• Un peu plus de nouvelle sur la disparition de Auguste Franckart de Nandrin

    Lien permanent

    Le jeune homme a laissé au moins un courrier expliquant sa démarche : celle d’avoir besoin de voyager. Il s’en est donc allé sur un VTT noir de marque Ghost muni de lignes fluorescentes vertes et équipé de sacoches à l’arrière.

    Et plus personne n’a eu de ses nouvelles depuis. La police fédérale, à la demande du Parquet, a diffusé un avis de recherche.

    Auguste mesure 1m77 et est mince. Il a des cheveux bruns coupés court et les yeux bruns. Au moment de sa disparition, il était vêtu d’un pantalon noir, d’une veste de VTT orange fluo et d’un casque noir.

    Si vous avez des renseignements, appelez la police au numéro gratuit 0800 30 300 ou par email à avisderecherche@police.belgium.eu.

    Par AG 

    Article complet avec témoignages école , direction etc clic ici 

    Avis de disparition Auguste Franckart de Nandrin si vous avez un témoignage contactez le 116 000 (24/24 - 7/7)

    Selon certains témoignages sur les réseaux sociaux, il serait dans l'Ardenne Française. 

     

     

  • La désignation du nouveau chef de corps à la Zone de police du Condroz

    Lien permanent

     

    Il y avait deux candidats, un policier de la Zone de Liège et une policière de la Police fédérale de Liège. C’est le policier liégeois qui l’a emporté lors du vote à huis clos.

    «  Nous attendions cette désignation depuis plus de deux ans, depuis le départ de l’Ouffetois Philippe Prévot. Le dossier a été envoyé au Ministère de l’Intérieur avant parution de l’arrêté royal  », précise Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier, président du Conseil de Police et porte-parole, qui n’a pas souhaité nous divulguer le nom du lauréat. Selon nos informations, il s’agit de Paul Carral Vazquez.

    Par ailleurs, le budget 2019 de la Zone de Police du Condroz a été adopté. «  Auparavant, le budget comprenait le mois de décembre de l’année précédente et les 11 mois de l’année suivante. Cette fois, nous avons adopté un budget de 13 mois pour avoir par la suite un budget d’une année civile. On est parvenu à le faire sans augmenter la dotation des communes grâce à une gestion saine. Il faut savoir que les salaires et primes s’élèvent mensuellement à 450.000 euros. On a aussi gardé un fonds de réserve d’environ 200.000€ pour les demandes du futur chef de corps  », détaille Philippe Dubois.

    «  En ce qui concerne le budget extraordinaire, on a prévu, comme chaque année, un montant de 100 à 150.000€ pour l’acquisition de radars  », précise encore Philippe Dubois.

    C’était le dernier Conseil de Police ancienne mouture suite aux dernières élections communales.

    «  Lorsque je remettrai mon mandat de président en jeu, je vais proposer que le président reste plus longtemps que les deux années prévues car le délai est court pour réaliser des actions ou alors je proposerai une répartition des compétences (finances, personnel, ...) au sein du Collège. Ce qui serait, me semble-t-il, un bon signal pour le personnel et le management de la police  », annonce Philippe Dubois.

    MARC GÉRARDY

    Article complet 

  • Atelier Saint-Nicolas le 2 décembre 2018

    Lien permanent

    Venez à l'Athénée Royal d'Ouffet ce 2 décembre 2018 en compagnie de vos petits.

    Divers ateliers leur sont proposés : atelier cupcakes, coloriages, grimages, ...

    Confections de gourmandises : spéculoos, massepains, bonshommes, chocolat, … sont au rendez-vous !

    Chocolat chaud, vin chaud, ...

    Le grand Saint-Nicolas sera également de la partie. Il recevra les enfants sages pour leur distribuer des bonbons ...

    Photo souvenir ...

    En collaboration avec les élèves de la section cuisine.

     

  • La Parade de Saint Nicolas Liège, Dimanche 2 décembre 2018

    Lien permanent

     

    La Parade de Saint Nicolas | Liège, Dimanche 2 décembre 2018 clic ici 

     
     La parade de Saint-Nicolas sera de retour à Liège le 2 décembre 2018. Le parcours du cortège commencera place Jehan le Bel 10:45 et sera marqué par 5 arrêts ; un premier au musée Tchantchès (11h45), un second devant le café Randaxhe.

    Ensuite, le cortège fera une halte sur la place Cathédrale (patinoire), avant d’en faire une autre sur la place République Française.

    Finalement, le Village de Noël fera office de dernière destination et de lieu pour la remise de cadeaux du concours de dessins (16h30).

    La carriole de Saint Nicolas sera tirée par deux chevaux et sera accompagnée d’une fanfare, de « Fous de Sainte-Walburge » et d’« Ours d’Andenne » sans oublier la distribution de sucreries !

    Pour votre plus grand bonheur, les commerces du centre-ville seront ouvert de midi à 18h

    Suivez la parade :

    Départ Outremeuse à 10:45 :

    Place Jehan Le Bel - Chaussée des prés – Rond-point Saint Nicolas – Rue Surlet (arrêt 15’) – Rond-point Delcour – Rue Jean D’Outremeuse – Rue Puits-en-Sock – Rond-point Saint Nicolas
    – Randaxhe (arrêt 15’) – Bd Saucy

    12h15 : Passerelle Saucy, traversée de Saint Nicolas

    Centre-ville 13h00 :

    Place Cockerill – Rue Charles Magnette – Place Cathédrale (arrêt 15’) – Vinâve D’Ile – Pont D’Ile – Place République Française (arrêt 15’) – Place Saint Lambert – Place du Marché – En Féronstrée – Rue Velbruck – Rue Hors-Château – Rue des Mineurs

    Arrivée à 16.30 : Village de Noël

    Une initiative du Commerce Liégeois en collaboration avec : Shopping Liège, Culture Liège, Liège Centre Asbl, La Ville de Liège et Enjeu Asbl
    Source  
  • Avis de disparition Auguste Franckart de Nandrin si vous avez un témoignage contactez le 116 000 (24/24 - 7/7)

    Lien permanent

    Il circule avec un vélo VTT de marque Ghost de couleur noire muni de lignes fluorescentes vertes. Le vélo est équipé de sacoches à l’arrière.

    Auguste mesure 1m77 et est de corpulence mince. Il a des cheveux bruns coupés courts et les yeux bruns.

    Au moment de sa disparition, il était vêtu d’un pantalon noir, d’une veste de VTT orange fluorescente et d’un casque noir.

    Il est demandé à Auguste de prendre contact avec sa famille et ses proches afin de les rassurer. La police fédérale, à la demande du Parquet, division de Huy, a diffusé un avis de recherche.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

    https://huy-waremme.lameuse.be/314023/article/2018-11-28/nandrin-auguste-franckart-17-ans-disparu-lavez-vous-vu

    https://www.police.be/5998/fr/avis-de-recherche/disparus/mineurs/auguste-franckart

    http://www.childfocus.be/fr/missing-child-details?id=193

  • Une nouvelle vie pour le Mona de Nandrin (Le Monastère Nandrin )

    Lien permanent

    Le Monastère n’est pas mort.

    Une page se tourne pour la discothèque nandrinoise de la route du Condroz qui se reconvertit. Avec la chute libre de l’affluence en boîte de nuit, un constat général d’ailleurs, la piste de danse avait dû fermer ses portes le 6 octobre dernier.

    «J’ai fermé sur un coup de tête car je perdais sans cesse de l’argent. J’avais besoin de faire une pause, pour réfléchir à l’avenir du Monastère », revient Antonio Di Sciascio, le gérant actuel et ancien propriétaire qui a revendu le site à l’exploitant du Proxy Delhaize voisin il y a presque deux ans.

     

     

    Après 25 ans de gestion, il souhaite passer la main.

    « Ce sont deux employés du Monastère, qui travaillaient au comptoir, qui vont reprendre mon bail et lancer un nouveau concept.

    Je les épaulerai le temps nécessaire », souligne-t-il.

     

     

    De discothèque, le Monastère va passer à « salle d’event », comprenez une salle destinée aux événements, de la soirée d’associations, d’entreprises, d’écoles ou d’amis à l’organisation de spectacles privés.

    Le concept existe déjà au « Cube » de Blegny, notamment.

    Il sera donc possible, dès la rentrée de septembre, de louer le Monastère pour diverses activités, le samedi voire aussi la fin de semaine en fonction de la demande.

    « Il y a aura notamment un spectacle d’illusionnisme et un mini-festival de magie. 1

    L’avantage est que le public suivra l’événement organisé », cite-t-il déjà.

    «Concrètement, le Monastère tout équipé (mobilier, sonorisation, matériel comptoir) se loue 1.000 euros, en vous chargeant des boissons et des entrées, ou bien il est gratuit mais les gérants prennent alors en charge les boissons, à condition qu’il y ait 300 personnes minimum », développe Antonio Di Sciascio (54).

    En sachant que le « Mona » peut accueillir jusqu’à 600 personnes.

     

     

    Le nom de la salle va également changer « mais la nouvelle appellation n’est pas encore déterminée. » Les gérants organiseront encore leurs propres soirées, «  une fois par mois seulement  ».

    Ouvert le 31 décembre

    Pour permettre ce changement de cap, des travaux sont nécessaires. « Ils débuteront au printemps ou à l’été de l’année prochaine jusqu’à la réouverture de septembre. L’ambiance et le mobilier vont changer. D’ici là, le Monastère ouvre à de rares occasions. » D’ailleurs, il accueillera les fêtards pour la nuit de la Saint-Sylvestre.

    Historique

     

    1976

    Le Monastère ouvre ses portes ;

    1993

    Le DJ Antonio Di Sciascio arrive à la gérance. Il loue alors le Monastère ;

    1996

    Il rachète le Monastère ;

    2010

    Luc Hoven s’associe à Tony en tant qu’exploitant ;

    2013-2015

    La gérance est confiée à Luc Hoven ;

    2015-2016

    DJ Greg, alias Grégory Pirotte, reprend le flambeau, avant de se retirer. Tony Di Sciascio revient alors à la barre ;

    2017

    Didier Dessard, le gérant du Proxy Delhaize qui voulait à la base étendre son parking, achète la société immobilière du Monastère ;

    2018

    La discothèque ferme ses portes ;

    2019

    Lancement d’un nouveau concept.

    «Il n’y a plus assez de tubes dansants pour les boîtes de nuit»

     

    « Que des pertes. » - A.G.

    Ce n’est pas un scoop, le secteur des boîtes de nuit se meurt. La plupart d’entre elles ont d’ailleurs mis la clé sous le paillasson : le Groove Club à Fléron, l’IXO à Tilff, le Fiesta Club, l’Edelweiss à Boncelles... « J’ai résisté parmi les derniers en espérant que le public, par défaut, vienne au Monastère. Mais ça n’a pas été le cas. Il y avait un léger mieux en hiver mais ça restait non rentable. Tout l’été, je fonctionnais à perte », souffle le futur ex-gérant, Tony Di Sciascio.

    La faute à trois évolutions, selon lui : « D’abord, nous connaissons une époque de pauvreté musicale, en terme de musique dansante. Il n’y a pas assez de tubes dansants, raison pour laquelle il y a un vrai engouement pour les années 80 et 90.

    Ensuite, avant, on venait en boite pour se rencontrer. Énormément de couples se sont formés au Mona. Or, de nos jours, on se rencontre sur internet.

    Enfin, en discothèque, on venait boire un verre. À présent, les gens ont peur des contrôles sur la route, la tendance est d’aller boire chez des amis, mettre de la musique sur un PC et dormir sur place », dépeint-il.

     

    Sans compter l’influence des festivals et apéros estivaux. « Oui, les jeunes préfèrent ce genre de rassemblements. D’autant qu’ils peuvent fumer puisque c’est en plein air.»

    Article de A.G.

     

    Article complet ici 

  • Offres d'emploi Nandrin

    Lien permanent
     
  • Et chez les autres : Fini la soupe à l’école ?

    Lien permanent

    Fini la soupe à l’école de Clavier: le mayeur furax sur l’AFSCA

    La soupe maison de mamy, c’est fini à l’école communale de Clavier. Depuis plusieurs années, les élèves de primaire entretiennent un potager dans une démarche éducative. Les mères et grands-mères des enfants récupèrent alors les légumes récoltés pour confectionner des soupes faites maison. Les soupes sont servis à midi aux élèves de l’école primaire.

    C’est là que se situe le problème pour l’AFSCA : « Il y a une règle en matière de cuisine de collectivité. A partir du moment où quelqu’un cuisine pour une collectivité de manière systématique, il faut un cadre légal et donc un enregistrement auprès de l’AFSCA », étaye Stéphanie Maquoi, porte-parole de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Suite à un contrôle négatif, la soupe artisanale ne sera donc plus permise à l’école de Clavier. « C’est la procédure. Si on fait une exception, on laisse la porte ouverte aux excès. On ne peut pas garantir que cette soupe est réalisée dans de bonnes conditions d’hygiène. Il y a des gens chez qui on n’oserait pas s’asseoir et d’autres chez qui on pourrait manger par terre. On ne peut pas le savoir ». La porte-parole rappelle également que l’AFSCA prend ces mesures pour éviter une intoxication alimentaire générale : « C’est pour la sécurité des enfants ».

    L’AFSCA tient également à préciser qu’elle ne prohibe pas tout et n’importe quoi : « Par exemple, il n’est pas interdit de préparer un gâteau pour apprendre les unités de mesure avec les enfants. Nous n’interdisons pas non plus que les légumes d’un potager scolaire soient utilisés pour faire de la soupe, si les conditions sont remplies ».

    La commune soutient l’école

    Du côté des autorités communales, la pilule passe mal. Le bourgmestre, Philippe Dubois, s’insurge contre cette mesure qu’il juge contre-productive : « Comme d’habitude, l’AFSCA loupe complètement son rôle pédagogique. Le projet de potager scolaire s’inscrit dans le développement durable, le circuit-court et l’économie d’énergie. En plus, c’est une initiative intergénérationnelle, que je salue complètement. Il faut arrêter de croire que tout ce qui vient de l’industrie est fait dans les règles de l’art ! ». Le bourgmestre n’a cependant aucun problème à se soumettre aux contrôles de l’AFSCA.

    Une seule solution s’offre à l’école : la soupe doit être préparée dans l’enceinte de l’établissement avec l’agrément de l’AFSCA. « Cela ne coûte pas excessivement cher d’investir dans un frigo et un mixeur. La seule option n’est pas de servir de la soupe en boîte ! », affirme Stéphanie Maquoi. Le bourgmestre ne l’entend pas vraiment de cette oreille : « Il y a cinq implantations sur le territoire de la commune. Cela représente des centaines d’enfants. Il faut être réaliste, on ne peut pas équiper toutes les écoles ».

    L’école communale de Clavier sera soumise à un nouveau contrôle de l’agence fédérale le 19 janvier pour vérifier que la soupe maison n’est plus donnée aux enfants.

    PAR E.F

     

    info vidéo clic ici 

  • Liste des recyparcs fermés ce jeudi 29 novembre 2018

    Lien permanent

    Liste des recyparcs fermés ce jeudi 29/11 - Impact de la manifestation lancée par les syndicats CGSP

    Suite à l'appel à manifestation de ce jeudi 29 novembre lancé par les syndicats CGSP, les recyparcs suivants seront inaccessibles :

    • Recyparc de Seraing Marnix
    • Recyparc de Flémalle 1 et Flémalle 2
    • Recyparc de Bassenge, Herstal ,Juprelle , Oupeye. et Visé
    • Recyparc de Ferrières et Aywaille
    • Recyparc de Verviers 1
    • Recyparc de Trooz et Chaudontaine
    • Recyparc de Plombières.

    N'hésitez pas à vous rendre dans un autre recyparc et de téléphoner avant votre visite pour s'assurer de leur disponibilité.

    L'ensemble des recyparcs seront ouverts normalement dès le lendemain.

     

    Source info 

  • Faibles perturbations sur le réseau TEC prévues pour la manifestation interprofessionnelle de ce jeudi 29 novembre

    Lien permanent

    Faibles perturbations sur le réseau TEC prévues pour la manifestation interprofessionnelle de ce jeudi 29 novembre

    Ce jeudi 29 novembre, la CGSP participera à une journée d’action contre la réforme APE. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle l’organisation syndicale a déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

    Au vu des informations dont nous disposons à ce jour, le réseau TEC ne devrait connaître que de faibles perturbations.

    Toutes les informations concernant ces perturbations sont disponibles sur le site infotec.be et seront actualisées régulièrement en fonction de l’évolution de la situation.

    https://www.sudinfo.be/id88126/article/2018-11-28/faibles-perturbations-sur-le-reseau-tec-prevues-pour-la-manifestation

    MANIFESTATION DU JEUDI 29 NOVEMBRE : AUCUNE PERTURBATION SUR LE RÉSEAU

    TEC concerné(s) : TEC Liège-Verviers  

    Du 29/11/2018 Au 29/11/2018

    Manifestation pour la réforme des APE de ce jeudi 29 novembre 2018
    Aucune perturbation sur le réseau du TEC Liège-Verviers

     

    Ce jeudi 29 novembre, une manifestation pour la réforme des APE sera organisée par la CGSP à Namur. Toutefois, aucune perturbation n’est annoncée sur le réseau du TEC Liège-Verviers. Tous les services seront donc, en principe, assurés normalement sur l’ensemble des lignes.

    En cas d’évolution de la situation, les informations seront disponibles via cette page, laquelle sera régulièrement mise à jour ce jeudi.

    https://www.infotec.be/fr-be/medeplacer/perturbations/perturbation.aspx?id=23002&typeperturbation=perturbations

     

  • l’avez-vous vu ? avis de disparition Auguste Franckart (17 ans) de Nandrin a disparu

    Lien permanent

    Il circule avec un vélo VTT de marque Ghost de couleur noire muni de lignes fluorescentes vertes. Le vélo est équipé de sacoches à l’arrière.

    Auguste mesure 1m77 et est de corpulence mince. Il a des cheveux bruns coupés courts et les yeux bruns.

    Au moment de sa disparition, il était vêtu d’un pantalon noir, d’une veste de VTT orange fluorescente et d’un casque noir.

    Il est demandé à Auguste de prendre contact avec sa famille et ses proches afin de les rassurer. La police fédérale, à la demande du Parquet, division de Huy, a diffusé un avis de recherche.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

    https://huy-waremme.lameuse.be/314023/article/2018-11-28/nandrin-auguste-franckart-17-ans-disparu-lavez-vous-vu

    https://www.police.be/5998/fr/avis-de-recherche/disparus/mineurs/auguste-franckart

  • Concert de Noël à Nandrin le 22 décembre 2018 l'ELAN vocal de Nandrin

    Lien permanent

    46022118_450299222163764_8569853171759841280_n.jpg

    Concert de Noël à Nandrin le 22 décembre 2018  l'ELAN vocal de Nandrin accueille la chorale L'Essenelle de Tilff 

  • L’Église catholique belge livre pour la toute première fois, un rapport annuel sur ses activités, ses acteurs, son patrimoine, ses sympathisants

    Lien permanent

    De moins en moins de catholiques pratiquants

    « L’Église catholique en Belgique: rapport annuel 2018 ». Téléchargeable sur le site catho.be

    De la transparence, c’est dans l’air du temps ! L’Église catholique belge n’y échappe pas. Après deux années de travail, elle sort son tout premier rapport d’activité, avec une kyrielle de chiffres, pour la plupart inédits.

    Dans la préface du document de 88 pages, le cardinal Jozef De Kesel précise qu’il faut aller au-delà des chiffres. « Vous trouverez dans cette brochure une abondance d’informations et de données chiffrées. Toutefois, une importante partie de la vie d’Église et le cœur même de la foi ne peuvent être appréhendés par le biais de statistiques. Ces chiffres montrent cependant aussi que nombreux sont ceux qui, dans notre pays, cherchent à témoigner, par leurs actes, du grand amour de Dieu pour les hommes. C’est ainsi que l’Église garde son importance dans la société contemporaine ».

    Tous les chiffres détaillés ci-dessous se réfèrent à l’année 2016. Sauf ceux relatifs au nombre de pratiquants.

     En 2018, 52,76 % de la population belge se déclare catholique. Et 9,42 % de la population se déclare catholiques pratiquants, soit 1.071.853 personnes. En 2016, 20 % de la population belge francophone se déclarait pratiquante.

     On totalise 4.296 églises en Belgique : 2.550 en Wallonie et 1.746 en Flandre. Cela représente une moyenne de 250 pratiquants par église.

     75 églises ont été désaffectées entre 2012 et 2016 « par souci d’économie de moyens ».

     En 2016, on a enregistré 50.867 baptêmes, 41.060 confirmations et 7.859 mariages sacramentels. 52.200 jeunes ont suivi la catéchèse en préparation de leur confirmation.

    1.240 « débaptisés »

     À l’inverse, on a enregistré 1.240 demandes de radiation du registre des baptêmes.

     On compte 2.774 prêtres diocésains, 2.205 prêtres d’un ordre religieux ou d’une congrégation et 601 diacres. L’Église s’appuie aussi sur 163.360 bénévoles. Il y avait, en 2016, 212 candidats à la prêtrise.

     Les 2.274 ministres du culte, actifs sur les 3.846 paroisses du pays, sont payés par l’État : leur salaire varie de 1.549 à 1.855 € net/mois,selon le nombre de paroisses à couvrir.

     Le hit-parade des pèlerinages : 1. Scherpenheuvel (800.600 pèlerins) ; 2. Oostakker (350.000) ; 3. Banneux (330.000) ; 4. Beauraing (77.000). À l’étranger, Lourdes attire pas mal de Belges : 16.768 en 2016.

     Il existe 379 ordres et congrégations en Belgique (278 en Flandre, 101 francophones) où vivent 10.262 religieux (dont 71 % de femmes). Ils sont très âgés. À Bruxelles et dans le Brabant wallon par exemple, 77 % de ces religieux et religieuses ont plus de 70 ans.

     Il y a eu 121.273 nuitées en 2016 dans les centres de retraite catholique : 24.850 à Banneux, 16.376 chez les Frères mineurs de Vaalbeek, 14 .000 chez les Jésuites de Wépion…

     Mouvement de jeunesse : 57.896 membres chez les guides catholiques et à la KSA.

     26 millions d’euros, c’est le budget global du fonctionnement des évêchés et du centre Interdiocésain en 2016.

     655 victimes d’abus sexuels reconnues au sein de l’Église catholique belge (entre 2012 et 2016) et 3,9 millions payés par les évêques à titre de compensation.

    Article de F. DE H.

     

    Article complet 

     

  • Terminus indoor 80’ 90’ le 30 novembre 2018 à Nandrin

    Lien permanent

    On se retrouve de nouveau au terminus pour une soirée indoor et ce sera pour une ambiance 80’ 90’ 

    Animée par Fast radio burst 

    Entrée gratuite

     

    Le Terminus
    route du Condroz 320, 4550 Nandrin

    Terminus indoor 80’ 90’

     

    Événement clic ici 

  • Un jogging nocturne et festif le 7 décembre 2018 Cor’Huy’Da

    Lien permanent

    D’autres animations émailleront ces Plaisirs d’hiver.

