Des infos sur les routes

  • L’éclairage urbain nouvelle génération

    CLIN-D-OEIL.jpgL’éclairage urbain nouvelle génération qui pourrait équiper nos autoroutes dans un proche avenir a déjà été installé dans plusieurs endroits de Belgique.

    La firme SmartNodes a notamment doté des rues, des villes ou encore des zonings de ce type de luminaires.

    Les avantages de l’éclairage intelligent sont nombreux: plus besoin d’illuminer en permanence à toute puissance des endroits peu fréquentés la nuit, consommation électrique limitée, pollution lumineuse réduite et surtout visibilité et sécurité assurées pour tous les usagers de la route, les piétons (dans des villes par exemple) comme les automobilistes.

    À noter que le LED apporte en plus une luminosité nettement supérieure par rapport aux vieux luminaires.

    Ne se pose plus également le problème d’éteindre à des heures dites parce que la circulation est pratiquement inexistante.

    Le modulage proposé actuellement par différentes firmes permet un éclairage hyperlumineux ou inexistant avec des phases intermédiaires.

    Sur les autoroutes, on pourrait imaginer un flot très ténu la nuit aux endroits actuellement éteints. Les lampadaires se réactiveraient à plein régime dès le passage d’un véhicule.

    La technologie existe et selon le groupe Schréder qui la propose, cela permettrait de réaliser des économies d’énergie égales sinon supérieures par rapport à l’extinction complète.

    Un groupe qui insiste sur le fait que l’éclairage routier a une incidence positive sur les accidents.

    Article M.P. Source Sudinfo 

  • Vous avez été flashé par une voiture de police banalisée? Avant de payer, renseignez-vous

    attention.pngVous avez été flashé par une voiture de police banalisée? Avant de payer, renseignez-vous si le radar embarqué n’était pas un Gatso RS-GS11. Et demandez la photo du flash si c’est le cas. Elle pourrait vous aider à contester si l’appareil n’a pas été utilisé correctement.

    La zone de police locale d’une grande ville wallonne s’apprêtait à acheter un nouveau radar mobile lorsque l’attention de ses spécialistes a été attirée par l’une des prescriptions fixées par le fabricant quant aux emplacements contrôlés. « À l’endroit choisi, il ne peut y avoir aucun véhicule en stationnement sur une distance de 25 mètres », précise le mode d’emploi. Cette disposition empêche donc de verbaliser le long de toute une série d’axes en agglomération. De plus, il ne peut y avoir ni arbres, ni panneaux de signalisation susceptibles d’entraver la visée du système. Dans ces conditions, la zone de police a préféré s’adresser à un autre fournisseur.

    L’UN DES PLUS VENDUS

    En Belgique, le Gatso RS-GS11 modulaire monté dans un véhicule, et qui permet de contrôler jusqu’à quatre bandes de circulation, est commercialisé par la firme Polis Service. « C’est l’un des plus vendus, sinon le plus vendu, dans les zones de police wallonnes », nous dit un spécialiste du secteur. La zone de police de Hesbaye (Waremme, Geer, Remicourt, Faimes) en a acquis un au printemps. Ses agents sont-ils au courant de la limite des 25 mètres sous laquelle ne pas descendre? « Non, la firme ne nous a pas expliqué cela au moment de la réception du matériel », indique le spécialiste «radar» de la zone,reconnaissant que l’appareil est parfois utilisé endéans la limite des 25 mètres. Ce détail a pourtant son importance. « Selon l’arrêté royal d’octobre 2010, le personnel policier doit avoir reçu une formation pour utiliser un radar, une formation adaptée au modèle spécifique employé », souligne Christophe Redko, avocat spécialisé dans les affaires de roulage. Pour lui, les policiers doivent donc être au courant de toutes les modalités particulières. Cela ne semble pas être le cas ici. « Toujours selon l’arrêté royal de 2010, le législateur impose d’utiliser le radar conformément à son manuel d’utilisation. C’est une question d’homologation », explique Me Redko. L’homologation garantit une fiabilité de 99,8%, s’il est utilisé correctement. La présence d’objets métalliques autres que le véhicule en mouvement peut perturber la réflexion des ondes et peut-être altérer le calcul de la vitesse. Que peut faire un conducteur verbalisé s’il pense être dans le cas? « Il doit demander la photo de la verbalisation. Elle permettra de voir s’il y a des voitures garées à moins de 25 mètres. Il peut aussi demander la photo-test avant le début des verbalisations », conseille Christophe Redko. Le porte-parole de la firme Polis Service, contacté par mail, confirme que les conditions d’utilisation sont dans le manuel et que les agents doivent recevoir une formation. Formation au terme de laquelle ils recevront un certificat attestant qu’ils peuvent utiliser les radars..

     

    Article de YANNICK HALLET source Sudinfo journal 

     

  • Des stations-service déjà en panne sèche et à Nandrin ????

    i2.JPGPartager vos témoignages via les commentaires du Blog Sudinfo Nandrin 

    Une dizaine de stations-service sont en panne sèche en région liégeoise et le même nombre en province de Hainaut à la suite des actions menées devant les dépôts de carburant par les transporteurs.

    C’est ce qu’a fait savoir Olivier Neirynck, directeur technique de Brafco, la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants.

    Les dépôts d’hydrocarbures de Feluy et de Wandre sont inaccessibles depuis le blocage des entrées du site par les camionneurs, entraînant des pénuries de carburant dans plusieurs stations-service liégeoises et du Hainaut.

    Le responsable de Brafco annonce que si les barrages sont maintenus demain/mercredi, ils tenteront de négocier avec les routiers «un passage pour nous permettre d’assurer un approvisionnement correct».

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

     

     

     

     

  • Formation permis de conduire via le PCS Condroz, en collaboration avec l'ASBL Devenirs dés avril 2016

    10322782_1028123627278685_2782055497506645920_n.jpg

    Bonjour à tous, le PCS Condroz, en collaboration avec l'ASBL Devenirs, organise une formation au permis de conduire théorique (+ aide aux manœuvres en cas de réussite du théorique).
    Cette formation, se déroulant cette année à Clavier, est ouverte à tous les habitants des communes du Condroz.
    Elle est gratuite pour les demandeurs d'emploi et les bénéficiaires d'un RIS.
    Attention, le nombre de places étant limité, ne tardez pas à réserver.
    Les réservations se font via le n° renseigné dans le flyers ci-dessus.

    Source info PCS Condroz

  • Nandrinois la neige va déjà faire son retour et devrait tenir tout le week-end!

    2015-01-24 13.33.52.jpg

    Mercredi à la mi-journée, le temps sera couvert et partiellement pluvieux. Un vent assez fort soufflera sur le pays, et pourrait être violent à tempétueux à la Côte, les rafales pouvant atteindre les 70 km/h à l’intérieur du territoire et les 80 km/h au littoral. Les maxima seront compris entre 2° dans les Hautes Fagnes et 9° ailleurs.

     

    Mercredi soir et dans la nuit, le temps sera sec et des éclaircies arriveront par l’ouest. Le risque d’averses hivernales augmentera en fin de nuit. Les minima oscilleront entre -3 et +2°; la formation de plaques de verglas n’est donc pas à exclure.

    Jeudi, le temps sera variable à très nuageux. Des averses hivernales, de même que des chutes de neige, sont attendues en basse et moyenne Belgique. Le vent de secteur ouest soufflera modérément, et fort à la mer. Les maxima seront compris entre -1° en Ardenne et 4° ailleurs.

    De vendredi à mardi, le temps restera variable avec quelques averses hivernales et chutes de neige. Le givre apparaîtra durant la nuit et persistera tôt le matin, tandis que le mercure se maintiendra juste en positif à la mi-journée, à l’exception de l’Ardenne où les températures devraient encore être négatives.

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Nandrin :Le projet de ligne express « Rapido » ne démarre pas

    Rapido bus.JPG

    Le financement du bus Liège-Marche coince.

    Pour des raisons financières, le projet « Rapido », une ligne de bus express qui relierait Liège à Marche-en-Famenne via la route du Condroz, risque de ne pas voir le jour.
     Malgré le souhait de neuf bourgmestres et d’institutions qui réclament ce service, la pertinence et la budgétisation sont discutées.
     
    «Un bus qui relie Liège et Marche en-Famenne via la route du Condroz, ça fait trente ans qu’on en parle », évoque Michel Lemmens.
    En juin dernier avec huit de ses collègues, le bourgmestre de Nandrin cosignait un courrier à l’attention des TEC et du Ministre wallon des transports pour signifier leur souhait de voir naître un « Rapido », c’est-à-dire une ligne express qui passerait par Nandrin,
    Tinlot, Clavier, Liège, Havelange,Neupré, Seraing, Somme-Leuze et Marche-en-Famenne.
    Depuis lors, le projet initié par le Groupe d’Action Local (GAL) Pays des Condruses se retrouve clairement en stand-by : «Suite au courrier envoyé par les neuf bourgmestres,les TEC ont répondu que,dans le contexte actuel, cette ligne express était très difficile à financer », explique Jean-François Pêcheur,directeur du GAL. 
    «Nous avions pourtant reçu des lignes de crédit de la Région, mais je comprends que la situation budgétaire soit difficile », ajoute Michel Lemmens.
    Du côté de Nandrin, cette décision s’avère dommageable :«Des institutions telles que l’Université de Liège et le Centre Hospitalier Universitaire réclament cette ligne express, notamment parce que les sites ne sont pas facilement accessibles et qu’ils connaissent des
    problèmes de parking.
     À l’autre bout, on retrouve Marche-en-Famenne avec la prison et la caserne militaire qui demandent également ce Rapido. 
    C’est d’ailleurs Willy Borsus, bourgmestre de Somme-Leuze qui a lancé l’idée en raison des militaires qui habitent sur sa commune et qui travaillent à Marche. »
    Interrogé au Parlement à ce sujet par Virginie Defrang-Firket, conseillère communale MR à Neupré, le ministre Carlo Di Antonio a répondu : «La pertinence d’une telle ligne est à l’étude par les TEC Liège-Verviers et Namur-Luxembourg.
    L’intégration de cette ligne dans l’offre de transport pourrait être intégrée en fonction de l’analyse des TEC. 
    Mais il est un peu tôt pour évoquer le coût éventuel de cette ligne, qui dépendrait du scénario de desserte »
    Le coût évoqué tournerait aux alentours du million d’euros : «Le contenu du projet reste en effet à l’étude, même si la nécessité de cette ligne existe car les outils de planification régionaux attestent du besoin de lignes de transport structurantes entre les pôles liégeois
    et marchois. Une réunion avec les TEC va être programmée pour le début de l’année 2015, avec le financement pour objet. 
    Il nous faut trouver des apports, qu’ils soient locaux, provinciaux, régionaux,voire même européens, afin que le Rapido roule enfin »,conclut Jean-François Pêcheur. 
     
    Article de JULIEN MARIQUE pour le journal La Meuse H-W 
     
  • Nandrinois,Voici le véritable effet des radars préventifs sur nos routes

    rdp.JPGVoici le véritable effet des radars préventifs sur nos routes: la vitesse baisse de 5 km/h... jusqu'à un certain moment

    Les radars préventifs se multiplient, principalement à l’entrée des agglomérations et sur les axes sensibles.

    Mais quel effet ont-ils réellement sur le comportement des automobilistes ?

    Réponse à Liège.

    De l’avis des constructeurs et de l’Institut belge pour la sécurité routière, aucune étude n’a, à ce jour, mis en évidence l’effet réel des radars préventifs, ceux qui affichent votre vitesse accompagnée par un sourire ou une grimace.

    Sont-ils vraiment utiles, par rapport aux radars répressifs ? À notre demande, la police locale de Liège a compulsé ses statistiques pour répondre à cette question.

    «  Le 8 juillet, nous avons installé un radar préventif sur une route de transit dans un quartier résidentiel où la vitesse est limitée à 50 km/h. Les riverains s’étaient plaints  », explique Pascal Gillot, porte-parole de la police liégeoise.

    Le premier jour, la vitesse moyenne du trafic était de 40 km/h.

    Une semaine plus tard, elle était tombée à 35 km/h. L’effet a duré tout l’été. «  En septembre, nous sommes remontés à 40 km/h.

    Cette vitesse moyenne s’est maintenue jusqu’au retrait du radar, le 31 octobre. Après deux mois, les conducteurs s’étaient habitués à sa présence  », indique le policier.

    Article de Yannick Hallet

    Trois radars préventifs vont tourner à Nandrin

    > Notre dossier complet à lire dans nos éditions papiers et numériques de ce mercredi.

    Journal en PDF

    Mercredi 5 Nov. 2014

    Mercredi 5 Nov. 2014

  • Grève des bus toutes les écoles de la région touchées

    480240499_ID6316249_tec_214717_H33AW9_0.JPG

    Les chauffeurs de bus de la TEC ont annoncé hier matin une grève sauvage, elle devait se poursuivre ce vendredi.
     Hier aucun préavis n’avait été déposé, mais des piquets empêchaient les bus de sortir des différents dépôts.
    Ceux d’Omal, Oreye, Ouffet, Verlaine et Wanze étaient bloqués.
    «Des chauffeurs ont positionné leurs bus devant les dépôts, de sorte que personne ne puisse entrer ou sortir du dépôt. 
    Nous avons été avisés de cette action mercredi soir,d’autres ont été prévenus en arrivant hier matin. 
    Dans la journée, nous attendions des nouvelles de Namur où une réunion s’est déroulée.
    Comme aucune solution n’a été trouvée, la grève se prolongera ce vendredi », explique un employé du TEC Liège-Verviers qui revient sur les raisons de cette action sauvage : «Les syndicats déviaient les lignes ou les arrêts pour éviter le passage des bus aux points problématiques du réseau. 
    Ils ont été sanctionnés par la direction. » La FGTB et la CGSLB ont alors décidé de débrayer.
    DES ÉLÈVES RENVOYÉS CHEZ EUX
    Hier matin dans l’arrondissement, aucune cour d’école ne s’est retrouvée déserte, malgré la grève. 
    L’abbaye de Flone a enregistré de très nombreux retards, «mais la plupart des étudiants sont finalement bien arrivés, même s’il a parfois fallu deux heures à certains pour rallier l’établissement »,
    précise-t-on. La situation était similaire au Collège Saint-Louis de Waremme où peu d’absences étaient à déplorer, au contraire des arrivées tardives qui étaient, elles, importantes. 
    Dans une autre école secondaire de Waremme, l’Athénée, le taux de présences apparaissait sensiblement plus faible qu’à l’accoutumée : «Les parents sont parvenus à conduire leurs enfants, ou se sont arrangés pour qu’ils puissent suivre les cours normalement » ajoute la préfète. 
    Du côté de l’Institut Libre du Condroz, situé à Ouffet, on dénombre tout de même 20 % d’absents.
    À l’Athénée de Huy, seuls 5% des élèves ont été touchés. 
    À Saint-Quirin, cette grève a touché une trentaine d’étudiants, contre une quarantaine à l’Athénée de Hannut.
     Enfin, l’école des Orchidées n’a pas été épargnée puisque plusieurs étudiants ont dû venir à pied.
     En début d’après-midi, la directrice a décidé de prévenir les parents et de renvoyer les élèves chez eux : «Nous les avons fait renvoyer chez eux vers 13 heures, car nous n’étions pas sûrs de voir passer un bus. » 

    Article de JULIEN MARIQUE dans le journal La Meuse H-W du 29 novembre 2013
     
    Une attestation de grève pour la journée de jeudi  28 novembre est disponible au format PDF en cliquant ici

  • Nandrin tombe dans le panneau ?

    1.jpgAvertie et interpellée hier mardi 5 novembre par les usagers de la route ainsi que des riverains !!!

    Grande découverte un panneau de plus est venu s'ajouter aux 108 autres panneaux le long de la rue de la gendarmerie.

    Touche d'humour un panneau géant avec une remarque "soyez prudents" !!!

    Nandrin avait fait le buzz il y a plusieurs semaines avec une vidéo des 108 panneaux sur les 3 kilomètres de voirie et avait même été comparé à la «Chaussée Romaine» située à Hannut.

    2.jpg

    108 panneaux sur 3 kilomètres clic ici pour revoir l'article 

    Voir la vidéo 


    Nandrin: 108 panneaux de signalisation sur 3... par sudpresse

  • Route du Condroz : deux bandes d’accès aux commerces

    bern.JPGL’implantation de grosses enseignes et le développement des magasins existants sur la route du Condroz, à Nandrin, représentent un challenge communal en matière de sécurité et d’aménagement urbain. 
    Parmi les projets de la commune : créer une berme centrale pour le trafic de transit.


