Plus de bus vers le Sart Tilman ?

Lien permanent

L’ULiège veut plus de bus vers le Sart Tilman

Début de semaine, les élus liégeois se sont prononcés sur le plan urbain de mobilité, soit le canevas des besoins en la matière à l’horizon 2030. Un plan auquel l’ULiège veut être associée. L’université de Liège vient en effet d’envoyer aux autorités wallonnes – qui seront appelées à débloquer les moyens nécessaires à la mise en œuvre de ce plan – un courrier dans lequel elle relaie ses propres préoccupations.

Sans surprise, l’ULiège mise fortement sur les modes doux et les transports en commun pour améliorer la mobilité entre ses différents sites du centre-ville et du Sart Tilman. Dans un premier temps, l’université plaide ainsi pour la transformation de la ligne de bus 48 en ligne à haut niveau de service. « Ce qui implique une amélioration du tracé pour garantir la régularité des temps de parcours et un matériel roulant neuf de plus grande capacité de transport de passagers. »

Toujours afin d’améliorer l’offre de bus entre le centre-ville et le Sart Tilman, l’ULiège réclame le retour par la case « centre-ville » de la ligne 58, qui relie actuellement les Guillemins au Sart Tilman. Du moins jusqu’à l’arrivée du tram, prévue pour 2022.

Les cyclistes ne sont pas oubliés. Pour leur faciliter la tâche, l’université exige la réalisation du corridor vélo, déjà prévu par le plan urbain de mobilité, qui reliera Liège à Neupré en passant par le Sart Tilman. Elle plaide également pour un autre corridor, entre le CHU et le RAVeL de l’Ourthe, en passant par Colonster cette fois.

Parmi ses autres priorités, mais à moyen terme cette fois, la création de la ligne de bus 148, toujours entre le centre-ville et le Sart Tilman, mais via la rive droite. « Et elle doit être réalisée avec les critères d’une ligne de bus à haut niveau de service », précise l’université de Liège. Qui milite également pour le déploiement d’un réseau ferroviaire suburbain, en complémentarité du réseau TEC, avec la création de nouveaux arrêts SNCB à Kinkempois et à Sauheid, au pied du chemin de Colonster. Et un tram réalisé entièrement, « en particulier son tronçon entre le pont de Seraing et le Standard de Liège, ceci afin de limiter les ruptures de charge pour les usagers transitant par le pôle de Jemeppe. »

Enfin, l’ULiège estime nécessaire l’inscription dans le plan urbain de mobilité d’un parking de délestage vélo-bus à Boncelles, à proximité du campus et du Liège Science Park.

Article PAR GEOFFREY WOLFF

Source 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel