Nandrin - Page 4

  • Bouldou en concert gratuit le 24 juin 2018

    Concert gratuit de Bouldou à partir de 19h30 suivi d’une soirée par DJ Julien !
    Fête de l’été à Ouffet

    Bouldou en concert à Ouffet

    24j.jpg

    Public
     
  • «Des orages violents sont à craindre, surtout aujourd'hui 7 juin 2018 ,vendredi 8 et dimanche 10 juin 2018 »

    De l’air continental chaud mais humide et instable va déterminer ces prochains jours un temps lourd et orageux sur la France, le Bénélux, les Alpes, l’Europe centrale et les Balkans, explique Luc Trullemans, qui fait le point avec nous, jour après jour.

    De jeudi à dimanche  :

    Temps chaud avec des minima nocturnes entre 13 et 18º et des maxima diurnes de 20 à 23º en Haute Ardenne, de 26 à 30º en plaine et entre 19 et 22º près de la mer où des nuages bas (stratus) parfois accompagnés de brouillards pourront traîner une grande partie de la journée.

    L’ensoleillement variera de 4 à 9 heures par jour avec, surtout l’après-midi et le soir, des développements de nuages convectifs cumuliformes tournant à l’orage en de nombreux endroits.

    Ces averses ou orages pourront à nouveau être localement violents en étant accompagnés très localement de chutes de grêles, de fortes rafales de vent et de beaucoup de pluie en peu de temps !

    Les orages devraient être un peu moins actifs et nombreux ce samedi !

    Lundi :

    Un air nettement moins chaud arrivera par le sud-ouest sur nos régions avec une baisse des températures qui ne dépasseront plus 17 à 20º en Ardenne et à la mer et 21 à 24º en plaine.

    Les nuages seront fort nombreux et encore accompagnés de périodes de pluie ou d’averses orageuses plus copieuses sur l’est du pays.

    Mardi :

    La zone dépressionnaire accompagnée de pluie et d’orages se décalera plus vers l’intérieur du continent et un courant maritime encore plus frais venant de la Mer du nord nous affectera.

    Comme températures minimales il faudra tenir compte de valeurs entre 8 et 13º et les maxima, au meilleur de la journée, resteront cantonnés entre 14 et 19º.

    Il y aura peu de soleil et les pluies ou averses resteront d’actualité !

    Mercredi et jeudi :

    Avec l’arrivée d’une crête anticyclonique sur le Golfe de Gascogne et la France, la masse d’air se stabilisera ce qui nous donnera un peu plus de soleil (4 à 7h d’ensoleillement) entre les passages nuageux et moins de précipitations.

    Il fera toutefois encore frais pour la saison avec, la nuit et tôt le matin, des valeurs minimales de 4 à 8º en Ardenne et de 9 à 11º ailleurs.

    De jour les maxima resteront entre 16 et 21º.

    Vendredi :

    Un petit anticyclone devrait se développer à partir de la dorsale au sud de notre pays et se situer quelque part sur la France.

    Cela n’empêchera pas que de faibles fronts venant de l’océan nous affectent encore de temps en temps avec des passages pluvieux.

    Par contre ces systèmes perturbés d’origine océaniques seront accompagnés d’un air devenant un peu plus doux ce qui amènera nos températures diurnes entre 21 et 23º en plaine et entre 17 et 20º en bordure de mer et en région ardennaise.

     

    Source clic ici 

     

  • Citation du jour sur le Blog de Nandrin

    Ne vous souciez pas d'être meilleur que vos contemporains ou vos prédécesseurs.

    Essayez d'être meilleur que vous-même.

    CITATION WILLIAM FAULKNER

     

    Photo : Dans le bois de Falogne à Saint-Séverin 

  • Nandrinois le 1722 est activé

    1722 activé

    Dans cette optique d’alerte, le numéro 1722 destiné aux demandes d’intervention des pompiers pour des causes non-urgentes a été réactivé. Le SPF Intérieur demande de réserver les appels au 112 lorsqu’il y a danger de mort.

    Le numéro reste actif jusqu’à nouvel ordre.

    Source clic ici 

  • Nandrinois attention aux Orages intenses, alerte «Orange»

    «Du 06/06 16H au 08/06 02H : Durant la nuit de mercredi à jeudi, nous prévoyons encore un risque d'orages isolés, surtout sur le sud du pays et dans les régions proches de la frontière française.

    Ces orages peuvent localement être intenses et donner lieu à des précipitations abondantes.

    Ce jeudi, des orages, plus nombreux, toucheront plusieurs endroits du pays avec parfois beaucoup de précipitations en peu de temps, de la grêle et possibilité de rafales de vent.»

    Source clic ici 

  • Condroz : Qui succédera enfin au commissaire divisionnaire ?

    Pour la seconde fois, le conseil de police de la zone du Condroz a relancé une procédure afin de trouver puis désigner son nouveau chef de corps. Deux candidats ont répondu à l’appel d’offres : un homme et une femme. Philippe Dubois, président du Collège, espère -au mieux –, une nomination pour début 2019

    D’ici novembre, cela fera deux ans que la zone de police du Condroz n’a officiellement plus de chef de corps attitré. Il n’y a, ici, personne à blâmer : la première procédure mise en place par le conseil de police n’avait finalement pas abouti.

    À la fin du mandat de l’ancien chef de zone, le commissaire divisionnaire Philippe Prévôt (qui avait assuré la fonction en attendant), les formalités de recrutement classiques avaient bel et bien été mises en place. Malheureusement, si deux candidats avaient répondu à l’appel d’offres, aucun d’entre eux n’a finalement été nommé. L’un s’était finalement retiré en cours de procédé, le second (qui avait été choisi par la commission de sélection mise en place) avait, en définitive, fait part de son choix d’accepter une autre offre, plus intéressante pour lui, à laquelle il avait également postulé. On était alors aux alentours du mois de mars : un retour au point mort était officialisé.

    Depuis, les choses continuent de bouger. Début avril, une nouvelle offre d’emploi a été lancée, jusqu’à la mi-mai. Et, bonne nouvelle, deux nouvelles candidatures ont été reçues ! «  Je ne connais pas exactement leurs profils  », explique franchement Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier et président du Collège de police. «  Je sais qu’il s’agit toutefois d’un homme et d’une femme qui ont les titres requis pour prétendre au poste. Ils n’assurent en tout cas pas, ni l’un ni l’autre, de fonction similaire dans une autre zone.  » Comprenez donc qu’ils présentent donc bien le grade de commissaire divisionnaire mais que, pour l’heure, ils n’occupent pas un poste de chef de corps ailleurs.

    «  Pour l’instant, nous sommes donc occupés à goupiller les agendas de tous les membres de la commission (ils sont 7 -ou un suppléant- : le président du Collège, le procureur du Roi, le Gouverneur de la Province, un chef de corps de zone voisine et équivalente, un directeur-policier, un inspecteur général du fédéral et un expert externe à la police -en l’occurrence ici un professeur universitaire –, NDLR). Cela n’est pas simple au vu des fonctions déjà de chacun mais en raison de vacances à venir aussi… Pour l’heure, aucun rassemblement n’est prévu avant le 1er août  », détaille Philippe Dubois.

    Une fois la date trouvée, la commission se réunira une première fois afin d’organiser la procédure à venir. Puis une seconde pour examiner le profil des candidats et les entendre.

    Doit-on, dès lors, s’attendre à une désignation avant les élections du 14 octobre ? «  Je n’espère plus rien  », sourit d’abord le mayeur de Clavier. «  Non, sans rire, j’ai pour habitude de voir le verre à moitié plein… Cependant, je crois que si nous parvenons à un recrutement pour le 1er janvier 2019, nous serons les rois du monde  », ajoute-t-il encore.

    Si les deux réunions de la commission annoncent aboutissent positivement, il faudra en effet encore que son rapport passe en conseil de police, puis soit notamment approuvée par le Ministre de l’Intérieur endéans les trois mois, avant de parvenir à une ultime nomination officielle. Encore un peu de patience donc et, croisons les doigts !

    Article complet clic ici 

     

     

  • Une baisse est observée des accidents à Nandrin

    L ’Institut Vias vient d’actualiser son baromètre de la sécurité routière, en publiant les chiffres des accidents (avec blessés) pour le 1er trimestre 2018. Alors qu’une baisse est observée pour la province de Liège, chez nous, par rapport aux 3 premiers mois de 2017, c’est plutôt une hausse qui est constatée

    Comme d’accoutumée, l’Institut Vias (ancien IBSR) fait régulièrement part des chiffres liés aux accidents sur nos routes. Il vient d’ailleurs de publier son dernier baromètre de sécurité : les statistiques liées au premier trimestre 2018. Et, belle surprise, une baisse (de 9 %) du nombre d’accidents est observée en province de Liège, passant de 806 à 736 accidents.

    « Un niveau historiquement bas pour un début d’année », selon l’Institut, qui observe, « ces 10 dernières années, une baisse de 20 % pour l’ensemble de la province ! »

    Pour l’heure, on ne peut malheureusement pas se réjouir de manière identique en ce qui concerne la région Huy-Waremme où, à l’inverse, une hausse est établie.

    De 117 accidents (avec dégâts corporels) en 2017, 132 ont été constatés pour ces 3 premiers mois, ce qui engendre une hausse aussi au niveau des blessés (+27 par rapport à l’an dernier). Alors qu’on observe une baisse (d’accidents et de victimes) sur l’entité de Huy, on constate une forte hausse à Waremme notamment (cf. tableau ci-contre).

