Nandrinois :Voici ce qui va changer dès ce 1er janvier!

Lien permanent

Le système fédéral des allocations familiales vit ses dernières heures: voici tout ce qui va changer dès ce 1er janvier!

L’Agence fédérale pour les allocations familiales va progressivement disparaître au profit des entités fédérées, comme décidé dans la foulée de la 6e réforme de l’État. La Flandre et la Wallonie prendront leur envol en janvier 2019, Bruxelles suivra en 2020.

Il aura fallu près de 1.700 réunions pour accoucher de ce nouveau système. « Il faut que les droits soient faciles. Aujourd’hui il y a 700 cas différents et de montants différents, suivant les situations. Nous allons en venir à un système beaucoup plus simple, qui garantit beaucoup facilement que chacun a bien ses droits », confiait la ministre pour la région wallonne de l’Action sociale, Alda Gréoli à RTL Info. À partir du 1er janvier, ce sera donc le domicile de l’enfant qui déterminera le régime.

Concrètement, en Flandre, les anciens collaborateurs de Famifed travailleront pour Fons, la nouvelle caisse publique d’allocations familiales. Ils se chargeront du paiement du « Groeipakket ».

En Wallonie, la réforme se fera en deux étapes. La nouvelle caisse publique Famiwal sera lancée le 1er janvier 2019, mais le nouveau système pour les prestations familiales ne s’appliquera qu’à partir du 1er janvier 2020. Enfin, le ministère de la Communauté germanophone paiera ses premières allocations familiales le 8 février 2019.

Concrètement, en 2019, le montant des allocations dans le Sud du pays ne changera pas. Il sera toujours calculé selon le système de rang familial. Cependant, quelques modifications sont à prévoir : ce sera désormais le revenu et non plus le statut qui déterminera l’octroi d’un supplément social. Les allocations familiales seront également automatiquement versées pour les moins de 21 ans aux études. Enfin, les parents d’un premier enfant pourront choisir leur caisse d’allocations familiales.

En 2020, c’est au tour de ce système de rang de disparaître. Que cela signifie-t-il ? Tout simplement que chaque enfant aura la même allocation, peu importe leur nombre dans la famille. « Un enfant égale un enfant. À partir du 1er janvier 2020, 155 euros quelle que soit la place de l’enfant dans la fratrie. Donc pour les familles recomposées c’est aussi plus facile » expliquait la ministre Gréoli à nos confrères.

Enfin à Bruxelles, rien ne change pour l’instant. Famifed gérera les dossiers bruxellois jusqu’au 31 décembre 2019. Ce n’est qu’à partir de 2020 que la capitale calquera son système d’allocations familiales sur celui de la Wallonie.

À noter que l’année dernière, Famifed et les caisses privées ont payé des allocations familiales à 1,6 million de familles, au profit de 2,8 millions d’enfants bénéficiaires. Cela représente une manne de 6,5 milliards d’euros déboursés.

Néanmoins, le basculement vers le régional ne devrait léser personne. « Aucun ménage ne perdra de l’argent. Sur Bruxelles, ils pourraient même en gagner un peu », souligne l’administratrice générale de Famifed, Tania Dekens.

 

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel