Épiphanie 6 janvier La Fête des Rois

Lien permanent

L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l'hommage des Rois mages.

Elle a lieu le 6 janvier.

En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.

La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique.

Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi.

Existait également chez les romains, la tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive .

Recette Galette des rois à la frangipane

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) :- 2 pâtes feuilletées
- 140 g de poudre d'amandes
- 100 g de sucre fin
- 2 oeufs
- 75 g de beurre mou
- 1 jaune d'oeuf
- 1 fève

Préparation de la recette :

Placer une pâte feuilletée dans un moule à tarte, piquer la pâte avec une fourchette. 
Dans un saladier, mélanger la poudre d'amandes, le sucre, les 2 oeufs et le beurre mou.

Placer la pâte obtenue dans le moule à tarte et y cacher la fève.

Recouvrir avec la 2ème pâte feuilletée, en collant bien les bords. 
Faire des dessins sur le couvercle et badigeonner avec le jaune d'oeuf. 
Enfourner pendant 20 à 30 min à 200°C (thermostat 6-7); vérifier régulièrement la cuisson !
 
 

Pour élire la reine des galettes, les journalistes de la rédaction ont joués aux critiques culinaires d’un jour. Un verdict basé sur trois critères : l’aspect, le feuilletage et le goût. Trois aspects importants pour les amateurs de ce petit plaisir que l’on mange généralement le 6 janvier. « Mais nos clients ont de plus en plus l’habitude de consommer cette pâtisserie avant cette date », avoue Roel Dekelver, le porte-parole de Delhaize. Ce qui explique que la plupart des enseignes proposaient déjà leurs galettes aux clients quelques jours après la Saint-Nicolas… Et arrêteront la production à la fin du mois !

Composée de pâte feuilletée, d’amandes et de beurre et recelant la fameuse fève, la galette des Rois se doit d’être légère et croustillante. Des aspects que nos testeurs n’ont pas toujours retrouvés. Préparées artisanalement en magasin pour Carrefour ou dans des ateliers en Belgique pour Delhaize et Lidl, la galette des Rois reste la plus grosse vente du mois de janvier. « On espère en vendre près de 200.000 cette année », nous confie-t-on chez Carrefour. « Cela reste le petit plaisir des Belges et c’est ce qui fait aussi la spécificité de notre pays par rapport à ses voisins européens ».

Un chiffre de vente énorme mais stable toutefois au fil des ans. Par contre, les prix ont généralement augmenté de presque 1 euro en moyenne sur les galettes testées, par rapport à l’an dernier !

Cette année, la tradition reste de rigueur et, contrairement aux années précédentes, les galettes autres que celles à la frangipane, au chocolat ou aux pommes notamment, se font plus rares.

Ce goût d’amande si important pour les connaisseurs a d’ailleurs fait polémique au sein de nos testeurs puisque certains déploraient une saveur trop prononcée quand d’autres la trouvait plus fade.

Et qui dit galette des Rois dit forcément « fève ». Les collectionneurs pourront encore se faire plaisir avec les traditionnels santons. Brioche Pasquier propose d’ailleurs la seule galette qui sorte un peu de l’ordinaire en surfant sur le film « Paddington » pour sa fève et sa couronne. Traditionnelle ou pas, la galette des Rois est pendant presque 2 mois la star des gâteaux en Belgique. Une popularité constatée chez Colruyt, où le rayon avait été dévalisé lors de notre passage.

Source 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel