Bpost Nandrin

  • Nandrin 4 boîtes aux lettres seront supprimer en mars 2019 Bpost l'a annoncé

    Lien permanent

    «Depuis 14 ans, le réseau de boîtes aux lettres rouges – dans lesquelles le courrier est déposé par les citoyens pour être envoyé Ndrl- n’avait pas été modifié, commente Barbara van Speybroeck, la porte-parole de bpost, or le volume de courrier a diminué de 60%. Nous devions impérativement restructurer ce réseau.»

    Dans quatre mois, le nombre de boîtes aux lettres va donc passer de 13.000 à 10.000. On sait désormais quelles boîtes devraient passer à la trappe. Sur l’arrondissement de Huy-Waremme, 66 boîtes aux lettres vont disparaître. Les communes de Huy et de Hannut comptent le plus grand nombre de suppressions, mais certains villages sont aussi fort impactés, comme Clavier qui devrait perdre 4 de ses 17 boîtes rouges ou Marchin qui doit perdre un quart de ses boîtes. Pour justifier ces suppressions, bpost évoque la chute de fréquentation.

    Une boîte peu fréquentée n’est cependant pas forcément vouée à disparaître : elle ne peut être enlevée que si une autre existe à une distance de 500 mètres en zone urbaine ou de 1,5 km dans la campagne. La porte-parole affirme : « Par rapport aux pays voisins, le taux de couverture du réseau de boîtes aux lettres de bpost reste l'un des meilleurs en Europe. »

    Barbara van Speybroeck précise encore que la liste des boîtes qui feront l’objet d’une suppression a été communiquée aux communes début novembre mais que «certaines négociations sont toujours en cours avec certains bourgmestres.» Elle insiste : «  Ces listes sont donc susceptibles d’évoluer. »

    « Regrettable »

    Une remarque qui étonne le bourgmestre de Huy Christophe Collignon: «Nous n’avons pas eu de contact préalable avec bpost concernant ces suppressions. Pour moi, aucune possibilité de négociation n’était ouverte.» La mesure sera donc appliquée telle quelle: «S’il y a une grosse réaction de la population, on verra ce que l’on peut faire», ajoute le bourgmestre qui n’approuve pas cette diminution. «On propose toujours moins de service public à la population, c’est regrettable.»

    Un avis partagé par Eric Dosogne, qui réside au Bois des Rois, là où une boîte va être supprimée. «Personnellement, je n’utilise pas cette boîte, mais je regrette que ce soit toujours les personnes qui habitent dans les endroits les plus isolés qui trinquent… »

    Article de AURÉLIE BOUCHAT

     

    Nandrin 4 boîtes à supprimer/ 14 actuelles 

    Source 

    Les chiffres pour l’arrondissement

    Berloz 2 boîtes à supprimer/ 6 actuelles ,

    Waremme 7 à supprimer / 27 actuelles ,

    Braives 1/ 12,

    Faimes 2/ 7,

    Fexhe 1/ 6,

    Geer 1/ 8,

    Hannut 9/ 34,

    Oreye 1/ 6,

    Remicourt 1/ 9,

    Wasseiges 1/ 8,

    Amay 2/ 15,

    Anthisnes 2/ 12,

    Burdinne 2/ 10,

    Clavier 4/ 17,

    Engis 3/ 11,

    Hamoir 2/ 9,

    Huy 8/ 33,

    Marchin 4/ 12,

    Modave 1/ 10,

    Nandrin 4/ 14,

    Ouffet 1/ 10,

    Tinlot 1/10,

    Verlaine 2/ 10,

    Villers-le-Bouillet 2/12,

    Wanze 2/15.

    Communes pas impactées  :

    Crisnée,

    Donceel, Lincent,

    Saint-Georges-sur-Meuse,

    Ferrières, Héron.

     

  • Pénurie de facteurs des tournées annulées et ras-le-bol total dans le personnel de bpost! Et à Nandrin ?

    Lien permanent

    La semaine dernière, le courrier n’a pas été distribué pendant trois jours dans une bonne partie du Brabant wallon. Les facteurs en ont marre de leurs conditions de travail et ce ras-le-bol se ressent un peu partout en Belgique.

    l y a deux semaines, bpost annonçait qu’elle recherchait 300 nouveaux facteurs. Un avis qui concernait surtout la Flandre où on constate une pénurie de facteurs.« Cela concerne plusieurs régions de la Flandre. Dans certaines zones, le marché est saturé. C’est le cas par exemple d’Anvers où le port offre beaucoup d’emplois», admet Barbara Van Speybroeck, la porte-parole de bpost.

    Pour Marc De Mulder, le président du SLFP Groupe Poste, ce n’est pas 300 facteurs qu’il faut mais une centaine de plus. « Surtout en cette période d’élections. Puis, il y aura la période des fêtes de fin d’année ».

     Faute de facteurs, certains bureaux de poste ont connu des arrêts de travail de quelques jours.

     Aujourd’hui, faute de personnel et de bon management, les facteurs sont à bout.

     

    Et  à Nandrin ? 

     

    Source 

  • La Poste a l’intention d’ouvrir un centre de distribution dans le Condroz, à Nandrin ou à Tinlot

    Lien permanent

    Le dossier est venu sur la table du conseil communal nandrinois mardi soir, en question d’actualité. Le chef de file de PNc, Marc Evrard, a demandé des précisions quant au projet de construction d’un centre de bpost près du futur parking de covoiturage, sur la route du Condroz. « Nous sommes en discussion avec la direction générale de la Poste pour la création d’un centre de distribution qui générerait entre 50 et 250 emplois directs », a confirmé le bourgmestre, Michel Lemmens. Ce centre de distribution couvrirait plusieurs communes du Condroz. « Bpost hésite entre Nandrin et Tinlot, nous avons évoqué la situation du futur rond-point de Saint-Séverin et la facilité d’accès à la N63. Nous n’en sommes qu’au stade des négociations, rien n’est encore fait, nous avons encore une réunion cette semaine », a tempéré le mayeur. Il faudrait notamment régler le problème du plan de secteur puisque le terrain, qui appartient au CPAS de Nandrin, se trouve actuellement en zone agricole.

    De l’emploi à la clé

    Marc Evrard s’est réjoui de ce projet, qui assurerait un service supplémentaire sur la route du Condroz. « Le parking de la place de Nandrin s’en trouvera-t-il amélioré si toutes les camionnettes de la Poste vont route du Condroz? », a-t-il questionné. Michel Lemmens a répondu que le futur bureau de poste à l’administration communale et le centre de distribution route du Condroz étaient deux choses différentes. « Pour rappel, il y a quatre ans, Bpost voulait fermer toute une série de bureaux de poste et créer des points poste. C’était ce qui était prévu à Nandrin. Nous avons alors rencontré les autorités régionales de la Poste car nous ne voulions pas que le bureau de poste nandrinois soit supprimé. Nous avons trouvé un accord pour le conserver, en le déménageant au sein de la future maison communale. Il sera maintenu dans un premier temps. A côté de cela, Bpost avait l’intention de louer le local de la fanfare pour stocker ses sacs de courrier, avec l’obligation de se garer sur le parking de Saint-Martin. Aujourd’hui, elle a changé de stratégie et projette un centre de distribution régional. »

    Ce bâtiment, d’une superficie de 1.000 à 2.000 m², verrait la création de 50 à 250 emplois directs, selon le mayeur. Avec un trafic de 50 à 100 camionnettes. « Nous espérons aussi que cela servira de déclic pour la création du rapidobus », a-t-il encore commenté.

    Du côté de bpost, on évoque quelques visites informelles mais pas encore de décision. La porteparole insiste sur le fait qu’on parle ici d’un centre de distribution, pas de tri.

    ANNICK GOVAERS

    Article complet clic ici 

  • Elle est revenue à Nandrin !!!

    Lien permanent

    boite aux lettres place arthur botty.JPGElle est revenue !!!

    Elle est à sa place !!!

    Hier mardi 15 novembre 2016, elle est de retour ,dans l'herbe, place Arthur Botty à Nandrin .

    Non loin de la Maison communale , l'Administration O Musin, ainsi que l'église !!!

    Face à l'ancien tribunal également salle du conseil communal .

    La boite aux lettres est enfin accessible !!! à pieds ou en voiture !!!

     

     

    Mais où est-elle ? clic ici avis de disparition à Nandrin