logement

  • Logements sociaux plus de 2,5 millions d’€ pour le Huy-Waremme

    Lien permanent

    Sur base d’un inventaire réalisé auprès des sociétés de logements, la Ministre Valérie De Bue a décidé de lancer un vaste chantier : un investissement de 240 millions.

    Les projets retenus seront réalisés à court et moyen termes. Au total, 2.758 logements sont concernés.

     

    Voici ceux retenus dans la région de Huy-Waremme :

    > Tihange (Huy), immeubles « Aux Vieux Floricots » 5 et 27 : Projet d’isolation des façades, des plafonds de caves et des combles. Remplacement de la chaudière et de l’eau chaude sanitaire. Pose d’un système de ventilation et mise en conformité électrique. Coût : 406.000€. Subside : 304.500€.

    > Tihange (Huy), habitations « Aux Vieux Floricots » : Projet de remplacement des châssis (extrêmement vétustes). Coût : 569.500€. Subside : 427.125€.

    > Huy, avenue Batta 7 et 16 : Projet de remplacement des châssis (en bois, ils sont toujours d’origine). Coût : 551.000€. Subside : 413.250€.

    > Wanze, rue d’Oha 28 à 42 et Rue Campagne de Haive 1 à 31 : Projet de remplacement des châssis (extrêmement vétustes). Coût : 362.000€. Subside : 271.500€.

    > Marchin, rue de Huy : Constructions neuves de cinq logements pour clôturer une opération de 26 logements (=21+5) en ancrage. Coût : 750.000€. Subside : 425.000€.

    > Waremme, rue Haute-Wegge, 152 : Projet de rénovation lourde (démolition, égouttage, plafonnage, chauffage, sanitaires, revêtements de sol, menuiseries intérieures, électricité, peinture et abords). Coût : 58.174€. Subside : 43.631€.

    > Waremme, rue des Alouettes : Projet de placement d’un isolant dans les combles, de remplacement des menuiseries extérieures, de la mise en place d’un système de ventilation et de la rénovation des plafonds. Coût : 684.756€. Subside : 513.567€.

    > Waremme, rue des Alouettes : Projet de construction de huit appartements deux chambres. Coût : 1.200.000€. Subside : 680.000€.

    > Oreye, Clos Marchal : Projet de construction de deux maisons trois chambres. Coût : 300.000€. Subside : 170.000€.

     

    Huy-Waremme: + de 2,5 millions d’€ pour nos logements sociaux clic ici 

  • La maison de village vendue pour 120.000€ Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    La vente de gré à gré a remporté plus de succès que la vente aux enchères organisée en décembre (avec une mise à prix minimale de 125.000 euros) où aucune proposition concrète n’avait été mise sur la table, malgré quatre marques d’intérêt. Les élus nandrinois avaient alors été amenés à modifier les conditions de vente du bâtiment, en choisissant le gré à gré (synonyme de frais moindres par rapport à une vente publique), avec un prix minimum diminué à 100.000 euros. Un prix minimum qui avait fait tiquer l’opposition qui souhaitait que la maison de village ne parte pas en dessous de 120.000 euros, conformément aux propositions informelles soumises au notaire.

    Le bien est finalement bien parti à ce prix. « Le bien a été acheté par deux couples en indivision, pour y créer 4 ou 5 logements », nous précise le bourgmestre, Michel Lemmens.

    Article complet 

     

    La maison de village de Villers le Temple Nandrin sera vendue de gré à gré

     

    La maison de village n’a pas été vendue à Villers le Temple

     

  • les maisons les plus chères sont à Nandrin

    Lien permanent

    Près de 256.000 euros pour une maison à Nandrin, c’est le prix de vente moyen émanant de la vingtaine de transactions (12 maisons ordinaires, ainsi que 15 villas et bungalows) réalisées sur cette commune en 2017.

    Ce montant reste le plus élevé des 31 communes de l’arrondissement. La tendance nandrinoise se renforce d’ailleurs chaque année.

    À l’inverse, les habitations les moins chères en 2017 se situent à Amay (un prix moyen de 142.365 euros pour 108 transactions) et Engis (plus de 140.000 euros pour 56 transactions).

    L’office belge des statistiques du Service Public Fédéral Économie dévoile les chiffres détaillés des ventes de biens immobiliers en 2017.

    Statbel distingue les maisons d’habitation ordinaires des villas et maisons de campagnes. Les ventes de ces dernières, dont le nombre s’avère systématiquement moins conséquent, atteignent des prix moyens généralement plus importants.

