Écoles

  • Dans un mois et demi la rentrée:toutes les écoles ne jouent pas le jeu de la transparence ?

    C’est bien de faire confiance, mais les règlements sont clairs.

    Le Décret Missions prévoit spécifiquement «  qu’avant le début de l’année scolaire, et à titre d’information, une estimation du montant des frais réclamés et de leur ventilation est portée par écrit à la connaissance des parents  » (…) Les pouvoirs organisateurs doivent ensuite «  remettre, par écrit, des décomptes périodiques qui détaillent, au minimum, pour chaque élève et pour la période couverte : l’ensemble des frais réclamés (les frais qui ne figurent pas dans un décompte périodique ne peuvent en aucun cas être réclamés), leurs montants, leurs objets, le caractère obligatoire ou facultatif des montants réclamés  ».

    Ces décomptes précisent également les modalités de paiement, ainsi que les possibilités d’obtenir des facilités de paiement. La période qui peut être couverte par un décompte périodique est de minimum un mois et de maximum quatre mois.

    « Petites enveloppes »

    L’administration ne croule pourtant pas sous les plaintes des parents. Un signe qu’une minorité d’écoles seulement ne jouent pas le jeu ? Bernard Hubien en est convaincu, mais il affirme que le «  règne des petites enveloppes  » n’est pas révolu. Vous savez, les 8 ou 10 € que l’on demande aux parents de glisser dans une enveloppe pour la sortie du lendemain…

    «  Nous ne recevons plus de plaintes liées à la non-justification de frais », explique le secrétaire général de l’Union des associations de parents de l’enseignement catholique (Ufapec). «  Les parents se plaignent de la non-possibilité d’échelonner les dépenses au-delà de 50 €. Cela existe dans le décret, mais n’est pas obligatoire. C’est une de nos revendications. Toujours plus de familles sont confrontées à des difficultés de paiement et n’en parlent pas à l’école, car elles ont honte… »

    Temps de midi

    Il y a aussi l’incompréhension des frais engagés pour le temps de midi : il ne constitue pas un temps scolaire. Pour les services proposés, autres que la surveillance, une participation aux frais peut donc être demandée. «  On en a parlé à la ministre. Elle réfléchit à une solution  », commente M. Hubien.

    «  Les plaintes les plus nombreuses concernent toujours les montants des voyages scolaires.

    Ne s’agit-il pas parfois d’un moyen déguisé pour décourager certains parents d’inscrire leur enfant ?  »

    Ici, il n’y a aucune objection à ce que l’école étale ce paiement « exceptionnel » sur plusieurs années…

    DIDIER SWYSEN

    Source 

  • Nandrinois : Échec à l'Échec

    Besoin d’aide pour franchir les derniers obstacles ? Du 16 au 29 août, nous serons à vos côtés!

    Échec à l'Échec Huy clic ici

    36342111_617455491921225_5388915987644940288_n.jpg

  • Gratuité en maternelle: on reporte d’un an ?

    La gratuité en maternelle (1re et 2e) était annoncée pour la rentrée prochaine.

    Elle est reportée d’un an (septembre 2019).

    La raison : les textes ne sont pas prêts. C’est le Pacte pour un enseignement d’excellence qui a voulu mettre de l’ordre dans les frais demandés aux parents et s’est donné pour objectif de rendre l’enseignement gratuit, en commençant par les tout-petits.

    Le Pacte précise que le processus d’élimination des coûts touchera d’abord les « frais scolaires », puis les « frais d’accueil ».

    Alors, promesse non tenue par la majorité ?

    Vu l’importance du chantier, la ministre Schyns parle d’un phasage plus réaliste qui permettra la mise en œuvre effective de la mesure pour les deux premières années des maternelles à la rentrée 2019 et pour l’ensemble de l’enseignement maternel dès 2020.

     

    PAR DIDIER SWYSEN

    Source

  • 90 % des élèves ont décroché leur CEB !!! et à Nandrin ?

    Sur les 51.192 élèves de sixième primaire qui ont présenté leur CEB la semaine dernière, 46.396 l’ont réussi, soit un taux de succès de 90,63 %, a annoncé l’administration de l’enseignement de la FWB.

    La moyenne des résultats obtenus par l’ensemble des élèves pour les trois disciplines évaluées est de 75,72 % en français, 75,92 % en mathématiques et de 68,74 % en éveil (histoire, géographie et sciences).

    Ce taux de réussite de 90,63 % pour 2018 est légèrement inférieur à la moyenne des huit dernières années qui est de 91,6 %. L’an dernier, il avait été de 85,5 %, contre 91,18 % en 2016.

    Selon une première analyse de l’administration de l’enseignement, les résultats obtenus en mathématiques et en français sont sensiblement meilleurs que l’an dernier.

    Ainsi, les épreuves du « savoir écouter » et des « grandeurs » ont été mieux réussies qu’en 2017.

    En revanche, les épreuves d’éveil ont été globalement moins bien réussies.

    Les parents de l’élève auquel l’octroi du CEB a été refusé, ou la personne investie de l’autorité parentale à son égard, ont toujours la possibilité d’introduire un recours contre ce refus.

    - à noter Infos : www.enseignement.be/

     

    Source 

  • CEB , CE1DComment introduire un recours valable…

    Non-obtention du CEB. Le chef d’établissement invite les parents pour leur expliquer le refus d’octroi du CEB, envisage avec eux les possibilités de poursuite de la scolarité de leur enfant et les informe des modalités d’un recours.

    Le recours est demandé par les parents. Il doit inclure les raisons précises pour lesquelles ils contestent la décision, une copie de cette décision, une copie des bulletins des deux dernières années scolaires ou tout autre document jugé utile pour le dossier.

    Le recours doit être introduit, dans les dix jours ouvrables suivant les résultats, par recommandé, à : M. Jean-Pierre HUBIN, administrateur général, Recours CEB, Bd du Jardin botanique, 20-22 à 1000 Bruxelles. Une copie doit être envoyée au chef d’établissement, par recommandé. Le Conseil de recours décidera si le CEB doit être accordé. Les parents et l’école seront avertis au plus tard le 31 août.

    Échec au CE1D. Contester la décision du Conseil de classe.

    1. Procédure de conciliation interne : les parents peuvent introduire un recours via la procédure communiquée par l’école. Elle doit se dérouler au moins sur les deux derniers jours d’ouverture de l’école avant les vacances scolaires et est clôturée dès le 30 juin.

    La procédure interne est clôturée cinq jours après la délibération pour les conseils de classe de septembre. Attention : si le conseil de juin impose des examens de repêchage, aucun recours ne peut être introduit en juin.

    2. Procédure de recours externe : si les parents ne sont toujours pas d’accord avec la décision (uniquement pour contester un échec) et pour autant qu’une procédure interne ait été suivie. Elle ne peut servir à faire sanctionner un prof, une direction, ni à obtenir une meilleure moyenne en cas de réussite ou à obtenir des examens de repêchage. Ce recours externe est introduit par courrier recommandé à l’adresse suivante : Service de la Sanction des études, Conseil de recours, bureau 1F140, Rue Adolphe Lavallée, 1 à 1080 Bruxelles. Les Conseils de recours se réunissent à partir du 31 août pour les décisions des conseils de classe de juin et dès le 10 octobre pour celles de septembre.

    PAR DIDIER SWYSEN

     Source clic ici 

  • Rater son certificat d’études de base (CEB), c’est embêtant, mais ce n’est pas la fin du monde.

    Va-t-on assister à une pluie de recours contre des décisions de non-octroi du CEB (6e primaire) ou du certificat d’enseignement du premier degré, le fameux CE1D qui clôture la 2e année secondaire ? C’est en tout cas ce que promettent certains parents, mettant en exergue les cours loupés par leurs enfants en cours d’année, faute d’enseignants.

    « Une épreuve terrible »

    C’est avant les recours que tout se joue pour ceux qui n’ont pas obtenu plus de 50 % à ces épreuves certificatives externes. «  S’il y a une hausse des recours, c’est surtout parce que les parents sont mieux informés  », explique Bernard Hubien, le secrétaire général de l’Union des Fédérations des associations de parents de l’enseignement catholique (Ufapec). «  Ils se disent aussi qu’ils préfèrent tenter le coup. Ainsi, leur enfant ne pourra pas leur reprocher de n’avoir rien fait (…) Il ne faut pas perdre de vue que le stress est la première cause d’échec au CEB ! En fait, c’est le conseil de classe qui va déterminer si un enfant peut passer en secondaire ou pas.  »

    Et les enseignants vont prendre en considération l’évolution et les évaluations de l’enfant au cours de son parcours scolaire, précisément des deux dernières années de l’enseignement fondamental. Là, les statistiques sont très révélatrices. En 2017, un peu moins de 15 % des enfants avaient raté leur CEB, soit près de 7.500 enfants. Après décision des conseils de classe, ce sont plus de 92 % qui ont reçu le précieux certificat. Soit 7 % d’enfants qui avaient raté l’épreuve : plus de 3.500 élèves. Environ un enfant en échec sur deux !

    PAR DIDIER SWYSEN 

     Tous les détails et notre dossier complet dans nos éditions digitales.

  • Nandrinois :une école primaire technique chez nos voisins

    On le sait, on court partout en Belgique après des plombiers, des soudeurs, des électromécaniciens…

    Ces métiers techniques ont, depuis des générations, été discrédités dans l’esprit des parents et ils n’attirent donc plus les jeunes.

    Pire, un élève qui est doué manuellement devra attendre la fin de sa deuxième secondaire afin de pouvoir entrer réellement dans la filière technique ou professionnelle.

    Et bien souvent, ce sera à la suite d’une série d’échecs subis dans ce socle commun de deux ans de l’enseignement général.

    C’est pour lutter contre cet état de fait que la Ville de Seraing a décidé de lancer dès septembre une nouvelle école primaire tournée vers les métiers d’avenir.

    « Il y a plusieurs formes d’intelligence », explique Alain Decerf, l’échevin de l’Enseignement.

    « Il y a des élèves plus doués pour le manuel que l’intellectuel.

    C’est une évidence. C’est pourquoi nous lançons cette nouvelle école, dans des locaux rénovés de l’IPES de Seraing avec laquelle ils multiplieront les contacts. »

    Six nouvelles classes primaires ont été aménagées. Les élèves y suivront des cours normaux mais, à différents moments, ils assisteront aux travaux techniques des élèves du secondaire et les expérimenteront eux-mêmes.

    « À part une visite ou l’autre en entreprise, il n’y a aucun cours technique organisé dans l’enseignement primaire », reprend l’échevin.

    « Ici, on présentera tous les métiers manuels et on pourra ainsi repérer ceux qui sont doués. »

    PAS DE CONTINUITÉ

    Malheureusement, une fois leur sixième primaire terminée, ils devront rejoindre l’enseignement général durant trois ans avant de revenir vers la filière technique et professionnelle.

    La communauté WallonieBruxelles estime en effet qu’un élève n’est pas en mesure de faire ce type de choix à 12 ans et veut d’abord qu’il soit initié à tout.

    Article de  L.G.

     

    Plus d'info sur notre blog 

    Seraing - Sudpresse

    http://huy-waremme.lameuse.be/

  • Du 25 au 29 juin, des jours verts dans nos écoles

    Jours blancs… ou jours verts ?

    Carlo Di Antonio (cdH) est l’un des cinq ministres qui se mobilisent pour offrir des activités aux enfants la semaine prochaine, quand leurs enseignants seront occupés avec les délibérations et les conseils de classe.

    Seize activités environnementales sont au programme.

    Le ministre wallon de l’Environnement s’en réjouit, mais voit plus loin, avec un ambitieux programme d’e-learning qui débarquera bientôt dans les écoles.

    Reprenons dans l’ordre. À la fin de la semaine, ce sera un fameux soupir de soulagement pour des centaines de milliers d’élèves, ce sera la fin des examens et, dans la foulée, les fameux jours blancs (… ou verts donc) qui s’étendront du 25 au 29 juin.

    Ou comment occuper les élèves quand les enseignants ont d’autres chats à fouetter.

    GASPILLAGE ALIMENTAIRE

    Une soixantaine d’associations se sont mobilisées pour offrir une petite centaine d’animations aux élèves : sensibilisation à l’éducation à l’environnement et au développement durable, à la citoyenneté, à la culture (cinéma, arts contemporains, etc.), au sport et aux loisirs.

    En 2017, ce sont environ 6.000 élèves qui ont participé à ces activités. Parmi ces animations, seize concernent l’environnement et le développement durable : sensibilisation au tri des déchets, au gaspillage alimentaire, initiation à la biodiversité, jusqu’à des activités de prévention autour de la sécurité routière ou de la santé.

    « On est passé d’une vingtaine à une soixantaine d’activités en trois ans », précise le ministre Di Antonio. « Cela reste léger comme offre par rapport à la masse d’étudiants.

    Mais les écoles ne se sont pas toujours ruées non plus.

    Je peux comprendre que directions et enseignants aient la tête à d’autres obligations. Bref, il a fallu mobiliser des deux côtés. Cela reste l’occasion pour les enseignants d’avoir un premier contact avec des associations avec lesquelles ils pourront travailler à long terme. »

    E-LEARNING VERT

    Le ministre wallon de l’Environnement voit plus loin que le bout de la dernière semaine de juin. Dès la rentrée scolaire, il entend développer un ambitieux programme d’elearning dans les écoles. « Il touchera toutes les compétences environnementales. Il y aura des modules sur l’air, l’eau, les déchets, etc.

    Cela pourrait devenir un support très utile. J’y ai d’ailleurs travaillé en compagnie de ma collègue de l’Éducation, Marie-Martine Schyns. »

    Une manière de toucher toutes les écoles sans nécessité de déplacer des représentants d’associations. Parler de la gestion des déchets, de la qualité de l’eau, cela peut se combiner avec les apprentissages classiques. Un outil supplémentaire bienvenu.

    « On en manque, par exemple, pour expliquer aux enfants ce que deviennent les déchets après le tri sélectif. Je mise beaucoup sur l’e-learning », conclut Carlo Di Antonio. -

    Article de DIDIER SWYSEN

    Source 

     

  • SPORTS - BARBECUE - CONCERTS Mini-Foot St-Martin 22 JUIN 2018

    15h00’ - Activités Sportives

    Matchs de foot des enfants (1 e - 6 e années) : 15h00’ : Élèves de St-Martin-Ste-Reine TOURNOI de foot : 17h00’ : Demi-finales PARENTS-ANCIENS 19h00’ : Consolation & finale TOURNOI de volley : À partir de 18h30’ 

    17h00’ - Récital de flûte à bec par les élèves de P1 et P2 

     20h30’ - Concert rock avec le groupe WHITEWINE AND THE MAD BROTHERS

    21h30’ - Animation musicale live avec le groupe NESTRIO

    En permanence : Bar, glaces, retransmission des matchs du Mondial 2018

    TALON D’INSCRIPTION À REMETTRE À PAUL ELOY Nom et prénom : .................................................................... Réserve ............ souper(s) enfants à 8 € le vendredi  soir.

    Réserve ............ souper(s) adultes à 12 € le vendredii soir.
    IBAN : BE67 7326 1620 5887 (CBC)
    Signature :
    BIC : CREGBEBB

     

  • SPORTS - BARBECUE - CONCERTS Mini-Foot St-Martin 22 JUIN 2018

    15h00’ - Activités Sportives

    Matchs de foot des enfants (1 e - 6 e années) : 15h00’ : Élèves de St-Martin-Ste-Reine TOURNOI de foot : 17h00’ : Demi-finales PARENTS-ANCIENS 19h00’ : Consolation & finale TOURNOI de volley : À partir de 18h30’ 

    17h00’ - Récital de flûte à bec par les élèves de P1 et P2 

     20h30’ - Concert rock avec le groupe WHITEWINE AND THE MAD BROTHERS

    21h30’ - Animation musicale live avec le groupe NESTRIO

    En permanence : Bar, glaces, retransmission des matchs du Mondial 2018

    TALON D’INSCRIPTION À REMETTRE À PAUL ELOY Nom et prénom : .................................................................... Réserve ............ souper(s) enfants à 8 € le vendredi  soir.

    Réserve ............ souper(s) adultes à 12 € le vendredii soir.
    IBAN : BE67 7326 1620 5887 (CBC)
    Signature :
    BIC : CREGBEBB

     

  • Bon CEB aujourd'hui vendredi 15 juin 2018 aux élèves à Nandrin et ailleurs

    Le CEB (certificat d’études de base qui ouvre les portes du secondaire) : il porte sur le français, les maths et l’éveil (sciences, histoire, géo).

    Il concerne, entre autres, les élèves de 6e primaire.

    Les épreuves se dérouleront les matinées des vendredi 15 , lundi 18 , mardi 18 juin et jeudi 21 juin 2018 .

     Le CE1D (liée à l’octroi du certificat d’enseignement secondaire du premier degré). Obligatoire depuis 2013, cette épreuve concerne tous les élèves de 2e année commune et complémentaire et ceux de 3e année de différenciation et d’orientation.

    Depuis 2015, l’épreuve porte sur le français , les maths , les langues modernes  et les sciences .

     Le CESS (liée à l’octroi du certificat d’enseignement secondaire supérieur) est obligatoire depuis 2015. 

    Petits conseils pour aider votre enfant à réussir le CEB

     

    Premier jour du CEB, les enfants sont (normalement) prêts.

    C’est moins une question d’étude que de comportement. Comment pouvez-vous aider votre enfant à réussir ?

    C’est le site « je réussis », alimenté par des enseignants belges, qui donne ces tuyaux.

     Manger équilibré, boire et éviter de grignoter. Il est plus que jamais déconseillé de sauter un repas, pas même le goûter !

    Limitez le matin la consommation de sucres rapides (sucreries, biscuits, céréales) Préférez le pain, car ce sont des sucres lents.

    « Il a été prouvé que les capacités intellectuelles des jeunes étaient augmentées grâce à l’apport de protéines.

    Agrémentez vos plats de viandes, d’œufs, de lentilles et d’autres légumineuses », explique le site qui donne un exemple de menu : saumon, pâtes complètes, carottes, fraises au dessert… Voire un bout de chocolat.

    Les oméga 3 sont des alliés du cerveau (huiles de lin, noix, colza), aussi la vitamine C. Manger des fruits aide à lutter contre la fatigue physique et mentale. Évitez de grignoter. Pour calmer le stress, pré- férez une promenade en plein air.

     S’aérer l’esprit, prendre l’air. On vient de le dire, prendre l’air permet de faire tomber la pression. Une balade de trente minutes, après l’école, favorise une étude plus sereine.

    Prévoir des pauses après deux heures de travail est un bon plan… Pour autant que la « récréation » ne se réduise pas à être scotché à la télé ou aux jeux vidéo !

    Lors des promenades quotidiennes, parlez à votre enfant de toute autre chose que ses évaluations.

     Faire du sport.Il est prouvé que cela peut aider à améliorer les résultats des évaluations. C’est un excellent moyen de gérer et de canaliser son stress.

    C’est aussi une bonne occupation lors des pauses (vingt à trente minutes suffisent), même à l’intérieur (des étirements, par exemple) : le sport oxygène le cerveau et le rend plus efficace pour la suite de l’étude.

     Parents, déstressez-vous ! Un enfant sur quatre est fortement stressé par son CEB, presque autant pour le CE1D. Les enseignants trouvent que la principale source de ce stress est plus souvent les parents que les profs ou les copains. « Ne mettez pas trop de pression sur les épaules de votre enfant : il n’a que 12 ou 14 ans et n’est pas en train de jouer sa vie », dit le site.

    « Si votre enfant a réussi tous ses examens durant l’année scolaire, il n’y a pas de raison qu’il ne réussisse pas les évaluations de fin d’année. »

     Faites-lui écouter... de la musique classique. Si votre enfant souhaite écouter de la musique pour se relaxer, privilégiez la musique classique plutôt que des chansons à textes qui pourraient encombrer son esprit

    . « Elle a un effet apaisant puisqu’elle ralentit le rythme cardiaque et baisse la tension artérielle, elle diminue même le niveau d’hormones du stress », recommandent les enseignants qui alimentent ce site. -

    D.SW.

    Source 

     

     

  • Où inscrire votre enfant durant l’année scolaire prochaine à Nandrin ?

    Vous n’avez pas encore fait le choix d’un établissement scolaire où inscrire votre enfant durant l’année scolaire prochaine ?

    Prenez le temps de venir nous rencontrer à l’école Saint-Martin de Nandrin, vous y découvrirez un cadre chaleureux, des aménagements tout neufs en maternelle, un écrin de verdure et un coin élevage qui, à coup sûr, raviront vos enfants

    Notre équipe d’enseignants dynamiques est toujours à l‘écoute de chacun ; une puéricultrice viendra, dès le mois de septembre renforcer notre équipe pédagogique au sein des classes maternelles.

    Notre personnel extrascolaire est là également pour accueillir vos bambins dès 7 heures du matin et jusqu’à 18h30’ le soir : jeux, bricolages et aide aux devoirs au programme.

    Notre école est ouverte sur le monde : de multiples activités ludiques, culturelles et sportives ainsi que des sorties et des voyages sont organisés tout au long de l’année.

    Enfin, notre école est aussi un établissement où tout est mis en œuvre pour que chacun se sente bien à la maison et en famille également.

    L’école Saint-Martin de Nandrin ?  Un chouette choix pour demain !

    É 085/51.21.28

    SMN Environnement (juin 2018) (4).jpg

    SMN Animaux école été 2016 (3).jpg

    SMN aide comité parents (avril 2018) (4).JPG

    SMN aide comité parents (avril 2018) (2).JPG

  • SPORTS - BARBECUE - CONCERTS Mini-Foot St-Martin 22 JUIN 2018

    15h00’ - Activités Sportives

    Matchs de foot des enfants (1 e - 6 e années) : 15h00’ : Élèves de St-Martin-Ste-Reine TOURNOI de foot : 17h00’ : Demi-finales PARENTS-ANCIENS 19h00’ : Consolation & finale TOURNOI de volley : À partir de 18h30’ 

    17h00’ - Récital de flûte à bec par les élèves de P1 et P2 

     20h30’ - Concert rock avec le groupe WHITEWINE AND THE MAD BROTHERS

    21h30’ - Animation musicale live avec le groupe NESTRIO

    En permanence : Bar, glaces, retransmission des matchs du Mondial 2018

     

  • Un rescapé de la Shoah à l’école de Nandrin

    Ce mardi, l’école de la salle des Templiers de Villers-le-Temple a accueilli Simon Gronowski (86), témoin de la Shoah. Ce Bruxellois a témoigné de son expérience devant des classes de 5e et 6e années primaire des écoles de Villers-le-Temple et Saint-Séverin, et une classe de 3e année générale de l’Athénée royal d’Ouffet.

    À l’initiative de sa venue, l’enseignante de morale et citoyenneté aux écoles de Villers-le-temple et Saint-Séverin, Florence Delvaux. «  Il y a environ dix ans, ma directrice m’a apporté un colis avec des livres, dont celui de Simon Gronowski  », raconte-t-elle. «  Le lire m’a très émue. Je me suis fait la promesse d’en parler avec mes élèves. J’ai eu l’idée de le contacter. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose tant qu’il y avait encore des témoins en vie.  »

    C’est ainsi qu’en septembre 2015, le Bruxellois est venu rencontrer des élèves nandrinois. Une expérience qu’il a réitérée en 2018, en ce début de semaine. «  C’est toujours très douloureux pour lui d’en parler. Il a gardé le silence sur le sujet pendant 60 ans  », continue l’enseignante. « C’est quelqu’un de très joyeux, qui a gardé son âme d’enfant. Mais lorsqu’il témoigne, il rentre dans une sorte de bulle, et l’on sent toute sa souffrance.  »

     

    Son exposé a duré 45 minutes, après quoi les enfants ont pu poser des questions. «  Alors qu’il était dans le train vers Auschwitz, sa maman lui a demandé de sauter du train. C’est grâce à elle qu’il est en vie  », étaye Florence Delvaux. «  Les élèves lui ont demandé pourquoi il n’a pas voulu retourner près de sa maman. C’était son instinct de survie, de plus les soldats allemands n’étaient pas loin.  » Elle ajoute que Simon Gronowski s’est montré optimiste en concluant que « la vie est belle » et qu’il garde espoir. «  Avant de mourir, le garde allemand qui l’a poussé dans le train de la mort lui a demandé son pardon, ce qu’il a accepté.  »

    « Il était lumineux »

    Florence Delvaux évoque les retrouvailles à Los Angeles entre le Bruxellois et la meilleure amie de sa sœur morte à Auschwitz. «  C’est une dame de 89 ans avec qui il a eu une petite histoire d’amour. Il était très lumineux lorsqu’on l’a rencontré  », conclut l’enseignante.

    Florence Delvaux avec Simon Gronowski photo FB 

    PAR J.G.

    Article complet clic ici 

     

    Témoignage le mardi 15 mai 2018 à Villers le Temple de Monsieur Simon Gronowski qui a survécu à la déportation en s'évadant

     

     

  • Témoignage le mardi 15 mai 2018 à Villers le Temple de Monsieur Simon Gronowski qui a survécu à la déportation en s'évadant

    Une initiative de l'enseignante Florence Delvaux, soutenue par le Bourgmestre , l'échevin de l'enseignement ainsi que le directeur et les collègues .

    Dans la salle des Templiers de Villers le Temple, les élèves de 6 ème des deux implantations de l'école communale de Nandrin , ainsi que les élèves de 3ème générale et leurs enseignants de l'Athénée royal d' Ouffet.


    Ils étaient tous réunis pour la visite de monsieur Simon Gronowski, témoin de la Shoah auprès de la jeune génération, il a survécu à la déportation en s'évadant du Convoi n° 20 du 19 avril 1943 qui l'emmenait à Auschwitz.

    Il sera le reste de la guerre, un enfant caché.

    Ni sa maman (Chana Kaplan) , ni sa soeur (Ita) ne sont revenues, le papa (Léon Gronowski )est décédé de chagrin .

    Monsieur Gronowski a fait passer un énorme message aux enfants, un message d'amour,de paix, de pardon.

    Un silence total, l'attention de tous sur le récit, certains en avaient même la larme à l'oeil.

    Monsieur Simon Gronowski, né à Bruxelles, le 12 octobre 1931, docteur en droit, avocat au barreau de Bruxelles, pianiste de jazz, président de l'Union des déportés juifs en Belgique, filles et fils de la déportation.

    Monsieur Simon Gronowski est l'auteur des ouvrages :

    Simon Gronowski, l'Enfant du XXe convoi, éditions Luc Pire, 2002, 192 p.

    Simon Gronowski, Koen Tinel, David Van Reybrouck.

    Ni victime, ni coupable.

    Enfin libérés. (Renaissance du Livre)

    Source de certaines info clic ici 

     

    Voir l'album photo clic ici 

     

    Une vidéo  Rencontre avec Monsieur Simon Gronowski (BX1 ) sur Youtube vous permettra de découvrir son histoire . Clic ici 


  • Blind Test samedi 5 mai 2018 à Saint-Martin Nandrin

    affiche blind test.jpg

     Blind Test soirée Quiz samedi 5 mai 2018 à Saint-Martin Nandrin 

  • ‎Fancy-fair 2018 le 5 mai 2018 école de Saint-Séverin Nandrin

    14 h Spectacle des enfants
    15 h 30 Stands de jeux - animations diverses - châteaux gonflables - parcours aventure - bar et petite restauration - grimage
    19 h Souper boulets sauce tomate ou lapin, frites, salade, compote et dessert

    Repas adulte (2 boulets) : 10 €
    Repas enfant (1 boulet) : 5 €
    Jeton jeu : 0,5 €
    Ticket boisson : 1,50 €

    Réservations par e-mail (reservations@comitescolairests.be) ou par le talon reçu dans les mallettes avant le 24 avril.
    Paiement sur le compte BE90 0689 0073 2832 du comité scolaire avant le 28 avril.

     

     

    Comité Scolaire de Saint-Séverin (Nandrin)

    Fancy-fair 2018

  • Journée portes ouvertes à l'Athénée Royal le 28 avril 2018 baptême de l'air en hélicoptère

    L'Athénée Royal d'Ouffet vous invite à sa journée portes ouvertes ce samedi 28 avril 2018 de 11 à 18h. 

    Au programme: 
    REPAS (de midi) ORGANISÉ PAR LA SECTION DE CUISINE 
    Réservations obligatoires au 086/366277 ou par mail: design.fa@hotmail.com

    Baptême de l'air en hélicoptère 
    Réservations souhaitées au 086/366894 ou au 086/366277

    Exposition de voitures ancêtres et de rallye 

    Présentation des cours et visite de l'école 

    Château gonflable, jeux en bois 

    Tombola, Trocbook

    Restauration sur place

  • Nandrinois Appeler les parents à ne pas laisser tourner leur moteur

    Ministre wallon de l’Environnement et de la Transition écologique, Carlo Di Antonio (cdH) a dégagé un budget pouvant aller jusqu’à 200.000 euros pour équiper les classes de primaire d’appareils mesurant en permanence la quantité de C02, un bon marqueur de la qualité de l’air respiré par les enfants.

     

    Article complet clic ici Carlo Di Antonio annonce 1.000 capteurs pour surveiller l’air de nos classes

     

    Des micro-zones basses émissions près des écoles

     Au niveau de la qualité de l’air dans les écoles,vous appelez les parents à ne pas laisser tourner leur moteur.

    Les plus mauvais résultats au niveau des taux d’oxyde d’azote sont relevés lors des entrées et des sorties d’école.

    Nous avons un décret sur la qualité de l’air qui va bientôt arriver au vote. Il permettra de verbaliser, via les infractions environnementales, ceux qui n’arrêtent pas leur moteur. 0 Y a-t-il d’autres dispositions dans ce décret pour améliorer l’air respiré par les enfants ? Ce décret crée un dispositif pour permettre aux bourgmestres d’instaurer une zone de basses émissions dans leur centre-ville.

    Dès lors, les véhicules les plus polluants ne pourront plus y aller. Je souhaiterais adapter ce système avant qu’il ne soit voté au parlement afin de prévoir le principe d’une zone basses émissions restreinte aux abords des écoles. Le bourgmestre pourrait dès lors cibler les zones 30 de telle ou telle école car la qualité de l’air y est en permanence mauvaise à la sortie des classes. 0 Concrètement,cela donnerait ? On pourrait limiter l’accès de cette zone par exemple entre 7 et 9 h et entre 15 et 17 h aux véhicules qui ont au minimum une certaine norme Euro. Les véhicules qui seraient en dessous de la norme devraient aller se garer plus loin afin qu’ils ne polluent plus les enfants. Il faudra faire évoluer les panneaux zone 30 pour y intégrer l’aspect de la qualité de l’air. 0 Comment contrôler ? Le décret prévoit pour 2020 l’usage d’une vignette verte qui commence à la norme Euro 5. Il suffira aux policiers de vérifier la présence de cette vignette. 0 Et donc,j’aurai besoin de cette vignette pour déposer mes enfants tout près ? Effectivement. 0 Et c’est le bourgmestre qui décidera de l’emplacement de ces zones restreintes ? Oui, nous donnons seulement les outils. J’admets qu’une telle mesure n’est pas très populaire. Enfin, c’est à voir. Toujours est-il que c’est lui qui assume. Le décret sera d’application pour la rentrée scolaire 2020. 0 Bourgmestre,vous l’utiliseriez à Dour ? En dehors du problème de qualité de l’air, il y a tous ces véhicules qui s’enchevêtrent matin et soir. On a le cas chez nous d’une école où c’est très compliqué alors qu’il y a un beau parking à 400 mètres de là. Le décret basses émissions nous donnera un élément supplémentaire pour le faire. Les parents doivent comprendre que ce n’est pas bon pour les gamins de respirer un air de très mauvaise qualité. Il faut pouvoir faire preuve d’une contrainte bienveillante. - Y.H

  • L’école Saint-Martin Nandrin a reçu 2 jardinières et 20 chaises

    «  Les chaises précédentes étaient désuètes et pas adaptées au format des tout-petits. Les jardinières, réalisées sur-mesure par un jeune menuisier de 19 ans, Quentin Bertrand, ont été placées dans la cour de récréation et serviront de support pour un projet éducatif autour de l’alimentation saine, à destination des enfants de maternelle  », précise Paul Eloy, le directeur de Saint-Martin. Ces jardinières complètent celles achetées par l’école l’an passé. Elles accueilleront des fleurs et des herbes aromatiques. «  Cela permettra aux enfants de s’émerveiller devant la nature et de découvrir ce qui est comestible  », ajoute-t-il. La livraison des équipements a été faite ce jeudi.

    L’investissement, pour le comité de parents, s’élève à 1.300 euros. « 1.000 euros pour les chaises et 300 euros pour les jardinières en bois  », détaille Eric Cop, nouveau président du comité de parents de Saint-Martin. «  C’est dans l’intérêt et pour le confort des enfants. » Cela est rendu possible grâce aux différents événements organisés par le comité des parents : le souper annuel, un an sur deux le marché de Noël, deux bourses et la grande brocante (le 27 mai cette année). « Par an, nous dépensons 10.000 euros pour financer une partie des voyages des enfants, les excursions, les cours de musique, un spectacle extérieur, un éveil musical en maternelle, une visite à la ferme, des cahiers, du matériel scolaire...  », cite-t-il.

    Article de AG 

    Source article complet ici 

  • Portes ouvertes école St Martin de Nandrin le 22 avril 2018

    Portes ouvertes école St Martin de Nandrin le 22 avril 2018 de 15h 30 à 17 h 30 

    https://www.saintmartinnandrin.be/ecole/

  • Nandrinois: Dans le secondaire, ce sera latin pour tout le monde !

    Même si la future grille horaire du secondaire reste dans les tiroirs jusqu’en 2024, il était important de la définir dès cette année : « On en a besoin pour que les groupes de travail puissent produire des référentiels qui tiennent la route », explique la ministre de l’Éducation.

    Ici, l’autonomie laissée aux écoles est un véritable leitmotiv.

    Elles pourront ainsi choisir si elles veulent travailler avec des périodes de 50 minutes (32 par semaine) comme aujourd’hui, dans la plupart des écoles, ou des périodes de 45 minutes (34) regroupées en bloc de 90 minutes. « On plaide pour plus d’autonomie.

    C’est une façon de laisser de la souplesse aux écoles », poursuit Mme Schyns qui évoque des volumes annuels en minutes par discipline (par exemple, 8.900 minutes de français en 1re, 5.925 les deux années suivantes).

    Calculée sur 34 périodes, en tenant compte de deux périodes d’accompagnement personnalisé, la grille de référence reprend 6 périodes de français par semaine en 1re, puis 4 en 2e et 3e .

    Les langues anciennes (le latin) seront imposées à tous les élèves en 2e et 3e (2 périodes). « Le latin favorise une rigueur de pensée et facilite l’apprentissage de la grammaire. Cela renforce donc aussi l’apprentissage du français », commente-t-elle. On poursuit l’éducation culturelle et artistique commencée au niveau inférieur, au rythme de 2 ou 3 périodes par semaine. « Cela permet de développer d’autres formes d’intelligence (…) L’histoire et la géographie sont reprises sous leur intitulé dans la grille », insiste la ministre… ET L’ÉCONOMIE ? Sauf qu’il n’y a pas de géo en 3e .

    « Ce sont des disciplines à part entière, mais à articuler entre elles. L’histoire, c’est aussi comprendre les faits sociaux et les enjeux économiques (...) Bien sûr qu’il y aura des notions de géo en 3e , mais à travers d’autres disciplines. »

    Et la formation économique et sociale ? Deux heures apparaissent en 3e secondaire, pour tous les élèves, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui…

    Mais il n’y a pas une minute en 1re, ni en 2e , alors que dans les 4 heures d’activités complémentaires (options) qui figurent dans la grille actuelle, un certain nombre d’élèves choisissent 2 heures de socio-éco.

    Mais les options disparaissent dans les nouvelles grilles. Il faut bien faire des choix.

    Article de - D.SW

    Source 

  • Nandrinois Echec à l’Echec

    Une formule magique pour résorber les échecs? Non ! Un travail sérieux avec l’équipe d’Echec à l’Echec.

    Inscrivez-vous avant le 30 mars !

    Source 

    Échec à l'Échec Huy 

    7po.jpg

    7re.jpg

    7kh.jpg

  • Souper Quiz aujourd'hui 17 mars 2018 du comité scolaire de Saint-Séverin Nandrin

    Au menu : trio de pâtes et dessert. 
    Repas adulte : 12 € - Repas enfant : 5 €

    Au programme : une folle soirée de quiz.
    Constituez une équipe (6, 4 ou 8 personnes) et venez tester vos connaissances dans plusieurs domaines (gustatif, olfactif, musical, etc.) dans une ambiance conviviale !
    Prix à gagner.
    Ouverture des portes à 18 h.

    Réservation par courriel à reservations@comitescolairests.be avant le 7 mars.
    Paiement sur le compte numéro IBAN BE90 0689 0073 28 32 avant le 9 mars 2018 en indiquant en communication "souper quiz" et le nom de famille sous lequel la réservation est effectuée
     

  • Souper Quiz samedi 17 mars 2018 du comité scolaire de Saint-Séverin Nandrin

    Au menu : trio de pâtes et dessert. 
    Repas adulte : 12 € - Repas enfant : 5 €

    Au programme : une folle soirée de quiz.
    Constituez une équipe (6, 4 ou 8 personnes) et venez tester vos connaissances dans plusieurs domaines (gustatif, olfactif, musical, etc.) dans une ambiance conviviale !
    Prix à gagner.
    Ouverture des portes à 18 h.

    Réservation par courriel à reservations@comitescolairests.be avant le 7 mars.
    Paiement sur le compte numéro IBAN BE90 0689 0073 28 32 avant le 9 mars 2018 en indiquant en communication "souper quiz" et le nom de famille sous lequel la réservation est effectuée
     

  • Nandrinois : la procédure d’inscription en 1re secondaire dés aujourd'hui lundi 19 février 2018

    atten.jpgAujourd'hui Lundi débute dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, la procédure d’inscription en 1re secondaire, que plus de 52.000 élèves rejoindront en septembre.

    Cette rentrée 2018 s’annonce tendue en raison des effets du boom démographique. Les écoles devront absorber 1.700 élèves de plus, dont 536 rien que dans la capitale où la situation est traditionnellement la plus difficile.

    Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Dès ce lundi 19 février et jusqu’au 9 mars inclus, les parents auront trois semaines pour remettre le formulaire d’inscription unique dans l’école de leur première préférence.

    Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance.

    INSCRIPTION ÉLECTRONIQUE

    Rien ne change réellement dans les critères de sélection, mais il y a une nouveauté : l’administration a développé la possibilité pour les parents d’encoder leur volet confidentiel par la voie électronique. C’est le volet qui reprend l’école de la première préférence et un maximum de neuf autres (par ordre de préférence) où les parents voudraient voir leur enfant scolarisé.

    Attention, il y a une nuance : tout le processus d’inscription ne pourra se faire derrière son ordinateur. Pour la version électronique du volet confidentiel, la première préférence ne pourra pas être complétée. Les parents devront toujours se rendre physiquement dans l’école de leur choix prioritaire.

    Les parents qui ne font pas ce choix ne seront, bien sûr, pas défavorisés : la procédure classique reste d’actualité. Dans la deuxième quinzaine d’avril, les parents seront informés de la situation de leur enfant en ordre utile et/ou en liste d’attente.

    Le 23 avril, les inscriptions reprendront, dans l’ordre chronologique cette fois.

    À noter que la fin de la procédure ne sera pas raccourcie : c’est le 24 août que l’on ne conservera sur les listes d’attente que les élèves n’ayant encore obtenu une place en n ordre utile dans aucune école. -

    Article deD.SW  source 

  • Bal du carnaval aujourd'hui 3 février 2018 organisé par Comité Scolaire de Saint-Séverin (Nandrin)

    ccarna.JPGEntrée gratuite pour les enfants et les adultes costumés.
    3 euros pour les autres.

    Ouverture des portes dès 13 h 30.
    Animation de 14 à 16 h.
    Bar - petite restauration (crêpes, chips, pop-corn) - cotillons.

    Grande tombola enfants et adultes : venez tenter votre chance !

    ccarna.JPG

    Bal du carnaval

  • Rentrée 2018 : dates importantes

     Le 29 janvier au plus tard :

    les écoles fondamentales transmettent les formulaires uniques d’inscription en première secondaire aux parents. > Du 19 février au 9 mars inclus : c’est la phase d’enregistrement des inscriptions en première secondaire. Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance. Les parents les remettent quand ils le souhaitent entre ces deux dates.

     Du 10 mars au 23 avril inclus :

    aucune demande d’inscription ne peut être enregistrée.

     Deuxième quinzaine d’avril :

    la Commission des inscriptions (CIRI) informe les parents de la situation de leur enfant en ordre utile et/ou en liste d’attente.

     Le 23 avril :

    reprise des inscriptions, dans l’ordre chronologique cette fois.

     Jusqu’au 23 août :

    les listes d’attente sont intégralement maintenues.

     Le 24 août :

    ne restent en liste d’attente que les élèves n’ayant encore obtenu aucune place en ordre utile dans aucune école de leur choix