    La route du Condroz est en plein boom et attire les grands magasins.
     Le dernier exemple en date (voir nos éditions du 8 juin dernier) : l’arrivée en juillet de l’hyper-librairie Thema.
    L’enseigne va quitter le zoning commercial de Boncelles, où elle s’était développée depuis 9 ans.
     Un signe révélateur, selon le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens. «Nandrin devient un objet de balade pour les gens, notamment le week-end.
     Pour l’instant, les clients font leurs courses de dernière minute à Nandrin mais pas les gros achats qu’ils font de préférence dans les supermarchés de Flémalle ou Boncelles, par exemple. » 
    Le plus gros magasin d’alimentation de la route du Condroz est, pour l’instant, le Delhaize qui va doubler de taille (de 400 à 800 m2 ),les travaux ont d’ailleurs commencé.
     L’implantation potentielle d’un Okay et/ou d’un Carrefour (sur Tinlot) pourrait changer la donne. 
    Depuis l’installation de l’Intermarché en 1997, Nandrin essaie de gérer le développement économique et la sécurité de sa partie de route du Condroz. 
    «Le rond-point du Monastère (prévu en 2014 NDLR) conditionne tout le reste, précise le bourgmestre.
     Nous aimerions créer une berme centrale sur l’ensemble de la route du Condroz.
     Ces deux bandes centrales (une dans chaque sens) seraient réservées au trafic de transit (70 km/h). Et il y aurait deux bandes latérales pour entrer et sortir des commerces où la vitesse serait limitée à 50 km/h», explique-t-il.
    Entre le futur rond-point du Monastère et celui de l’Intermarché, impossible de changer de bande.
    Autre avantage : ce dispositif empêche de tourner à gauche, source de nombreux accidents.
     Nandrin prend pour exemple le boulevard urbain de Marche-en-Famenne, qui sera inauguré le 28 juin prochain. Cet aménagement de voirie, qui court sur 2 kilomètres depuis l’entrée de Marche vers Rochefort, contient, lui, une bande centrale réservée aux piétons et aux cyclistes. «Ce ne sera pas le cas à Nandrin, la berme centrale sera une zone de transit», nuance Michel Lemmens.
    La berme centrale pourrait être garnie de végétation et le rondpoint de l’Intermarché doté d’un élément monumental pour signifier aux automobilistes qu’ils entrent dans une zone commerciale. Un nouveau rond-point (avant celui des 4 bras, sur Tinlot)
    est également envisagé. Bref, les élus espèrent «casser cette mare de béton» qu’est la route du Condroz.
    Article de ANNICK GOVAERS écrit pour le Journal La Meuse H-W du 19 juin 2013

  • La rumeur d’un Carrefour se répand

    la rumeur d’un carrefour se répandBien que rien ne soit confirmé pour l’instant, la nouvelle de l’installation potentielle d’un gros Carrefour (2.000 m2 de bâtiment et de parking) se propage,échauffant les promoteurs sur Nandrin qui souhaitent accélérer leur propre demande d’extension.
     Carrefour confirme être intéressé par le terrain situé juste à côté du Aldi de Tinlot. 
    La commune de Tinlot affirme ne pas être au courant. 
    Une seule chose de sûre : le permis socio-économique a bien été accordé.
    Pour le reste, on n’en est qu’au stade des tractations entre diverses enseignes existantes et demandeuses (on parle d’un Bel&Bo, d’un Shoe Discount...).
    D’ici la fin de l’été, on devrait y voir plus clair. 

    Article de ANNICK GOVAERS écrit pour le journal La Meuse HW du 19/06/2013

  • Bientôt un Okay de 1.130 m2

    gif-nouveau.2.gifLe projet d’un Okay (groupe Colruyt) sur la route du Condroz ne date pas d’hier.
    «Le dossier a été initié en 2001 et le groupe a introduit une demande de permis d’urbanisme en 2009 auprès de la commune », indique Michel Lemmens, mayeur nandrinois.

     Après un avis plutôt favorable du Collège («On n’a pas de problème sur le principe »), le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a néanmoins décidé du contraire. 
    En cause, des éléments architecturaux et structurants (pas assez d’arbres, par exemple).
     «Nous avons rencontré le promoteur qui va réintroduire un permis d’urbanisme d’ici peu», précise le bourgmestre.
    La prairie, entre la maison de repos « Jour de mai » et le magasin Vincent Verlaine, est actuellement occupée par des vaches et des peupliers (dont l’abattage est conditionné à une autorisation du Département de la nature et des forêts). 
    Le terrain devrait abriter deux structures : celle du Okay (1.130 m2 ) et un autre bâtiment (1.195 m2 ) abritant deux ou trois enseignes, encore inconnues. Les travaux devraient débuter au printemps prochain. 

    Article de ANNICK GOVAERS écrit pour le Journal la Meuse H-W du 19 juin 2013

  • L’ex-policier accusé de viol s’explique ,René Dumonceau a été libéré mardi

    dr25mai.JPGRené Dumonceau, cet ex-policier nandrinois devenu thérapeute-énergéticien arrêté en France pour exercice illégal de la médecine, agressions sexuelles aggravées et escroquerie, a été libéré mardi.

    Toujours inculpé, il a accepté de nous expliquer comment il s’était retrouvé derrière les barreaux.
     Et il clame son innocence


    M. Dumonceau, depuis quand êtes vous libre ?
    J’ai été libéré mardi, après une audience en appel à Nancy. J’ai passé 40 jours en prison. 
    Mais la procureure générale a tenu compte du fait qu’une des femmes qui avait déposé plainte contre moi était en fait mon ex-compagne, ce qui n’apparaissait nulle part.
    Mais vous êtes toujours inculpé…
    Oui, d’exercice illégal de la médecine, d’agressions sexuelles aggravées et d’escroquerie. 
    Mais si  j’avais rédigé un contrat de prestation de service lors de mes soins,
    je n’en serais pas là. Car mes patientes savaient comment je procédais, mais je n’ai aucun document pour le prouver.
    C’est votre technique de soin qui pose problème ?
    Oui. Je suis arrivé à m’intéresser au ventre des femmes un peu malgré moi, parce que des femmes qui connaissaient ma réputation de thérapeute m’ont contacté au sujet de leurs douleurs au ventre, parce qu’elles ne savaient plus faire l’amour notamment. 
    J’ai donc créé une technique qui passe par un travail intravaginal. 
    Ce que personne ne fait, car dès qu’on touche au bas-ventre, c’est considéré comme acte sexuel. 
    Pour moi, c’est un vide juridique qui existe au niveau des médecines alternatives.
     Maintenant, pour pouvoir mettre légalement mes doigts dans le vagin d’une femme en me faisant payer, il faudrait que j’abandonne mon statut de thérapeute et que je prenne celui de prostitué. 
    J’y réfléchis d’ailleurs…
    Qui a déposé plainte contre vous, si vos patientes venaient en connaissance de cause ?
    Il y a d’abord eu une amie de mon ex-compagne, qui était arrivée comme patiente chez moi par le biais de mon ancienne amie. 
    Il y a aussi mon ex-amie, avec qui j’avais rompu, et qui avait promis de me le faire payer.
     Il y a aussi une dame qui avait fait un AVC et qui ne sait presque plus parler, et enfin une dame de Clermont-Ferrand qui a dit que j’avais essayé de lui faire l’amour durant toute la séance.
    Mais j’avais eu un différend avec son mari après la séance, qui s’était pourtant très bien déroulée avec elle. Et enfin, il y a les plaintes qui émanent de gens de la région de Dun-sur-Meuse, où j’habite. 
    C’est un endroit où les gens ont toujours une mentalité moyenâgeuse, où on me brûlerait sur le bûcher si on pouvait…
    Vous contestez donc tous les faits qui vous sont reprochés ?
    Évidemment. On me reproche l’exercice illégal de la médecine, mais je suis pourtant un thérapeute reconnu, qui a suivi des formations et forme maintenant des personnes à la technique que j’ai créée. 
    Il y en a maintenant une cinquantaine qui pratiquent à travers l’Europe et au Québec. Et tous mes patients reconnaissent l’efficacité de cette technique.
     La preuve, c’est que pendant mes six semaines d’incarcération, j’ai reçu 88 messages de personnes qui me demandaient de l’aide. 
    Quant à l’escroquerie, il me semble normal, en tant que thérapeute, de me faire payer…

    Article écrit par GEOFFREY WOLFF pour le Journal La Meuse H-W et Liège version papier le 25 mai 2013

  • Mode d'emploi du blog

    blog.jpgLe groupe Sudinfo (Sudpresse de chez Rossel ) offre les blogs villageois animés par des blogueurs bénévoles . 
     
    Nandrin a eu la chance il y a deux ans de faire partie des premiers blogs villageois . 
     
    Un blog villageois est l'information du village au quotidien ainsi qu'une vitrine ouverte du village sur le web. 
     
    Nandrin, ce n'est pas seulement des accidents graves sur la route du Condroz ou des faits divers . 
     
    Il y a un grand nombre d'associations, de commerçants, d'écoles ,d'extra scolaire ,de groupes de pensionnés d'activités communales, administratifs; politiques, sportives,comités de jumelage ou autres, etc.. 
     
    Ou simplement une annonce de location de vente ou de recherche ,un chien perdu, un vélo retrouvé, etc.... 
     
    Je suis bénévole pour l'animation au quotidien du blog de Nandrin qui montre que notre village est un village ou "il fait bon vivre" ne dit-on pas 
    "La Belle en Condroz" donc ne croyez pas que le nombre d'articles me rapporte quelque chose ,bénévole est égale à pas de rémunération,beaucoup de boulot gratuit offert sans rien attendre en retour . 
     
    Alors organisateurs Nandrinois, Nandrinoise , animateurs de groupe de jeunesse, religieux et autres n'hésitez pas à me faire savoir vos organisations pour que l'annonce soit faite sur le blog, mais également des reportages en photos et vidéo. 
    Je répondrai toujours présente dans la mesure du possible !!! 
     
    il n'y a aucune obligation juste mettre en valeur notre beau village et vos organisations manifestations ou messages à passer . 
     
    L'information sur le blog est gratuite donc tous peut se connecter et voir la vie à Nandrin ,le mois passé 77 pays sont venus visiter le blog . 
     
    Nous avons multiplié par 4 le nombre de visites depuis l'année passée sur le même mois de mars .
     
    Renseignez le blog à vos amis afin qu'ils bénéficient également des annonces et reportages de leurs activités .
     
    La blogueuse a un contact très fréquent avec la rédaction du journal La Meuse Huy-Waremme et ce qui peut être un article version papier est en version papier avec souvent un résumé sur le blog . 
     
    Voilà je vous ai donné le mode d'emploi du blog, si par quelques circonstances un oubli, un boycote de ma personne ou autre vous ne communiquez pas vos infos c'est le village qui en est la victime pas moi!
     
    Oui je suis conseillère communale depuis le 3 décembre 2013 et justement si je me suis engagée en politique dans notre village c'était par amour du village si cela vous empêche de vous servir du blog c'est que vous n'avez pas les mêmes motivations que moi,
    l'amour de notre village et des habitants, car oui Nandrin à mes yeux est le plus beau village du monde.
    Je l'ai choisi pour y voir grandir mes enfants et ma famille.
    J' aime Nandrin  pas vous ? .

    Piron Jeannick 

    GSM 0476/211775 ou 085/514142 

    nandrin.blog@gmail.com
     

  • Des parkings écolo pour début 2014

    1646574695_B97279549Z.1_20130327182859_000_GLIL66IU.1-0.jpgSurfant sur la vague du développement durable, les bons filons pour polluer moins foisonnent. Parmi eux, le covoiturage commence à être de plus en plus répandu. Mais selon la province de Liège, si l’on veut que cette pratique continue à se développer, il faut l’aider un peu. «  Si vous devez vous garer ou attendre un collègue, vous aimez avoir un endroit propre et sécurisé pour le faire. Cela évitera également les parkings sauvages qui poussent un peu partout  », commente Michel Maréchal, inspecteur général au service technique de la province de Liège. Est née de ce constat, l’idée des écoparkings qui, si l’on en croit l’inspecteur général, devrait voir le jour dans toute la province début de l’année prochaine pour un montant de cinq millions d’euros. «  Je ne veux pas trop m’avancer mais certains projets sont déjà loin. Il se pourrait que ce soit prêt pour fin de cette année mais on ne sait jamais avec les conditions climatiques… », souligne Michel Maréchal.

    Mais qu’est-ce qu’un écoparking ? «  Il s’agit d’un espace où les conducteurs qui souhaitent faire du covoiturage trouveront toute une série de services  », continue-t-il. On devrait donc y voir des places de parking pour voitures, vélos et motos, des bornes de recharge pour les véhicules électriques ou encore zones de relaxation. «  Il y aura des bancs et des tables où les personnes pourront attendre en toute convivialité  », ajoute Michel Maréchal.

    Mais parce que ce n’est pas seulement la question du bien-être qui entre en compte dans le covoiturage, la sécurité est également un point important de ces futurs écoparkings. «  Toutes ces zones écologiques seront placées dans des lieux de passage. Aux abords des grandes routes et des sorties d’autoroutes. Il y aura, dès lors, un contrôle citoyen qui se fera automatiquement  », affirme-t-il. «  Mais nous avons aussi pensé la structure des parkings pour qu’il n’y ait pas d’écran visuel. De cette manière, aucune zone ne sera cachée de la vue de tous  ».

    Dans notre région, sept écoparkings devraient être opérationnels pour début 2014. Les communes d’Anthisne, d’Ouffet, de Wanze, de Ferrières, de Berloz, de Nandrin et la ville Hannut sont concernées par des projets en phase de finalisation. «  Il y aura en tout 54 parkings écologiques sur toute la province de Liège. Il devrait y en avoir 17 sur l’arrondissement Huy-Waremme  », conclut Michel Maréchal.

    Article de Thoma Broux

    Photo DR

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Un ex-joueur du Standard flashé à 112km/h au lieu de 90 sur la N 63 à Nandrin

    exstan.JPGHier, Siramana Dembélé, l’ancien joueur et entraîneur-adjoint du Standard, s’est rappelé aux bons souvenirs de ses supporters hutois. Pas vraiment pour un nouvel exploit sportif. Juste pour un (léger) excès de vitesse route du Condroz à Nandrin pour lequel il était cité hier matin devant le tribunal de police de Huy.

    L’ex-joueur du Standard qui entraîne aujourd’hui le Sporting Club Olhanense au Portugal a été flashé à 112 km/h, (corrigé à 105), au lieu de 90 km/h.

    Des faits pour lesquels, il était cité hier devant le tribunal de police de Huy. Siramana Dembélé était représenté par son avocat, Me Pierre Liétar, du barreau de Liège.


    Voir dans l'édition du 27 mars 2013

    Mercredi 27 Mar. 2013

    Mercredi 27 Mar. 2013


  • Deux chiens spécialisés pour trouver la drogue samedi 23 mars 2013 sur la N 63 Nandrin

    chien drogue.JPGLors de cette soirée de contrôle exceptionnelle, deux chiens spécialisés dans la recherche de drogues ont été appelés sur les lieux.
    Une présence qui s’est avérée nécessaire, compte tenu des quelques découvertes que ces chiens ont faites. Et les voir travailler est particulièrement impressionnant.
    Le chien obéit à son maître au doigt et à l’oeil.
    L’animal reste dans sa cage jusqu’à ce que son maître repère une voiture suspecte.
     Ensuite, il amène le chien à l’intérieur du véhicule. Là, l’animal n’hésite pas. 
    Il fait le tour de l’habitacle et stoppe instantanément quand il détecte une odeur suspecte.
    Il aboie et identifie clairement la source de ce qu’il sent. 
    Il suffit donc aux policiers de fouiller le sac à main ou la boîte à gants devant lequel le chien a marqué un arrêt. Les possesseurs
    de drogues n’ont aucune chance de passer entre les mailles du filet. Ils ont plutôt intérêt à donner d’eux-mêmes la  drogue qu’ils ont dans les poches.

    Article de NB dans le journal La Meuse H-W du 25 mars 2013

  • Une voiture en panne lors du contrôle de voiture à Nandrin

    panne.gifSamedi soir, lors du contrôle d’une voiture, une petite Fiat 500 rouge, deux jeunes filles ont passé les tests sans difficultés.
     Leurs papiers étaient en ordre et elles n’avaient pas bu.
     Mais elles sont pourtant restées sur le parking pendant de très longues minutes.
    Le froid ayant fait son oeuvre, la voiture n’a pas pu redémarrer. 
    Les deux jeunes filles ont dû attendre le secours d’un garagiste pour faire recharger la batterie. 
    Article de N.B Journal la Meuse H-W du 25 mars 2013

  • Des armes et de la drogue trouvées dans les voitures à Nandrin

    1498853939_B97267751Z.1_20130324202841_000_GU7KTBL1.1-0.jpgNandrin: des armes et de la drogue trouvées dans les voitures

    Samedi soir, la zone de police du Condroz était sur le pied de guerre pour une grande opération destinée à assurer la sécurité des fêtards.

    Durant toute la nuit de samedi à dimanche, 35 policiers étaient déployés sur la Nationale 63, la route du Condroz, pour un grand contrôle routier. Évidemment, la localisation n’avait pas été choisie au hasard…

    L’essentiel de l’effort des policiers était concentré aux alentours de la discothèque le Monastère, très fréquentée par des jeunes.

    Au cours des dernières semaines, plusieurs incidents graves se sont déroulés autour de la boîte de nuit.

    L’accident dans lequel Michel Ojéa a été blessé est d’ailleurs intervenu sur le parking du Monastère.

    Très clairement, les jeunes sont ciblés par les policiers. Plusieurs stagiaires sont les premiers à contrôler, accompagnés de leurs mentors.

    Les conducteurs sortent les papiers de leur véhicule, ils soufflent dans un éthylotest, répondent à quelques questions. Pendant ce temps, un maître-chien, spécialisé dans la recherche de stupéfiants, fouille la voiture.

    Très vite, les premières recherches sont fructueuses.

    Dans une voiture, le chien entre et aboie au-dessus d’un sac à main.

    Les policiers découvrent un joint. Une jeune fille est interrogée, on prend sa déposition, elle peut repartir. Dans une autre voiture, une découverte plus sérieuse.

    Quatre garçons ont chacun un petit pacson de cannabis sur eux.

    Mais les policiers trouvent aussi une grande quantité de sachets vides, destinés à la revente au détail. Le chien inspecte minutieusement toute la voiture, mais ne trouve rien.

    Dans un autre véhicule, un jeune conducteur très détendu plaisante avec un policier.

    Il n’a pas l’air de penser qu’il a fait quelque chose de mal. Pourtant, il est en possession d’une arme prohibée, d’un taser plus exactement. Selon lui, c’est uniquement pour se défendre.

    Visiblement, les jeunes savent que l’ambiance peut vite se dégrader au Monastère et que les bagarres sont courantes. En quelques minutes, les policiers vont aussi trouver une barre de fer, un couteau et une matraque télescopique!

    PhotoNB

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce lundi.

    Lundi 25 Mar. 2013 Clic ici 

    Lundi 25 Mar. 2013

  • La neige est de retour... Encore et encore samedi 23 mars 2013 en photos

    DSC04698.JPGLe printemps se fait attendre et la neige refait son apparition. En région liégeoise, elle a déjà commencé à tomber et une couche de quelques centimètres recouvre le sol en certains endroits. La prudence est de mise sur les routes.

    2689841152.49.JPG



    Des précipitations hivernales (pluies verglaçantes et faibles chutes de neige) étant prévues samedi matin sur l’ensemble de la Wallonie, et cela pouvant rendre localement les routes glissantes, la Cellule d’Action Routière a été activée, indiquait vendredi soir le centre régional de crise de Wallonie.

    La vigilance est renforcée et la situation sur le réseau routier fait l’objet d’un suivi régulier afin de prendre toutes les mesures adéquates, indique le communiqué. À l’heure actuelle, aucune mesure de restriction relative à la circulation des poids lourds de plus de 13 mètres n’est envisagée.

    Tous les moyens en personnel et en matériel sont mobilisés pour assurer au maximum la sécurité des usagers et maintenir de bonnes conditions de circulation sur les voiries régionales, selon le centre régional de crise. Il est recommandé à tous les usagers de rester prudents et vigilants s’ils doivent prendre la route samedi matin.

    Les prévisions

    Samedi, la nébulosité sera abondante en milieu de journée avec de légères chutes de neige par endroits. Les maxima varieront de 1 degré dans les Hautes Fagnes à 2 degrés ailleurs. Un vent d’est glacial et particulièrement fort à la côte soufflera sur le pays.

    Samedi soir et dans la nuit de samedi à dimanche, les nuages seront toujours épais avec des chutes de neige locales et un vent glacial et mordant toujours en provenance de l’Est. Les minima se situeront entre 0 et -5 degrés. La neige et le gel pourraient favoriser l’apparition de verglas par endroits.

    Dimanche, ni les nuages ni la neige ne devraient quitter le pays.

    Le vent non plus ne faiblira pas et sera toujours glacial et de secteur est.

    Les maxima atteindront -2 degrés sur les hauteurs ardennaises et environ 2 degrés ailleurs.

    La première moitié de la semaine prochaine sera relativement sèche avec des périodes ensoleillées et un vent puissant venant de l’Est.

    Le mercure plongera à nouveau pendant la nuit et la matinée (de -3 à -8 degrés).

    En journée, il ne remontera pas au-dessus des 3 degrés, une température anormalement basse pour la période de l’année. La nébulosité augmentera lors de la seconde moitié de la semaine, avec un réchauffement progressif probable de la température.