    Si Statbel comptabilise une centaine de ventes ordinaires à Amay, les villas et maisons de campagne se limitent à 17, mais le prix moyen dépasse les 222.000 euros.

    En remontant la Meuse, Huy attire également avec près de 150 transactions. Les prix augmentent sur le territoire hutois alors que le nombre de transactions s’y stabilise.

    + de 200.000 € dans le Condroz

    «  Ces éléments correspondent à la réalité  », conforte Laurent Mathy, fondateur et gérant de l’agence Immocube. Si Nandrin occupe le rang le plus élevé au niveau du prix moyen, les ventes dépassent 200.000 euros dans le Condroz à Ferrières, Tinlot et Anthisnes. En Hesbaye, Verlaine conserve son statut. «  Cette tendance se confirme depuis plusieurs années.

    Verlaine affiche des valeurs positivement marginales par rapport aux communes voisines. Un bien identique suscite parfois plus d’intérêt à Verlaine qu’ailleurs, en raison du développement commercial à proximité de la sortie d’autoroute  », explique-t-il. Le statut de Donceel (moyenne de 212.400 euros) se confirme dans la durée.

    Plusieurs entités émergent comme Geer et Oreye, avec des prix supérieurs à 200.000 euros. Un montant que Crisnée frôle en 2017, à l’instar de Waremme. «  Le nombre de transactions croît en Hesbaye, particulièrement autour de Waremme qui représente un centre névralgique. Les villages périphériques disposent de ces commodités à la campagne.  »

    Prix moyen en Belgique : 218.704 €

    À l’échelle nationale, les prix des maisons, des villas et des appartements poursuivent leur hausse, respectivement 2,8 %, 2,9 % et 2,3 % plus chers. Le prix moyen d’une maison belge est de 218.704 euros.

    Les disparités régionales demeurent importantes puisque la Wallonie est la région la moins chère, avec un prix moyen de 162.333 euros pour une habitation. En région flamande, cette même moyenne s’élève à 234.397 euros.

    Enfin, une maison bruxelloise ordinaire est plus onéreuse : en moyenne 418.072 euros.

     

    PAR JULIEN MARIQUE

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

    Article complet Plus chers à Hannut et Waremme clic ici 

     

     

  • La maison de village de Villers le Temple Nandrin sera vendue de gré à gré

    Lien permanent

    Les élus nandrinois ont été amenés à se prononcer, mardi soir, sur la modification des conditions de vente de l’ancienne maison de village de Villers-le-Temple.

    En effet, le Collège, mandaté en ce sens par le Conseil, avait organisé une vente aux enchères en décembre dernier, avec une mise à prix minimale de 125.000 euros. Mais aucune proposition concrète n’avait alors été mise sur la table. «  Toutefois, quatre acquéreurs potentiels ont manifesté un intérêt au notaire, dont deux à 120.000 et 125.500 euros », a fait savoir le bourgmestre Michel Lemmens. Qui a proposé au Conseil de poursuivre la vente mais de gré à gré cette fois (synonyme de frais moindres par rapport à une vente publique), avec un prix minimum diminué à 100.000 euros.

    Cette somme a fait tiquer les deux groupes d’opposition qui estiment que le prix minimum devrait correspondre aux propositions émises, soit minimum 120.000 euros. « Il s’agissait d’intentions, pas de promesses d’achat et qui datent d’il y a deux mois de surcroît. Rien ne garantit qu’ils se manifesteront de nouveau. Le notaire estime que le bâtiment entre-temps se dégrade et que sa valeur est de maximum 120.000 euros  », a réagi le bourgmestre. «  Si on met un prix trop élevé, le risque est de devoir tout recommencer...  », a ajouté le directeur général.

    Les conseillers ont ensuite débattu des critères pour départager les candidats, l’opposition souhaitant que l’offre la plus élevée soit retenue, le bourgmestre arguant que le projet soumis avait lui aussi son importance. Le point a finalement été voté par ou8 voix pour et 6 abstentions de PNc et TE.

    Article de ANNICK GOVAERS clic ici 

    852303525.JPG

    La maison de village n’a pas été vendue à Villers le Temple clic ici

  • Des riverains,le (CRAVN) a pris un avocat pour contester la légalité du bail emphytéotique

    Lien permanent

    Le courrier adressé au Collège et à Meuse Condroz Logement est parti ce lundi, de la main de l’avocat du « Collectif pour la ruralité et l’art de vivre à Nandrin » (CRAVN). Le conseil souhaite savoir si le bail emphytéotique a été concrètement signé entre la commune et MCL, après la récente délivrance du permis par la fonctionnaire déléguée de la Région wallonne.

    Pour rappel, la commune, propriétaire du terrain à côté du CPAS (le champ où paissent des moutons), souhaite le mettre à disposition de la société de logements sociaux pour que celle-ci y construise sept logements sociaux et un logement de transit. Le premier permis accordé par la Région avait été attaqué au Conseil d’État par une riveraine (pour une question d’ensoleillement impactant ses panneaux solaires) qui avait obtenu gain de cause. La demande de permis avait été dans la foulée modifiée et étoffée par une étude complémentaire et la Région avait accordé le permis à nouveau.

    Cette fois, ce permis ne fera pas l’objet d’un recours au Conseil d’État. Le CRAVN a décidé de prendre un avocat et d’envoyer une lettre aux décideurs pour les mettre en garde. «  Nous contestons la légalité de ce bail car il concerne un bien appartenant au domaine public et celui-ci ne peut pas faire l’objet d’une emphytéose. On parle ici de la partie du parc du CPAS sur lequel empiète le projet  », précise Daniel Giltay, secrétaire du CRAVN, une ASBL composée de six membres statutaires habitant le quartier «  mais regroupant une cinquantaine de riverains  ». Objectif : préserver à long terme le parc du CPAS. Le collectif entend bien porter le dossier devant les juridictions civiles s’il se concrétisait.

    « Un frein »

    Daniel Pollain, échevin du logement, nous indique que le bail n’a pas encore été signé et que la commune va mettre ce dossier entre les mains d’un avocat. «  La démarche du CRAVN témoigne d’une non volonté de réalisation de logements publics, en tout cas dans le quartier des plaignants. Cela ne fait que freiner encore un peu plus ce dossier qui finira tôt ou tard par aboutir. »

    Article de AG 

     

    Logements sociaux à Yernée-Fraineux: le combat juridique continue clic ici

  • Cherche maison à louer sur Nandrin et la région

    Lien permanent

    logo-attention.jpgJeune femme à la recherche d’une petite maison 1 chambre avec petit jardin où cours, qui acceptent petit chien, je ne fume pas, je travail et je chercher un loyer de maximum 500€ .

    Mon gsm est le 0491/32.12.25 et mon mail est aurelle_1202@hotmail.fr

  • infos logement Projet "puzzle" pour tous les citoyens le 21 septembre de 10h à 12h30

    Lien permanent

    Ces ateliers visent à répondre aux questions des participants sur les problèmes qu'ils peuvent rencontrer dans leur logement (humidité, isolation, choix d'un fournisseur,...) mais aussi les sensibiliser au coût des énergies et les informer sur les aides existantes (tarifs social, Plan Mebar, éco-conseil,...) .

    Les ateliers se dérouleront de 10h à 12h30 à Clavier-Station un jeudi par mois à partir du 21 septembre (voir publicité). 

     

    La Teignouse dispose d'une camionnette et peut donc passer chercher les personnes qui rencontrent des problèmes de mobilité. 

     

    Pour tous renseignements ou inscriptions, vous pouvez joindre Jean-Marie Jacobs au 0472/241.372 ou moi même 

     Inès Mooren Educatrice au PCS Condroz

    Nandrin et Modave  0474.77.46.42

     

     

    Infos logement

    Numéros téléphone utile :

    • Infos conseil logement liège (infos sur les loyers) : 04/250.93.40 ouvert le mardi et jeudi de 9h à 13 sans rdv
    • Sociétés de logements sociaux

    Achat d’un bien :

    (Crédit social)

    Infos utiles :

    • Contrat de bail et insalubrité: s’il y a un problème de contrat de bail ou d’insalubrité, il faut contacter la région wallonne. C’est le service logement de la commune qui fait le relais
    • Nos 6 communes dépendent de la juste de paix de Huy et l’antenne se trouve à Hamoir
    • Compétence des cpas en matière de logement (cautions,…)

    Formations :

    • Droit au quotidien : formation sur les contrats de bail
  • Appartement à Louer

    Lien permanent

    Au Prieuré Saint Martin
    Place de l’église, 2
    à 4557 Scry - Tinlot
    Cherchons locataire :
    Appartement à 2 niveaux
    situé au calme
    avec grand espace vert.
    Loyer modéré + charges
    Contact : Fr. Reginster : 0475/961501 ou francoise@prieure-st-martin.be

    Plus d'info Blog de Tinlot