Les grèves

  • Il faut compter sept à dix jours pour un retour à la normale suite à la grève Bpost

    Lien permanent

    Plus de 90 % des facteurs ont débrayé vendredi. Le mouvement de grève touchera lundi les guichets et centrales téléphoniques, ainsi que la distribution des colis mardi. Les journaux distribués en Wallonie par bpost sont restés dans les imprimeries ce vendredi. Et l’incertitude plane sur la livraison des éditions du week-end. Côté justice, « amendes et convocations au tribunal seront reçues plus tard que prévues. Les contrevenants auront donc moins de temps pour trouver l’argent nécessaire ou pour préparer leur audience », confie un avocat. Même soucis chez les médecins. « Des résultats de patients sont bloqués. Certains doivent mettre leur traitement entre parenthèses. De notre côte, cela implique une surcharge de travail car nous ne cessons d’appeler les hôpitaux pour les obtenir », affirme un généraliste. « NOUS ESPÉRONS UNE SOLUTION » Et il faudra encore du temps pour voir ces documents arriver. « Si les Belges sont inquiets à cause de la grève, nous l’étions déjà avant. Vu le manque de personnel, le courrier n’était parfois pas livré pendant quatre jours. Nous réagissons aujourd’hui pour trouver une solution à ce problème ! Nous espérons vraiment qu’elle sera trouvée lundi lors d’une réunion avec la direction. Aussi bien pour les citoyens que pour les facteurs qui devront faire face à un surcroît de travail. Après la grève, le retour à la normale pour la distribution du courrier et des colis devrait avoir lieu dans les cinq jours », détaille Marc De Mulder du SLFP Poste. Si bpost ne souhaite pas communiquer sur cette durée avant lundi, la CGSP Poste est plus pessimiste. « L’évolution dépendra des volumes mais il faut compter sept à dix jours pour un retour à la normale », selon Jacques Lespagnard, secrétaire général. Un avis partagé par des facteurs. « Une grève, cela représente une charge de travail de six jours. En plus de celles que nous faisions déjà, nous devrons réaliser encore plus d’heures supp’ la semaine prochaine. Mais il était temps de réagir ! »

    Article de  ALISON VERLAET

    Source 

  • Attention Cinq jours de grève tournante à la poste

    Lien permanent

    Perturbations importantes en vue dans le secteur postal, en novembre. En effet, le front commun syndical CGSP, CSC et SLFP annonce cinq jours de grève tournante, à l’échelle nationale.

    En cinq étapes : le mercredi 7 novembre, avec dans le collimateur les centres de tri, qui débrayeraient les premiers ; le 8, rebelote avec le transport du courrier ; le 9, la distribution du courrier prendrait le relais ; le lundi 12, ce serait au tour du retail (les guichets), des services centraux, du call center…

    Et le 13, NBX colis (le centre de tri d’Anderlecht) et Brucargo (ce qui vient de l’étranger) en remettraient une couche. Pour la suite, tout dépendra des négociations avec la direction, souligne Michel Reiter, permanent CGSP à Verviers. « Mais le ras-le-bol est général. Il y a une surcharge pour les facteurs, les guichetiers… Ils viennent aussi de supprimer des boîtes aux lettres et des levées ».

    Une chose est sûre : les perturbations se prolongeront au-delà du 13, même si un accord était trouvé entre-temps. En effet, constate Michel Reiter, « quand on fait un jour de grève, il faut pratiquement trois jours pour résorber le retard. ».

    Selon Jean-Pierre Nyns, de la CGSP, la grève de cinq jours semble inévitable. Mais s’il se dit ouvert à un signal émanant de la direction, il considère que le CEO de Bpost, Koen Van Gerven, montre « peu d’empathie » pour le personnel et un « manque de respect » qui se ressent dans toutes les couches de l’entreprise. La direction, de son côté, déplore les actions annoncées.

    « Elles touchent le client et le citoyen à un moment où Bpost en tant qu’entreprise doit montrer qu’elle est plus que jamais là pour le client ». La direction demande dès lors aux syndicats « de discuter autour de la table de la situation actuelle et des projets d’avenir de l’entreprise ».

    Koen Van Gerven, le CEO, conteste ne se soucier que de réductions de coûts et souligne vouloir une entreprise en phase avec ses clients, ce qui est davantage une question de changement que d’économies, selon lui.

    - Y.B. ET BELGA

    Source 

  • Manifestation nationale de ce mardi 2 octobre 2018 : attestation de perturbations et formulaire de remboursement

    Lien permanent

    MANIFESTATION NATIONALE DU 2 OCTOBRE

     

    Manifestation nationale de ce mardi 2 octobre
    Situation à 8h45

     

    Ce mardi 2 octobre, les organisations syndicales participent en front commun à une journée nationale d’actions sur le thème des pensions et des fins de carrière. Par conséquent, le réseau du TEC Liège-Verviers est fortement perturbé.
    Environ 24% des services sont assurés. La situation estimée, par région, est la suivante :

    - Condroz : 5% des services assurés ;
    - Eupen et Fagnes : 30% des services assurés;
    - Région de Hesbaye : 27% des services assurés ;
    - Région de Seraing : 0% des services assurés ;
    - Liège et agglomération : 15% des services assurés ;
    - Verviers et régions suburbaines : 67% des services assurés 

    Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez notre liste

    Les ESPACES TEC de Liège (Saint-Lambert et Guillemins) et Rocourt ne sont pas accessibles. 

    Nous invitons donc notre clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu durant cette journée et à se tenir informée via cette page, laquelle sera régulièrement mise à jour 

    Tous nos services seront à nouveau assurés normalement le mercredi 3 octobre. 

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

    Attestation de perturbations et formulaire de remboursement

     

    attestation perturbations 2oct2018 clic ici.pdf

    Formulaire d indemnisation 2 oct 2018 clic ici.pdf


    Attestation de perturbation du 02/10 (pdf) ;
    - Formulaire de remboursement (pdf).

     

    Source info 

     
  • Attestation de perturbations et formulaire de remboursement pour le 28 septembre 2018

    Lien permanent

    Attestation de perturbations et formulaire de remboursement



    Attestation de perturbations (pdf) ;
    Formulaire de remboursement (pdf).

    28 sept 2018_attestation_perturbations clic ici _

    Formulaire d indemnisation

     

     

     

     

    Source clic ici 

  • Nandrinois:Perturbations sur le réseau du TEC Liège-verviers Situation estimée pour ce vendredi 28 septembre

    Lien permanent

    Perturbations sur le réseau du TEC Liège-verviers
    Situation estimée pour ce vendredi 28 septembre


    En raison de la participation d’une partie du personnel à la journée d’actions syndicales ce vendredi 28, le réseau du TEC Liège-Verviers sera perturbé durant toute la journée. 

    Environ 75% des services seront assurés.

    La situation estimée, par région, est la suivante :

    - Condroz : 75% des services devraient être assurés ;
    - Eupen : 100% des services devraient être assurés ;
    - Hesbaye : 72% des services devraient être assurés ;
    - Jemeppe : 55% des services devraient être assurés ;
    - Liège : 85% des services devraient être assurés ;
    - Rocourt : 51% des services devraient être assurés ;
    - Verviers : 88% des services devraient être assurés.

    Information du 27 septembre 2018 à 22h 30 

    Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez la liste.

    La clientèle  est invité à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu durant cette journée et à se tenir informée via la page https://www.infotec.be , laquelle sera régulièrement mise à jour.

    Tous les services seront à nouveau assurés normalement le samedi 29 septembre.

     

    Source info Clic ici 

  • Nandrinois :La FGTB Liège Huy-Waremme décide d’une grève de 24 heures

    Lien permanent

    «Les militants de Liège-Huy-Waremme ont décidé, dans le cadre de l’action du 2 octobre prochain, d’une grève de 24 heures dans les deux arrondissements. Ils lancent en ce sens un appel à la CSC et préparent, d’ores et déjà, la mobilisation pour cette journée», indique la FGTB Liège-Huy-Waremme dans un communiqué.

    La régionale appelle aussi «les camarades wallons à la rejoindre lors de cette journée de grève. Il s’agit de confirmer la colère des travailleurs qui se sera déjà exprimée le 20 septembre contre la réforme des APE.»

    Enfin, la FGTB Liège-Huy-Waremme demande à la FGTB de programmer, après le 2 octobre, dans le courant du mois, «une journée de grève générale, idéalement au niveau national. Sinon, cette action devra être menée au plan wallon, dans le cadre d’un programme d’action complet actuellement en préparation.»

    La régionale justifie sa «réaction forte» par les décisions annoncées par le gouvernement fédéral dans le cadre de son accord estival. Les mesures du gouvernement «court-ciruitent les discussions qui avaient lieu dans le cadre normal de la concertation sociale, seule garante de la défense des intérêts des travailleurs», estime-t-elle.

    «Les wallons et francophones ont une responsabilité à ce niveau, puisqu’un parti francophone très minoritaire permet à une majorité flamande de droite d’imposer ses vues à tout le pays, et donc d’imposer à une majorité de wallons et de francophones une politique dont ils ne veulent absolument pas», conclut la FGTB Liège-Huy-Waremme.

    Le président de la FGTB, Robert Vertenueil, avait émis le souhait lundi dans les colonnes du journal Le Soir, de la tenue d’une grève générale le 2 octobre mais le syndicat socialiste a appelé, mardi à l’issue d’une réunion de son bureau fédéral, à une journée d’action qui prendra la forme de «manifestations diverses» et «d’actions de sensibilisation au niveau régional».

    PAR BELGA

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

    Article complet clic ici 

  • les prévisions sont les suivantes pour le TEC Liège-Verviers ce lundi 25 juin 2018 attestation

    Lien permanent

    Les responsables du TEC expliquent : «  En raison de la manifestation interprofessionnelle planifiée par les organisations syndicales FGTB et CSC ce lundi 25 juin, des perturbations sont à craindre sur le réseau TEC. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

    Les 900 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé seront par contre tous assurés.

    À l’heure actuelle, les prévisions sont les suivantes pour le TEC Liège-Verviers :

    · Bassenge : 50% des services devraient être assurés ;

    · Eupen : 15% des services devraient être assurés ;

    · Jemeppe : 50% des services devraient être assurés ;

    · Omal : 67% des services devraient être assurés ;

    · Oreye : 50% des services devraient être assurés ;

    · Robermont : 60% des services devraient être assurés ;

    · Rocourt : 58% des services devraient être assurés ;

    · Verlaine : 50% des services devraient être assurés ;

    · Verviers : 100% des services devraient être assurés ;

    · Wanze : 50% des services devraient être assurés ;

    · Warzée : 95% des services devraient être assurés.

    Pour les loueurs, seules les lignes du dépôt de T.C.M. devraient être impactées. Tous les autres dépôts assureront, en principe, leurs services normalement.

    La liste des différents voyages supprimés est disponible sur le site infotec.be.

    Toutes les informations concernant ces perturbations sont disponibles sur le site infotec.be. et seront actualisées régulièrement en fonction de l’évolution de la situation. »

    Il est fort probable que la situation évolue. 

    Pour l'attestation Clic ici TEC concerné(s) : TEC Liège-Verviers  Du 25/06/2018 Au 25/06/2018

     

    Source 

     

  • Attestation de perturbations TEC pour aujourd'hui 16 mai 2018

    Lien permanent

     

    Risque de perturbations sur le réseau TEC ce mercredi 16 mai

    Ce mercredi 16 mai, les organisations syndicales participent en front commun à une journée d’actions sur le thème des pensions. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

     

    Attestation de perturbations 


    Une attestation de perturbations  sont disponibles en ligne clic ici .

     

    Attestation de perturbations clic ici 

     

    Toutes les attestations clic ici 

     

    • TEC Liège-Verviers       

       

       

      Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez notre liste

      La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

       

       Source Info 

      https://www.infotec.be/
  • Des syndicats de l’enseignement dépose un préavis de grève pour le 16 mai

    Lien permanent

    L’ensemble des syndicats de l’enseignement, tant néerlandophones que francophones, a introduit jeudi un préavis de grève pour le 16 mai.

    Cela afin de permettre à leurs affiliés de participer à la manifestation interprofessionnelle contre les projets du gouvernement fédéral en matière de pensions organisée à Bruxelles. Ce n’est toutefois pas un appel à la grève, précise Joseph Thonon, de la CGSP Enseignement. Les personnes qui se rendront dans la capitale à cette occasion seront cependant couvertes.

    Côté socialiste, le préavis est signé par l’Acod Onderwijs et ses pendants francophones CGSP Enseignement et SEL-Setca (enseignement libre). Les syndicats chrétiens néerlandophones COC et COV et francophone CSC Enseignement ont également apposé leur signature sur ce document, de même que le VSOA Onderwijs, le SLFP Enseignement et l’Appel (Association professionnelle du personnel de l’enseignement libre – CGSLB) pour les libéraux.

    « Ce n’est pas une grève dans l’enseignement », nuance toutefois Joseph Thonon, de la CGSP Enseignement. « Mais les gens qui manifesteront seront couverts. » Ce que confirme Eugène Ernst, de la CSC Enseignement : « Nous lançons malgré tout un appel à participer massivement à la manifestation. »

    Le but de la démarche des neuf syndicats est de mettre en avant les difficultés du métier, notamment en ce qui concerne sa durée.

    Les affiliés pourront choisir de faire grève une demi-journée ou une journée complète.

    Article complet clic ici 

  • Grève des fonctionnaires fédéraux ce lundi

    Lien permanent

    Les syndicats réunis en front commun font grève dans les services fédéraux ce lundi 30 avril, afin de contester les réformes du gouvernement et du ministre de la Fonction publique Steven Vandeput (N-VA). Il ne s’agit que d’un «premier avertissement», d’autres actions devraient suivre dans les prochaines semaines.

    Les organisations syndicales appellent tous les fonctionnaires fédéraux à fermer leur service ce lundi. Des piquets de grève seront également organisés dans plusieurs régions. Les fonctionnaires dénoncent les nombreuses «attaques» du ministre contre la fonction publique fédérale, notamment le démantèlement de la nomination statutaire, l’introduction du travail intérimaire, la modification du régime des congés et la suppression du crédit maladie.

    «Le taux de participation au mouvement sera important, des agents ont même supprimé leur congé pour se déclarer en grève», prévenait vendredi Silvana Bossio, secrétaire nationale CSC Services publics. «Le bilan du ministre est quasiment nul et il veut maintenant avancer au pas de charge pour faire passer ses réformes.» Les syndicats jugent la méthode du ministre Vandeput «irréaliste et irresponsable».

    Concrètement, les SPF Finances, Santé et autres resteront fermés ainsi que de nombreux bureaux de l’Onem, mais les transports ne seront pas touchés.

    Les syndicats envisagent d’autres actions après la grève de lundi et comptent «maintenir la pression» dans les prochaines semaines. «Nous n’avons pas élaboré de calendrier précis mais nous sommes déterminés», confirme Silvana Bossio. «Le gouvernement doit ouvrir le dialogue avec les travailleurs.»

     

    Source clic ici 

  • les syndicats manifesteront en front commun le 16 mai contre la politique gouvernementale pour les pensions

    Lien permanent

    Le front commun syndical avait déjà pointé la date du mercredi 16 mai pour «une action autour des pensions» dont les détails n’étaient pas encore connus.

    Cette action prendra donc la forme d’une manifestation, qui démarrera à 16h de la gare de Bruxelles-Nord pour rallier la gare de Bruxelles-Midi.

    Les syndicats appellent leurs membres à participer en nombre à cette manifestation.

     

    Source info clic ici 

  • Attention Nandrinois la nuit du 24 au 25 mars 2018 changement heure d'été, peut-être la dernière fois ?

    Lien permanent

     

    L'heure d'été a été instituée en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 avec l' objectif d'effectuer des économies d'énergie en réduisant les besoins d'éclairage.

     Il s'agit de faire correspondre au mieux les heures d'activités avec les heures d'ensoleillement pour limiter l'utilisation de l'éclairage artificiel.

     L'estimation des économies d'éclairage résultant de la mise en oeuvre du régime de l'heure d'été dans notre pays est de l'ordre de 1,2 à 1,3 TWh chaque année.

     le passage à l'heure d'été intervient le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin 

     

    Le dimanche 25 mars 2018
    (à 2 heures du matin il sera 3 heures)

    Est-ce la fin annoncée de l’heure d’été ?Les parlementaires européens devraient se prononcer cette semaine clic ici

    Est-ce la fin annoncée de l’heure d’été ? Chaque année, au moment du changement d’heure, le débat revient sur la table.

    Mais cette année, une résolution du Parlement européen devrait concrétiser ce qui n’est encore que théorie.

    C’est un secret de polichinelle : le changement d’heure semble avoir fait son temps.

    Plusieurs membres du Parlement européen estiment qu’il est inutile et dépassé.

    Ils en discuteront cette semaine à Bruxelles.

    Ils devraient proposer un vote pour y mettre fin avant que la question ne soit étudiée par la Commission européenne.

    Selon les partisans du changement d’heure, cette mesure permet d’économiser de l’énergie et améliore la productivité.

    La mesure est coordonnée au niveau européen pour faciliter les communications et les transports.

    Ainsi, depuis 1998, pour l’ensemble des pays de l’UE, le passage à l’heure d’été intervient le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin et le passage à l’heure d’hiver est programmé le dernier dimanche d’octobre à 3 heures du matin.

    Les opposants évoquent en revanche les problèmes que nombre de personnes éprouvent à s’adapter aux changements d’heure deux fois dans l’année.

    « DAVANTAGE D’ACCIDENTS »

    « Si on garde la même heure toute l’année, c’est une bonne chose », estime Myriam Kerkhofs, docteur en psychologie, spécialiste du Sommeil au laboratoire de Sommeil au CHU de l’hôpital Vésale à Charleroi et coordinatrice scientifique du Certificat d’Université en Traitements cognitivo-comportementaux de l’insomnie.

    « Ne fût-ce que par rapport au sommeil, le changement d’heure a des effets négatifs. C’est difficile pour les enfants ou les gens qui travaillent à pause.

    C’est une période qui renforce les pathologies des patients. » Selon la spécialiste, on constate également beaucoup plus d’accidents au moment des changements d’heure.

    « Chaque année, lorsque l’obscurité tombe plus tôt, il y a plus d’accidents. »

    Selon le quotidien britannique, « The Daily Mail", la nouvelle résolution du Parlement européen affirme que « de nombreuses études scientifiques (…) n’ont pas fourni la preuve des effets positifs du changement d’horloge semestriel ».

    Toujours selon le « Daily Mail », la recherche citée dans la résolution, présentée par l’eurodéputée française Karima Delli, affirme que dans les jours qui suivent le changement des horloges, les personnes âgées font face à un risque accru de problèmes cardiaques, tandis que les accidents de la route augmentent d’un tiers.

    Les performances scolaires des enfants sont, dit-elle, également affectées parce que « le corps humain est fait pour un biorythme stable ».

    La pratique consistant à changer les horloges a déjà été abandonnée dans certains pays, notamment en Islande, en Biélorussie et en Turquie. 

    Article de J.M

    Source 

  • Le Nandrinois Claude Fagnoul, délégué Setca, régit à l’annonce de la fermeture du Carrefour Belle-Ile :

    Lien permanent

    Claude F.JPGClaude Fagnoul, délégué Setca à propos de la fermeture du Carrefour Belle-Ile

    Deux Carrefour devraient fermer leurs portes en Belgique : celui de Belle-Ile à Liège et celui de Genk. Le Carrefour de Belle-Ile fermera dès juin.

     

    Plan de restructuration Carrefour: toutes nos vidéos clic ici

     

  • Attestation de perturbations et formulaire de remboursement pour le 19 décembre 2017 manifestation interprofessionnelle

    Lien permanent

    atten.jpgManifestation interprofessionnelle ce 19 décembre - Perturbations sur le réseau TEC

    Ce mardi 19 décembre, les organisations syndicales participent en front commun à une manifestation interprofessionnelle.
     

    Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

    Pour plus d'informations :

    Warzée :                     75% des services assurés.


    TEC Liège-Verviers

     

    Attestation de perturbations (pdf)
    Formulaire de remboursement (pdf)

     

    Source info clic ici 

  • Cela pourrait faire quatre jours sans bus à la veille des vacances de Noël

    Lien permanent

    Trois jours de grève, du 20 au 22 décembre, soit à la veille des vacances de Noël, auxquels il faut ajouter la journée de manifestation nationale, le 19 décembre : cela pourrait faire quatre jours sans bus dans certaines parties de la Wallonie, au moment où des étudiants vont toujours à l’école… et où on sera en plein rush pour les achats de fin d’année. Inutile de dire que le préavis déposé par la seule CGSP des Tec a jeté un froid polaire.

    D’autant qu’il vient quelques jours après les 48 heures de paralysie de la semaine dernière et que les usagers ne comprennent toujours pas pourquoi les chauffeurs des Tec affiliés au syndicat socialiste se croisent les bras.

    La CGSP avance trois raisons : selon elle, le vote du service minimum au parlement wallon en pleine grève était une provocation, alors qu’ils ne veulent pas entendre parler de ce service minimum. Deuxièmement, les délégués refusent d’éventuelles pénalités en cas de grève sauvage.

    Et enfin, la CGSP s’oppose toujours au projet de fusion des cinq Tec en une seule entité.

    Le ministre du Transport, Carlo Di Antonio, déplore bien sûr cette grève annoncée.

    Il répète que la porte de son cabinet est ouverte et il souhaite « mettre à profit les semaines à venir pour expliquer à la CGSP le bien-fondé des réformes en cours ».

    Le ministre souligne que d’éventuelles actions pénalisent les usagers, qui ont déjà pas mal souffert ces derniers temps.

    COMMERÇANTS AUX ABOIS

    Ils ne sont pas les seuls.

    Pour ne prendre qu’un exemple, l’association des commerçants liégeois tire la sonnette d’alarme.

    Elle cite des chiffres de fréquentation en forte baisse et des diminutions de chiffre d’affaires allant de 50 à… 100 % lors d’actions précédentes au Tec.

    Le chef du groupe MR au parlement de Wallonie, Jean-Paul Wahl, ne mâche pas ses mots. « Ça me semble tellement hallucinant, cette grève », nous dit-il.

    « Après la grève de deux jours qui n’a pas connu une franche popularité, c’est le moins qu’on puisse dire.

    On a rappelé au syndicat socialiste qu’il pouvait venir autour de la table, il ne vient pas. Heureusement, aux dates annoncées, les examens seront terminés.

    Mais des enfants vont encore à l’école, les gens doivent travailler. Et puis, on sera juste au moment où les commerces tournent à plein rendement pour les fêtes. Si les conditions climatiques ne sont pas extraordinaires, les gens vont prendre le bus pour faire leurs courses.

    Cette grève, c’est de l’insécurité pour les clients qui attendront peut-être pour rien à leur arrêt de bus ; c’est une atteinte aux collègues des grévistes, qui veulent travailler ; ça a des conséquences scolaires et commerciales. »

    Le député MR, tout en appelant au dialogue et au bon sens des agents du Tec, parle d’un « blocage incompréhensible, presque enfantin : on a décidé de vous enquiquiner.

    Même la restructuration du Tec n’aura pratiquement pas de répercussions sur les travailleurs, tout ça n’a aucun sens.

    Quelques-uns démolissent la réputation de tout un service, d’une entreprise, alors qu’on sait que ce métier n’est pas facile. » 

    BENOÎT JACQUEMART

     

    Article complet clic ici 

    greves , tec ,

  • PERTURBATIONS SUR LE RÉSEAU TEC CE 1 er DÉCEMBRE 2017 ATTESTATION

    Lien permanent

    Importantes perturbations sur le réseau TEC ces 30 novembre et 1er décembre

    Suite à un préavis de grève déposé par la CGSP, le réseau TEC sera perturbé ces jeudi 30 novembre et vendredi 1er décembre.

    Pour plus d'informations :


    TEC Liège-Verviers

    Source info 

    https://www.infotec.be/

  • Ce jeudi 30 novembre 2017, des perturbations sont attendues dans les recyparcs

    Lien permanent

    Suite au préavis de grève déposé pour ce jeudi 30 novembre 2017, des perturbations sont attendues dans les recyparcs de la région. 

    Huy-Waremme: voici la liste des recyparcs ouverts malgré la grève clic ici

  • PERTURBATIONS SUR LE RÉSEAU TEC CE 30 NOVEMBRE 2017 ATTESTATION

    Lien permanent

    Importantes perturbations sur le réseau TEC ces 30 novembre et 1er décembre

    Suite à un préavis de grève déposé par la CGSP, le réseau TEC sera perturbé ces jeudi 30 novembre et vendredi 1er décembre.

    Pour plus d'informations :


    TEC Liège-Verviers

    Source info 

    https://www.infotec.be/

  • Grève des services publics le 30 novembre 2017

    Lien permanent

    L’ensemble des services publics wallons (SPW, Forem, TEC…) seront à l’arrêt le jeudi 30 novembre, ont indiqué nos confrères de la RTBF.

    Le mouvement se fera à l’appel du front commun CGSP-CSC. Les syndicats entendent ainsi dénoncer « la marche arrière du nouveau gouvernement wallon sur certains dossiers ».

    Ils visent notamment la diminution du temps de travail pour certaines catégories du personnel (les plus de 60 ans, les métiers pénibles) et la possibilité de nomination de contractuels.

    Le front commun estime avoir passé un accord avec le gouvernement précédent, que celui-ci semble ne pas respecter. 

    source sudinfo 

  • PERTURBATIONS SUR LE RÉSEAU TEC CE 21 NOVEMBRE 2017 ATTESTATION

    Lien permanent

    Perturbations sur le réseau TEC ce 21 novembre

     

    Attestation clic ici 21 novembre 2017.pdf

    Ce mardi 21 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une manifestation interprofessionnelle. 

    Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

    Cette manifestation a un impact sur le fonctionnement du réseau du Groupe TEC.

    Pour plus d'informations :


    TEC Liège-Verviers CLIC ICI

     

    Manifestation syndicale à Liège du mardi 21 novembre 2017
    Situation à 7h00

     

    En raison de la manifestation organisée à Liège, en front commun syndical, ce mardi 21 novembre, le réseau du TEC Liège-Verviers est quasi paralysé. La situation est la suivante :

    1. Réseau
     

    • Bassenge : aucun service n’est assuré ;
    • Eupen : 86% des services assurés ;
    • Jemeppe : aucun service n’est assuré ;
    • Omal : aucun service n’est assuré ;
    • Oreye : aucun service n’est assuré ;
    • Robermont : aucun service n’est assuré ;
    • Rocourt : aucun service n’est assuré ;
    • Verlaine : aucun service n’est assuré ;
    • Verviers : 50% des services assurés ;
    • Wanze : aucun service n’est assuré ;
    • Warzée : aucun service n’est assuré.


    Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez notre liste.

    2. Attestation et remboursement
     

  • L attestation de perturbations TEC du 8 novembre 2017 est disponible

    Lien permanent

    Tous les services seront à nouveau assurés normalement le jeudi 9 novembre.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

     

    Attestation TEC pour le 8 novembre 2017 clic ici.pdf

     

    Source info clic ici 

  • Journée d’actions interprofessionnelles Tec aujourd'hui 8 novembre 2017 Situation à 7h40

    Lien permanent

    i2.JPGJournée d’actions interprofessionnelles du mercredi 8 novembre 2017
    Situation à 7h40


    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la journée d’actions interprofessionnelles organisée en front commun syndical ce mercredi 8 novembre, le réseau du TEC Liège-Verviers sera fortement perturbé durant toute la journée.

    La situation estimée est la suivante :

     Bassenge : 50% des services assurés ;

     Eupen : 71% des services assurés ;

    Jemeppe : 10% des services assurés ;

     Omal : 57% des services assurés ;

     Oreye : 15% des services assurés ;

     Robermont : 58% des services assurés ;

     Rocourt : 27% des services assurés ;

    Verlaine : 60% des services assurés ;

     Verviers : 30% des services assurés ;

    Wanze : aucun service n'est assuré ;

    Warzée : 69% des services assurés.

    Source Clic ici 

     

    Une attestation de perturbations est disponible en ligne (pdf).

  • Nandrinois à quoi il faut s’attendre demain mercredi perturbations ou pas au TEC Liège

    Lien permanent
  • Attestation de perturbations de la manifestation interprofessionnelle de ce lundi 23 octobre 2017

    Lien permanent

    Attestation de perturbations


    Une attestation de perturbations (pdf) est disponible ne ligne.

    Source info clic ici 

     

    L’ensemble des services circulera à nouveau normalement ce mardi 24 octobre.

     

  • Le courrier ne sera probablement pas distribué aujourd'hui 10 octobre 2017

    Lien permanent

    Bpost : préavis de grève pour le 10 octobre

    La CGSP Poste va déposer un préavis de grève chez bpost pour le 10 octobre, a-t-elle indiqué .

    Elle suit ainsi la CGSP Cheminots qui a annoncé vouloir paralyser le rail le même jour. Conséquence directe de cette grève des postiers, le courrier ne sera probablement pas distribué, a expliqué Pascal Decouttere, permanent syndical CGSP.

    La forme exacte que prendront les actions n’est pas encore déterminée. Cette grève fait suite aux déclarations des ministres de l’Economie Kris Peeters (CD&V) et des Finances Johan Van Overtveldt (NVA) au sujet d’éventuelles privatisations des entreprises publiques dont la SNCB ou bpost.

    Propos qui ont ensuite été tempérés par le Premier ministre, Charles Michel. Le préavis de grève n’est à ce stade pas suivi par les autres syndicats au sein de bpost. « C’est un coup de semonce. Nous voulons signifier au gouvernement fédéral que nous ne voulons pas de cette ligne de conduite », a indiqué M. Decouttere.

    Pour le syndicat socialiste, réduire la participation de l’État dans bpost est un non-sens, puisque ce dernier ferait une croix sur des dividendes conséquents (130 millions d’euros en 2016).

    Il craint aussi un plan social et des ambitions accrues en termes de productivité, sans oublier un impact sur la notion de service public, a expliqué Pascal Decouttere.

     

    1147395687.25.JPG

     

  • Appel à la grève aujourd'hui 10 octobre concerne les administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.)

    Lien permanent

    Le secrétariat wallon de la CGSP Admi a décidé d’appeler ses affiliés à la mobilisation dès le mois de septembre «pour des actions symboliques» qui débouche sur une journée de grève de 24 heures le 10 octobre, date de la rentrée parlementaire fédérale, a annoncé mardi le syndicat socialiste.

    Cet appel à la grève concerne les administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.), les zones de police et de secours et les organismes d’intérêt public comme le Forem ou l’Aviq.

    Les administrations régionales wallonnes ne sont par contre pas concernées par l’appel de la CGSP Admi mais la CGSP-Amio devrait vraisemblablement prendre la même décision .

    La CGSP Admi promet enfin «d’autres actions» si le gouvernement fédéral «poursuit ses réformes innommables».

    Article Complet Clic ici 

    1147395687.25.JPG

  • Nandrinois attention les secteurs publics, le réseau du TEC Liège-Verviers sera très fortement perturbé durant toute la journée de mardi 10 octobre 2017

    Lien permanent

    En raison de la journée de grève organisée par la CGSP ce mardi 10 octobre dans les secteurs publics, le réseau du TEC Liège-Verviers sera très fortement perturbé durant toute la journée. Le réseau sera probablement à l’arrêt. Heureusement, des alternatives aux transports en commun existent. 

    Les voici  !

  • Le courrier ne sera probablement pas distribué le 10 octobre 2017

    Lien permanent

    Bpost : préavis de grève pour le 10 octobre

    La CGSP Poste va déposer un pré- avis de grève chez bpost pour le 10 octobre, a-t-elle indiqué jeudi. Elle suit ainsi la CGSP Cheminots qui a annoncé vouloir paralyser le rail le même jour. Conséquence directe de cette grève des postiers, le courrier ne sera probablement pas distribué, a expliqué Pascal Decouttere, permanent syndical CGSP.

    La forme exacte que prendront les actions n’est pas encore déterminée. Cette grève fait suite aux déclarations des ministres de l’Economie Kris Peeters (CD&V) et des Finances Johan Van Overtveldt (NVA) au sujet d’éventuelles privatisations des entreprises publiques dont la SNCB ou bpost.

    Propos qui ont ensuite été tempérés par le Premier ministre, Charles Michel. Le préavis de grève n’est à ce stade pas suivi par les autres syndicats au sein de bpost. « C’est un coup de semonce. Nous voulons signifier au gouvernement fédéral que nous ne voulons pas de cette ligne de conduite », a indiqué M. Decouttere.

    Pour le syndicat socialiste, réduire la participation de l’État dans bpost est un non-sens, puisque ce dernier ferait une croix sur des dividendes conséquents (130 millions d’euros en 2016).

    Il craint aussi un plan social et des ambitions accrues en termes de productivité, sans oublier un impact sur la notion de service public, a expliqué Pascal Decouttere.

    Le préavis de grève sera déposé cette semaine.

    1147395687.25.JPG

     

  • Cet appel à la grève concerne les administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.)

    Lien permanent

    Le secrétariat wallon de la CGSP Admi a décidé d’appeler ses affiliés à la mobilisation dès le mois de septembre «pour des actions symboliques» qui déboucheront sur une journée de grève de 24 heures le 10 octobre, date de la rentrée parlementaire fédérale, a annoncé mardi le syndicat socialiste.

    Cet appel à la grève concerne les administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.), les zones de police et de secours et les organismes d’intérêt public comme le Forem ou l’Aviq.

    Les administrations régionales wallonnes ne sont par contre pas concernées par l’appel de la CGSP Admi mais la CGSP-Amio devrait vraisemblablement prendre la même décision dans les prochains jours, indique-t-on au syndicat socialiste. 

    La CGSP Admi promet enfin «d’autres actions» si le gouvernement fédéral «poursuit ses réformes innommables».

    Article Complet Clic ici 

    1147395687.25.JPG

  • Des Nandrinois dans la chaîne humaine de 90 kilomètres du 25 juin pour fermeture de Tihange 2 et Doel 3

    Lien permanent

    Il semblerait ,qu'un groupe de Nandrinois sera présent sous le nom de leur groupe vocal .

    Normalement ils seront au bas de la route des Trente-six-Tournants, à gauche

     Libre à vous de vous y joindre ou de prendre contact avec l'organisation .

    Il suffit de contacter info@stop-tihange.org et de proposer la création d'un groupe avec une estimation du nombre de personnes.

    La chaîne humaine clic ici 

    Le dimanche 25 juin 2017 de 14 à 15h, se formera la grande Chaîne humaine !

    Elle s’étendra sur 90 km partant de Tihange pour arriver à Aix-la-Chapelle en passant par Liège et Maastricht.

     

    Plusieurs associations anti-nucléaires, en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas, se mobilisent depuis plusieurs mois pour que les réacteurs de Tihange 2 et Doel 3 soient mis à l’arrêt. Dans ce cadre, elles organiseront le 25 juin prochain une chaîne humaine de 90 km qui s’étendra de Tihange à Aix-la-Chapelle via Liège et Maastricht.

    La chaîne humaine de 90 km traversera trois pays, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. En Belgique, la chaîne s’étendra sur 61 km. «Elle traversera 11 communes francophones et une commune flamande», ont annoncé, aux Trois frontières à Gemmenich, les organisateurs de cette action, réunis au sein de la plateforme «Stop Tihange & Doel».