    Notons tout de même que tous ces accidents ont eu lieu sur le territoire de la commune, autoroutes comprises ! Vias constate également une diminution du nombre de tués (de 15 à 9) au niveau provincial.

    « Seule l’année 2015 avait été moins meurtrière, avec 7 tués », précise-til. À ce niveau-là, chez nous, la situation est en tous points comparable à celle de l’an dernier : trois personnes ont perdu la vie sur nos routes durant les trois premiers mois de 2017 et 2018.

    Cette année, on se souvient tristement du décès de Marcel Piron, un Donceelois de 62 ans, le long de la route du Condroz à Clavier le 7 janvier. Mais aussi celui de Maria Canaves, une Flémalloise de 77 ans, qui avait pris la N90 à contresens à hauteur de Clermont (Engis), le 20 février, et avait fait un accident frontal avec un second véhicule.

    Et enfin, le 11 mars dernier, un habitant de Gingelom âgé de 31 ans, Santo Nigido, avait perdu la vie à Bettincourt (Waremme), après avoir percuté un poteau rue du Mouhin.

    Malheureusement, ces derniers chiffres sont déjà voués à augmenter suite notamment à des accidents mortels qui se sont déroulés depuis, à Faimes, Oreye ou encore Wasseiges.

    « Il faudra en effet attendre les résultats des prochains mois pour tirer des conclusions probantes mais de toute façon, à plus long terme, l’évolution reste favorable », a conclu Vias. -

    Article de E.D.

    Huy-Waremme: + d’accidents chez nous ce 1er trimestre (chiffres)

  • L'exposition sur le peintre Fernand Ponthier du 9 au 17 juin 2018

    « Rendez-vous compte ! En 43 ans, c'est la deuxième fois que l'on va exposer ses œuvres », relate Michel Flamaxhe, en charge du projet, «La première avait eu lieu en 1975 ». C'est lors d'une brocante que l'idée a germé : « J'ai discuté avec Michel Toussaint, de Ouffet, et Jacky Baudoin, de Durbuy, deux mordus de peinture qui connaissaient bien les travaux de Fernand Ponthier. » Le conseiller communal a alors soumis l'idée au bourgmestre, qui lui a donné le feu vert.

    Pas moins de 150 œuvres seront ainsi exposées du 9 au 17 juin dans l'église de Hamoir, à côté de peintures de son professeur et ami Richard Heintz, un artiste impressionniste belge. La plupart proviennent de collectionneurs privés qui souhaitent rester anonymes. « C'est un beau peintre de la nature, qui est spécialisé dans les paysages », indique Michel Flamaxhe. Ses toiles sont évaluées entre 800 et 1.200 euros : « Il y a de superbes tableaux mais le plus beau c'est sa représentation de la Cascade de Coo qui vaut aux alentours de 1.500 euros. »

    En parallèle, un livre rassemblant les peintures de l'artiste a été édité avec l'aide de Michel Toussaint Au total, 250 livres sont sortis de l'imprimerie. Ils seront vendus pendant l'exposition au prix de 20 euros.

    Du 9 au 17 juin, de 13h30 à 18h. Prix : 2 euros.

    Article Complet 

     

  • Citation du jour sur le Blog de Nandrin


    Il n'est pire solitude que celle qui naît de l'indifférence des autres.

    Et chacun peut être victime un jour de l'indifférence et en souffrir.

    Alors pourquoi ne pas tendre la main à celui qui est seul?


    Martin GrayLe livre de la vie (1973) de Martin Gray

    Photo : Cimetière Place Felix  Gonda Saint-Séverin à coté de l'église Romane 

  • Nandrinois : Fin de l'heure d'été ?

    J eudi, le parlement fédéral va adopter un texte qui demandera au gouvernement de plaider auprès de l’Europe l’abrogation de l’heure d’été, en s’appuyant sur une étude évaluant la mesure. L’aboutissement d’une proposition déposée à la Chambre, fin novembre 2017, par les députés MR Gautier Calomne et David Clarinval. « La Belgique doit jouer un rôle moteur dans ce dossier », explique M. Calomne.

    « C’est une initiative personnelle que j’ai prise car je n’ai jamais entendu beaucoup de gens positifs vis- à-vis de l’opportunité de conserver ce changement d’heure », explique le député Calomne. « Je me suis intéressé à la question : ne s’agissait-il pas d’un changement artificiel, datant d’un autre temps ? »

    Cela fait plus de 40 ans que la Belgique a décidé de passer à l’heure d’été (en 1977). Ce changement d’heure fut adopté suite aux chocs pétroliers successifs des années 1970 et l’Union européenne allait progressivement harmoniser la mesure.

    La volonté était de réaliser de plus grandes économies d’énergie. Une volonté qui existe, bien sûr, toujours aujourd’hui, mais cela fonctionne-t-il concrètement ?

    JAMBON PAS OPPOSÉ

    « J’ai posé la question à la ministre de l’Énergie, Marie-Christine Marghem (MR). Elle partageait les études que j’avais lues et qui disaient que l’incidence était faible, voire nulle », reprend le député bruxellois.

    « J’ai posé la question au ministre Jambon vu que ça relève finalement de sa compétence. Il a dit qu’il n’avait aucune opposition de principe. »

    Gautier Calomne dépose alors un texte à la fin novembre 2017. « En compagnie de mon chef de groupe, David Clarinval qui m’a toujours soutenu », précise-t-il.

    « Lui, le Wallon rural et moi, le citadin bruxellois, deux profils différents et deux visions qui se rejoignent. » Le texte a fait un parcours parfait : envoyé en commission dès janvier de cette année, puis adopté à la seconde séance, fin mai, à l’unanimité. Jeudi, il ne fait aucun doute qu’il sera voté à la Chambre.

    « Nous demandons au gouvernement de porter le débat au niveau européen et de marquer notre volonté d’abroger l’heure d’été. »

    Pour ne brusquer aucune sensibilité, le texte demande une évaluation globale du dispositif, sous la forme d’une étude européenne. Si les conclusions confirment ce que les élus belges pensent, le changement d’heure aurait vécu.

    QUELLE HEURE ?

    Le fait que le parlement européen est entré dans la danse en février, avec une demande semblable, ne relativise-t-il pas le texte belge ? « Il est important que nous soyons les moteurs de ce changement. En 2012, les autorités belges reconnaissaient déjà que les effets positifs étaient limités.

    On est en 2018. Il faut faire vivre ce débat », explique M. Calomne. « C’est pour cela que je déposerai un texte avec ma collègue sp.a Maya Detiège au parlement Benelux où nous siégeons tous deux. Il faut continuer à faire pression pour surmonter les difficultés.

    Je suis persuadé que cette décision s’inscrit dans le sens de l’histoire.

    Beaucoup de pays en sont déjà revenus. Pourquoi l’Europe ne suivrait pas cette tendance ? »

    Restera un dernier débat si la décision d’abroger le changement d’heure semestriel était entérinée : se met-on toute l’année à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver ?

    M. Calomne attend l’étude et préfère ne pas se prononcer là-dessus pour l’instant… -

    DIDIER SWYSEN J

    Source 

    heured.JPG

  • Perry Rose et EMJI en concert au Live & Café de Nandrin le 14 juin 2018

    C’est le 14 juin que Perry Rose sera en concert au Live & Café à Nandrin.

    Il réussit une fusion parfaite entre la pop anglo-saxonne et la musique traditionnelle irlandaise et offre tout un univers de chansons simples et belles. À chaque nouvel album (‘Wonderful’, le dernier en date), il se produit avec son band sur les scènes des festivals d’ici et d’ailleurs.

    Mais Perry aime aussi se rapprocher de son public et créer avec lui une plus grande complicité. C’est ainsi qu’il voyage en solo dans de petites salles, avec pour seuls bagages ses fidèles instruments.

    En maniant comme il sait si bien le faire la guitare, mais aussi le piano, les percussions et l’ukulélé, l’artiste revisitera ses meilleurs titres et fera découvrir au public ses nouvelles chansons en toute intimité.

    Une belle occasion de partager avec notre plus célèbre belgoirlandais de beaux moments musicaux. Et le 16 juin, c’est EMJI (Nouvelle Star 2015) qui sera à Nandrin.).

     

    Il reprend sa guitare accompagnée de ses deux musiciennes pour présenter son nouveau set live. Cette nouvelle formule trio propose une relecture de ses chansons ainsi que des titres inédits dans des sonorités Pop-Electro.

    Chaque concert a lieu à 21h.

    Prix sur place : 15 €. Prévente : 13 € (www.livecafe.be)

  • Découverte libre du jardin et exposition permanente de sculptures à Nandrin les 9, 10, 23, 24, 30 juin 2018

    Découverte libre du jardin et exposition permanente de sculptures les 2, 3, 9, 10, 23, 24, 30 juin et les 1, 7, 8, 14, 15 juillet 2018 - de 14 à 19 h - Entrée : 4 €/adulte.
    Halinka Jakubowska : Célèbre sculptrice sur pierre et bronze, lauréate du concours de la fontaine de la Place Saint-Lambert et d’autres nombreuses récompenses remportées tant en Belgique qu’à l’étranger.


    Alain Gérez : Diplômé des arts appliqués et des arts décoratifs de Paris.

    L’élégance et la finesse des proportions de ses œuvres seront reconnues grâce à ses femmes araignées, ses danseuses ainsi que ses femmes hélices. 


    Olivier Bohême: Concepteur passionné qui a décidé de troquer les nains de jardins contre des poules géantes aux couleurs vives qui surprendront par leur originalité et seront décoratives, poulaillers ou fonctionnelles pour ranger votre robot tondeuse et ainsi égayer avec bonheur vos parcs et jardins.

    3b.6.jpg

     

     

  • Citation du jour sur le Blog de Nandrin

    Essayez de quitter ce monde en le laissant un peu meilleur que vous l’avez trouvé. Et quand l’heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant (…) que vous avez fait de votre mieux .

    Robert Baden-Powell

     

    Photo : Place de Nandrin Ovide Musin 

     

    10470735_1483246598592638_3603032760089097047_n.jpg

     

     

     

     

  • Une idée pour les mercredis et samedis en ville la navette fluviale

    Découvrez, dès le mercredi 4 juillet, nos navettes fluviales ! 

    Embarquez à bord du Val Mosan pour 1,2,3 ou 4 haltes les mercredis matin et samedis après-midi durant toute la saison !

    Notre bateau fera arrêt à la Collégiale, au Port de Corphalie, au Batta et enfin au Port de Statte. 

     Pour cause de croisières, les haltes seront suspendues les samedis 21 et 28 juillet.

     

    Bateau "Val Mosan" - Huy

  • Caravane perdue à Nandrin ?

    34471782_10215612735821717_5463705021969334272_n.jpg

    Caravane perdue entre Yernée -Fraineux ====>Nandrin  

    Sur la route N 696 vers Nandrin après le petit hameau de Yernée 

    Perte de Chargement ? 

    Elle a repris son chemin aujourd'hui vers 16h45 ......

  • Deux personnes sont dans un état grave, la voiture qui va faire une chute de 20 m à Nandrin

    C’est une curieuse histoire qui est survenue dimanche soir route d’Ombret à Nandrin. Pour une raison inconnue, un conducteur va perdre le contrôle de sa voiture qui va faire une chute de 20m en contrebas de la chaussée. À l’arrivée des secours, une personne est retrouvée à une centaine de mètres du lieu de l’accident. Il a le temps de donner quelques informations sur la personne présente à bord à ses côtés avant de tomber inconscient. Cette personne, selon le Parquet, va être retrouvée « près de la gare d’Amay ». Les deux individus ont ensuite été transportés en clinique dans un état critique. Ni la police ni l’autorité judiciaire, avertie des faits, ne sont en mesure de donner plus d’informations pour le moment.

     

    Source clic ici 

  • le parc de containers «garde-meuble» est refusé à Nandrin

    La demande de permis déposée au Collège de Nandrin stipulait l’aménagement d’un parc de containers (77), pour servir de garde-meuble, sur une parcelle de la route du Condroz à Nandrin. Une localisation à l’arrière du car-wash Maxi Wash, ouvert depuis novembre 2015 et exploité par Cédric Busin, le Nandrinois qui a justement déposé cette nouvelle demande de permis. Malheureusement pour lui, le Collège s’est positionné, le 19 avril dernier, contre le projet de parc de containers, conformément à l’avis de la Région wallonne. «  La fonctionnaire déléguée estime que le projet n’est pas compatible avec la zone définie au plan de secteur, c’est-à-dire une zone d’habitat à caractère rural. Or, quand la fonctionnaire déléguée se positionne quant au plan de secteur, son avis prévaut. Même si c’est le Collège qui délivre le permis, on ne peut pas aller à l’encontre de cet avis négatif  », explique Charlotte Tilman, échevine de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire à Nandrin. La CCATM avait également rendu un avis défavorable, jugeant l’esthétique des containers pas compatible avec le voisinage. «  Par ailleurs, poursuit-elle, la DGO1 (ex-Met) s’inquiétait de la sécurité des lieux, avec les entrées et sorties vers ce parc dans la mesure où elle constate déjà que certains automobilistes coupent les quatre bandes et prennent partiellement la route du Condroz à contresens en sortant du car-wash. » Un aménagement de la N63 à cet endroit est-il prévu dans un avenir proche? «Nous sommes en relation avec la DGO1 concernant ce tronçon de voirie pour l’aménager. Elle doit étudier un plan pour réaliser un rond-point qui freinerait le flux de véhicules et faciliterait l’accès au car-wash  », répond l’échevine.

    Cédric Busin, propriétaire du car-wash et à l’initiative du parc de containers, est quant à lui dépité. «  C’est la deuxième fois qu’on me refuse un projet sur cette parcelle. L’année passée, c’était Max Boissons (un marchand de boissons). C’est décourageant car on a acheté ce terrain et on ne peut rien en faire. Dire que la route du Condroz est faite pour construire des maisons et pas des commerces, c’est n’importe quoi. D’autant que mon car-wash a lui été accepté en 2015 (la Région n’avait alors pas émis de remarque NDLR). J’ai l’intention de déposer une nouvelle demande de permis, pour construire un bâtiment cette fois. Je pense qu’il servira de garde-meuble mais je ne suis pas encore sûr  », nous confie-t-il.

     

    PAR ANNICK GOVAERS

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

    Article complet clic ici 

  • Notre Nandrinois Loris Demarteau était en reportage photos chez les Diables Rouges samedi 2 juin 2018

    34274824_2053765284839250_8552292351861587968_n.jpg

    34307262_2053765451505900_1736809535265308672_n.jpg

    bp.JPG

    bp2.JPG

     

    Vincent Kompany n’a même pas attendu un changement dans les règles avant de s’engouffrer dans les vestiaires. Alerte bénigne ou mal plus profond ? Après un pâle 0-0 face au Portugal, l’éternelle saga des blessures menace de reprendre.

    Article de FRÉDÉRIC LARSIMONT clic ici 

    À deux jours de dévoiler sa liste des 23 pour la Coupe du monde en Russie, Roberto Martinez avait l’occasion de tenter des hommes et/ou des options face au champion d’Europe portugais. Au coup d’envoi, Roberto Martinez n’avait pourtant aligné qu’un seul joueur en dehors de son onze type : Mousa Dembélé.

    Et encore, on ne pouvait même pas parler de choix mais plutôt de contrainte puisque le sélectionneur national ne pouvait pas compter sur Axel Witsel, touché au genou.

    Article complet de GUILLAUME RAEDTS clic ici 

  • Citation du jour sur le Blog de Nandrin

    Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours, non pas par la force mais par la persévérance. de H. Jackson Brown 

     

    Photo : Villers le Temple, Nandrin, ruisseau ......

  • Course de caisse à savon le 17 juin 2018

    En été, les Amaytois se lâchent : dans une course déjantée qui promet de belles gamelles, les participants de cette 2e édition sont d’ores et déjà dans les starting-blocks pour vous offrir à nouveau un beau spectacle !

    Le dimanche 17 juin, Amasports, en collaboration avec l’Administration communale, la Police, la Croix-Rouge et la Fédération de courses de caisses à savon, organisera une manche du championnat de Belgique de caisses à savon.

    Le départ aura lieu à 10h sur le site des Mirlondaines, pour une arrivée à la hauteur de la rue Wéhairon. L’itinéraire empruntera les rues des Terres rouges, Pré Quitis et Wéhairon sur une longueur de 1.250 mètres. La remise des prix se fera aux Mirlondaines. 
    Des particuliers, des associations et des jeunes Amaytois participent.
    Règlements disponibles au Hall omnisports. Les inscriptions se font le jour de la course (prix : 12€). Pré-inscriptions jusqu’au 10 juin.
    Les spectateurs ne sont pas oubliés : l’entrée sur le site est gratuite, et des buvettes ainsi qu’une petite restauration sont à leur disposition sur le parcours.

    Toutes les infos sur http://www.amasports.be/caisses-a-savon

  • les comptes 2017 sont à l’équilibre à Nandrin

    Ceux du CPAS se clôturent avec un boni de 20.407 euros. Le point est passé avec dix voix pour pour et quatre abstentions (TE). Les comptes communaux affichent un résultat budgétaire de 405.145 euros à l’ordinaire (« ce qui est normalement bas », estime le bourgmestre) et de 1.754 euros à l’extraordinaire. Les résultats comptables sont de 712.612 euros à l’ordinaire et de 1.411.678 euros à l’extraordinaire. La dette est passée de 3,7 millions d’€ en 2012 à 3,16 millions d’euros en 2017, avec un remboursement annuel de 578.000 euros, « ce qui est très rapide ». Par ailleurs échevin des finances, Michel Lemmens affirme que la dette est maîtrisée et épingle qu’elle représente 41,92% des dépenses du budget ordinaire 2018. Au sujet des perspectives, Michel Lemmens s’est inquiété de l’impact du tax shift sur les finances communales et de la renégociation des coûts de la zone de secours à l’horizon 2019. Le compte a été approuvé par 9 voix pour et 7 abstentions (TE et PNc). Marc Evrard (PNc) s’est réjoui du boni dégagé mais regrette que celui-ci n’ait pas été davantage utilisé pour l’enseignement communal.

     

    PAR A.G.

     L'ACTU DE HUY WAREMME

  • Noyée sous 70 centimètres d’eau, c’est sans conteste le propriétaire le plus touché de la place de Nandrin.

    La Tour de Nandrin, cet édifice médiéval implanté sur la place et transformé en habitation, était en effervescence vendredi après-midi. Les pompiers et des amis de la famille Duchêne étaient à pied d’oeuvre pour sauver ce qui pouvait l’être (pas grand-chose), vider les caves inondées et nettoyer la cour et la maison. Tout le terrain était aussi retourné. Le seul à garder le moral était le chien qui sautait gaiement dans les flaques de boue. Des trombes d’eau se sont effectivement abbatues sur Nandrin ce vendredi vers 8 heures et n’ont laissé aucune chance à la Tour. «  Le ruisseau a débordé et toute l’eau de la place a dévalé dans mon allée et dans la maison... Résultat, la cave est remplie, et la cuisine, le salon, la salle à manger, le bureau, la buanderie et le garage ont été inondés. Il y a eu 60 à 70 cm d’eau  », décrit Brice Duchêne qui vit seul dans la Tour, un bâtiment que ses parents ont acheté en 1974.

     

    Un constat d’autant plus amer qu’il y a 10 jours, l’eau avait déjà dévasté sa maison. «  C’était comme aujourd’hui. Heureusement, je n’avais pas encore tout remplacé. Mais on venait à peine de sortir du nettoyage que c’est reparti pour un tour... », soupire-t-il.

    Pour parer au plus pressé, une petite digue était en train d’être aménagée à l’arrière du jardin, pour permettre l’évacuation des eaux vers le champ de la ferme voisine. «  Il faut qu’un bassin d’orage soit construit pour la place. »

    Pour ce qui est des bassins d’orage justement, il y en a actuellement deux à Nandrin. Celui du Péry, réceptionné en avril dernier, et celui de Saint-Séverin, tout juste mis en service jeudi. «  Ils ont bien fonctionné malgré quelques points noirs à Villers-le-Temple et Saint-Séverin (principalement dus aux eaux des champs).   L’étape suivante est d’en créer un à Petit Baimont et un autre en amont de la place -Thier des Raves et Tige Paquette. En sachant que les précédents ont pris six ans pour se faire vu la complexité du dossier, subsidié à 80%, commente Michel Lemmens. Nous allons intervenir de manière beaucoup plus rapide. »

    Photo PAR ANNICK GOVAERS

    PAR ANNICK GOVAERS article Complet avec photos clic ici 

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

     

     

    L'album du Blog de Nandrin inondations 1 juin 2018 clic ici 

     

     

  • Table d'hôtes du 24 mai 2018 à Saint-Séverin Nandrin

    Pour la seconde fois, la table d’hôtes organisée par l’équipe de l’atelier cuisine de Nandrin a connu un grand succès.

    Toutes les personnes présentes se sont régalées du menu proposé.

    Le choix du menu, la convivialité, la bonne humeur, la décoration des tables réalisée par l’équipe ont été appréciés par tous.

    Fort de cette réussite, il a été décidé de « remettre le couvert » assez rapidement. Le mois d’octobre devrait donc accueillir une troisième table d’hôtes.

    Restez donc vigilant et merci à tous…

  • Citation du jour sur le Blog de Nandrin

    Le sauvage n'est pas celui qui vit dans la nature.

    Le sauvage est celui qui la détruit !! 

    Photo : De l’étang de Saint-Séverin Nandrin  à l'arrière de l'église Romane  .

     

  • Ouverture de la pêche c'était hier samedi 2 juin 2018

    Samedi 2 juin 2018 que les amateurs de pêche pourront enfin s’adonner à leur activité favorite.

    L’ouverture générale de la pêche de toutes espèces et dans toutes eaux est autorisée depuis ce 2 juin.

    Force est de constater que l’activité fait des émules.

    Le nombre de permis de pêche a d’ailleurs augmenté cette année : l’an dernier à la même époque, 30.941 permis ont été délivrés.

    Aujourd’hui, nous sommes déjà à 31.352 alors que la grosse période d’affiliation n’a pas encore débuté.

    Il faut dire que le ministre de l’Agriculture René Collin a mis en place cette année deux nouveaux permis qui ont peut-être aidé à développer ces chiffres. Le permis J, réservé aux jeunes de moins de 15 ans, a déjà séduit 892 pêcheurs en herbe.

    D’autant qu’il est gratuit. Contrairement au deuxième nouveau permis qui lui, est réservé aux touristes de passage.

    Le permis T, valable durant 14 jours consécutifs coûte, lui, 25 euros. Enfin, cette augmentation peut également s’expliquer par la simplification administrative mise en place en 2016, avec notamment la possibilité de demander son permis en ligne.

    Ainsi, 8.292 permis ont été délivrés sur internet.

    GÎTE SPÉCIAL PÊCHEURS

    D’autres initiatives ont également vu le jour ces dernières années afin de promouvoir ce sport qui séduit particulièrement les hommes. Il n’y a que 2 à 3 % des permis qui appartiennent à des femmes.

    Les propriétaires de gîtes ne s’y sont pas trompés puisqu’il existe des hébergements « spécial pêche » en Wallonie.

    Décoration, équipement, infrastructure ou accompagnement, tout est pensé et aménagé autour de la pêche.

    Il faut bien sûr, que ce logement se situe non loin d’un point d’eau où il est possible de pratiquer son sport favori.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page internet des gîtes de Wallonie !  Article de F.J

    Source 

  • Inauguration aujourd'hui 2 juin 2018 Côté Chic à Nandrin en photos

    Au rond-point, le nouvel institut d’esthétique « Côté Chic », est passé à deux doigts de la catastrophe.

    «  Il n’y a que la cave qui est inondée car nous avons placé des sacs de sable et bouché l’accès à la cave du mieux possible.

    Mais la première inondation du 16 mai a saccagé une partie du bâtiment : parquet, plafond, peintures ont dû être remplacés, un lustre rempli d’eau a même explosé! A 15 jours de l’ouverture... », confie Alice Jamar, 26 ans, qui  inaugure son institut ce samedi.

    Ils ont tout nettoyé pour que ce soit prêt

    Le Sourire est au rendez-vous, pour cette belle journée d'inauguration.

    Espérons que les orages resteront juste un souvenir, longue vie à cette jeune indépendante sur la place de Nandrin

    L'album photos de l'inauguration « Côté Chic » clic ici 

     

     

    Source 

  • Toutes les restrictions concernant la consommation eau sont levées à Nandrin

    Nandrin Intempéries 
    Concernant l'eau :
    L'approvisionnement en eau pour toute la commune de Nandrin est revenu à la normale, toutes les restrictions concernant la consommation sont levées

    5.JPG

  • La maison de village vendue pour 120.000€ Villers le Temple Nandrin

    La vente de gré à gré a remporté plus de succès que la vente aux enchères organisée en décembre (avec une mise à prix minimale de 125.000 euros) où aucune proposition concrète n’avait été mise sur la table, malgré quatre marques d’intérêt. Les élus nandrinois avaient alors été amenés à modifier les conditions de vente du bâtiment, en choisissant le gré à gré (synonyme de frais moindres par rapport à une vente publique), avec un prix minimum diminué à 100.000 euros. Un prix minimum qui avait fait tiquer l’opposition qui souhaitait que la maison de village ne parte pas en dessous de 120.000 euros, conformément aux propositions informelles soumises au notaire.

    Le bien est finalement bien parti à ce prix. « Le bien a été acheté par deux couples en indivision, pour y créer 4 ou 5 logements », nous précise le bourgmestre, Michel Lemmens.

    Article complet 

     

    La maison de village de Villers le Temple Nandrin sera vendue de gré à gré

     

    La maison de village n’a pas été vendue à Villers le Temple

     

  • Nandrinois « Signalez les avaloirs toujours bouchés »

     

    Tous Ensemble et Pour Nandrin Citoyenne, les deux groupes d’opposition, ont tiré leur chapeau à l’administration et aux ouvriers communaux pour leur engagement. Eric Cop (TE) a toutefois demandé à ce que la commune revérifie les bouches d’égout car certaines d’entre elles sont toujours bouchées. Le mayeur en a profité pour encourager la population à signaler tous les endroits concernés « car nous ne pouvons être au courant de tout. » « Une entreprise est en train de nettoyer tous les filets d’eau pendant cinq jours », a ajouté l’échevine Anne De Potter.

    Marc Evrard a souligné que l’IDEN avait vidé ses cuves par mesure de précaution et non pas parce que l’eau était impropre à la consommation.

    Vincent Licata (TE) a quant à lui abordé la question de la communication en cas de crise. « Nous avons essentiellement communiqué le lendemain au sujet de la potabilité de l’eau, même s’il y a eu un flottement au niveau de l’heure où la situation était rétablie. Sur le moment même, il faut avant tout agir », a déclaré Michel Lemmens, le bourgmestre. Le site de la commune, les réseaux sociaux et le système Be-Alert ont été utilisés, a précisé le Directeur général. Le problème est que Be-Alert ne peut contacter que les habitants qui s’y sont inscrits (en l’occurrence 220 Nandrinois), un mot sera glissé dans le journal communal pour inciter la population à souscrire au système (gratuit) de Be-Alert.

    Nandrinois SMS en cas d’alerte ou de catastrophe, modernisation de l'alerte de la population en situation d'urgence clic ici

    PAR ANNICK GOVAERS

    Après les inondations à Nandrin: «Signalez les avaloirs bouchés»

     

    Inondations 1 juin 2018 à Nandrin , Villers le Temple , Saint-Séverin clic ici  en photos et vidéos

     

    Les orages ont durement frappé une nouvelle fois Nandrin , Villers le Temple ,Saint-Séverin aujourd'hui 1 juin 2018

     

     

  • Nouveau à Nandrin: Côté Chic dés aujourd'hui 2 juin 2018

    L'institut de beauté Coté Chic inauguration aujourd'hui 2 juin 2018 de 12 à 21 h 

    3 place Arthur Botty à Nandrin 4550 

    2juin.jpg