Le plan « froid morbide » activé en région liégeoise ?

Lien permanent

La possibilité de recourir à une trentaine de places supplémentaires a été activée au sein des quatre abris de nuit de Liège et Seraing qui accueillent des personnes à la rue, en raison des chutes de température, a précisé lundi Adrien Fievet, coordinateur général du Relais social du Pays de Liège.

Cette mesure porte actuellement à 118 le nombre de places disponibles au sein des quatre abris de nuit situés à Seraing (rue du Molinay) et Liège (rue Chevaufosse, rue sur la Fontaine et caserne Saint-Laurent). Celle-ci est activée dès que la température de nuit atteint -3 degrés, car on considère que la vie des personnes à la rue est ainsi exposée au froid. Le plan «froid morbide» est donc appliqué en région liégeoise depuis samedi et est maintenu pour la nuit de lundi à mardi.

«Ensuite, les températures devraient en principe remonter mais on s’attend à réactiver le plan dès mercredi. Une évaluation est faite au jour le jour selon les prévisions», explique Adrien Fievet.

Concrètement, une trentaine de places supplémentaires sont ainsi disponibles au sein des quatre abris de nuit pour des personnes à la rue qui souhaitent être hébergées. «Vu qu’il s’agit des premiers froids morbides de cet hiver, la situation est à ce stade gérable», poursuit le coordinateur du Relais social du Pays de Liège.

A l’abri de la rue Chevaufosse, l’activation du plan «froid morbide» permet d’accueillir deux personnes en plus. «Sinon, rien ne change au niveau du fonctionnement qui prévoit qu’il faut se présenter pour s’inscrire entre 20h00 et 20h45. Tous les soirs, c’est complet et chaque soir, nous cherchons des solutions d’hébergement auprès de partenaires», souligne Jean-Yves, porte-parole volontaire à l’ASBL Thermos Liège.

L’an dernier, en raison d’une période prolongée de froid morbide, le bourgmestre de Liège avait pris un arrêté qui permettait aux policiers d’intervenir auprès de sans-abris pour les emmener sous la contrainte vers un endroit où passer la nuit.

Source 

 

 

 

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel