Attention à votre santé , elles sont de retour !!! explications ici

Lien permanent

2018attention.jpg

Outre la gale, il y a cinq grandes maladies qu’on croyait disparues qui ont signé leur retour. En voici la liste. Elle est basée sur les avis de différents généralistes.

La rougeole.

C’est celle qui inquiète le plus pour l’instant.

33 cas de rougeole ont été enregistrés par la cellule de surveillance des maladies infectieuses ces deux derniers mois en Wallonie contre 2 sur cette même période l’an passé. « La majorité des cas déclarés en Wallonie sont des cas importés, avec exposition à l’étranger », nous affirmait récemment l’AVIQ.

 La tuberculose.

L’afflux d’étrangers provenant de zones fort atteintes et la mode des voyages dans ces zones expliquent cette recrudescence.

Il y a environ mille cas belges détectés par an. Cette maladie infectieuse et contagieuse dispose de signes cliniques variables. Elle arrive en tête des causes de mortalité d’origine infectieuse à l’échelle mondiale, devant le sida.

 La syphilis.

Cette infection sexuellement transmissible due à une bactérie peut affecter de nombreux organes et provoque des lésions de la peau et des muqueuses. Cette maladie peut devenir très grave si elle n’est pas soignée car l’infection ne disparaît pas (troubles cérébraux, cardiaques).

En Belgique, le nombre de cas de syphilis a augmenté. 46 cas ont été enregistrés en 2002 contre 906 cas en 2015.

 La goutte.

Quasiment disparue dans les années 90, cette maladie des articulations a refait surface en Belgique à cause de la malbouffe. Elle commence la plupart du temps par une inflammation du gros orteil. Elle touche surtout les hommes âgés entre 30 et 50 ans. « Plus de 220.000 en souffriraient, un chiffre qui devrait doubler en vingt ans », nous confie un généraliste. 

La scarlatine.

Cette maladie infectieuse de la peau est caractérisée par une éruption cutanée et buccale, le plus souvent associée à une angine. « Des cas dans des écoles sont régulièrement médiatisés.

Si la maladie avait mauvaise réputation, elle est aujourd’hui bénigne grâce au développement des antibiotiques. Elle se soigne relativement bien », ajoute un médecin. -

Article de A.VLT.

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel