le cdH a même promis de replanter des arbres pour compenser la perte due aux tracts électoraux… Et dans le même temps, on apprend que le 14 octobre prochain, on va voter sur du papier non-recyclé !

    Ce sera ainsi dans les 262 communes de Wallonie. Le SPW confirme l’info. « Nous renonçons au papier recyclé car nous craignons qu’il ne soit trop transparent », explique Nicolas Yernaux, le porteparole du Service Public de Wallonie. « Ce qui ne garantirait pas le secret du vote ».

    Mais il existe pourtant du papier recyclé non transparent ?

    « Oui, mais alors nous devions en prendre un plus épais et cela allait entraîner une dépense considérable ».

    À LA DEMANDE DE BPOST

    La Région wallonne a donc commandé 121,1 tonnes de papier non recyclé au prix de 350.000 €, à la société Igepa.

    Ces 121,1 tonnes se répartissent comme suit : 83 T de papier blanc (communales), 38 T de papier vert (provinciale) et 0,1 T de papier bleu (communes à facilités pour élections des conseillers CPAS).

    Ce papier sera distribué aux communes qui se chargeront de l’impression des bulletins de vote. Certaines s’en chargeront elles-mêmes (Liège par exemple), d’autres font appel à des imprimeurs. La SA Imprimerie Wallonne des Communes par exemple, à Alleur, va imprimer 700.000 convocations pour 70 communes et 3 millions de bulletins de vote pour 90 communes et districts.

    « Aucun de ces papiers n’est recyclé, parce que le recyclé coûte jusqu’à 30 % plus cher. Le prix du papier s’envole actuellement », indique Benoît Sonveau, administrateur délégué, qui s’interroge aussi sur la réelle « écologie » du papier recyclé.

    « Quand on voit les produits utilisés pour le blanchir, est-il vraiment plus noble ? Vous devriez faire un sujet là-dessus ! »

    À Bruxelles, le gouvernement régional a adopté une circulaire interdisant, à la demande de bpost, le papier recyclé pour les convocations.

    « Afin de mécaniser le traitement des cartes de convocations, il faut éviter certains types de papier dès l’instant où l’on n’utilise pas d’enveloppe », explique bpost. -

    Article de F. DE H

    Article clic ici 

  • Nandrinois dans un mois, le 14 octobre 2018 les élections communales et provinciales , comment voter ?

    Lien permanent

    Le vote est un devoir citoyen obligatoire pour tous .

    Le 14 octobre 2018, entre 8h00 et 13h00, vous devrez vous présenter au bureau de vote, muni de votre carte d’identité et de votre convocation. Les électeurs européens et non-européens recevront une convocation de couleur bleue.

    Les électeurs de nationalité belge recevront 2 bulletins de vote différents et estampillés au verso d’un timbre portant la date de l’élection ainsi que la mention de la commune :

    l’un de couleur blanche pour les élections communales ;

    l’autre de couleur verte pour les élections provinciales.

    Les électeurs étrangers, qui se seront inscrits au préalable recevront un seul bulletin de vote de couleur blanche. En effet, seuls les électeurs belges ont le droit de vote aux élections provinciales.

    Ensuite, vous pouvez vous rendre directement dans un des isoloirs libres afin d’émettre votre vote.

    Pour être valable, votre vote doit être émis sur une seule et même liste.

    Source info clic ici 

    Vidéo d'explication .

     

     

  • C'était en 2015 - 2016 : Nandrin L’aire multisports en bonne voie

    Lien permanent

    Le projet de 150.000 euros figure au budget 2016, voté mardi soir au conseil communal

    L e conseil communal nandrinois avait à analyser le budget 2016, mardi soir.

    A l’extraordinaire, la majorité compte aménager un espace multisports, inscrit au Programme stratégique transversal. Le lieu n’est pas encore fixé, mais le bourgmestre a rappelé son intention de voir le projet aboutir, avec ou sans subside. Le budget a été approuvé, l’opposition s’est abstenue.

     

    A Nandrin, le budget communal ordinaire à l’exercice propre prévoit un boni géné- ral de 3.100 euros avec un fonds de réserve de 878.000 euros.

    De quoi voir venir, même si le retard d’enrôlement de l’IPP prive la commune de 315.000 euros (récupérés en 2016).

    Parmi les projets de la majorité, on retrouve la construction d’une nouvelle administration communale intégrant le CPAS, la création d’une maison de quartier à Villers-le-Temple, le remplacement des préfabriqués à l’école de Villers-leTemple mais aussi l’aménagement d’un espace multisports.

    Ces intentions figurent au Programme stratégique transversal (PST) de Nandrin. Une première salve est inscrite au budget extraordinaire 2016, le reste viendra au moment de l’injection du compte.

    Le conseiller d’opposition « Pour Nandrin », Marc Evrard, a salué la réalisation de l’aire multisports pour 150.000 euros en grande partie subsidiables, un investissement selon lui « bien rentabilisé » et « utile aux nombreux jeunes de la commune. »

    L’emplacement de cette surface n’est pas encore défini.

    « Il y a trois possibilités : l’ancien terrain de tennis du Pery, un espace autour des terrains de foot (là où se trouvent les tas de terre actuels) ou près de la salle de Saint-Séverin », a précisé le bourgmestre.

    «A-t-on des certitudes de subsides quant à ce dossier ? », a demandé Benoît Ramelot, conseiller Tous Ensemble.

    « Cette aire sera faite, je m’y engage.

    Nous allons bientôt rencontrer le ministre au sujet des subsides.

    Mais même si nous ne les avons pas, nous la ferons », a assuré Michel Lemmens qui espère une fin d’aménagement en 2016.

    UNE DETTE À 2,8 MILLIONS

    La dette à Nandrin s’élève à 2.791.300 euros, soit 43 % des dépenses du budget ordinaire. Sa durée moyenne est de 7,25 ans.

    « La dette est en constante diminution, avec un taux moyen pondéré de 1,07 %, bien en-deçà de la moyenne wallonne », se félicite le mayeur.

    Marc Evrard s’est inquiété d’un « probable emprunt pour financer la nouvelle maison communale, ce qui augmenterait la dette. »

    « Nous avons la capacité de la financer sur fonds propres (2 millions d’euros).

    Cela dit, si nous avons l’occasion d’emprunter à taux zéro, nous vous solliciterons ! La commune n’a plus souscrit d’emprunt depuis 2011, malgré le foot », a répondu Michel Lemmens. Le budget communal a été voté par la majorité, l’opposition (TE et PN) s’est abstenue.

     

     

    La dotation communale au CPAS diminue de 50.000 €

     

    > La dotation communale au CPAS diminue de 50.000 euros (480.000 € au lieu de 530.000€, sur un budget de 1,450 million d’€).

    « Pourquoi ? Cela correspond à 10 % de l’intervention communale », s’est étonné Marc Evrard.

    « C’est un choix du Collège », a affirmé la majorité avant d’évoquer la fermeture de la crèche il y a trois ans et la préparation des synergies (notamment de personnel) entre commune et CPAS. « Nous avons l’économie de 2 agents administratifs », ajoute le bourgmestre.

     L’ACAN, l’association des Commerçants et Artisans de Nandrin, reçoit une dotation de 3.000 euros, ce qui a étonné Marc Evrard : « Est-ce le rôle du pouvoir public de subsidier une association représentée par des indépendants ? ».

    « Cet argent sert à organiser le Grand Feu et l’Apéro des Nandrinois », a indiqué Michel Lemmens. -

     

    Source Sudpresse Sudinfo article ANNICK GOVAERS

     

    Article complet clic ici 

  • Les impacts du rond-point du Monastère à Nandrin, question d'un conseiller communal

    Lien permanent

    La route du Condroz a également été abordée lors des questions d’actualité.

    Le chantier d’aménagement du rond-point du Monastère étant imminent (il débute lundi prochain), Marc Evrard a demandé à la majorité si elle comptait prendre des dispositions pour éviter que le trafic ne se reporte dans les rues du village lors de la durée des travaux.

    « Non pas pour ralentir la circulation car avec les travaux, cela va déjà être le cas mais pour empêcher les poids lourds d’emprunter des voiries non adaptées à un tel charroi. »

    «  J’ai eu l’info ce week-end qu’une berme centrale allait être installée à hauteur du rond-point de la pêcherie, limitrophe avec Nandrin, donc on ne pourra pas tourner à gauche. Les rues Famioul et Petit Fraineux seront aussi fermées.

    Nous allons d’abord voir comment la circulation « normale » va se fluidifier d’elle-même avant de mesurer l’impact et décider des mesures à prendre.

    Pour ce qui est des camions, ceux des carriers d’Anthisnes avaient l’obligation de prendre la rue Famioul et redescendre par les 36 tournants. Nous demandons à la carrière d’établir des itinéraires bis. Le ramassage des immondices est une autre problématique  », relève Michel Lemmens.

    Article complet clic ici 

    Article PAR A.G

  • Les Ecolos de Nandrin se présentent, mais pas l’échevine de Potter

    Lien permanent

    Le suspense est levé. Les Ecolos de Nandrin, représentés au sein de la majorité actuelle par l’échevine Anne de Potter et le conseiller communal Guy Brassel, ont décidé de se soumettre une nouvelle fois aux suffrages des électeurs nandrinois.

    Selon la nouvelle règle éditoriale SI : L' article complet PAR ANNICK GOVAERS clic ici 

     

    Lire la suite

  • Dans La Rubrique de l'Électeur: la réalité des seniors dans notre commune courrier de Nandrinois

    Lien permanent

    Nandrin , le 06/08/2018                    Danielle & Jean Schoemans - Volvert
                                                                        4550 Nandrin

     


    Concerne : la réalité des seniors dans notre commune


    A l’attention du Bourgmestre et du Collège Communal de Nandrin

     

    Monsieur le Bourmestre ,

    Mesdames et Messieurs les Echevins ,


    L’année électorale est, vous en conviendrez, l’occasion d’intéresser les élus aux satisfactions, remarques, idées ou inquiétudes des citoyens, quoiqu’il serait légitime que le soucis du citoyen
    s’exprime tout au long de votre mandat.

    Nous habitons depuis seize ans dans la commune, nous y sommes heureux , confortablement installés dans un environnement calme et amical. Nous y vivons une retraite tranquille et néanmoins active.

    Nous constatons pourtant, avec des voisins et amis habitant dans diverses entités de la commune que la qualité des services à la population ne s’est guère améliorée d’année en année.
    Vous gérez la commune en « bons pères et mères de famille », vos budgets sont équilibrés, la dette est raisonnable et vous augmentez bon an le bas de laine communal. On peut difficilement vous reprocher de « faire des folies ». C’est pourtant cette « sagesse » que nous questionnons.

    Nous sommes, à Nandrin, des privilégiés. Le revenu par habitant est parmi les plus élevés de la province si ce n’est de la Wallonie, la taxe sur les personnes physiques est d’ailleurs en rapport avec ce bien-être.
    Pourtant, nous n’avons, par exemple, qu’une seule salle de sport pour 6.000 habitant. Et notre partenariat avec d’autres communes pour la construction d’un hall omnisports ne résout pas le problème. Comparaison n’est pas raison, mais il se fait que nous avons des amis dans une autre commune wallonne, en Gaume, dont la population et le revenu moyen sont sensiblement identiques au nôtre : Etalle, 6.000 habitants, 3 halls omnisports de belle taille. Ces salles ont été financées pas des prêts préférentiels et l’intervention d’organismes régionaux.
    Notre salle de Villers-le-Temple est désuète, elle est trop petite pour organiser des manifestations d’un certain niveau, le système de chauffage est trop bruyant, et le sol est souvent . . . glacial. En hiver, les enfants de l’école primaire ont la priorité pendant les récréations, ce qui est légitime, mais cela implique que les personnes présentes à ces heures-là, souvent des retraités, doivent interrompre leur activité sportive. Une commune riche, ne devrait-elle pas offrir une alternative pour que chacun y trouve son compte ?
    Ce qui est vrai pour la salle de sport l’est aussi pour les activités de plein air. Les marcheurs et amateurs de vélo prennent des risques d’accidents sur les routes de notre commune, pauvre en sentiers et chemins balisés.

    Les personnes âgées, souvent encore actives, représentent un tiers de la population ( et une proportion plus importante d’électeurs ). Vous savez à quel point le diable est dans les détails :

    sur le moteur de recherche du site de la commune, nous avons tapé les mots suivants : troisième âge, retraités, pensionnés, seniors, aînés. Pour tous mots, le moteur de recherche a indiqué la formule : »Il y a 0 élément qui correspond à vos termes de recherche ». Sans doute le moteur de recherche n’est-il pas à jour, mais il fonctionne pour d’autres mots-clés.

    Nous avons l’impression que la commune n’intervient que très peu dans les manifestations organisées sur son territoire, qu’elle se repose sur les initiatives privées ou personnelles. N’est-ce pas votre rôle, votre fonction de dynamiser le quotidien des citoyens, au-delà des excursions de «3x20 » et plus ?

    Ce qui nous amène à la source de notre inquiétude : Nandrin est-elle condamnée à n’être qu’une cité-dortoir ou un « mouroir de luxe ? Nos élus ne sont-ils que de sages gestionnaires soucieux des deniers publics, peu enclins à jouer un rôle plus . . . politique ?
    Après tout, Monsieur le Bourgmestre, vous avez déclaré que les tâches de la police locale étaient compliquées par des missions relatives à la lutte contre le terrorisme, et notre commune est adhérente du réseau éducatif « Territoire de la mémoire ». Permettez à des gens qui sont nés peu de temps après la guerre de vous rappeler que les dangers extrémistes qui menacent la population et particulièrement notre jeunesse sont réels. Les édiles communaux ne sont-ils pas en première ligne pour faire front à ces dangers potentiels en menant des politiques proactives, optimistes et ambitieuses pour que le quotidien des citoyens ne se résume pas à un individualisme forcené ?

    Vous pourriez nous reprocher, à juste titre, de ne pas être assez présents dans la vie communale.
    Nous n’y avons sans doute pas encore trouvé le créneau qui nous convenait.

    Ce courrier n’est pas partisan, vos adversaires aux élections communales devrons s’ils « enlèvent »la commune , faire face aux mêmes réalités, et pour peu que l’on en sache , ils ne prévoient pas non plus un « activisme communal » particulier dans leur programme
    Sans doute est-ce une conception du communalisme vieille de cinquante ans qui consiste à gérer une commune plutôt que de la diriger.
    Peut-être avons nous tort de nous inquiéter.

    Recevez, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins, l’expression de nos meilleures salutations.

    Danielle & Jean Schoemans-Volvert

     

    Lettre pour l'administration communale août 2018 clic ici.doc

    Lettre pour l'administration communale août 2018 clic ici.docx

     

    LA RUBRIQUE DE L'ÉLECTEUR

       
  • Il y aura bien une liste du bourgmestre à Nandrin

    Lien permanent

    Le 27 août dernier, les Nandrinois ont reçu dans leur boîte aux lettres un flyer de la part du bourgmestre sortant, Michel Lemmens, pour leur annoncer qu’il se présentait bien aux élections communales et était candidat à sa propre succession. «  Je me présenterai à vos suffrages à la tête d’une nouvelle équipe rajeunie, enthousiaste et positive  », y annonce-t-il.

     

    Selon la nouvelle règle éditoriale SI :Voir l'Article Complet PAR ANNICK GOVAERS  clic ici 

     

    Lire la suite

  • Voir ou revoir Michel Lemmens Bourgmestre de Nandrin dans les 48 heures des Bourgmestres en province de Liège

    Lien permanent

     

     

    Nandrin : Michel Lemmens
  • Dans la rubrique de l'électeur Voter pour la première fois 18 ans, l’âge du premier vote !

    Lien permanent

    Atteindre la majorité représente un tournant dans la vie d’un jeune.

    Tout particulièrement cette année puisque votre enfant devra voter pour la première fois ce 14 octobre 2018. Voici quelques conseils pour l’aider.

    Il ne sait pas pour qui voter.

    Que pouvez-vous faire ?

    Les canaux pour s’informer des idées et programmes des partis et candidats sont nombreux. Il y a d’abord les tracts et autres courriers qui atterrissent dans votre boîte aux lettres.

    À rappeler à votre jeune : pour séduire un maximum d’électeurs, les partis ont tendance à atténuer leurs spécificités.

    D’où cette (fausse) impression que toutes les formations politiques défendent les mêmes idées.

    Pour y voir plus clair, mieux vaut potasser les programmes disponibles en ligne sur les sites des différents partis. Autre possibilité : les médias qui décryptent les programmes et donnent la parole aux candidats (rendez-vous aussi sur leligueur. be).

    Dernière possibilité pour que votre jeune aille voter en connaissance de cause : assister à un débat dans les locales des partis, les associations, les maisons de jeunes, les universités… Et si, au contraire, votre jeune a des idées bien arrêtées, qui ne correspondent pas aux vôtres ? Dites-vous qu’il est adulte, qu’il fait ses choix et que vous ne pouvez plus – hélas, peut-être - y faire grand-chose.

    Votre jeune veut s’abstenir.

    Que lui dire ?

    D’abord, lui rappeler que la Belgique est - avec le Luxembourg et la Grèce - un des trois pays de l’Union européenne où le vote est obligatoire. L’abstention est passible d’une amende de 30 à 60 euros la première fois et pouvant aller jusqu’à 150 euros en cas de récidive.

    Plutôt que d’agiter la menace d’une éventuelle sanction - dans les faits, les abstentionnistes n’ont pas été poursuivis ces dernières années -, pourquoi ne pas aussi lui rappeler que le vote est un droit, celui d’avoir son mot à dire à propos du choix des personnes qui dirigent le pays en son nom. Un droit que bon nombre d’habitants de la planète ne possèdent toujours pas.

    Il vous rétorque qu’une seule voix, la sienne, n’a aucun impact ?

    Il a raison !

    Par contre, les voix qui s’additionnent peuvent, ensemble, faire basculer les choses. Et si vous êtes à court d’arguments, surfez avec votre jeune sur www.faussesbonnesexcuses.be : une manière amusante de lancer la discussion sur l’abstention. Si vraiment, votre jeune n’est d’accord avec aucun parti, il lui reste le vote blanc .

    Quel mode d’emploi pour voter valablement ?

    Une fois dans l’isoloir, deux possibilités s’offrent à l’électeur : voter en case de tête ou effectuer un vote de préférence. Dans le premier cas, on noircit (ou on coche avec son crayon optique) la case qui se trouve en haut de la liste : voter ainsi signifie que l’on est d’accord avec l’ordre dans lequel les candidats ont été placés.

    Le vote va donc être attribué en priorité aux hommes et femmes qui occupent les premières places sur la liste.

    Dans le second cas, on vote pour un ou plusieurs candidats (sans limite de nombre) toujours sur une même liste : le vote ira alors aux personnes choisies.

    Lorsqu’on effectue un vote de préférence, il est possible de choisir les candidats effectifs (qui siègeront s’ils sont élus) et/ou les candidats suppléants (qui constitueront une réserve pour remplacer les candidats effectifs).

    On dit que les votes nuls et blancs vont à la majorité. Vrai ?

    Contrairement à ce que l’on croit souvent, les votes nuls et blancs ne vont pas au(x) parti(s) vainqueur(s), ni à aucun autre parti d’ailleurs : ils ne sont pas pris en compte pour l’attribution des sièges.

    Est considéré comme nul, un vote dont le bulletin contient des ratures, des dessins ou des annotations ou encore, où l’électeur a voté pour plusieurs candidats, sur différentes listes. À rappeler à votre jeune qui voudrait s’amuser à griffonner son bulletin sans avoir conscience des conséquences : son vote ne sera pas pris en compte.

    Avec le vote électronique, le vote nul n’est plus possible. Tandis que le vote blanc, lui, est toujours faisable : il consiste à ne cocher aucune case, ce qui signifie que l’on n’est d’accord avec aucune liste.

    Pour ces trois élections, doit-on voter pour le même parti ?

    Ce 25 mai, ce n’est pas à une mais à trois élections que les citoyens sont convoqués. Dans l’ordre, on votera pour l’élection du Parlement européen, de la Chambre des représentants (et non plus pour le Sénat, ce qui est nouveau !) et du Parlement régional (wallon, bruxellois ou flamand). Les habitants de la Communauté germanophone voteront, eux, une quatrième fois : pour le Parlement de leur Communauté. Rien ne vous oblige à voter pour le même parti lors de ces différentes élections.

    D’ailleurs, ils ne sont pas nécessairement tous représentés pour chacune des élections et les candidats ne peuvent pas cumuler.

    Vous voulez voir l’ensemble des listes avant de vous retrouver dans l’isoloir ?

    Rendez-vous sur le site officiel : www.elections.fgov.be.

    Et si votre jeune fait une soupe avec les différents niveaux de pouvoir en Belgique et en Europe, mettez-lui les dossiers de l’Actu jeunes entre les mains. Peut-on voter par procuration lorsqu’on est en examen ? Le 25 mai, la plupart des étudiants seront en blocus ou même à la veille d’un examen. Pas simple, par exemple, de venir voter à Arlon alors que l’on étudie à Bruxelles. Les étudiants ont le droit de voter par procuration.

    Les démarches ?

    Faire remplir, auprès de la direction de l’établissement scolaire, un certificat attestant l’impossibilité de venir voter. Remplir le formulaire de procuration.

    Ces deux documents peuvent être téléchargés via www.elections. fgov.be.

    Ces deux documents devront être remis à la personne (le mandataire) qui va voter au nom de votre étudiant. Pas obligé donc de passer par la commune.

    Par contre, cette dernière démarche est obligatoire si votre jeune est dans l’impossibilité de voter pour d’autres raisons que scolaires, notamment s’il est en séjour vacances à l’étranger.

    Attention, si vous avez plusieurs étudiants : un électeur ne peut recevoir qu’une procuration maximum. Le mandataire doit se rendre dans le bureau de vote qui a été assigné à la personne qui donne procuration.

    À partir de quel âge peut-on être assesseur ?

    Depuis 2007, l’âge minimum pour être assesseur a été abaissé à 18 ans. Si votre jeune est convoqué pour cette fonction et qu’il ne peut la remplir pour cause de blocus, il peut demander à être dispensé.

    Les démarches ?

    Faire remplir, auprès de la direction de son établissement scolaire, un certificat attestant l’impossibilité d’assurer la fonction d’assesseur.

    Puis l’envoyer au président du bureau principal de canton, accompagné d’une lettre. Le certificat ainsi qu’une lettre-type sont téléchargeables sur le site officiel. Mon jeune est en kot.

     

    Ses déplacements peuvent-il être remboursés ?

    Effectivement, dans certains cas - dont celui des étudiants qui séjournent dans une autre commune que celle où ils doivent voter - il est possible de se faire rembourser les frais de déplacement. Le montant du remboursement équivaut à un trajet aller-retour en train (2e classe), même si le déplacement est effectué en voiture.

    Que faire pour cela ?

    Renvoyer, endéans les trois mois, les documents suivants au Service public fédéral intérieur : la convocation électorale, l’attestation de remboursement ainsi qu’une autre de l’établissement scolaire et éventuellement le titre de transport utilisé. Il a égaré sa convocation électorale.

    Que faire ?

    Une copie de la convocation électorale (perdue ou non reçue) peut toujours être obtenue auprès du secrétariat communal, d’ailleurs ouvert le matin des élections. Si malgré tout, votre jeune n’est pas en possession de sa convocation (ou d’une copie de celle-ci), il peut se présenter au bureau de vote qui lui a été assigné avec sa seule carte d’identité.

    Attention !

    Cette dernière est dans tous les cas obligatoire pour voter : en cas de perte ou de vol, il faut être en possession d’une attestation temporaire de carte d’identité délivrée par la police.

    Article de ANOUCK THIBAUT

    Source 

  • «PourNandrin citoyenne» présente ses 17 candidats

    Lien permanent

    «  On croit en nos chances. On a beaucoup travaillé, et on a défendu nos avis même si parfois, ils n’étaient pas populaires.  » Le conseiller Marc Evrard (Pour Nandrin) présentait ce jeudi la liste « Pour Nandrin, citoyenne » (PNc) qu’il emmène.

    17 candidats, dont 12 nouveaux, se veulent ainsi une alternative à la majorité. Parmi eux notamment, un trio de tête de «  personnes expérimentées  » avec notamment Marc Evrard (67), Viviane Jacquart (70) et Bogdan Piotrowski (58). La seconde candidate faisait partie de la liste Expressions communes (l’actuelle majorité ) lors des dernières élections, tout comme Antoine Biémont (68) qui clôture la liste.

    «  Je suis très sensible à l’éthique et aux valeurs de respect. Voilà pourquoi j’ai choisi de rejoindre la liste PNc  », explique-t-elle. Un des indices de l’implosion de la majorité, selon Marc Evrard. «  On compte pas moins de cinq listes dans une commune de 6.000 habitants. C’est inédit et révélateur d’un sérieux malaise au sein de la majorité  », commente-t-il.

    Parmi les nouveaux venus sur la liste figure Floriane Paquay-Royer (20), fille de l’ancienne candidate PN Noëlla Royer. «  J’aimerais voir apparaître plus d’activités et de structures pour les jeunes  », dit-elle. «  Il n’existe par exemple aucune aire de jeux ici.  »

    Après une consultation lancée en avril auquel environ 70 personnes ont répondu, la liste a établi une liste de 36 propositions dont 12 enjeux prioritaires. Parmi eux notamment, la réfection globale du quartier du Pery. «  Trois candidats de notre liste y résident, c’est un signe fort  », sourit Marc Evrard. «  C’est le village sacrifié de Nandrin.  »

    Autre priorité pour le groupe : la convivialité. «  Si nous sommes au pouvoir, nous n’établirons pas un climat de calomnies comme on peut le ressentir actuellement en politique  », continue la tête de liste. «  On désire également rendre la vie associative plus dynamique.  »

    PNc compte également mettre en place un bilan annuel de l’action politique de chaque élu. «  Un conseiller n’a rien fichu ? Et bien dans ce cas, qu’il le dise  », lance Marc Evrard. «  Dans la majorité comme dans l’opposition, certains n’ont rien fait.  » Il souhaite également mettre en place un droit d’interpellation citoyen, et un président de Conseil. Le groupe couchera sur papier son programme complet début septembre.

    Article et photo de J.G.

    Article complet version digitale Ma Meuse H-W clic ici 

     La Liste 

     

    1. Marc Evrard (Nandrin)

    2. Viviane Jacquart (Nandrin)

    3. Bogdan Piotrowski (Nandrin)

    4. Valérie Dumont (Quatre-Bras)

    5. Jean-François Girardi (Fraineux)

    6. Floriane Royer (Fraineux)

    7. Philippe Mercier (Nandrin)

    8. Déborah d’Onofrio (St-Séverin)

    9. Corentin Rulot (Nandrin)

    10. Cindy Gurnade (Villers-le-Temple)

    11. Emile Warzée (Fraineux)

    12. Jeanine Evrard (St-Séverin)

    13. Joseph Vermeulen

    (Villers-le-Temple)

    14. Niki Karikas (Fraineux)

    15. Jean-Pol Gurnade (Villers-le-Temple)

    16. Jessica Tavernier (Villers-le-Temple)

    17. Antoine Biémont (Nandrin)

     

    Les Communales 2018

  • Dans la rubrique de l'électeur sur le blog de Nandrin : Je vote Mode d'emploi 2018-2019

    Lien permanent

    Quand voter ?
    pourquoi voter ?
    Un droit acquis
    Une obligation
    Un devoir
    Un acte personnel
    Un acte réfléchi
    comment voTer ?
    Avant le vote : la convocation
    Pendant le vote
    Le bureau de vote
    Qui peut voter ?
    Comment voter valablement ?
    Le vote par procuration
    Se rendre au bureau de vote
    Être assesseur
    Après le vote : les résultats
    Qui est élu ? 20
    Représentation proportionnelle et coalition
    La majorité et l’opposition
    tabLe dEs matierEs
    TestE tEs connaissances !
    les centres infor jeunes
    pour qui voter ?

     

    Brochure_Elections_2018_2019.pdf clic ici

    Source Info  clic ici

    38793886_360761501128314_6184884018706644992_n.jpg

    http://electionslocales.wallonie.be

  • Dans la Rubrique de l' électeur à Nandrin:Une question pour tous les élus sortants se représentant ainsi qu’à tous les nouveaux candidats de toutes les listes confondues

    Lien permanent

    Une question adressé à tous les élus sortants se représentant ainsi qu’à tous les nouveaux candidats de toutes les listes confondues se présentant dans le cadre des prochaines élections communales à Nandrin. 

     

    Qui va se prêter au jeu ? afin d 'ouvrir un endroit de débat et de démocratie dans le respect de la liberté d'expression 

     

    Question :

    Par la nouvelle possibilité qui s’offre au citoyen de s’adresser à tous les élus potentiels pour la prochaine législature, j’aurai une seule et unique question que j’adresse à tous les élus sortants se représentant ainsi qu’à tous les nouveaux candidats de toutes les listes confondues se présentant dans le cadre des prochaines élections communales à Nandrin.

     

    Madame, Monsieur, avez-vous conscience et prendrez-vous en considération le fait que le site du Péry est devenu la « poubelle de Nandrin », et porterez-vous un intérêt sincère, qui ne soit pas seulement un effet d’annonce, pour vous donner les moyens, la capacité de rendre au Péry et ses alentours la quiétude pour laquelle les riverains doivent perpétuellement se battre.

     

    Si la question vous interpelle, en attente de vous lire pour récolter vos réactions diverses, vos éventuels engagements politiques concernant la pérennité et le respect de tout un quartier sacrifié depuis une bonne décennie.

     

    Bonne campagne et salutations respectueuses à toutes et tous.

     

    Daniel Giltay, secrétaire du CRAVN (Collectif pour la Ruralité et l’Art de Vivre à Nandrin).

  • Rubrique de l'électeur à Nandrin : La procuration !!!

    Lien permanent

    Tous les électeurs ont l’obligation d’aller voter dans le bureau de vote indiqué sur leur lettre de convocation. Si toutefois vous vous trouvez dans l’impossibilité d’aller voter, vous pouvez donner une procuration à une personne de confiance qui, elle-même, a la qualité d’électeur.

    Attention L’octroi d’une procuration ne peut se faire que si votre absence se justifie par les motifs repris dans le tableau ci-dessous.

     

    formulaire de procuration 

     

    Procuration  Motifs  Pièce justificative clic ici

     

     

    Source info

     

     

  • La Rubrique de L'électeur sur le Blog de Nandrin

    Lien permanent

    Nandrinois , Nandrinoise ,

    les élections communales et provinciales du 14 octobre 2018.

    Le 14 octobre 2018, vous serez amené à choisir vos représentants communaux et provinciaux pour les six prochaines années.

    En Belgique, le vote est obligatoire.

    Les ressortissants européens et non-européens ont également le droit de voter mais uniquement pour l’élection communale.

    Le Blog de Nandrin est un endroit de liberté d'expression jusqu’à maintenant , la démocratie et la liberté d'expression est une chance pour un peuple .

    Dans l'esprit de cette démocratie et liberté d'expression , le blog ouvre une rubrique intitulée la rubrique de l'électeur .

     

    Un lecteur m'en a donné l'idée il y a plusieurs mois , effectivement l'électeur ne sais pas toujours certaine démarches , certaines obligations .

    Mais bien plus encore !!! 

     

    Permettre à l'électeur de poser des questions aux candidats politiques se présentent sur les listes du village .

    Tout en espèrent qu'ils accepteront tous de jouer le jeu .

    Bien entendu pour les questions, il y aura un règlement de conduite .

    Pas d'injure !!!

    Pas de pseudo style : le pigeons payeur , lemerdeur , laraleuse , Jésus ,stthomas ,etc .

    Il est bien dans la vie d'assumer !!! 

    Je sais que cette règle va fortement diminuer le nombre de commentaires .

     

    Donc un mail au nandrin.blog@gmail.com ou en commentaire dans la rubrique .

    Avec votre question ou vos questions et le candidat ou les candidats à qui vous poser la ou les question(s)  

    Des questions également au Blog seront possible dans le cadre des élections, le blog fera son possible afin de donner les informations souhaitées par le lecteur.

    Le candidat ou les candidats interpellé(s) pourront répondre soit en commentaire sous le poste (article) de la question ,soit par mail et un poste (article ) sera publié .

     

    Pour les candidats il existe une rubrique sur le blog  Les Communales 2018

     

     

  • Même la RTBF.BE fait un article sur Nandrin, elle titre: Polémique gitane à Nandrin, suite et fin

    Lien permanent

    Polémique gitane à Nandrin, suite et fin clic ici

     
     
     
    La RTBF.BE info, donne les explications du bourgmestre de Nandrin, suite à la venue des Gitans , gens du voyage à Nandrin dans l'interview sur son site par Michel Gretry.
     
    L'article de la RTBF.BE Clic ici 

  • Les gitans ont quitté le terrain de foot du Péry à Nandrin, titre l'édition digitale de H-W

    Lien permanent

    Les 30 caravanes qui se sont installées de force le 3 août dernier sur le terrain de foot du Péry à Nandrin ont quitté les lieux ce samedi après-midi. Après concertation avec le responsable de la communauté gitane, le bourgmestre Michel Lemmens avait accepté pendant la semaine qu’il reste jusqu’à cette date. Ce qui avait été convenu a été respecté. «  Les deux dernières caravanes sont sur le départ  », a pu constater le bourgmestre vers 16h. « Nous allons maintenant faire en sorte de rendre ce terrain, qui est un terrain de foot, inaccessible ». Des blocs de bétons seront posés à l’entrée.

    PAR M-CL.G.

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

    Article complet et explication du bourgmestre Michel lemmens  clic ici 

     

    Les photos du départ clic ici 

  • Bientôt la rentrée des classes à Nandrin petit retour dans l'histoire

    Lien permanent

    Petit retour dans l'histoire des modules préfabriqués scolaires provisoire à Nandrin , Villers le Temple , Saint Séverin .

    1932777836.2.JPGL'histoire commence en 1995 L'échevin Guy Mottet fraîchement élu sous l'étiquette Nandrin 2000  doit dans l'urgence trouver une solution provisoire pour les deux implantations communales .

     législature 1994 => 2000 

    Guy Mottet a été échevin de l'enseignement de Nandrin 2000 en 1994 => 2000 et de 2000 =>2006 

    Est arrivé Daniel Pollain échevin de l'enseignement sous l'étiquette UPN en 2006=> 2012 et de EC 2012 => 2018 toujours échevin de l'enseignement ainsi que 1 er échevin.

    Achat d’un module préfabriqué temporaire, pour la garderie et l’accueil extrascolaire de Villers-le-Temple

    Un module neuf

    Ce container, neuf, mesure 12 mètres sur 5,5m et est destiné à un usage de garderie et d’accueil extrascolaire uniquement, pas de classe donc.

    Il est installé à côté de l’Espace des Templiers, dans la nouvelle cour.

    Le module restera garderie jusqu’à la construction de ces nouveaux bâtiments scolaires.

    «  Les sanitaires sont juste à côté  », le raccordement électrique sera effectué par la commune.

     

    Extrait Article de A.G. Source Sudinfo de février 2017 article sur le blog au sujet des modules préfabriqués de 1995 

    villers le temple.JPG« N’en profiterait-on pas pour installer la climatisation dans les préfabriqués? », a suggéré Marc Evrard, PNc.

    « Seuls les containers sont conformes, quoi que vous en pensiez, ils ne sont pas si effrayants!

    Ma fille y est et s’en porte très bien.

    Il n’y a pas de plainte », a lancé Michel Lemmens, le bourgmestre EC.

    «Courant 2018, les locaux de la nouvelle Maison du village seront mis à disposition de l’école communale et de l’Accueil temps libre.

    Le temps des travaux (4 ou 5 ans), il faudra sûrement louer d’autres containers.

    Mais la volonté est bien de remplacer les préfabriqués par un bâtiment en dur qui abritera l’ensemble des classes maternelles. La climatisation existe dans l’un des containers de Villers mais n’est pas utilisée… », a ajouté Daniel Pollain EC.

    « Pourquoi voulez-vous remplacer les containers s’ils sont si satisfaisants, comme le prétend le bourgmestre? Cela ne s’apparenterait-il pas à une dépense inutile ?», a rétorqué Marc Evrard PNc.

    Article de A.G. Source Sudinfo 

     

    Juillet 2018 le module préfabriqué provisoire, plus moderne de 23 ans, est en place, depuis quelques jours dans la cour de l'école de Villers le Temple .

    38763901_1816255685133754_3987053046076014592_n.jpg

     

    38813775_467687163640127_4264530073954025472_n.jpg

     Achat d’un module préfabriqué temporaire, pour la garderie et l’accueil extrascolaire de Villers-le-Temple

    Dédoublement des classes à Villers et Saint-Séverin école communale de Nandrin

    Le remplacement des containers à Villers le Temple Nandrin , réclamé par l’opposition, sera l’investissement prioritaire en 2018

     

    Mise en conformité de l’installation électrique des écoles communales de Nandrin

                                             

    Préfabriqué provisire de 1995

    1932777836.2.JPG

    Module préfabriqué temporaire 2018

    38763901_1816255685133754_3987053046076014592_n.jpg

    Lire la suite

  • Les mesures prises par l'autorité communale en raison de l'installation d'un camp de gitans à Nandrin

    Lien permanent

    Il semblerait que la réaction ne se soit pas fait attendre .

    Le bourgmestre Michel Lemmens réagissait déjà par écrit auprès des riverains le soir même .

    Et annonçait les mesures mises en place.

    Sic " 

    Aucune autorisation n'a été autorisée pour la venue de ces personnes qui sont donc en situation illégale. 

    Après concertation avec les responsables de la Zone de Police, il a été décidé de laisser la situation en l'état et d'expulser ces personnes ce lundi 06/08/2018 avec le renfort de personnel. 

    Le bourgmestre à par ailleurs demandé aux services de police une surveillance renforcée des lieux."

     

    Installation d'un camp de Gitans au Péry Fraineux Nandrin aujourd'hui 3 août 2018

     

    Erratum : à la demande de Daniel Pollain 1 er échevin de la commune de Nandrin

  • L'évolution de la construction des logements sociaux de Fraineux Nandrin

    Lien permanent

    Fin des congés du bâtiment , coup d'envoie des constructions aux tiges des saules à Yernée Fraineux . 

    38260476_10216037318516019_3915885287657439232_n.jpg

     

    Logements sociaux rejetés à Nandrin:clic ici  la conseillère de majorité Murielle Brandt se retourne contre son groupe

    Fin du blocage à Nandrin:clic ici la conseillère Murielle Brandt (cdH) accède à la présidence du CPAS

    Coup de théâtre au Conseil communal de Nandrin clic ici ce mardi 21 juin 2016

    Logements sociaux de Fraineux Nandrin, la Région accorde de nouveau le permis clic ici

    Le permis du dossier polémique des huit logements sociaux à Fraineux est annulé clic ici

     

    Article du 8 Novembre 2017

    Le permis du dossier polémique des huit logements sociaux à Fraineux est annulé clic ici

    Article le 1 er février 2017 

    La construction de 8 logements sociaux approuvée à Nandrin clic ici

    Article du 21 octobre 2014 

    Nandrin 8 habitations sociales rue Tige des Saules clic ici

    Logements sociaux à Yernée-Fraineux: le combat juridique continue clic ici 

  • Ce sont les premiers à sortir du bois; 7 nouveaux candidats sur la liste «TE»

    Lien permanent

    Si Eric Cop a bien une qualité, c’est la pugnacité. Le conseiller communal sortant d’opposition, élu pour la première fois en 2012 alors qu’il était depuis peu Nandrinois, désormais tête de liste du groupe Tous Ensemble, s’est lancé à l’assaut des élections communales comme on prépare une élection syndicale. «  Quand j’étais chez ArcelorMittal, j’ai participé à six élections à la CSC depuis 1987... et je n’ai jamais perdu. L’élection communale, je compte bien la gagner de la même façon  », lance l’ancien président syndical CSC d’Arcelor. Pour cela, il a tenu à bien s’entourer. D’abord de ses colistiers du conseil communal, Alain Henry et Vincent Licata, et puis de nouveaux venus de qualité. «  J’ai tout bien étudié, réfléchi, jusqu’à la signification du numéro des candidats !  ». Et pour convaincre ces derniers de le rejoindre, la tête de liste a misé sur son capital sympathie mais aussi sa force de persuasion. «  Cela a pris des mois, mais nous avons tous fini par accepter  », rigolent-ils à présent.

    Avec la multiplication des listes en octobre (quatre, peut-être cinq), Tous Ensemble compte être un acteur incontournable dans les négociations à venir.

    « Un groupe apolitique »

    Les nouveaux visages sont au nombre de sept. Il y a d’abord Nathalie Janssens, 46 ans, médecin anesthésiste en milieu hospitalier. Habitante de l’entité de Nandrin, elle tente l’aventure politique pour la première fois. «  Je connais Eric pour son implication au sein du comité de parents de Saint-Martin. Il m’a approchée, j’ai demandé six mois de réflexion. J’ai finalement accepté car j’apprécie que le groupe soit apolitique. Maman de trois enfants, j’ai envie d’améliorer la vie de la commune, des plus âgés comme des plus jeunes, et notamment la mobilité  », confie-t-elle.

    Martine Bartiaux, 66 ans, retraitée depuis... un mois du SPF Finances où elle était conseillère, de Nandrin (Favence) elle aussi, voit enfin l’occasion de s’impliquer dans la vie locale. Elle espère créer plus de convivialité intergénérationnelle et de liens entre les villages.

    Catherine Syrros, infirmière enseignante de 57 ans, figurait quant à elle sur la liste de l’ancien bourgmestre Polet en 1994 mais n’avait pas été élue. «  Je me représente car j’ai désormais plus de temps et j’aime mon village (Nandrin). Je voudrais améliorer la vie socio-culturelle », dit-elle.

    Rebecca Bronckaerts, Villersoise 56 ans, secrétaire administrative chez Infrabel, est impliquée dans, notamment, Villers Animation. Elle aime le côté festif et social. «  Le groupe est sympa et varié », estime-t-elle.

    Myriam Delsaute, 60 ans, de Yernée-Fraineux, a travaillé 20 ans au CPAS de Nandrin comme aide familiale. Elle se lance en politique pour apporter plus de solidarité.

    Alain Lorneau, 63 ans, soudeur retraité, de Saint-Séverin, souhaite représenter son village.

    Laurent Lomba, employé chez ArcelorMittal, habite Fraineux depuis 10 ans «  et je constate une détérioration. Nos demandes ont trouvé porte close auprès du bourgmestre. Je connais Eric pour l’avoir vu à l’oeuvre au sein de l’usine, il n’a pas froid aux yeux. »

    Une liste complète avec trois élus actuels

    MARDI, JUILLET 31, 2018 - 21:08

    1. Eric Cop ;

    2. Melisa Tedesco-Prevot;

    3. Pierre Archambeau;

    4. Sophie Baltus;

    5. Daniel Poncelet;

    6. Martine Bartiaux;

    7. Jean-Luc Henry;

    8. Nathalie Janssens;

    9. Antoine Dubois;

    10. Catherine Syrros ;

    11. Laurent Lomba ;

    12. Rebecca Bronckaerts;

    13. Alain Lorneau;

    14. Myriam Delsaute;

    15. Vincent Licata;

    16. Manu Blindeman;

    17. Alain Henry.

    Article complet et photo de AG 

  • Le MR présentait ce vendredi ses listes provinciales du district de Huy

    Lien permanent

    Le MR présentait ce vendredi ses listes provinciales du district de Huy et de l’arrondissement de Waremme.

    Dans cette première, surprise : Nicolas Reynders (35), le fils de Didier Reynders.

    Il s’agit pour ce Burdinnois de ses premiers pas en politique.

    Nicolas Reynders, porte-parole du ministre Pierre-Yves Jeholet, figure à la 5e place, « Sans prétention.

    Je ne compte pas me mettre en congé de mon travail », sourit-il. Sans grande surprise, c’est son père qui lui a transmis le virus de la politique.

    « Je suis son action depuis tout jeune », confie-t-il.

    « En travaillant au côté de Pierre-Yves Jeholet, je me suis vraiment passionné pour cette matière. »

    Son envie de s’impliquer grandissait.

    Mais pourquoi pas d’abord au niveau communal ?

    « Burdinne compte une majorité forte avec une équipe en place », explique-t-il.

    « Je les soutiens, même en étant à l’écart. »

    Ce qui l’intéresse, c’est de repenser le modèle provincial.

    « Nous pourrions mettre des conseillers communaux à la Province pour offrir plus de proximité aux citoyens », développe Nicolas Reynders.

    Pour lui, être « fils de » est une fierté.

    « J’ai eu un peu de moquerie à l’école, mais rien de dramatique.

    Je vais découvrir si c’est facile ou non d’être un fils de en politique », sourit-il.

    - JÉRÔME GUISSE

    1. Pol Hartog (57), de Tinlot 2. Morgane Siplet (29), de Wanze 3. Anthony Somville (22), de Huy 4. Patricia Hotte (57), de Ferrières5. Nicolas Reynders (35), de Burdinne6. Amandine Tak (17), de Nandrin

    Article Complet Clic ici 

  • La nouvelle maison communale inaugurée à Nandrin

    Lien permanent

    Depuis ce lundi, le personnel de la commune de Nandrin officie dans ses nouveaux locaux. La nouvelle maison communale, dont les prémices remontent à 2013, a été inaugurée ce mardi. Le mot d’ordre du projet : la synergie entre CPAS et commune. «  Nous voulions mutualiser les services, sans pour autant effacer leur spécialisation  », déclare Michel Lemmens, bourgmestre. «  Rassembler l’archivage et les services informatiques constituait un autre objectif.  »

    Au rez-de-chaussée, on retrouve ainsi les locaux du CPAS, l’accueil mais aussi, sur la droite, la poste. «  Cette dernière bénéficie d’une entrée indépendante  », continue le mayeur. Les bureaux disposent d’éclairage LED qui s’allume et s’éteignent automatiquement. «  Au niveau de l’électricité, on économise entre 40.000 et 70.000 euros  », dit Pierre Jamaigne, directeur général. Une cinquantaine de panneaux solaires viennent également alléger la facture énergétique.

    La salle du conseil, au rez-de-chaussée, dispose d’un large écran pour vidéoprojecteur. «  On a vue sur un espace vert, pour amener de la sérénité dans les débats  », lance John Wéry, l’architecte. «  Cet espace extérieur peut également être utilisé pour les mariages.  »

    À l’étage se trouvent le secrétariat général, la salle du collège ou encore le bureau du mayeur. Les finances sont installées au second étage. Les bureaux sont monochromes, et disposent de nombreuses fenêtres dotées de stores. Certains couloirs donnent vers l’ancienne maison communale, où se situent les services de l’urbanisme, de la population, l’ATL et le réfectoire du personnel.

    «  La première chose qui nous a marqués, c’est la distance entre les bureaux  », sourit Michel Lemmens. «  Nous allons pouvoir travailler ici dans de bien meilleures conditions, et dans des espaces plus grands.  » Selon John Wéry, le projet a été mené en collaboration avec la médecine du travail. «  Cette maison communale fait 900m² au sol. Refaire l’électricité dans l’ancienne revenait à près de 250.000 euros  », continue le bourgmestre. «  On a préféré la raser. Ici, les installations permettent de réaliser annuellement 100.000 euros d’économies par rapport à l’ancien bâtiment qui était une vraie passoire énergétique.  »

    Le budget dédié à cet édifice représente 1,95 million d’euros. 300.000 euros de subsides provenant du Fonds régional pour les investissements communaux ont été utilisés pour ce dossier.

    André Jaminon, conseiller CPAS révolté

     

    Le conseiller CPAS André Jaminon était présent lors de l’inauguration ce mardi de la nouvelle maison communale. Opposant au projet, il regrette que les bénéficiaires du CPAS empruntent la même entrée que les personnes qui se rendent à la commune. Il craignait également que le bâtiment bloque le ruisseau. Selon l’architecte John Wéry, des aménagements ont été réalisés au niveau du ruisseau qui passe sous la maison communale. «  Désormais, on sait faire rentrer 10 fois plus d’eau », commente celui-ci. «  Le risque zéro n’existe pas, mais les calculs ont été réalisés selon les pluies trentenaires  », enchaîne le mayeur.

    Il annonce que deux bassins d’orage verront le jour à Nandrin.

    J.G.

     

    Article et photos clic ici 

  • Inauguration de la Nouvelle Administration Commune & CPAS à Nandrin le 26 juin 2018

    Lien permanent

     Un Clic sur les liens pour lire les articles des archives du Blog 

    Bientôt la fin des travaux sur la place de Nandrin

    Clic ici Les plans 3D de la nouvelle administration de Nandrin 

    «Un moment d’histoire» à Nandrin clic ici

    Achat de mobilier pour la nouvelle administration communale et du CPAS de Nandrin

    Nandrin «Picasso en plein Rubens»

    Une page se tourne sur la place de Nandrin aujourdhui 13 février 2017. démolition du bâtiment de l’administration

    Un recours contre la nouvelle administration de Nandrin 

    La démolition du bâtiment de l’administration n’est pas suspendue à Nandrin

    Les travaux vont débuter à Nandrin pour la nouvelle administration 

    Que se passe-t-il place O Musin à Nandrin ?????

    Nouvelle administration ? clic ici « Mais où va-t-on ?... »

     Convocation d’un conseil communal extraordinaire à Nandrin clic ici  le 22 novembre 2016

    L’emprunt d’un million d’euros clic ici passe à la trappe à Nandrin

    Nandrin Administration clic ici : la CCATM rend un avis négatif

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Nouvelle administration ? cli ici« Mais où va-t-on ?... »

     Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

    Des tensions politiques au sein de la majorité à Nandrin ?

    Voir l'album Photos clic ici 

  • Citation du jour sur le Blog de Nandrin, jour J - 4 mois, élections 2018 aujourd’hui 14 juin 2018 -> 14 octobre 2018

    Lien permanent

    Jusqu’à présent la France est coupée en deux, avec moi elle sera pliée en quatre ! » "Michel Colucci" Dit Coluche 

    Source info clic ici 

    Coluche — Wikipédia

    cc2018.JPGDans 4 mois jour pour jour à Nandrin et partout en Belgique il y aura les élections !!! 

    Bonne campagne électorale à vous toutes et tous , les politiques , les apolitiques , les Citoyens etc .... à Nandrin 

     

     

     

  • Le 23 juin 2018 TeN, organisent un repas,projection du match sur grand écran à Nandrin

    Lien permanent

    Le 23 juin 2018 Le groupe TeN ,organise un repas,projection du match sur grand écran à Nandrin Salle de Saint-Séverin 

    flyermaifacebook sanslogo.png

    https://tousensemblenandrin.be/vibrons-tous-ensemble-pour-la-belgique/

     

  • Des administrateurs en moins dans les intercommunales !!! et à Nandrin (iden ) ?

    Lien permanent

    Le décret wallon contenant les nouvelles règles de gouvernance des intercommunales est enfin paru au Moniteur, ce lundi 14 mai. Il lui aura fallu le temps, puisqu’il avait été officiellement paraphé le 29 mars dernier ! Mauvaise volonté ? « Pas du tout, c’est simplement dû à un mot du décret qui avait été mal retapé, ce qui a obligé à le faire repasser devant le Parlement, entraînant donc du retard », détaille-t-on au cabinet de la ministre wallonne des pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR).

    Publié au Moniteur, il a désormais force légale. Et il va se traduire par une série de conséquences parfois spectaculaires. Jusqu’à présent plafonné à 30, le nombre maximal d’administrateurs dans les intercommunales sera désormais de 20 pour les plus grosses d’entre elles. Cela variera en fonction du nombre de communes associées et de celui des habitants concernés.

    « Cela entraînera de facto 328 administrateurs de moins sur les 1.559 qu’elles comptent actuellement, ce qui touchera 49 des 77 intercommunales wallonnes », a calculé le cabinet de Valérie De Bue. « Et ce n’est qu’un minimum, puisque les intercommunales qui le souhaitent pourront réduire encore ce nombre. C’est le cas de Publifin, qui se limitera à 13 au lieu des 20 auxquels elle a droit… »

    Jetons de présence

    Ces mêmes intercommunales n’auront par ailleurs plus droit qu’à un seul vice-président. « Cela signifiera 98 vice-présidents en moins sur les 175 actuels, soit une économie annuelle de 750.000 euros » a également calculé le cabinet de la ministre.

    Les jetons de présence seront limités à un par jour, avec obligation de présence cette fois effective, et il sera désormais de maximum 209 euros bruts (8.438 euros par an). Pour les non-élus, ce sera limité à 50 % de l’indemnité parlementaire (150 % pour les élus). Présidents et vice-présidents auront le choix entre un jeton (respectivement 300 et 250 euros bruts) ou un fixe (33.463 et 25.097 euros bruts, soit une baisse de 20 %).

    Et last but not least : le montant annuel maximal brut des dirigeants sera de 255.000 euros (en chiffres indexés).

    Tout ceci devra être d’application au plus tard le 1er juillet. Les assemblées générales qui se réunissent dans le courant du mois prochain devront y veiller.

    Et en cas de non-respect ? « Alors, le gouvernement pourra y envoyer un commissaire spécial, qui est habilité à prendre toutes les mesures nécessaires en lieu et place de l’autorité défaillante », rappelle la porte-parole de la ministre wallonne des Pouvoirs locaux…

    CHRISTIAN CARPENTIER

     

    Article complet clic ici 

  • Une cinquantaine de Nandrinois à la réunion de mobilité concernant Villers-le-Temple

    Lien permanent

    Une dizaine d’élus, majorité et opposition, étaient présents. «Il n’y avait pas que des habitants de la rue des 4 Bras, le rayon était plus large. L’ambiance était relativement sereine, malgré le thème « touchy » de la mobilité. J’ai trouvé les échanges super riches », rapporte l’échevine de la mobilité, Charlotte Tilman.

    « Même si toutes les opinions ne vont pas dans le même sens, quelques dénominateurs communs sont ressortis : nous sommes tous d’accord par rapport au besoin de ralentir la vitesse et la nécessité de trouver une solution pour les piétons. La volonté d’aménagement est envisagée de manière globale ».

    La zone 30 n’a pas engendré de débat, les chicanes ont été peu contestées. Par contre, le maintien des piquets rouges a soulevé beaucoup de remarques. Des problèmes de perception visuelle ont été évoqués. Des citoyens ont aussi soulevé l’hypothèse d’élargir la route pour y aménager un trottoir ou un cheminement cyclo-piéton à part de la voirie.

    « Le Collège n’exclut pas cette possibilité même si elle est difficile à mettre en application : cela signifie des expropriations, des coûts beaucoup plus élevés, une procédure longue… Et il faut tout de même faire quelque chose en attendant », réagit l’échevine Tilman. Le Collège, qui s’est réuni ce jeudi, n’a pas pris de décision, se réservant le temps de la réflexion.

    PAR A.G.

     

    Article complet 

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

     

    Nandrin Une pétition sans réponse depuis… 10 ans !

  • Au conseil communal de ce mardi soir, les élus nandrinois ont approuvé le marché de travaux

    Lien permanent

    Le revêtement rouge actuel, suggérant les bandes cyclables et piétonnes de part et d’autre de la route, date d’une dizaine d’années. Se décolorant, il devenait nécessaire de le remplacer. «On va racler sur 10 cm et remettre une couche de tarmac avec une gomme rouge », précise le bourgmestre, Michel Lemmens. Les travaux s’élèveront à 50.000 euros TVAC. Il ne s’agit pas de refaire la route entre les deux, uniquement les bandes rouge tracées sur la chaussée. Le point a été voté à l’unanimité.

    Par ailleurs, le mur en pierre sèche dans le Thier des Bacs va être restauré en collaboration avec le Forem. « Dans le cadre du PCDN, nous souhaitons conclure une convention de partenariat avec le Forem pour que ses stagiaires, spécifiquement formés, viennent restaurer notre mur en pierre sèche qui se laisse aller aujourd’hui », explique Michel Lemmens.

    Le mayeur se réjouit aussi de l’adoption d’un règlement commun de police dans le Condroz. «Les bourgmestres sont enfin parvenus à se mettre d’accord sur un règlement général de police, 20 ans après l’évasion de Dutroux qui a eu pour conséquence la fusion des polices et la création des zones de police. C’est important car certaines matières, non poursuivies par le Parquet, sont confiées à un fonctionnaire sanctionnateur provincial. » Le point a été voté à l’unanimité. Par contre, la désignation d’une fonctionnaire sanctionnatrice provinciale supplémentaire a fait débat, Vincent Licata s’inquiétant d’une éventuelle partialité de ces agents et privilégiant le dialogue à la sanction. Le point a été voté par neuf voix pour, un vote contre (Vincent Licata), et quatre abstentions (Alain Henry, Eric Cop, Bodgan Piotrowski, Marc Evrard). Les protocoles d’accord avec le procureur du Roi ont quant à eux récolté dix voix pour et quatre abstentions (Henry, Cop, Licata et Piotrowski).

     

    Source Info clic ici 

     

    PAR ANNICK GOVAERS

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

    Lire la suite

  • Il y aura bien une liste Pour Nandrin,citoyenne

    Lien permanent

     Il y a eu un petit clash entre Marc Evrard, chef de file de Pour Nandrin, citoyenne, et Eric Cop, chef de file de Tous Ensemble .

    Le premier reproche au second de répandre de fausses rumeurs concernant l’absence de liste Pour Nandrin,citoyenne aux élections.

    Eric Cop s’est contenté de répondre que lui avait une liste complète.

    Le bourgmestre est intervenu pour rappeler qu’il ne s’agissait pas d’une question d’actualité.

    Quant à sa propre présence sur les listes, Michel Lemmens a botté en touche, préférant leur réserver la « surprise ».

    « Pour Nandrin citoyenne  poursuivra bien, en l'état actuel des choses, son engagement en faveur du citoyen.

    Pour Nandrin, citoyenne ne communiquera pas sur la composition de la liste, ne désirant pas faire d'effets d'annonce comme trop de listes à Nandrin, avant la mi-juin », a indiqué Marc Evrard dans un communiqué.