• les travaux ont enfin repris entre les Neuf Bonniers et le rond-point des Gottes à Modave

    Lien permanent

    Ce lundi soir, après sa prestation de serment, Eric Thomas qui succède à Jeanne Defays à la tête de la commune, a présenté les grandes orientations de sa politique pour les six années à venir. Parmi les priorités : la mobilité et en particulier celle de la traversée de Vierset. « L’étude qui vient d’être lancée devra tenir compte, comme à Strée, aux Gottes et à Outrelouxhe, de la liaison Tihange-Tinlot », a – t-il introduit.

    Une allusion à la reprise du chantier de la 2e phase de cette liaison. Depuis l’été, les travaux entre les Neufs Bonniers et le rond-point des Gottes ont repris. Le SPW table sur la fin du chantier au printemps prochain. En avril 2019, il serait ainsi tout à fait possible de relier Tihange, au départ du rond-point de la centrale nucléaire, à Modave. Sans traverser Huy pour aller rechercher les Longs Thier.

    Même si cette liaison entre le Condroz et la Hesbaye est encore partielle (il reste une phase pour qu’elle soit complète), le bourgmestre de Huy, Christophe Collignon, a déjà annoncé qu’il était favorable à son ouverture. «  Lorsqu’elle sera ouverte, ce sera 40 % de charroi en moins pour la Ville de Huy. Il s’agira d’un véritable contournement pour notre ville ».

    Eric Thomas ne l’entend pas de cette oreille : «  n’en déplaise à la Ville de Huy, nous nous opposerons à cette ouverture », nous a-t-il reconfirmé par téléphone ce mardi. «  Il y a un accord signé du ministre Di Antonio qui précise que la liaison ne sera pas ouverte tant que la 3e phase n’est pas terminée  » (pas avant 2020), rappelle-t-il.

    Les conséquences de l’ouverture de la liaison après la 2e phase seraient catastrophiques pour la sécurité des Modaviens, affirme-t-il : « tous les camions devraient passer route de Strée, devant le Proxy mais aussi à proximité de l’école primaire St-Louis et, juste à côté, du terrain de foot. »

    Eric Thomas en a encore récemment débattu avec son homologue hutois Christophe Collignon : «  Je comprends les arguments de s Huytois mais ils doivent encore un peu patienter ». Eric Thomas prône le dialogue afin de trouver un terrain d’entente.

    Radars préventifs et répressifs

     

    D’autres priorités ont encore été pointées par le bourgmestre qui veut notamment amplifier ses efforts en matière de sécurité. «  Récemment, trois radars préventifs mobiles ont été placés dans la commune. ». Il ne compte pas en rester là : «  au risque de déplaire, il faudra insister auprès de la zone de police pour installer des radars répressifs aux endroits les plus dangereux de notre commune, et ils sont nombreux. »

    Il a aussi annoncé la création d’une résidence-service pour les aînés. « Pas une résidence de luxe comme on en voit de plus en plus, mais une résidence-service à prix modérés ». De même que la construction d’un hall relais ou atelier rural dans la zone d’activités économiques de Strée. Objectif : «  Faciliter le lancement de nouveaux indépendants ou petites sociétés qui ont besoin d’espace mais qui ne veulent pas prendre le risque de se lancer dans de grands projets ou investissements coûteux  ».

    Dans l’opposition (POM et UC), nul doute que tous ces projets seront tenus à l’œil ; «  Nous nous répartirons les dossiers et la tâche de veiller au bien-fondé des projets menés par la majorité. L’opposition se veut donc constructive, certes, mais juste, surtout », a indiqué POM.

    PAR M-CL.G

    complet 

  • Vivez la magie de Noël dans un cadre enchanteur les 15 & 16 décembre 2018 entrée gratuite

    Lien permanent

    Le Marché de Noël au Château, 
    Produits de bouche, artisans, contes pour enfants et promenades en calèche dans le parc !
    Sans oublier la présence du Père Noël…
    Entrée gratuite.

    Plus d’infos ? 04 279 44 00 ou
    http://www.provincedeliege.be/fr/evenement/43/14094

    Vivez la magie de Noël dans un cadre enchanteur les 15 & 16 décembre 2018.

    Rendez-nous visite pour la 5e édition du Marché de Noël du Château de Jehay !

    Les 15 & 16 décembre, des artisans vous proposeront des idées cadeaux et des produits de bouche dans une ambiance musicale et féérique toute particulière.

    Le père Noël sera présent et des animations sont à découvrir tout au long du week-end.

  • Bonne Saint Nicolas aux enfants sages aujourd'hui 6 décembre 2018

    Lien permanent

     

    imagesCAY5RTX2.jpgLa Saint-Nicolas est une fête principalement tournée vers les enfants, mettant en scène le saint Nicolas de Myre. C'est une tradition vivace dans plusieurs pays européens, qui se déroule le 5 et/ou le 6 décembre.

    On fête la Saint-Nicolas surtout aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, au nord et nord-est de la France (en Flandre française, dans le département des Ardennes, en Franche-Comté, en Alsace où elle est fortement ancrée, et en Lorraine dont saint Nicolas est le saint patron), en Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Hongrie, en Pologne, en République Tchèque, en Roumanie, au Royaume-Uni, en Slovaquie, en Suisse (dans le Canton de Fribourg), etc.

    Les traditions diffèrent selon les régions.

    Un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux ou friandises aux enfants, qui est parfois substituée par celle du Père Noël.

     

     

  • Une moyenne de 36 euros de salaire en plus en janvier

    Lien permanent

    SD Worx, le spécialiste en ressources humaines, a calculé l’impact du tax shift sur les salaires, en janvier prochain. Ses données confirment et amplifient même les propres calculs du gouvernement, que Sudpresse dévoilait la semaine passée. Selon lui, la hausse du salaire net sera en moyenne de 36 euros. Mais cela bénéficiera davantage aux bas salaires. Un travailleur percevant 2.000 euros brut par mois gagnera ainsi en net 37,19 supplémentaires. Son collègue qui touche 3.000 euros brut aura 35,84 euros en poche de plus tous les mois. Pour 4.000 euros brut, le net mensuel grimpera de 35,85 euros. Rappelons qu’il s’agit de hausses minimales. Elles n’incluent aucun saut d’index ou hausse barémique. Elles partent aussi du cas fiscal d’une personne qui ne déduit rien de ses revenus bruts. En 2019, ces nouvelles hausses seront la résultante de deux grandes choses : la tranche de revenus sur laquelle s’applique la taxation à 40 % a été élargie (on passe moins vite aux 45 %) et la première tranche de salaire exemptée de tout impôt a elle aussi augmenté. Selon SD Worx, en quatre ans, le tax shift aura rendu en net 168 euros (pour 2.000 euros brut), 138 euros (3.000), 126 euros (4.000) ou 128 euros (5.000). -

    CH. C.

    Source