    La Meuse en ligne clic ici 

  • Le TEC prévient: "D'importantes perturbations sont à craindre ce jeudi 14 mars 2013

    bus-tec.jpgLe TEC prévient: "D'importantes perturbations sont à craindre ce jeudi 14 mars suite à une manifestation contre l'austérité"

    Le TEC prévient: «Ce jeudi 14 mars, les organisations syndicales organisent une journée d’action en marge du Sommet Européen.

    Les affiliés de ces syndicats étant invités à participer à la manifestation organisée à Bruxelles, d’importantes perturbations sont à craindre sur le réseau du Groupe TEC durant cette journée.

    Le Groupe TEC présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments qui pourraient en résulter et invite ses clients à prendre leurs dispositions pour leurs déplacements de ce jeudi.

    Des informations plus précises sur l’ampleur de ces perturbations seront communiquées dès que possible, via la presse, le site infotec.be et TECxto (service d’information sur les perturbations par SMS)».

    http://www.infotec.be/

  • Neige sur Nandrin 12 mars 2013 en photos

    2013-03-12 09.31.jpg234.jpgPeut-être la dernière offencive de l'hiver !!!

    neige sur nandrin 12 mars 2013 en photos

    Album photos mis à jour à

               09h30

               12h00

              16h00

               20h40


    Les bus sont tous restés au dépôt. Toutes les infos sur infotec.be.

    Le service voirie roule depuis des heures afin de vous permettre l'usage de nos routes .

    Nombreuses personnes ont d'ailleurs versé dans le bas coté, le personnel communal fait le maximum pour venir en aide à tous .

    Evitez de partir si vous le pouvez !!!

    Les pneus neige sont aujourd'hui bien d'actualités .

    Un maximum de photos dans l'album  la neige sur Nandrin.

    Si vous avez des photos n'hésitez pas le partage nandrin.blog@gmail.com

    Album photos site de La Meuse 

    neige sur nandrin 12 mars 2013 en photos



    Album photos du Blog

    2689841152.49.JPG





    Album de 264 photos après-midi 12 mars 2013 sur Nandrin

    neige sur nandrin 12 mars 2013 en photos

  • Les conditions hivernales rendent les routes dangereuses ce lundi matin

    asi.pngIl a continué à neigé faiblement dans la nuit de dimanche à lundi et ce lundi matin.

    Le gel étant persistant, les routes peuvent être dangereuses à certains endroits.

    Notamment dans les sorties et entrées d’autoroutes, tout comme les ronds-points ou encore les ponts.

    La circulation reste difficile à cause des précipitations neigeuses (entre 1 et 3 cm) ce lundi matin, le verglas n’a pas encore totalement disparu.

    Le réseau secondaire est le plus touché.

    La Cellule d’action routière avait d’ailleurs décidé de maintenir la phase de vigilance renforcée cette nuit.


    Dans le Condroz, certaines lignes de TEC ne roulent pas (90, 93, 94, 96, 97, 99).

  • Verglas: alerte orange sur les routes en ce soir de St Valentin

    asi.pngSi vous avez prévu de sortir ce soir avec votre Valentin(e), la prudence sera de mise.

    En raison du risque de pluies verglaçantes, la majeure partie de notre pays à l'exception de la côte a été placée en alerte orange par l'Institut royal météorologique.

    Ce soir, on prévoit encore par endroits des chutes neige ou des pluies verglaçantes dans la moitié est du pays, rapporte l’IRM. Tandis que dans l'ouest, le temps sera généralement sec. Durant la nuit, quelques petites averses de pluie ou de neige fondante seront toutefois possibles. Dans l'est du pays, le risque de l'une ou l'autre averse de neige ou localement de faibles pluies verglaçantes persistera. Le temps deviendra brumeux et des bancs de brouillard localisés pourront se former. Les minima se situeront entre -4 degrés en Hautes-Fagnes et +4 degrés au littoral.

    Une fois le brouillard dissipé, la journée de vendredi sera marquée par de nombreux nuages et de la bruine occasionnelle. Le vent sera faible à modéré et soufflera de secteur ouest. Les maxima seront compris entre 2 degrés dans les Hautes Fagnes et environ 6 degrés partout ailleurs.

    De samedi à mercredi, il fera sec avec quelques nuages. Quelques éclaircies feront néanmoins leur apparition. Les températures à la mi-journée pourront atteindre jusqu’à 6 degrés. Les minima se situeront autour de 0 degré.

    A partir de lundi, il fera de nouveau froid, surtout pendant la nuit.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Nandrinois(e)s attention !!! des congères dans Nandrin!!!

    DSC03576.jpgEn raison du vent des congères dans plusieurs endroits de Nandrin

     

    Attention vigilance au volant

     

    Entre Fraineux et Villers le Temple !!!!

     

    Entre Yernée Fraineux et Saint Séverin par la rue au chêne

     

    Route du Condroz entre le rond-point de la pharmacie et la pêcherie Neuville 


    2689841152.49.JPGDSC03557.jpg

  • Nandrinois(e)s attention la neige provoque des difficultés de circulation, ce matin

    2785304925.2.JPGLa situation est assez délicate, ce vendredi matin, sur une partie du réseau routier. La neige tombe en effet sur une grande partie du pays.

    L’est du pays est touché par les chutes de neige ainsi que le Hainaut.

    Le réseau principal est dégagé mais les routes secondaires sont assez glissantes.


    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Attention risque de verglas généralisé

    vergl.jpgRisque de verglas généralisé: la phase de pré-alerte déclenchée à nouveau sur le réseau routier wallon

    Selon les dernières prévisions météorologiques, le verglas sera généralisé sur le réseau routier wallon, indique la Cellule d'Action Routière (CAR), dans un communiqué de presse.


    La phase de pré-alerte, levée mercredi après-midi, est donc à nouveau déclenchée.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif