Nandrin - Page 4

  • En 2019, l’ASBL Centre Médical Héliporté va signer sa 10e année d’utilisation du système de balisage automatique de terrains

    Lien permanent

    Hélicoptère médicalisé: le 118e terrain balisé est à Clavier

    Ce terrain équipé du système de balisage automatique pour le secours héliporté de nuit du CMH est situé au coeur du village de Bois-et-Borsu (site de la Plaine). Cette installation, 1ère du genre en Wallonie, est particulière à plus d’un titre. D’abord, à l’inverse de 99% du maillage cartographique existant des terrains balisés de nuit par l’équipe du CMH, le site de la Plaine n’est pas un terrain de football. Il s’agit d’une surface libre d’usage située à proximité d’une plaine de jeux et d’une école. Ensuite, son équipement est empreint d’une histoire authentique qui s’ouvre le 25 décembre 2017 à la suite de la prise en charge par le CMH d’un patient en situation de détresse vitale.

    Sensibilisé par l’importance du service du Centre Médical Héliporté, dans une région éloignée des hôpitaux spécialisés, un habitant du village entreprend avec détermination une démarche pour faire équiper le site de la Plaine de Bois-et-Borsu du système de balisage automatique du CMH. Avec l’objectif d’améliorer l’accueil et l’atterrissage de l’hélicoptère du CMH lors de toute mission organisée de nuit, en cas d’urgence, à la demande du 112. Le projet a pu bénéficier du soutien des autorités locales et de la Province de Liège, laquelle a pris en charge le financement partiel de l’installation en balisage automatique. L’inauguration du site aura lieu le samedi 29 décembre à 20h. Au travers de l’équipement de ce 118ème terrain, l’ASBL Centre Médical Héliporté souligne le rôle déterminant joué par la population dans le développement de son projet.

    Source 

  • Vos vœux via le net ?

    Lien permanent

    La carte n’a plus la cote, le SMS non plus ! Les vœux de Noël se sont échangés cette année essentiellement via les réseaux sociaux WhatsApp, Facebook, Twitter ou autres, ressort-il des chiffres récoltés par les opérateurs télécom.

    Le trafic de data continue à augmenter, alors que le nombre de SMS envoyés continue à diminuer. Chez Proximus, le volume de data enregistré entre le 24 décembre à 20h et le 25 à 8h est en hausse de 48 % par rapport à 2017 à 87.781 gigabyte.

    Le nombre de SMS a diminué de 10 % à 6.498.600.

    La tendance est la même chez Orange qui a enregistré plus de 96.000 gigabyte en volume data mobile sur son réseau, soit une augmentation de plus de 78 % par rapport à 2017.

    Les clients Orange ont aussi envoyé 6 millions de SMS, soit 13 % de moins qu’en 2017. Orange a également noté 1,4 million d’appels, 33 % de plus que l’an dernier.

    Un cinquième de ces appels s’est effectué via la 4G.

    source 

     

     

  • L’ordre des avocats francophones a récompensé l’application pour smartphones Legalstreet du cabinet hutois.

    Lien permanent

    Le site calcule le montant des indemnisations des dommages corporels et offre ainsi un suivi pendant tout le parcours des victimes.« Notre objectif, c’est d’optimiser l’expérience des clients. On a intégré une boite de discussions. Les gens aiment beaucoup », explique le lauréat Jean Marot. L’application, développée par le cousin de l’avocat, Raphaël Marot, contient, un calculateur de dommages, un scan pour les factures et divers outils pour rendre le droit accessible.

    Le prix de l’Innovation récompense les projets dans le développement de solutions numériques dans le domaine juridique. Si les lauréats ne gagnaient « que » une statuette en verre, c’est à un autre niveau que la récompense prend son sens : « C’est une reconnaissance du barreau de Bruxelles, le plus important de Belgique. En plus, les deux autres finalistes sont des grosses structures de Gand et Bruxelles. C’est donc un honneur d’être reconnu pour un petit cabinet comme le nôtre. A Huy, particulièrement, un des plus petits barreaux du pays. Je suis content que notre investissement ait été remarqué. J’essaie toujours d’innover en restant à la portée de tout le monde ».

    En 2016, le barreau de Liège avait déjà récompensé le site internet du cabinet de Jean Marot. Le jury avait surtout mis en exergue leur service en ligne : il est notamment possible d’y consulter son dossier de façon sécurisée. A l’époque, il s’agissait déjà d’une révolution car, même si c’est courant dans les autres domaines, ce n’est pas forcément le cas chez les avocats. Attiré par les nouvelles technologies depuis toujours, Maitre Jean Marot a des idées plein la tête pour dynamiser et moderniser l’image de sa profession.

    ESTELLE FALZONE

    Source 

  • Dernier jour pour vos réservations à la Traditionnelle Choucroute de l'An Neuf à Nandrin Saint-Séverin le dimanche 6 janvier 2019

    Lien permanent

    CHOUCROUTE DE  L’AN NEUF 

    VENEZ PARTAGER UN AGRÉABLE
    MOMENT DE CONVIVIALITÉ
    AMBIANCE OBERBAYERN
    DIMANCHE 6 JANVIER 2019
    SALLE COMMUNALE DE SAINT-SÉVERIN À PARTIR DE 12 HEURES
    AU MENU :
    APÉRITIF OFFERT
    CHOUCROUTE, JAMBONNEAU, SAUCISSON POLONAIS, SAUCISSE DE
    FRANCFORT, LARD FUMÉ, PURÉE
    GALETTE DES ROIS ET QUENELLE DE GLACE VANILLE MAISON
    CAFÉ
    ALTERNATIVE :
    FRICASSÉE DE POULETTE AUX PETITS LÉGUMES
    PRIX : ADULTES 22 € - ENFANTS 8 €
    RÉSERVATION AU PLUS TARD LE JEUDI 27 DÉCEMBRE AUPRÈS DE :
    JEAN-PAUL SCHRECK : 0495/50.66.00 - ANTONELLA : 0478/61.18.07

  • Nandrinois :Voici ce qui va changer dès ce 1er janvier!

    Lien permanent

    Le système fédéral des allocations familiales vit ses dernières heures: voici tout ce qui va changer dès ce 1er janvier!

    L’Agence fédérale pour les allocations familiales va progressivement disparaître au profit des entités fédérées, comme décidé dans la foulée de la 6e réforme de l’État. La Flandre et la Wallonie prendront leur envol en janvier 2019, Bruxelles suivra en 2020.

    Il aura fallu près de 1.700 réunions pour accoucher de ce nouveau système. « Il faut que les droits soient faciles. Aujourd’hui il y a 700 cas différents et de montants différents, suivant les situations. Nous allons en venir à un système beaucoup plus simple, qui garantit beaucoup facilement que chacun a bien ses droits », confiait la ministre pour la région wallonne de l’Action sociale, Alda Gréoli à RTL Info. À partir du 1er janvier, ce sera donc le domicile de l’enfant qui déterminera le régime.

    Concrètement, en Flandre, les anciens collaborateurs de Famifed travailleront pour Fons, la nouvelle caisse publique d’allocations familiales. Ils se chargeront du paiement du « Groeipakket ».

    En Wallonie, la réforme se fera en deux étapes. La nouvelle caisse publique Famiwal sera lancée le 1er janvier 2019, mais le nouveau système pour les prestations familiales ne s’appliquera qu’à partir du 1er janvier 2020. Enfin, le ministère de la Communauté germanophone paiera ses premières allocations familiales le 8 février 2019.

    Concrètement, en 2019, le montant des allocations dans le Sud du pays ne changera pas. Il sera toujours calculé selon le système de rang familial. Cependant, quelques modifications sont à prévoir : ce sera désormais le revenu et non plus le statut qui déterminera l’octroi d’un supplément social. Les allocations familiales seront également automatiquement versées pour les moins de 21 ans aux études. Enfin, les parents d’un premier enfant pourront choisir leur caisse d’allocations familiales.

    En 2020, c’est au tour de ce système de rang de disparaître. Que cela signifie-t-il ? Tout simplement que chaque enfant aura la même allocation, peu importe leur nombre dans la famille. « Un enfant égale un enfant. À partir du 1er janvier 2020, 155 euros quelle que soit la place de l’enfant dans la fratrie. Donc pour les familles recomposées c’est aussi plus facile » expliquait la ministre Gréoli à nos confrères.

    Enfin à Bruxelles, rien ne change pour l’instant. Famifed gérera les dossiers bruxellois jusqu’au 31 décembre 2019. Ce n’est qu’à partir de 2020 que la capitale calquera son système d’allocations familiales sur celui de la Wallonie.

    À noter que l’année dernière, Famifed et les caisses privées ont payé des allocations familiales à 1,6 million de familles, au profit de 2,8 millions d’enfants bénéficiaires. Cela représente une manne de 6,5 milliards d’euros déboursés.

    Néanmoins, le basculement vers le régional ne devrait léser personne. « Aucun ménage ne perdra de l’argent. Sur Bruxelles, ils pourraient même en gagner un peu », souligne l’administratrice générale de Famifed, Tania Dekens.

     

    Source 

  • Jobcoaching emploi toutes les dates de nos séances d'info du 1er semestre 2019

    Lien permanent

     Jobcoaching emploi Vous êtes sans emploi et vous cherchez un coup de boost?
    Suivant votre situation (infos: http://www.mirhw.be/pages/chercheur/jobcoaching.html), nous pouvons vous aider❗️Nos séances info jobcoaching 2019 sont ouvertes (sans inscription préalable). En détails:
     Waremme (rue Ernest Malvoz, 20): le 02/01 à 9h
     Huy (Chaussée de Liège, 34): le 04/01 à 9h
     Hannut (place des Déportés et Réfractaires, 1): le 09/01 à 9h
     Wanze (Chaussée de Wavre, 16): le 07/01 à 9h

     Toutes les dates de nos séances d'info du 1er semestre 2019 sont ici: http://www.mirhw.be/pages/contact/contact.php

     

    Mission Régionale Huy-Waremme
  • Attention ,vos décodeurs bientôt coupés ?

    Lien permanent

    20.000 décodeurs bientôt coupés !

    Les abonnés VOO ne pourront plus utiliser ces vieux décodeurs

    Vous êtes un abonné de longue date chez VOO ? Faites attention ! Le câblodistributeur envoie actuellement un courrier à plusieurs milliers d’abonnés. Et celui-ci est très clair : sans nouvelle de la part du client, le décodeur sera désactivé… dans 30 jours ! En fait, VOO veut moderniser son parc de décodeurs. Et les modèles les plus anciens, distribués il y a une dizaine d’années, ne pourront bientôt plus décoder les chaînes numériques proposées par VOO.

    « Les chaînes de télévision numériques sont diffusées actuellement dans deux formats », explique Patrick Blocry, directeur de la communication chez VOO. « Il y a le MPEG2 et le MPEG4. Or, les anciens décodeurs, qui ne permettent pas de recevoir des chaînes en haute définition, ne sont pas compatibles avec la norme MPEG4. Dans une volonté d’harmoniser notre offre, nous ne proposerons plus qu’une seule norme, le MPEG4. Et ces anciens appareils ne pourront donc pas décoder les chaînes diffusées avec cette norme de compression. »

    Deux modèles sont concernés. Le S6, un décodeur noir commercialisé à l’époque de « Canal+ Belgique / Le Bouquet » et au début de VOO. Et le modèle S9, surnommé par ses utilisateurs le « petit gris », commercialisé au lancement de la télévision numérique gratuite chez VOO.

    Mais que les utilisateurs de ces anciens décodeurs se rassurent : VOO propose des solutions pour les remplacer. « Si le client a une télévision compatible, nous lui proposons gratuitement une « Carte TV numérique ». Il s’agit d’une carte et un module qui s’insère directement dans la télévision et qui permet de recevoir les chaînes en qualité numérique et en haute définition. »

    Si le client n’a pas de téléviseur compatible, VOO propose une autre solution : « Ces clients pourront recevoir un VOOcorder gratuitement durant deux ans. »

    La mise hors-service ne concerne que ces deux « vieux » décodeurs. Les détenteurs d’une VOObox, d’un VOOcorder ou d’une box.Evasion ne sont donc pas concernés.

    Enfin, notons que VOO a décidé de faire un geste à tous ses clients pour Noël. À l’occasion du « Boxing Day », tous les matches de football de la Jupiler Pro League du 26 décembre et du 27 décembre sont à suivre en clair sur VOOsport. Et parmi ces matches, on retrouve un certain… Charleroi-Standard.

    GUILLAUME BARKHUYSENGUILLAUMEBARK

    Les clients qui utilisent ces anciens décodeurs peuvent contacter VOO au 02/730.40.64

    Source info 

  • Joyeux Noël Le 25 décembre à Nandrin et dans le monde !

    Lien permanent

     Noël est une fête chrétienne commémorant chaque année la naissance de Jésus de Nazareth, appelée Nativité, et célébrée le 25 décembre dans les calendriers grégorien et julien.

    À l'origine, il existait à cette date des festivités païennes marquant le solstice d'hiver, symbole de la renaissance du soleil.

    Au xxie siècle, la période entourant Noël (dite « période des fêtes » en contexte séculier) revêt un aspect largement profane et commercial et dans certains pays, le jour de Noël est férié.

    Dans cet esprit, Noël devient une fête à connotation folklorique et caractérisée par un regroupement des cellules familiales autour d'un repas et d'un échange de cadeaux.

    Source wikipedia

    Le 25 décembre, jour de Noel, est le jour le plus court de l' année après cette date les jours se rallongent et le soleil renaît à nouveau..

    Les couleurs traditionnelles de Noel sont bien sûr:

    le rouge couleur de chaleur et de lumière et

    le vert couleur des feuillages, de l'espérance, mariés à l'or du soleil.

     

     

     

  • Une nouvelle station Prévot à Nandrin , après un an de travaux

    Lien permanent

    Lancée en 1972 par Richard Prévot, l’affaire familiale est aujourd’hui gérée par les deux enfants, Erwin Prévot (46) et Audrey Prévot (36). Construite dans les années 80, la station de Mazout de Nandrin n’avait jusqu’à ce jour connu aucune remise à neuf. De plus, depuis 2012, les bureaux de la société ont déménagé à Tinlot, emportant avec eux les camions de transport de gaz et mazout. « En déménageant sur Tinlot, le hangar était pratiquement inutilisé et il n’était plus aussi étanche que dans ses grandes années. C’était le moment idéal d’entamer des travaux de rénovation », explique Audrey Prévot. «  On a tout transformé et on a complètement désossé le hangar et les bureaux pour refaire toute l’isolation et agrandir l’espace afin d’ajouter un drive-in et un espace shop ».

    Ainsi pendant près de 14 mois, la famille Prévot s’est attelée à la tâche dans le but d’offrir plus de confort à la clientèle régulière de Nandrin. « Avant, les clients devaient prendre le pellet sous tous les temps. Désormais, nous avons 4.050 tonnes de pellets stockés dans le hangar avec un drive in intérieur entièrement isolé où le client est servi à l’abri »,souligne Erwin Prévot, gérant de la station. Afin de pousser encore plus loin le service à la clientèle, la station est désormais équipée d’un shop proposant diverses friandises, apéritifs, boissons, cigarettes et paniers cadeaux.

    La station est ouverte du lundi au vendredi de 7h à 18h30 et le samedi de 8h à 16h. Pour le moment, à l’occasion de l’ouverture de la station, la société Mazout-Prévot offre le café de 7h à 8h à tous ses clients.

    Article de LA.MA

    Source 

  • Avis décès Monsieur Francis Fouarge Epoux de Madame Claire Fraipont de Villers-le-Temple Nandrin

    Lien permanent

    Domicilié à Villers-le-Temple (4550)
    Né à Ougrée (4102) le dimanche 12 septembre 1937 
    Décédé à Huy (4500) le vendredi 21 décembre 2018 à l'âge de 81 ans 
    Epoux de Madame Claire FRAIPONT

    Source 

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

  • Nandrinois Célébrations du temps de Noël

    Lien permanent

    Célébrations du temps de Noël

    Lundi 24 décembre
    Eucharistie à 17h à l’église de Seny et d’Ouffet, à 18h à l’église de Les Avins (messes des familles).
    Eucharistie à 24h à l’église d’Ocquier et de Saint-Séverin (messes de minuit).

    Mardi 25 décembre (fête de Noël)
    Eucharistie à 9h au presbytère d’Ouffet ; à 9h30 à l’église de Clavier-Station ; à 10h30 à l’église de Scry et de Vien; à 11h à la clinique de Fraiture.

    Samedi 29 décembre
    Eucharistie à 18h à l’église d’Ellemelle.

    Dimanche 30 décembre (fête de la sainte Famille)
    Eucharistie à 9h au presbytère d’Ouffet et à 10h30 à l’église de Fraiture. Célébration autour de la Parole à 11h à la clinique de Fraiture.

    Samedi 5 janvier
    Eucharistie à 18h à la chapelle de Pair et à l’église de Tinlot.

    Dimanche 6 janvier (fête de l’épiphanie)
    Eucharistie à 9h à l’église de Borsu et au presbytère d’Ouffet, à 10h30 à l’église d’Anthisnes et de Nandrin. Célébration autour de la Parole à 11h à la clinique de Fraiture.

     

    Source 

  • Cherche couturière sur Nandrin

    Lien permanent

    Cherche couturière sur Nandrin ou proche pour une réparation de tirette de manteau

    Contact 0487290136

  • Choucroute garnie du 1 er janvier au Terminus de Nandrin

    Lien permanent

    Pour bien commencer 2019,
    Déguster notre choucroute 
    Service midi et soir.
    Réservation souhaitée au:
    04/361 29 02

     

    Source 

    Le Terminus

  • Les menus pour les fêtes de fin d’année chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

     Les menus pour les fêtes de fin d’année. 
    N’hésitez pas à commander par téléphone au 085232464 ou par email à commandes@saveursettraditions.be
    (Les réservations de Noel se culture le 19/12 et celles du réveillons le 26/12) 
     la page Saveurs et Traditions

    Clic sur le Menu 

    47388994_547577012381744_6342687237490081792_n.jpg

    47578869_547577709048341_5682037120366018560_n.jpg

  • Feux d’artifice à la nouvelle année : respectez les réglementations !

    Lien permanent

    En tant que particulier, quels feux d’artifice puis-je acheter et allumer sur la voie publique ? Feux de Bengale, fusées, pétards ou autres compositions pyrotechniques produisant des effets lumineux, fumigènes ou sonores sont des classiques de la nuit du nouvel an mais aussi synonymes d'accidents et parfois de brûlures graves.


    Une réglementation spécifique vise la fabrication, la vente et la détention de feux d’artifice, c'est l'objet de ce premier article, nous aborderons les mesures de précautions quant à leur utilisation dans un second article à suivre.
    Quatre catégories

    Les feux d’artifice sont classés en quatre catégories, selon leur degré de danger et de sonorité, l’endroit d’utilisation et les personnes impliquées.

     La première catégorie (type F1)

    très peu dangereuse et peu bruyante, elle est destinée à un usage à l’intérieur des bâtiments. Ces articles peuvent être détenus dès l’âge de 12 ans (fontaines, petits pétards, ...).

     La deuxième catégorie (type F2)

    peu dangereuse, d’un niveau sonore faible et destinée à un usage externe, elle exige un minimum de 16 ans (fusées, batteries d'artifices, etc).

     Les artifices de type (type F3 et F4) 

    Les produits de type F3 (batteries, fusées, etc. contenant plus de poudre et plus détonantes) et F4 (de niveau professionnel et très dangereux) ne peuvent être détenus par les particuliers depuis le 5 juillet 2017. Ils sont réservés aux spécialistes qui ont obtenu un certificat de qualification. 

    Cette qualification, rendue obligatoire depuis le 4 juillet 2013, est délivrée par une institution qui répond aux normes NBN EN ISO/IEC 17024. 

    L'âge minimum requis pour leur utilisation est de 18 ans.

    Ce que prévoit la loi ... 


    En Belgique, la fabrication, la vente et la possession de feux d’artifice sont réglementées par des directives européennes (2013/29/EU et 2014/58/EU) et par des arrêtés royaux et ministériels depuis le 23 septembre 1958. L’arrêté royal le plus récent du 20 octobre 2015 détermine notamment le marquage européen (CE) obligatoire sur les articles pyrotechniques mis en vente ainsi que les règles imposées aux fabricants, importateurs et distributeurs.

    Un commerce de détail doit disposer d’un permis de détention et de vente. Il ne peut conserver que les substances pyrotechniques et les feux d’artifice correspondant aux normes et conditions fixées par la loi. Le vendeur doit en outre contrôler si l'acquéreur a l'âge requis.

     Un particulier, lorsqu'il a l'âge requis, peut acheter, transporter et détenir sans autorisation spécifique, des artifices élémentaires de divertissement de moins d’un kilo de substance pyrotechnique. 

    Les feux d’artifice festifs doivent porter un certain nombre de mentions dans la langue de la région concernée et notamment : le nom et l’adresse du fabricant ou de l’importateur, le nom et le type de l’article, l’âge minimal exigé pour la détention, la catégorie, le mode d’emploi, l’année de production et, le cas échéant, la distance de sécurité minimale à observer. 
    De plus, l’étiquette doit préciser le taux de produit explosif actif contenu et indiquer pour quel usage (intérieur ou extérieur) il est conçu. 

    La réglementation locale


    Le règlement général de police peut interdire l’usage de pièces d’artifice ou de lampions sur tout ou partie du territoire de la commune, les jardins et terrains privés inclus, en dehors d'une autorisation spécifique émanant de la commune. 

    Informez-vous donc au préalable auprès de votre administration ou votre zone de police locale. Le contrevenant risque une amende administrative.

    Enfin, les articles pyrotechniques ne peuvent être vendus sur les marchés ni par des démarcheurs à domicile.

    En savoir plus.

    Danny BOYDENS

    Source info https://www.secunews.be/index.php/themes-fr/securite-acteurs-et-cadre-reglementaire/527-feux-d-artifice-a-la-nouvelle-annee-respecter-les-reglementations?fbclid=IwAR0Nfj2HxcQk2I67KByHajW8jWXGfzfNw7AQwLK2QfO3V82Vzey7kihsh5w

     

  • Nandrinois « Un animal n’est pas un cadeau »

    Lien permanent

    En période de fêtes, certains ont envie d’offrir un chat ou un chien en guise de cadeau. Face à cette tentation, Philippe Dodrimont met en garde les parents. « Gentil, doux comme une peluche ou généreux en câlins ne sont pas des arguments pertinents. Les animaux ainsi acquis se retrouvent souvent abandonnés quelques mois plus tard. L’animal n’est pas un produit de consommation ». Propriétaire d’une vingtaine de chats et de plusieurs équidés, il souligne la responsabilité bien réelle de s’occuper de la santé et du bien-être de ses petits protégés.

    Il rappelle donc la nécessité, pour le futur propriétaire, de vérifier si la race de chien choisie correspond à son mode de vie et de calculer le coût réel en termes de nourriture et de soins vétérinaires. « Nous avons des devoirs envers l’animal. Le nourrir, le toiletter, le promener, le soigner… Des actes à accomplir au quotidien pendant au moins une dizaine d’années. Il est donc essentiel d’en être conscient et de faire intégrer cette idée à tous les membres de la famille, surtout aux enfants ». Il plaide pour répartir les tâches afin que chacun s’engage. Une fois ce pacte accepté, c’est parti pour des années de bonheur.

    Y.H.

    Source 

  • « Protéger les petits producteurs face aux grandes surfaces »

    Lien permanent

    Si ce n’est pas l’esprit de Noël qui souffle sur le gouvernement et le parlement, c’est un peu Noël pour les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne. Leur collègue belge, Denis Ducarme (MR) leur a préparé un panier reprenant des produits de nos régions.

    « Chaque ministre choisit des produits qui représentent son pays et qui sont des coups de cœur personnels », dit le ministre MR qui est aussi celui des indépendants et des PME. La question est donc de savoir ce qu’il fait pour soutenir ces petits producteurs qui font battre son cœur ? « Une cellule petits producteurs et vulgarisation a été mise en place pour les épauler », répond-il. « J’ai renforcé cette cellule et j’espère qu’on la renforcera encore plus à l’avenir : elle déborde de travail avec tous les nouveaux produits qui explosent et l’artisanat qui a le vent en poupe. »

    Petits producteurs

    Le ministre parle d’autres mesures comme le groupement d’employeurs qui autorise des producteurs à partager le même comptable. Il reste un point noir : un meilleur équilibre dans les relations entre ces producteurs et la grande distribution. « Je sais que cette relation à la grande distribution reste difficile », confie-t-il. « Les prix offerts aux producteurs continuent à être tirés vers le bas, même si toutes les chaînes n’appliquent pas cette politique. Des producteurs renoncent à vendre leurs produits en grande surface, une perte pour les consommateurs. »

    Que faire pour changer ça ? « On réforme le code du droit économique. J’ai un projet de loi prêt à être lu au Conseil des ministres. Il offre une protection plus importante aux petits producteurs et rééquilibre les relations. Il faut amener plus de produits de terroir ou bio en grande surface. »

    Coups de cœur

    Denis Ducarme aime à le répéter : il ne se passe pas une semaine sans qu’il ne visite un petit producteur. Qu’a-t-il mis dans son panier offert à ses collègues européens ? « Il n’y a pas un produit que je n’ai pas goûté. Je ne pouvais y mettre de fromage ou de Blanc Bleu Belge (question de conservation). J’y ai mis un pot de terrine de canard au foie gras de la Ferme de la Sauvenière (Florennes). Ils font tout eux-mêmes, de l’élevage au pot. J’y ai aussi mis un pot de pâté de foie de volaille échalotes et porto (Houdrigny, dans le Luxembourg), clin d’œil à une région qui souffre à cause de la peste porcine. »

    Rayon douceurs, des spéculoos : d’« Aux caprices de Jess » (Liège) et de la biscuiterie Vanvuchelen (Brabant flamand). « La productrice liégeoise est une indépendante à titre complémentaire. C’est le cas d’un indépendant sur trois : il faudra faire plus pour les aider à l’avenir. »

    Meilleur whisky au monde

    Il y a aussi une pomme, une poire et un jus de pomme (Saint-Trond), clin d’œil à un secteur important et en difficulté. Mais il y a d’autres boissons plus fortes comme ce whisky Belgian Owl (Liège). « Un produit remarquable qui a eu la médaille d’or dans un concours international de référence en 2018. C’est en Belgique que l’on produit le meilleur whisky du monde ! » Il y a aussi une mini-bouteille de peket DD à la violette (Jumet)

    Les (micro-)brasseries ne sont pas oubliées. Dans le panier, une Duvel (Anvers), une Chimay bleue et une bière « La Vieille » de la brasserie Gosselin, médaillée d’argent dans un concours réputé à Lyon.

    Il manque quelque chose ? Du chocolat ! C’est l’artisan Blondeel (Koekelberg) qui porte ici les couleurs de la Belgique.

    DIDIER SWYSEN

    Source 

  • Attention : Fin de la période de régularisation des armes à feu !!!

    Lien permanent

    La période de régularisation qui a débuté le 1er mars 2018 se terminera le 31 décembre prochain. Il est encore temps de régulariser la détention de vos armes et chargeurs qui ne seraient pas détenus légalement, mais il ne faut pas tarder !


    En effet, il n'y aura pas de prolongation et si vous n'avez pas obtenu un document (modèle 6A ou 10A) délivré par la police avant la fin de l'année 2018, il ne vous sera pas possible de prouver que vous avez accompli les démarches à temps.


    En effet, il ne suffira pas de prouver que vous avez envoyé un courrier par recommandé ou un mail pour justifier d'avoir entamé la procédure de régularisation qui s'imposerait : en l'absence d'un document délivré par la police au plus tard le 31 décembre 2018, le Gouverneur ne pourra tout simplement pas traiter votre demande de régularisation : elle sera considérée comme irrecevable, conformément au prescrit de la loi et vous serez considéré comme étant en détention illégale d'arme(s) à feu ou de chargeur(s), avec les conséquences pénales qui s'imposent.


    Il est donc important de prendre contact SANS DELAI avec votre police locale car si vous vous y prenez trop tard et que le document sollicité ne peut vous être délivré à temps, la procédure de régularisation sera caduque.


    Alors, un conseil : contactez votre gestionnaire "armes" au sein de votre zone de police afin de régulariser votre situation : il sera bientôt trop tard !

     

    Source 

  • Le budget communal 2019 à Nandrin

    Lien permanent

    « Vu le temps extrêmement réduit que nous avons eu pour préparer le budget, celui-ci se veut volontairement technique, prudentiel, plat», a prévenu le bourgmestre, Michel Lemmens. « Nous budgétiserons les impulsions de la majorité dans le Programme Stratégique Transversal 2019-2024, en avril. Ils seront dévoilés lors de l’injection du compte dans le budget. » Daniel Pollain, ancien échevin désormais dans l’opposition VN, a épinglé que les projets budgétisés devaient faire partie de la déclaration de politique communale pour février maximum, on pourrait donc les connaître avant.

    Marc Evrard (PNc) a quant à lui regretté un budget « terne, où l’on perd un an d’actions. » « Nous venons d’entrer en fonction, laissons-nous le temps de mettre sur pied les projets, les choses avancent », a conclu Sébastien Herbiet, nouvel échevin de l’aménagement du territoire.

    Le budget communal 2019, à l’ordinaire, se clôture avec un boni de 189.000 euros, dû à un retard de l’enrôlement des additionnels à l’IPP. L’occasion de rappeler que Nandrin bénéficie de « très bonnes recettes fiscales » (IPP et PI représentant 2/3 des recettes fiscales) face à un fonds des communes proportionnellement réduit. 45% des dépenses sont pour le personnel (plus de 3 millions d’€). Marc Evrard (PNc) a trouvé les doublons dommageables pour les finances communales. « À terme, de nouveaux agents seront engagés alors que les agents partant à la pension seront toujours là, engendrant deux salaires à payer. » « Pour certains postes, il y a une technicité, des spécificités nandrinoises à transmettre aux nouveaux », a justifié le bourgmestre.

    Le budget extraordinaire prévoit des investissements pour 254.800 euros. Un nouveau plan de mobilité commun avec Tinlot, de 30.000 euros, reporté de 2017, en fait partie : une hiérarchisation des voiries et des priorités en terme d’aménagement « pour éviter les opérations au cas par cas. Nous attendons le feu vert du ministre ».

    Un bureau extérieur sera engagé pour 20.000 euros pour l’aménagement cyclopiéton entre le Point Ferme et les terrains de foot. «Nous avons reçu un subside de 100.000 euros (75% du montant total) pour un parcours cyclopiéton et un parking alternatif à la place des terrils pour désengorger le parking du foot », a annoncé le bourgmestre. Le sentier actuel sera asphalté mais pas rétréci pour permettre le passage exceptionnel de véhicules.

    Par ailleurs, 61.000 euros sont prévus pour continuer à enterrer les bulles à verre, des tableaux interactifs équiperont l’école de Saint-Séverin, la dotation à la zone de secours Hemeco s’élève à 301.319 euros, il y a l’achat d’un véhicule, d’un nouvel éclairage, des travaux dans les bâtiments communaux et les cimetières, des réparations et des marquages routiers sont également repris au budget.

    Le mayeur a en outre épinglé la dette (2,556 millions d’euros), de faible ampleur et en amortissement constant de capital, « ce qui est très rare pour une administration communale, nous arriverons bientôt à une dette en cinq ans », prédit-il. Le budget a été adopté par 9 voix pour et 7 abstentions des trois listes d’opposition.

     

    Par ANNICK GOVAERS

    Article complet clic ici 

     

  • Plusieurs questions d’actualité ont fait débat à la fin du conseil communal à Nandrin

    Lien permanent

    Parking multimodal. D’abord, le rapidobus enfin annoncé pour avril. « Le parking multimodal sera-t-il prêt pour son entrée en service ? », a demandé Marc Evrard (PNc). Pour le bourgmestre, la réponse est non, il faudra attendre fin d’année. Selon l’ancienne échevine de la mobilité, Charlotte Tilman, les travaux devraient commencer en mars.

    Fusion des communes. « Vu l’incitant financier promis par la ministre en cas de fusion des communes, Nandrin est-elle intéressée ? », a enchaîné le conseiller PNc. « Nous en avons discuté entre bourgmestres et personne n’est vraiment emballé. A Nandrin, notre dette n’est pas assez élevée déjà (la reprise de la dette étant plafonnée à 500 euros par habitant NDLR). On pourrait s’associer avec Neupré, socio-économiquement identique à nous, mais on se ferait absorber alors qu’économiquement, nous sommes plus sains. Ou avec Engis pourquoi pas, pour avoir une mixité sociale. Et puis, il y a l’ego des politiques. Imaginons qu’on aille avec Tinlot et Anthisnes, Tinlot se ferait manger tout cru, Anthisnes mettrait ses conditions et le nombre de Nandrinois autour de la table du Conseil diminuerait drastiquement… », expose Michel Lemmens. « Ce n’est pas d’actualité pour le moment. Une fusion commune-CPAS serait peut-être plus intéressante. »

    Terrains synthétiques. Charlotte Tilman (VN) s’est inquiétée des billes de caoutchouc sur les deux terrains synthétiques nandrinois : « Allez-vous les faire analyser ? », a-t-elle demandé. « Il faut garder raison, même si l’inquiétude est légitime. Nous avons reçu le courrier de la ministre promettant un contrôle subsidié. Nous avons contacté trois laboratoires agréés mais ils nous ont dit que le protocole de la ministre n’était pas utilisable… Nous sommes donc en attente. Il ne faut pas se précipiter. »

    Trop peu d’illuminations de Noël cette année?

    Illuminations de Noël. Enfin, Benoît Ramelot (VN) a regretté le peu d’illuminations de Noël à Nandrin cette année. «Il y a juste le sapin avec deux guirlandes sur la place, mais rien comme décoration dans les villages, c’est dommage. Que compte faire le Collège ? » « L’ancien équipement lumineux obsolète a été liquidé, il y a un investissement à faire pour du matériel de qualité. En s’assurant de la sécurité des montages etc. Il y a un sapin par village, mais non décoré », a répondu Henri Dehareng, échevin des travaux.

    Trop peu d’illuminations de Noël cette année?

     

    Par Annick Govaers

     

    source 

     

  • Repas de fin d'année du PCS à Nandrin en photos , un reportage de Laetitia C

    Lien permanent

    Le repas de fin d'année du plan de cohésion social Condroz .
    Après un bon repas le désert salade de fruits glace .
    Un quizz a été présenté par François Cornet di PCS ,les questions étaient sur les communes desservies par le PCS .
    Également des cadeaux , un sac bien rempli .
    De quoi passer une belle journée avec déjà un avant-gout des fêtes de fin d'année .
    2019 sera une nouvelle année de beau projet en réalisation avec le PCS .
    Reportage photo d'une journaliste en herbe Laetitia C

     

    l'Album photos clic ici 

     

    http://www.pcs-condroz.be/cms/

  • Aujourd'hui 21 décembre Journée internationale du pull de Noël

    Lien permanent

    Commencez par choisir un pull de Noël, en grosse laine, bien chaud, garni de rênes, de sapins, de boules... bref, la totale !

    Les motifs naïfs, les couleurs innommables, les pompons, les guirlandes (sauf électriques svp) sont possibles, le tout est qu'on vous remarque.

    Le pire -ou le plus drôle- c'est que cette journée existe vraiment (depuis 2011) et qu'en plus elle devient tendance.

    Source https://www.journee-mondiale.com/463/journee-internationale-du-pull-de-noel.htm

  • Vaccins contre la grippe : les réserves sont à sec !

    Lien permanent

    « Dans notre pharmacie, nous avons encore quelques doses mais il n’est plus possible d’en commander auprès du fournisseur. Il n’en dispose plus. Si on arrive à la rupture de stock, on s’arrangera avec d’autres pharmacies de notre groupe qui disposent de quantités plus importantes. Il est toutefois temps pour les retardataires de se faire vacciner en raison de l’arrivée du virus et de la difficulté à trouver des vaccins », nous confie-t-on à la pharmacie Familia de Tournai. Même topo dans une officine de la province du Luxembourg. « Nous avons trois fournisseurs différents pour le vaccin contre la grippe. Les deux premiers ne savent plus nous envoyer de nouvelles doses. Pour le dernier, c’est en quantités très limitées. Je pense que, d’ici deux semaines, il sera extrêmement difficile pour un patient de s’en procurer encore », nous explique l’Arlonaise.

    Si ces avis sont partagés par les autres pharmaciens et médecins contactés, nous n’avons pu obtenir la confirmation auprès de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), nos appels restant sans réponse. Mais, nos voisins français font face à la même situation. « Je vous confirme qu’il y a une pénurie au niveau national. Les pharmacies qui en ont suffisamment commandé en ont toujours en stock, mais d’autres n’en ont plus. Et il est impossible d’en recommander car il n’y en a plus en réserve chez les grossistes », a confié la présidente du Conseil national français de l’ordre des pharmaciens au quotidien « Le Parisien ».

    Épidémie en début janvier

    En moyenne, 500.000 Belges sont touchés chaque année par le syndrome grippal. Pour l’instant, l’activité du virus est encore très faible mais cela ne devrait pas durer.

    « Selon nos dernières données, seuls quelques cas ont été recensés sur l’ensemble du pays. Le seuil épidémique devrait être dépassé en début janvier. Il nous est toutefois impossible de préciser une date exacte », détaille Isabelle Thomas, une des virologues de l’Institut de Santé Publique Sciensano. « Si la période de vaccination a lieu habituellement en octobre et en novembre, il est toujours utile de se faire vacciner. Et ce, jusqu’au début de la circulation importante du virus. Lors du pic épidémique, cela ne vaudra par contre plus la peine car il faut deux à trois semaines après l’injection pour que le vaccin devienne totalement efficace contre la grippe. »

    ALISON VERLAET

    Source 

  • Nandrin aussi dans les pénuries de médecins

    Lien permanent

    Ce sont des témoignages poignants de médecins qui nous ont poussés à nous interroger sur la pénurie de généralistes. L’Agence pour une vie de qualité (Aviq) indique que 144 communes wallonnes y font face, contre 119 en 2016. Dans certaines d’entre elles, les médecins sont au bout du rouleau.

    « Je n’en peux plus. Les patients font file dans ma salle d’attente et je n’arrive pas à prendre un jour de repos. Je travaille chaque jour de 7 heures à 22 heures. Et un week-end sur deux, je suis de garde. Je suis épuisé physiquement et émotionnellement… Et pourtant, entre les épidémies de gastro-entérite et de grippe, les semaines à venir seront les pires ! Mais je tiens bon car je sais que mes patients ont besoin de moi. Il faut vraiment trouver une solution sur le long terme. Je suis âgé et je ne vois aucun jeune qui vient s’installer dans ma région. Si on ne fait rien, mes patients devront faire d’ici dix ans 30 à 40 kilomètres pour être soignés », nous confie un médecin de la province de Luxembourg.

    « UNE VIE INFERNALE » Dans le Centre, des praticiens ne trouvent pas de remplaçant durant leurs congés. « On arrive en période de congés scolaires.

    Et je ne trouve aucun confrère qui accepte que j’oriente ma patientèle vers lui durant mes vacances à l’étranger. Quand un d’entre nous est en congé, la situation devient extrêmement compliquée pour les autres. Déjà surchargés de travail, ils doivent accueillir temporairement de nouveaux malades. Et dans ces cas-là, on croise les doigts pour qu’un des médecins ne tombe pas malade ou n’aie pas un problème familial. Car ce serait une vraie catastrophe », affirme un généraliste louviérois.

    Tout cela pousse certains d’entre eux à prendre des mesures radicales. « Nous sommes toujours plus nombreux à refuser de nouveaux patients pour garder un semblant de vie privée. Pour ma part, j’ai mis un terme aux consultations libres.

    Aujourd’hui, c’est sur rendez-vous », ajoute un autre docteur. Si bon nombre des témoignages qui nous sont parvenus sont anonymes, ce ressenti global est confirmé par les statistiques. Selon l’Aviq, plus d’une commune sur deux en Wallonie fait face à une pénurie de généralistes. Cela représente 144 communes. À en croire les praticiens interrogés, la situation va aller crescendo avec les années. Mais comment expliquer ce phénomène ?

    « Tout d’abord, la médecine généraliste n’est pas perçue durant les études comme un choix prestigieux, beaucoup d’étudiants se spécialisent donc. Ensuite, les jeunes souhaitent aujourd’hui une vie personnelle épanouissante avec des horaires de 8 heures à 18 heures. Là où la génération plus âgée pouvait travailler jusqu’à 21 ou 22 heures », nous confie Thierry Van der Schueren, Secrétaire Général de la Société Scientifique de Médecine Générale (SSMG).

    REFUS DES NOUVEAUX PATIENTS

    « À cela s’ajoute, la complexité croissante de notre métier avec davantage de patients souffrant de maladies chroniques et des patients plus exigeants. Ils veulent par exemple participer au choix des médicaments. Cela allonge le temps de consultation. C’est pourquoi de plus en plus de généralistes placent des limites concernant le nombre maximal de patients à la journée », continue-t-il.

    L’âge moyen de nos médecins étant de plus en plus élevé, la situation ne risque pas de s’arranger car ils ne seront pas tous remplacés par des jeunes. « Il y a des poches de pénurie plus problématiques. C’est surtout le cas en milieu rural. Dans ces communes, il y a moins d’habitants et les médecins doivent parcourir de nombreux kilomètres entre chaque patient.

    Ces zones sont aussi éloignées des grandes villes et les médecins ne disposent pas de tous les services. Tout cela n’incite pas les jeunes à venir s’y installer », affirme Dr Simon, de Colfontaine. « Dans certaines régions, la pénurie s’exprime davantage au niveau des services de garde. Il n’y a pas assez de généralistes pour travailler les nuits et weekends. Et certains sont obligés de faire de nombreux soirs ». -

    Article de ALISON VERLAET

    Source 

    medecin.JPG

  • Attention des publications se propagent actuellement sur le réseau social Facebook.

    Lien permanent

    Des publications attrayantes qui incitent à cliquer et qui proviennent d’un lien pour le moins particulier : s3.amazonaws.com. Une URL qui devrait déjà vous alerter puisqu’il s’agit en réalité d’un spam. En effet, lorsque vous cliquez sur l’une de ces publications, celle-ci se repartage automatiquement sur votre fil d’actualité. Vous risquez également l’infiltration de logiciels malveillants ou autres programmes potentiellement dangereux.

    Plusieurs lecteurs nous ont fait part de leur mésaventure et mettent désormais en garde les utilisateurs de Facebook. Prudence si vous voyez ces posts dans votre fil d’actualité et n’hésitez pas à prévenir les personnes qui ont partagé le lien. Celles-ci n’ont peut-être pas remarqué avoir été victimes du spam.

    PAR G.P.

     | Source 

    Que faire si vous avez cliqué sur le spam «Amazonaws» qui circule en masse sur Facebook? Voici la solution

    Vous avez certainement vu passer dans votre fil d’actualité des publications telles que « A quoi ressemble la vie avant et après vos 30 ans », « A quoi ressemble la vie avant et après le mariage », ou encore « Pourquoi les hommes et les femmes sont vraiment différents ». Ces contenus humoristiques sont cachés sous une application malveillante.Comme nous vous l’expliquions ce matin, un spam se propage actuellement sur Facebook. Ce spam, dissimilé sous un contenu humoristique, renvoie à application malveillante.

    Alors qui se cache derrière cette application ?

    Il est quasiment impossible de connaître l’identité du malfrat car non seulement l’adresse complète du lien est entièrement cryptée, mais ce contenu est également dissimulé sous un service qui est à la base légitime. En effet, le lien est hébergé sur « S3.amazonaws.com » qui est un service de stockage de pages web d’Amazon. Très prisé par les cybercriminels, ceux-ci l’utilisent pour propager des virus, héberger des sites web douteux, des spams, des applications d’hameçonnage…

    Que faire si vous avez déjà cliqué sur la publication ?

    Premièrement, il est essentiel de sécuriser votre compte Facebook en cliquant sur l’icône « Aide » en haut à droite de l’écran. Après cette manœuvre, sélectionnez « Sécurité du compte » et ensuite « Obtenir plus d’aide sur la sécurité du compte ».

    Ensuite, vous allez voir une nouvelle page s’ouvrir. Vous pouvez alors sélectionner l’onglet « Confidentialité et sécurité » puis « Comptes piratés et faux comptes ».Après avoir sélectionné « Comptes piratés et faux comptes », cliquez ensuite sur « Je pense que mon compte a été piraté ou qu’une personne est en train de l’utiliser sans ma permission. » et suivez les instructions de Facebook.

    Pour faire d’une pierre deux coups, pensez à vérifier qu’aucun autre programme malveillant n’a été installé à votre insu sur votre ordinateur ou votre smartphone.

    Si vous accédez aux configurations depuis un ordinateur, rendez-vous dans la liste d’extensions de votre navigateur et supprimez les extensions qui vous paraissent suspectes.

    Même si le risque d’avoir des programmes suspects sur un smartphone est moins élevé, il est quand même plus prudent de vérifier. Si vous avez des craintes, vous pouvez également désinstaller vos applications les plus sensibles telles que votre navigateur ou votre application bancaire et les réinstaller.

    Pour l’avenir, veillez à ce que l’interrupteur « autoriser l’installation d’applications issues de sources autres que le Play Store » est bien désactivé dans les paramètres de sécurité de votre smartphone.

    Article complet et explications clic ici 

    B9718004441Z.1_20181220110628_000+GKUCLAGTL.1-0.jpg

     

  • La Traditionnelle Choucroute de l'An Neuf à Nandrin Saint-Séverin le dimanche 6 janvier 2019

    Lien permanent

    CHOUCROUTE DE  L’AN NEUF 

    VENEZ PARTAGER UN AGRÉABLE
    MOMENT DE CONVIVIALITÉ
    AMBIANCE OBERBAYERN
    DIMANCHE 6 JANVIER 2019
    SALLE COMMUNALE DE SAINT-SÉVERIN À PARTIR DE 12 HEURES
    AU MENU :
    APÉRITIF OFFERT
    CHOUCROUTE, JAMBONNEAU, SAUCISSON POLONAIS, SAUCISSE DE
    FRANCFORT, LARD FUMÉ, PURÉE
    GALETTE DES ROIS ET QUENELLE DE GLACE VANILLE MAISON
    CAFÉ
    ALTERNATIVE :
    FRICASSÉE DE POULETTE AUX PETITS LÉGUMES
    PRIX : ADULTES 22 € - ENFANTS 8 €
    RÉSERVATION AU PLUS TARD LE JEUDI 27 DÉCEMBRE AUPRÈS DE :
    JEAN-PAUL SCHRECK : 0495/50.66.00 - ANTONELLA : 0478/61.18.07

  • Avis décès Madame Carmen Jadot Veuve de Monsieur Guy BOUVIER domicilée Villers-le-Temple Nandrin

    Lien permanent
    Madame Carmen Jadot Veuve de Monsieur Guy BOUVIER  
    Domiciliée à Villers-le-Temple (4550, Belgique)
    Née à Villers-le-Temple (4550, Belgique) le mardi 3 avril 1934 
    Décédée à Huy (4500, Belgique) le mercredi 19 décembre 2018 à l'âge de 84 ans 
    Veuve de Monsieur Guy BOUVIER

    Source info 

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

  • Nandrin dans les communes engagées pour la cause animale

    Lien permanent

    Une septantaine de communes wallonnes ont répondu à un appel de la Région pour lutter contre la prolifération des chats errants. Pour contrer cette surpopulation, les communes participantes recevront un subside de la région wallonne à hauteur de 2.500 €.

    Sachant qu’un couple de chats peut donner naissance en moyenne à huit chatons/an la stérilisation de ces animaux est plus que nécessaire. C’est pour encourager cette action que la Région wallonne a lancé un appel aux communes. Précisons que l’attribution des subsides s’adresse uniquement à la stérilisation des chats errants et non à celle des animaux domestiques.

    Sept communes de Huy-Waremme ont pris part à cette action : Donceel, Engis, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer, Hannut, Nandrin et Verlaine. Pour rappel, en septembre dernier, deux communes de la région, Fexhe et Donceel, étaient arrivées en tête du classement Gaïa pour le bien-être animal. Engis et Nandrin faisaient également partie des bons élèves.

    Les communes engagées pour la cause animale

    À Fexhe, la commune se mobilise particulièrement, un budget étant carrément alloué à la gestion des chats errants. « Le bien-être animal a sa place dans la société. Nous avons pris un ensemble de mesures concernant la prolifération des chats car c’est aussi un réel problème », explique le bourgmestre, Henri Christophe, en charge du bien-être animal. En cause ? Le comportement… des humains. « La commune est en pleine campagne, donc c’est un endroit propice pour les chats errants. Des gens abandonnent leurs immondices dans les champs. Il y a des dépôts sauvages à plusieurs endroits. C’est de la nourriture pour eux », ajoute le bourgmestre. Les chats envahissent alors les jardins des Fexhois. Grâce aux subsides, la commune va pouvoir poursuivre l’action de stérilisation des chats, entamée il y a 3 ans, en collaboration avec un vétérinaire local.

    A Hannut, la Ville travaille depuis quatre ans avec l’ASBL « Chats sans domicile », basée à Braives. « La prolifération des chats errants était un problème à Hannut mais depuis le début de notre collaboration avec l’ASBL, ça va beaucoup mieux. En tout cas, nous ne recevons plus autant de plaintes qu’auparavant », précise Florence Degroot, échevine du bien-être animal. En quatre ans, « Chats sans domicile » a stérilisé pas moins de 116 chats, bien avant l’attribution des subsides de la région wallonne.

    Du côté de Verlaine, si les chats errants ne représentent pas un grand problème, l’échevine du bien-être animal, Gwendoline Poty-Ledur conclut : « Je vois encore des gens qui donnent des chats via les réseaux sociaux et des personnes qui les adoptent (ce qui est interdit, ndlr). Ces personnes doivent aussi prendre leurs responsabilités pour ne pas que ces animaux se retrouvent à nouveau à la rue ».

    ESTELLE FALZONE

    Source 

  • Une idée sortie ‎Noël à l'Ocquieroise le 22 décembre 2018

    Lien permanent

    Le comité d'initiative et le Club Sportif d'Ocquier ont le plaisir de vous inviter au marché de Noël d'Ocquier.

    où?
    Grand' place d'Ocquier

    Quand?
    Le 22 décembre dès 17H00!

    Quoi?
    Une ambiance festive brasero & noël avec des stands plus alléchants les uns que les autres! 
    Indices: vous y trouverez des plateaux & mets de la mer, de la Bière spéciale bien de nos campagnes, de la patate de notre bonne terre, ...

     

    CIO - Comité d'initiative d'Ocquier

    Noël à l'Ocquieroise

  • Depuis hier les étudiants en blocus accueillis à la commune de Nandrin

    Lien permanent

    L’administration communale de Nandrin met à la disposition des étudiants la salle du conseil communal afin qu’ils puissent y étudier en toute tranquillité durant la période de bloque. Il suffit de se présenter avec sa carte d’étudiant, a précisé mardi Michel Lemmens, bourgmestre de Nandrin.

    «L’initiative est portée par des jeunes, eux-mêmes étudiants, qui figuraient sur la liste d’ouverture que j’ai menée pour les dernières élections communales. Les pratiques d’études ayant apparemment évolué depuis mon époque, il apparaît aujourd’hui que les étudiants se rendent de plus en plus, pour étudier, dans des lieux dédiés à cet effet. Or, ces espaces sont vite saturés.

    On évite ainsi aux étudiants de parcourir deux fois vingt à vingt-cinq minutes de route, quand il n’y a pas de problèmes de circulation, ainsi que le stress de ne pas trouver place pour s’installer», explique le bourgmestre de Nandrin.

    Cela répond aussi à la volonté de rendre accessible à la population la nouvelle maison communale. «La salle du conseil communal étant modulable, il est possible d’y accueillir 60 à 70 personnes. Une connexion Wi-Fi sera à disposition ainsi que de l’eau, du café et les sanitaires. Il suffit de se présenter avec sa carte d’étudiant. Vu que c’est la première fois qu’une telle initiative est prise, on verra à l’usage s’il faut adapter la manière de procéder», ajoute le bourgmestre.

    Selon Tristan Fagnoul, l’un des jeunes initiateurs, cette mise à disposition devrait répondre à un besoin.

    «Les bibliothèques bondées, ce sont des situations vécues personnellement. De plus, c’est souvent une réflexion que font nos amis étudiants. La priorité sera d’abord donnée aux étudiants de Nandrin puis, dans un deuxième temps, des communes avoisinantes. Et s’il devait y avoir une forte demande, on envisagera alors des inscriptions», précise le nouveau jeune conseiller communal.

    La mise à disposition de la salle débute mercredi et est prévue jusqu’au 18 janvier 2019, du lundi au vendredi de 8h30 à 16h (13h le vendredi).

    BELGA

    Source