Nandrin - Page 3

  • Nandrin veut aussi passer à 70 km/h sur la route du Condroz

    Actuellement, la vitesse sur la route du Condroz à Nandrin est tout le long de 90 km/h. La commune de Neupré a réussi à obtenir une limitation à 70 km/h, le 19 janvier dernier, et les élus nandrinois comptent bien obtenir la même « faveur » de la part de la Région.

    Depuis le 19 janvier, la vitesse maximale autorisée sur la route du Condroz à Neupré, entre la borne kilométrique 10.0 et la borne kilométrique 13.02, est de 70 km/h au lieu de 90 km/h. Les panneaux ont été installés, à la grande satisfaction de la bourgmestre Virginie Defrang-Firket.

    Le sujet est venu sur la table du conseil communal de Nandrin, mardi soir. Le conseiller Marc Evrard (PNc) a évoqué, en questions d’actualité, le récent passage de la route du Condroz de 90 km/h à 70 km/h à Neupré.

    « Pourquoi ne pas prévoir la même chose à Nandrin ? », a-t-il demandé.

    Michel Lemmens (PS), le mayeur, a répondu que ce n’était pas du ressort de la commune « et ce n’est pas faute de le demander à la Région… ». 

    Il a annoncé qu’un courrier va être envoyé au ministre Di Antonio pour l’interpeller à nouveau à ce sujet et convoquer une commission provinciale de sécurité routière. « Il faut toutefois savoir que la zone de police y était opposée. Et que la DGO1 n’était, à l’époque, pas encline à le faire non plus. Et Neupré n’aura pas son double rond-point. »

    « Nous avons demandé à plusieurs reprises que la route du Condroz, du moins entre le rond-point des Quatre Bras et celui de l’Intermarché, passe à 70 km/h.

    Si Neupré l’a obtenu, pourquoi n’en serait-il pas de même à Nandrin ?

    D’autant que cette portion engrange de plus en plus d’activités et donc devient dangereuse à vitesse élevée », enchérit l’échevine Charlotte Tilman.

     Article PAR A.G clic ici

     
     

     

     

     

    Nandrin veut aussi passer à 70 km/h sur la route du Condroz

  • Le cortège du Carnaval d'Amay aujourd'hui dimanche 11 février 2018

    La 43e édition, s’étalera du 3 au 17 février de cet événement qui a pour objectif d’offrir aux Amaytois(es) un moment festif et familial.

    Le cortège se déroulera le dimanche 11 février 2018

    Le Carnaval est de retour…

    Le carnaval est un événement attendu qui symbolise le passage de l'hiver au printemps : il signale le renouveau dans l'exubérance, la fantaisie et l'imagination.
    Cette année, c'est la 43e édition du carnaval d'Amay du samedi 3 février au samedi 17 février.
    Le Cortège se déroulera dimanche 11 février 2018.

    Dates clés carnaval 2018

    • Le dimanche 11 février 2018 : cortège
    • Le lundi 12 février 2018 : bal des enfants
    • Le vendredi 16 février 2018 à 19h : enterrement de Mitchi Pecket
    • Le samedi 17 février 2018 : grand feu de la macrâle 

    Vivez ce folklore carnavalesque intense en toute sécurité 
    Le centre-ville sera interdit à la circulation entre 12h et 19h.
    Une déviation sera mise en place au pont d'Ampsin et au pont d'Ombret

    13h30 : formation du cortège au niveau de la fleuriste ' Intuitions Fleurs ', chaussée Roosevelt.
    Les groupes rallieront le lieu de concentration par la chaussée Roosevelt.

    14h : Depart du Cortege
    Itineraire Modifie cette année : Départ chaussée Roosevelt - Rue de Biber - Place Gustave Rome - Rue Joseph Wauters - Chaussée Roosevelt - Traversée de la Grand-Place pour rejoindre la rue Paul Janson que l'on prend en sens interdit pour rejoindre le rond-point situé chaussée Roosevelt - Direction vers le Gymnase communal, rue de l'Hôpital, pour la dislocation du cortège.

    Afin d'éviter des incidents prévisibles, il est souhaitable de déplacer les véhicules en stationnement sur le parcours du cortège dès 11h30.

    Déroulement du Carnaval
    Le samedi 3 février est consacré au ramassage du bois pour la préparation du grand feu. La collecte bénévole s'effectue dans la joie et avec le soutien d'une fanfare.

    Le vendredi 9 février voit la remise de la clé de la ville au prince du carnaval 2018, Pascal Loyen, pour l'ouverture officielle des manifestations du dimanche 11 février après-midi; le grand cortège carnavalesque compte plus de mille participants, grâce au rassemblement de groupes et sociétés musicales de la région.
    Durant plus de trois heures, toutes les rues de la cité mosane tressautent dans l'allégresse des différents groupes qui terminent leur périple au gymnase.

    Le lundi 12 février est réservé au bal costumé des enfants au gymnase.

    On clôture les festivités le samedi 17 février sur le site de la Tour romane par le procès de la macrâle, ponctué d'un feu d'artifice et d'une soirée. Ainsi la tradition populaire est respectée. Les Amaytois peuvent accueillir dignement le printemps tout proche... dans l'attente du carnaval suivant.

    En pratique…
    Vous pouvez faire un don de bois (de bonne qualité). Contactez un des responsables de Carnama (cfr. http://www.amay.be) qui se chargera de le récolter avec une remorque mais uniquement dans l'hyper-centre d'Amay. En dehors du ramassage, apportez votre sapin de Noël au parc à conteneurs situé rue du Parc Industriel. 

    Rejoignez-nous sur Facebook Commune d'Amay et partagez vos impressions, vos photos ou vos anecdotes sur l'événement.
     
    Où: Amay Centre
    Chaussée Roosevelt 4540 
    Téléphone:085/314448
    Tarif:Gratuit
    Public:Tous publics

    Source d'info 

  • Places disponibles chez Les ptits anges Milieu d'accueil à Nandrin

    petit nge.JPGPlaces disponibles

    Milieu d'accueil situé à Nandrin 
    Infos et visites au 0488 65 82 65

     

    Les ptits anges - Milieu d'accueil à Nandrin

     Les ptits anges, Milieu d'accueil , Nandrin

  • Conférence débat le 5 mars 2018 à 20 h Etre protestant aujourd'hui Regards & perspectives

    Prieuré Saint Martin de Scry
    Lundi 5 mars 2018 à 20 H
    CONFERENCE - DEBAT
    La première d’un cycle de conférences
    sur les différentes confessions du Christianisme
    En présence de Monsieur Edmond Blattchen
    « Être protestant aujourd’hui :
    Regards & perspectives »
    Avec Monsieur Rémy Paquet, pasteur desservant
    la paroisse de l’Église Protestante Unie de Belgique à Amay.
    Si les célébrations du Jubilé de la Réforme initiée par le moine Martin Luther en 1517 ont occupé le devant de la scène médiatique ces derniers mois, les protestants restent mal connus en Belgique.
    Qui sont-ils, combien sont-ils ? Quelle est leur conception de l’Église et comment sont-ils organisés ? Quelles relations entretiennent-ils avec les pouvoirs publics et les autres confessions ?
    Autant de questions qui seront abordées par Rémy Paquet et sur lesquelles nous pourrons échanger ensemble.
    Invitation cordiale à tous

  • Un budget de 7,5 millions pour la liaison Tihange - Le Condroz

    Les dossiers à l’étude : liaison Tihange ---- > Le Condroz

    Le ministre wallon a mis à l’étude deux dossiers, mais aucune date n’est définie.

    La liaison Tihange-Strée-Tinlot est estimée à 7,5 millions d’euros.

    Les communes de Tinlot et Modave sont directement concernées par ce chantier de la N684.

     JULIEN MARIQUE

    Source clic ici 

  • Condroz: Cycle de conférences sur le christianisme

    Cycle de conférences sur le christianisme :

    Le 5 mars : « Etre chrétien protestant aujourd’hui » par Monsieur Rémy Paquet, Pasteur à Amay.

    Le 26 mars : « Etre chrétien orthodoxe de tradition syriaque aujourd’hui » par Monsieur l’abbé Fikri Gabriel, prêtre de la Communauté Syriaque de Liège.

    Le 23 avril : « L’Eglise catholique et la catholicité des Eglises » par Monseigneur Jean-Pierre Delville, Evêque de Liège.

    Le 28 mai : Monsieur Edmond Blattchen, journaliste animera la rencontre « Echanges, débat, discussion » avec nos 3 conférenciers et le public.

    Une occasion pour chrétiens et non-chrétiens d’aujourd’hui de mieux se connaître pour mieux se rencontrer, de partager nos attentes, nos espérances …

    vers un monde d’unité !

     Bienvenue à toutes et tous !

     Prieuré Saint Martin de Scry

    ASBL Service pastoral du Condroz

    Place de l’église, 2

    4557 Scry-TINLOT

    085/512305

    0479/665405

    myriam@prieure-st-martin.be

    www.prieure-st-martin.be

     

    1ere conférence 5 mars 2018.pdf

    2e conférence 26 mars 2018.pdf

    2e conférence 26-3-18.pdf

    Débat de Clôture 28 mai 2018.pdf

    Cycle de conférences 2018 Les confessions chrétiennes.pdf

    3e conférence 23-4-18.pdf

  • Vous voulez soutenir le Télévie à Nandrin ?

    Cette saison, pour  raison de santé, il n’y aura pas de brocante- vide grenier à mon domicile comme les années précédentes.

    Voulant toujours participer activement  pour récolter le plus d’argent possible, un autre moyen s’offre à vous. Il suffit d’aller sur mon nouveau site :

                www.2ememain.be/magasin/pourteleviechezvivi/

     

    Tous les jours de nouveaux articles seront à votre disposition.

    De tout cœur     MERCI

  • Les chantiers prévus en 2018 : route du Condroz Nandrin

    Cinq chantiers sont principalement prévus cette année.

    Le plus onéreux est situé à Nandrin.

    Un budget de 2,5 millions d’euros est dévolu à la N63.

    La sécurisation et la réhabilitation du revêtement de la route du Condroz sont fixées au printemps.

    La création d’un giratoire au carrefour dit du « Chêne Madame » à Neupré est également programmé.

  • Nandrinois la réforme est votée pour les allocations familiales

    La réforme des allocations familiales a été votée à l’unanimité moins six abstentions, ce mercredi au Parlement wallon.

    La Wallonie est ainsi la première Région du pays à adopter son nouveau système hérité de la sixième réforme de l’État. Elle est censée entrer en vigueur dès janvier prochain.

    Mais le gouvernement Borsus se laisse jusque fin mars pour évaluer si tout sera prêt à temps, afin qu’aucun paiement ne soit fait en retard. Au besoin, l’entrée en vigueur du mécanisme serait reportée à janvier 2020, comme le rappelait la ministre wallonne de l’Action sociale Aldra Gréoli (cdH) samedi dans nos colonnes.

    Rien n’est encore décidé. La grande nouveauté du système sera une somme de 155 euros par enfant, sans que subsistent les actuels suppléments d’âge.

    Cela ne vaudra que pour les enfants nés après l’entrée en vigueur de la réforme.

    Elle pèse la bagatelle de 2,25 milliards d’euros, soit quelque 15 % de l’ensemble du budget de la Wallonie. 

    Article de CH. C source 

  • Le Conseil Communal de Nandrin février 2018 en bref

    Les élus ont adopté à l’unanimité la proposition de motion des Territoires de la Mémoire contre le projet de loi controversé des visites domiciliaires.

    EB.jpgLe budget du CPAS (1.489.318 euros) avec une intervention communale inchangée de 510.000 euros est aussi passé, malgré les abstentions de l’opposition.

    La démission de Daniel Giltay (ex-membre de PNc) du Conseil de l’action sociale a été actée et son remplacement par Antoine Biémont ( cdH) aussi.

    Enfin, les conseillers ont approuvé la convention de partenariat avec la Province pour l’aménagement du parking d’écovoiturage près du futur rond-point du Monastère   ; le dossier reviendra bientôt au Conseil pour le cahier des charges.

    Article de Annick Govaers clic ici 

  • La maison de village de Villers le Temple Nandrin sera vendue de gré à gré

    Les élus nandrinois ont été amenés à se prononcer, mardi soir, sur la modification des conditions de vente de l’ancienne maison de village de Villers-le-Temple.

    En effet, le Collège, mandaté en ce sens par le Conseil, avait organisé une vente aux enchères en décembre dernier, avec une mise à prix minimale de 125.000 euros. Mais aucune proposition concrète n’avait alors été mise sur la table. «  Toutefois, quatre acquéreurs potentiels ont manifesté un intérêt au notaire, dont deux à 120.000 et 125.500 euros », a fait savoir le bourgmestre Michel Lemmens. Qui a proposé au Conseil de poursuivre la vente mais de gré à gré cette fois (synonyme de frais moindres par rapport à une vente publique), avec un prix minimum diminué à 100.000 euros.

    Cette somme a fait tiquer les deux groupes d’opposition qui estiment que le prix minimum devrait correspondre aux propositions émises, soit minimum 120.000 euros. « Il s’agissait d’intentions, pas de promesses d’achat et qui datent d’il y a deux mois de surcroît. Rien ne garantit qu’ils se manifesteront de nouveau. Le notaire estime que le bâtiment entre-temps se dégrade et que sa valeur est de maximum 120.000 euros  », a réagi le bourgmestre. «  Si on met un prix trop élevé, le risque est de devoir tout recommencer...  », a ajouté le directeur général.

    Les conseillers ont ensuite débattu des critères pour départager les candidats, l’opposition souhaitant que l’offre la plus élevée soit retenue, le bourgmestre arguant que le projet soumis avait lui aussi son importance. Le point a finalement été voté par ou8 voix pour et 6 abstentions de PNc et TE.

    Article de ANNICK GOVAERS clic ici 

    852303525.JPG

    La maison de village n’a pas été vendue à Villers le Temple clic ici

  • Ils sont 86 riverains à réagir lors de l’enquête publique, une forte mobilisation contre les terres au Pery Fraineux Nandrin

    La commune a introduit une demande de permis d’environnement auprès de la Région wallonne pour régulariser sa zone de stockage de déchets et matériaux communaux. Cette initiative fait suite à la venue, en août, de la police de l’environnement de la Région (alertée par l’opposition PNc) à la maison communale et rue Tige des Saules, qui avait conclu que les terres n’étaient pas dangereuses mais n’étaient pas autorisées en l’état, puisque sans permis d’environnement ou déclaration de classe 3.

    Dans la demande de permis, le lieu de stockage reste identique. Plusieurs types de matériaux entreposés sont recensés : des déchets provenant de chantiers communaux comme des terres, des pierres, des raclages de routes, des déchets verts, et des matériaux de construction (graviers etc.). Il s’agit d’une zone de transit où les déchets et matériaux seront stockés en attendant d’atteindre un tonnage suffisant pour être évacués. Ces derniers seront davantage concentrés (moins éparpillés sur le site). Plusieurs aménagements sont prévus, notamment la pose de clôtures pour éviter les dépôts sauvages, ainsi qu’un renforcement de la haie existante si nécessaire. Des protections supplémentaires (une dalle par exemple) pourraient voir le jour si la Région le requiert.

    Les riverains étaient invités à s’exprimer à ce sujet lors de l’enquête publique qui s’est achevée ce lundi. La mobilisation a été forte: le CRAVN (le Collectif pour la Ruralité et l’Art de Vivre à Nandrin) s’est logiquement manifesté, lui dont les terres au Pery constituent un cheval de bataille. Mais 86 riverains ont également signé une lettre individuelle de réclamations et observations reprenant les nuisances que la zone de stockage de déchets génère, selon eux, dans le voisinage.

    Une série de nuisances

    En substance, ces courriers dénoncent ce qu’ils considèrent comme des nuisances dues au passage du charroi («  La rue Tige des Saules et la rue du Péry ne sont pas conçues pour supporter le charroi journalier de camions, tracteurs avec grosses remorques  »), mais aussi les vibrations au niveau des maisons, les nuisances sonores (dont «  le son aigu, à la fois strident et agaçant du bip sonore de l'alarme de recul dont sont pourvus les camions  »), les odeurs d’hydrocarbures et les émanations toxiques, les eaux chargées en hydrocarbures qui s'infiltrent en sous-sol et s’écoulent dans le fossé et les nuisances paysagères. Ils pointent aussi une incompatibilité de cette activité avec le voisinage situé en zone d'habitat à caractère rural, destinée à la résidence et aux exploitations agricoles, et d’épingler l’ouverture prochaine du Hall relais agricole, « Point Ferme » (vente de produits locaux), tout proche de l'entreposage de fraisats hydrocarbonés. Ils demandent que la commune recherche « un autre terrain d'accueil beaucoup mieux approprié et présentant un accès plus aisé.  »

     

    Article de Annick Govaers clic ici 

     

    Source info clic ici 

     

     

    Plus d'info sur

    http://www.nandrin.be/ma-commune/enquetes-publiques

     

     

    Autres articles sur le sujet 

    La police de l’environnement adresse un avertissement à Nandrin clic ici

     

    Voir les photos 2017 Clic ici 

     

    Archives du Blog 2014 photos Clic  ici 

    Point complémentaire au conseil communal Nandrin du lundi 25 septembre 2017 Clic ici .pdf

  • Des Nandrinois au Salon des Mandataires 2018

    27849725_10214733894371230_1066071049_n.jpg

    Hier jeudi 8 février 2018 au Wex de Marche-en -Famene Madame Valérie De Bue, Ministre des Pouvoirs locaux, Monsieur Willy Borsus, Ministre-Président de la Wallonie, et Monsieur André Bouchat, Bourgmestre de la Ville de Marche-en-Famenne, inauguraient la 13ème édition du salon en adressant leurs messages aux mandataires présents en nombre dans la foule des Nandrinois .

     

    Voir les photos clic ici 

    Tous les reportages 

    Salon des Mandataires a ajouté 11 photos — à WEX.
     · Marche-en-Famenne · 
  • Football: La remise générale pour les rencontres de jeunes, de réserves et de dames pour ce week-end.

    «  Les matches amicaux sur terrains synthétiques (en ce compris les matches de coupe de l’APLV) sont autorisés pour autant qu’ils soient déclarés  », ajoute-t-on du côté du Comité provincial.

    Ce vendredi soir, la rencontre de P1 entre Xhoffraix et Warsage doit avoir lieu à 20h30. Mais dès dimanche dernier, Robin Demarteau émettait de très grosses réserves quant à la tenue de ce match, au vu des conditions climatiques annoncées cette semaine (neige et gel avec des températures allant jusqu’à -11º). Mais alors qu’il semblait pratiquement acquis qu’on ne pourrait pas jouer à Xhoffraix ce vendredi soir, le Comité provincial (CP), qu’on a déjà connu nettement plus prompt à remettre des matchs cette saison, a décidé de maintenir la tenue de la rencontre. Et ce, en attendant une nouvelle évaluation qui sera donc faite ce vendredi à 13 heures.

    En attendant, même si le calendrier est très serré, il s’agit d’une décision surprenante. Dès mercredi, Henri Fonbonne, le président du CP, se déclarait pessimiste quant à la tenue des matchs ce week-end. La décision prise ce jeudi est d’autant plus surprenante que, comme nous l’a confirmé Michel Louys, le correspondant qualifié, il y a 10 centimètres de neige à Xhoffraix et que le terrain synthétique, qui dispose d’un éclairage contrairement au terrain A, ne peut pas être déneigé sous peine de l’abîmer. «  En plus, de la neige est annoncée ce vendredi matin. Pour moi, c’est donc impossible de jouer et je suppose qu’on fera venir un responsable ce vendredi matin.  »

     

    Source clic ici 

  • Concert vendredi 16 février à 20h30 dans le cadre des festivités d'Ocquier village millénaire.

    Parmi les festivités “Ocquier Village millénaire”, nous vous proposons un concert assez exceptionnel .  

     

    “RESONANCE” un concert qui s’inscrit dans une démarche artistique associant musique et patrimoine .

    A Ocquier, dans le cadre de la merveilleuse église romane.

    clav.JPG

     

  • Retraite préparatoire à la profession de foi du 9 au 11 février 2018

    Du vendr. 9 février 2018 au dim. 11 février 2018, une cinquantaine d’enfants de notre Unité pastorale vivront un temps de retraite au
    Domaine de Farnières.

    Ils seront entourés des confirmands
    et de jeunes anciens confirmés.

     

  • Dès le mois d'avril 2018, nos nouvelles sessions permis de conduire en collaboration du Plan de cohésion social du Condroz

    8.JPG

    Dès le mois d'avril 2018, nos nouvelles sessions permis de conduire, en collaboration avec les communes d'Anthisnes, Marchin, Clavier, Modave, Nandrin, Ouffet, Tinlot, Hamoir, Comblain, Ferrière et l'IPEPS de Huy-Waremme.

    Source info 

     

     

  • Retrouvez l’agenda des événements à Nandrin

     

    Minor/Minor

    Pop-Rock

    S. 10/2 de 20 à 0h Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. - Rés. : 0477-58.77.82 - Paf: 13 à 15€

    The Poneymen / Josy & The Poney

    Pop rock

    J. 15/2 de 20 à 0h Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. - Rés. : 0477-58.77.82 - Paf: 13 à 15€

    Lionel Beuvens - Motu @ Live & Café Nandrin

    Jazz

    S. 17/2 de 20 à 0h Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. - Rés. : 0477-58.77.82 - Paf: 13 à 15

     
  • Jogging St Martin Nandrin le 24 février 2018

    Jogging-Nandrin-2018_87b8830f90d852f54db504801a9849d1.JPEG

     Jogging St Martin Nandrin le 24 février 2018

    Nouveaux parcours 

    3,5 / 6,2/ 11,3 KM 

    Inscriptions Chronorace.be

    Départ 16h 00

    15h 30 pour les enfants 

    Voir l'affiche 

     

    Attention !!!

    Départs des courses : 11,3 km à 16h00 / 6km à 16h15 / 3km à 16h20

  • Des nouvelles de nos jeunes Nandrinois à Grenoble

    Cérémonie d'ouverture des JO interscolaire de Grenoble hier 6 février 2018  .

    Il y a 50 ans, Ville de Grenoble a organisé la cérémonie d'ouverture en 1968 pour les JO 

    Délégations & athlètes se promenant au palais des sports, Grenoble. 

    5.JPGAntoine Dubois (17) et Maxime Colignon (13) affrontent 19 pays aux ISF Schools Winter Games.

    Aujourd'hui mercredi 7 février 2018 compétition .

    2.jpg

    Plus de 900 jeunes, issus de 20 pays, se réuniront, du 5 au 9 février à Grenoble, dans le cadre des ISF Schools Winter Games. Parmi eux, deux Nandrinois : Antoine Dubois (17) et Maxime Colignon (13). Ces passionnés de sports affronteront, en équipe, des compétiteurs de haut niveau à ski.

    Du 5 au 9 février auront lieu les ISF Schools Winter Games de Grenoble (les jeux d’hiver scolaires de la Fédération internationale de ski, NDLR). L’événement, qui se déroule tous les deux ans, verra plus de 900 jeunes, venus de 20 pays, s’affronter par équipe dans de multiples disciplines telles que le curling, le ski ou encore le patin à glace.

     

    Pour Les photos,Merci à Delphine Genon la Maman Antoine Dubois

     

    ISF Schools Winter Games clic ici

     

    Des jeunes Nandrinois représentent la Belgique à Grenoble dans une compétition mondiale de ski clic ici

  • Menu de Saint-Valentin à emporter le 14, 15, 16,17 février 2018 chez Saveurs et Traditions Nandrin

     6.jpg

     

    Waterzooi de poissons

    et asperges vertes

    ----------------

     

    Steak de veau jus nature

    poêlée méditerranéen

    gratin dauphinois

     

    ------------------

     

    Le parfait amour

    au framboise et vinaigre balsamique

     

                                                                                    

    28 euro p/pers.

     

    Uniquement sur réservation

    Tel : 085/23 24 64

    Saveurs et Traditions Clic ici

     

     

    Route du Condroz 129/2
    4550 Nandrin
    085 23 24 64
  • Exposition Art au Village le 17 et 18 février 2018 à Saint-Séverin Nandrin

    Scan-001.jpg

    Scan-005.jpg

    http://artauvillage.skynetblogs.be/

     

    Samedi 17  et  dimanche  18  février 2018

    De  14 h  à  19  h

    Salle de Saint-Séverin Nandrin 

     

     

  • Le nombre d’oiseaux présents dans nos jardins est en hausse cette année

    Mais où est donc passé notre merle noir ?

    Le nombre d’oiseaux présents dans nos jardins est en hausse cette année, s’est réjouit dimanche l’association Natagora sur base des résultats de sa traditionnelle opération de comptage d’oiseaux baptisée « Devine qui vient manger au jardin ».

    Cette année, ce recensement a permis de relever un nombre moyen d’oiseaux par jardin plus élevé que par le passé, soit 43 individus contre une moyenne tournant habituellement autour de 38 à 40 volatiles.

    Une inquiétude toutefois : le merle noir a cédé cette année se première place des oiseaux les plus présents, sans doute raison du virus Usutu qui s’attaque spécifiquement à cette espèce.

    En revanche, les populations de mésanges, qui étaient en mauvaise forme en 2017, se rétablissent à la faveur de conditions de reproduction idéales cette année, combinées à un hiver très doux.

    LES GRANIVORES AU TOP

    « Parallèlement aux mésanges, plusieurs populations de granivores explosent cette année : » chardonneret élégant, gros bec casse-noyaux et bouvreuil pivoine.

    Une très bonne nouvelle ! » se félicite l’organisation.

    Selon elle, 2018 est également une excellente année pour les espèces forestières qui, comme en 2006 et 2013 montrent une évolution positive. Selon Natagora, quelque 6.000 participants au total ont participé cette année à son opération de recensement. -

    Source

  • Pour vos voyages au sport d'hiver ou autres,vos aliments en emballage sous vide chez Saveurs et Traditions Nandrin

    1.jpg Saveurs et Tradition vous informent que pour vos voyages au sport d'hiver ou autres voyages .

    Vous pouvez bénéficier du large choix alimentaire, menu, etc en emballage sous vide .

     

    Saveurs et Traditions clic ici

     

    Route du Condroz 129/2 (11,35 km)
    4550 Nandrin
    085 23 24 64
  • Goûter le 10 février 2018 amicale des pensionnés de Villers le temple Nandrin

    En ce début d’année, le comité vous souhaite le meilleur pour vous et vos proches ; et vous invite cordialement à la première manifestation de 2018 :
    Evènement : GOUTER
    Lieu : Salle communale de SAINT-SEVERIN
    Date et heure : 10 février 2018 à 14 heures
    Animation musicale : Frédéric
    Participation : 6 euros pour le membre en ordre de cotisation 2018
    8 euros pour le sympathisant
    Numéro de compte bancaire : BE87 0003 2517 2894
    Nous vous invitons chaleureusement à vous affilier, lors de ce goûter, afin de bénéficier de réductions intéressantes sur le prix de chaque repas.
    En vous affiliant, vous bénéficierez également d’un remboursement de 13 euros en fin d’année si vous participez à au moins trois repas sur six 
    Pour ce faire, rien de plus simple : une cotisation de 15 euros à nous remettre lors des manifestations ou à verser sur notre compte bancaire et ce, pour le 1er septembre 2018 au plus tard !
    Pour la bonne organisation, nous vous demandons de vous inscrire auprès de Lindsay Chapelle au
    0498/43.80.69 en semaine après 17h ou le week-end, jusqu’au 6 février au plus tard

    ain.JPG

  • Conseil Communal aujourd'hui 6 février 2018 à Nandrin

    Conseil Communal du 6 février 2018 à Nandrin.JPG

    Conseil Communal le 6 février 2018 à Nandrin 

    Conseil Communal du 6 février 2018 à Nandrin.pdf

  • Jusqu’au Carnaval de la neige ??? !!!

    Cette semaine, le temps sera généralement sec avec de larges éclaircies.

    Il fera plus froid avec des maxima à peine positifs et des gelées nocturnes généralisées. Selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM), les minima pourront atteindre les -7 degrés.

    « Nous entrons dans une période de temps froid et sec, pour toute cette semaine. Au-delà de 450 mètres, il y aura une quinzaine de centimètres de neige, jusqu’au week-end prochain. En Ardennes, il fera entre -7 à -12 degrés et -10 à -12 degrés là où il y a de la neige », nous informe le météorologiste Luc Trullemans.

    10 JOURS DE GRAND FROID

    Et le dégel n’est pas pour tout de suite, d’après le météorologiste David Dehenauw.

    « Nous sommes partis pour dix jours de plaisirs d’hiver en Ardenne, avec entre dix et vingt centimètres de neige au-delà de 500 mètres de hauteur », ajoute-t-il. Le début des vacances de Carnaval s’accompagnera même d’un retour de la neige, vendredi.

    Audessus de 400 mètres de hauteur, cela tiendra.

    Il continuera à faire froid et sec jusqu’au lundi des vacances de Carnaval, le 12 février.

    Article de - LDC

    Source 

  • Est-ce la fin annoncée de l’heure d’été ?Les parlementaires européens devraient se prononcer cette semaine

    heureh.jpgEst-ce la fin annoncée de l’heure d’été ? Chaque année, au moment du changement d’heure, le débat revient sur la table.

    Mais cette année, une résolution du Parlement européen devrait concrétiser ce qui n’est encore que théorie.

    C’est un secret de polichinelle : le changement d’heure semble avoir fait son temps.

    Plusieurs membres du Parlement européen estiment qu’il est inutile et dépassé.

    Ils en discuteront cette semaine à Bruxelles.

    Ils devraient proposer un vote pour y mettre fin avant que la question ne soit étudiée par la Commission européenne.

    Selon les partisans du changement d’heure, cette mesure permet d’économiser de l’énergie et améliore la productivité.

    La mesure est coordonnée au niveau européen pour faciliter les communications et les transports.

    Ainsi, depuis 1998, pour l’ensemble des pays de l’UE, le passage à l’heure d’été intervient le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin et le passage à l’heure d’hiver est programmé le dernier dimanche d’octobre à 3 heures du matin.

    Les opposants évoquent en revanche les problèmes que nombre de personnes éprouvent à s’adapter aux changements d’heure deux fois dans l’année.

    « DAVANTAGE D’ACCIDENTS »

    « Si on garde la même heure toute l’année, c’est une bonne chose », estime Myriam Kerkhofs, docteur en psychologie, spécialiste du Sommeil au laboratoire de Sommeil au CHU de l’hôpital Vésale à Charleroi et coordinatrice scientifique du Certificat d’Université en Traitements cognitivo-comportementaux de l’insomnie.

    « Ne fût-ce que par rapport au sommeil, le changement d’heure a des effets négatifs. C’est difficile pour les enfants ou les gens qui travaillent à pause.

    C’est une période qui renforce les pathologies des patients. » Selon la spécialiste, on constate également beaucoup plus d’accidents au moment des changements d’heure.

    « Chaque année, lorsque l’obscurité tombe plus tôt, il y a plus d’accidents. »

    Selon le quotidien britannique, « The Daily Mail", la nouvelle résolution du Parlement européen affirme que « de nombreuses études scientifiques (…) n’ont pas fourni la preuve des effets positifs du changement d’horloge semestriel ».

    Toujours selon le « Daily Mail », la recherche citée dans la résolution, présentée par l’eurodéputée française Karima Delli, affirme que dans les jours qui suivent le changement des horloges, les personnes âgées font face à un risque accru de problèmes cardiaques, tandis que les accidents de la route augmentent d’un tiers.

    Les performances scolaires des enfants sont, dit-elle, également affectées parce que « le corps humain est fait pour un biorythme stable ».

    La pratique consistant à changer les horloges a déjà été abandonnée dans certains pays, notamment en Islande, en Biélorussie et en Turquie. 

    Article de J.M

    Source 

  • Nandrinois Quel siège pour quelle commune car la justice de Paix de Hamoir fermera ses portes fin 2018

    Il s’agit de la troisième phase du plan concernant la réforme des justices de Paix. Il a été dévoilé au printemps 2017 par le ministre de la Justice Koen Geens (cd&V) et est désormais coulé dans une loi qui a été publiée au Moniteur belge, fin décembre 2017.

    Cette réforme est motivée par des mesures d’économie et prévoit, au total, la suppression de 60 sièges de justice de Paix. Chez nous, on le sait, la justice de Paix de Hamoir et le siège de Hannut sont directement concernés par ce plan. D’ici la fin de l’année, lorsque tous les arrêtés d’exécution auront été pris, les deux bâtiments fermeront leurs portes et les justiciables seront redirigés vers Huy, Sprimont et Waremme.

    «  Même s’il y aura encore des disparités, dans la proposition faite au ministre, et qui a été retenue, nous avons essayé de tenir compte de la charge de travail du personnel judiciaire. Suite à ce remodelage, il va déjà augmenter de 25 %. Mais aussi des déplacements des citoyens », explique Xavier Ghuysen, magistrat de presse des juges de Paix de Liège.

    C’est précisément pour éviter une trop grande surcharge de travail à Hu6y, que les Engissois seront renvoyés vers Grâce-Hollogne.

    Au niveau déplacement, l’impact n’est pas énorme. Mais c’est loin d’être le cas pour tous les justiciables. Et, notamment, ceux de Hamoir qui devront désormais se rendre à Sprimont. Les avocats sont aussi impactés. «  Il faudra davantage, encore, circuler ou s’expatrier en créant des cabinets secondaires.  », dénonce le bâtonnier, Renaud Destexhe, tout en regrettant «  que l’on ait retiré de Huy la compétence sur le Nord et le Sud de son arrondissement, soit Hannut, Hamoir et Ferrières  ».

    Me Destexhe s’inquiète pour l’avenir car, selon lui, «  le pire est à venir ». «  L’opinion étant que tout, de Huy à Verviers, sera regroupé à Liège dans la vue de vastes économies non autrement prouvées.  »

    Quel siège pour quelle commune

     

    Huy accueillera sur son territoire deux sièges de justice de Paix : Huy I et Huy II.

    Seront renvoyés vers Huy I : les justiciables de Huy, Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet, Tinlot et Neupré.

    Vers Huy II  : les justiciables d’Amay, Braives, Burdinne, Héron, Saint-Georges-sur-Meuse, Villers-le-Bouillet, Verlaine, Wanze et Wasseiges.

    La justice de Paix de Waremme traitait déjà les affaires des citoyens de Waremme, Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer, Oreye et Remicourt. Suite à la nouvelle loi qui réforme les cantons judiciaires, les justiciables de Lincent et de Hannut sont renvoyés vers Waremme. Les Lincentois étaient jusqu’ici orientés vers Huy et les Hannutois vers le siège de Hannut (Huy II).

    Engis  : les citoyens ne devront plus se déplacer à Huy.

    Dès la fin de l’année, leur dossier sera traité au siège de la justice de Paix de Grâce-Hollogne (qui rassemble déjà les communes d’Awans, Flémalle et Grâce-Hollogne).

    Ferrières et Hamoir : les deux communes sont renvoyées à Sprimont où avec Aywaille, Comblain-au-Pont, Esneux, Sprimont et Trooz, elles forment le canton judiciaire de Sprimont.

    Article complet clic ici 

  • En 2050, il n’y aura plus de nouvelles parcelles à bâtir

    Afin de préserver son environnement, la Wallonie compte mettre un frein à son urbanisation. Selon le journal L’Écho, l’action se déroulera en deux temps.

    À partir de 2025, la superficie des nouvelles terres retirées de leur état naturel (forêt ou agriculture) et mises à disposition pour y construire sera limitée à 6 km2 par an. À titre de comparaison, la moyenne des nouvelles surfaces constructibles est de 16,2 km2 par an pour la pé- riode entre 1985 et 2017.

    Seconde date à retenir : 2050. Là, il ne sera plus question de sacrifier de nouveaux espaces libres à l’urbanisme galopant.

    Il faudra rester dans le périmètre déjà consommé. « C’est pour cette raison que la Région wallonne s’est lancée dans la dépollution des anciens terrains. Ils pourront être utilisés », précise le cabinet du ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio.

    Et que se passera-t-il pour les personnes qui auront acheté un terrain en 2045 mais auront attendu d’avoir les fonds suffisants pour construire ?

    Ou plus simplement pour les personnes qui auront hérité d’une surface ?

    « Si cette parcelle est jugée constructible avant 2050, elle pourra être utilisée par la suite », rassure la porte-parole du ministre wallon. La Confédération Construction Wallonne n’applaudit pas des deux mains à une telle perspective, tout en reconnaissant « la nécessité d’une gestion parcimonieuse du territoire et d’une préservation des zones naturelles ».

    « Les constructeurs craignent que le « stop au béton » freinera exagérément toute possibilité d’urbanisation, alors que la population augmente et que les besoins en espaces résidentiels et économiques restent considérables », indique la Confédération dans un communiqué, prédisant une augmentation des prix et un nouveau recul de l’accès au logement des ménages.

    VERS UNE FLAMBÉE DES PRIX ?

    Du côté de la Fédération des notaires, on n’est pas surpris de l’intention de la Région. « C’est dans l’air du temps », note son porte-parole Me Renaud Grégoire. Faut-il s’attendre à une flambée des prix au m2 d’ici la première raréfaction qui doit intervenir en 2025.

    « C’est vrai que cette échéance est proche. Mais je ne pense pas que les gens vont se ruer sur les parcelles. En termes d’investissement, cela ne va rapporter aucun rendement pendant des années.

    Et puis le prix du terrain n’est pas tout. Il y a aussi les charges pour le rendre opérationnel, par exemple les canalisations et la voirie.

    Ces coûts ont été multipliés par dix tandis que le prix de la parcelle triplait.

    Par manque d’argent, les communes et les intercommunales font reporter de plus en plus de coûts sur les acheteurs », analyse le représentant des notaires. -

    Article de Y.H

    Source 

    23318642_10213988830545100_770347245_n.2.jpg