    La Cor’Huy’ Da : le 7 décembre est organisé un jogging nocturne et festif dans le centreville.

    Intitulé Cor’Huy’Da, il attire chaque année toujours plus de participants. Au musée et à la bibliothèque : l’ambiance de Noël gagnera de nombreux lieux. Ce sera notamment le cas de la bibliothèque et du musée communal.

    À la bibliothèque, un atelier d’écriture, un théâtre de marionnettes et des lectures de conte sont au programme. Quant au musée, il se sera paré de ses habits de fête et proposera des visites et des spectacles familiaux.

    Saint-Mengold : la Fabrique d’hiver s’installera du 15 au 23 décembre à l’espace SaintMengold. Des marchés de Noël seront également organisés à Tihange, Ben, Saint-Léonard et à Huy.

    À Gives, c’est le père Noël installé sur son char illuminé qui fera la tournée du village le 23 décembre, jour où la fanfare locale propose son traditionnel concert de Noël.

    Un concours : les commerçants proposent à nouveau l’opération La glisse d’une rive à l’autre qui permet à leurs clients de remporter des cadeaux dont un voyage à NewYork

    Source 

  • Une idée sortie ‎Noël à l'Ocquieroise le 22 décembre 2018

    Lien permanent

    Le comité d'initiative et le Club Sportif d'Ocquier ont le plaisir de vous inviter au marché de Noël d'Ocquier.

    où?
    Grand' place d'Ocquier

    Quand?
    Le 22 décembre dès 17H00!

    Quoi?
    Une ambiance festive brasero & noël avec des stands plus alléchants les uns que les autres! 
    Indices: vous y trouverez des plateaux & mets de la mer, de la Bière spéciale bien de nos campagnes, de la patate de notre bonne terre, ...

     

    CIO - Comité d'initiative d'Ocquier

    Noël à l'Ocquieroise

  • Templiers-Nandrin (P3A) écrase la concurrence depuis le début de saison

    Lien permanent

    Grand artisan de l’état de forme titanesque des Templiers cette saison et meilleur buteur du club avec 19 réalisations, Sébastien Grégoire n’est pas étonné de la domination de Nandrin. « On est beaucoup à avoir évolué à un niveau supérieur dans notre carrière. Je ne dirais pas que c’est plus simple dans cette division, mais ça aide. On prend beaucoup de plaisir sur le terrain et ça se ressent dans nos résultats. »

    Si le buteur, passé par le Standard de Liège dans sa jeunesse, réalise une très bonne saison, cela n’a pas été le cas la saison dernière où il n’a trouvé le chemin des filets qu’à six reprises en 1re provinciale Luxembourgeoise avec Marloie. « C’était une des seules saisons où je me suis ennuyé », annonce Sébastien. « Il n’y avait pas grand-chose qui tournait et il y avait également des problèmes avec la direction. Le contexte n’a pas aidé. »

    Malgré ce petit coup d’arrêt dans sa carrière la saison passée, Sébastien Grégoire a franchi la barre des 250 buts en compétition officielle dimanche dernier lors du 14-0 infligé à Couthuin. Une statistique qui surprend l’attaquant tout en lui donnant le sourire. « 250 buts ? J’avoue ne pas les avoir comptés, je ne le savais même pas. Un tel chiffre, c’est avant tout une fierté. J’ai toujours joué pour marquer des buts, et ce depuis tout petit, ça a toujours été mon objectif. Du coup, c’est une statistique qui fait vraiment plaisir. »

    Dominateurs de leur série avec un impressionnant bilan de 15 victoires en autant de rencontres, les joueurs de Nandrin n’ont pas vraiment de soucis à se faire quant à leurs chances de décrocher le titre en fin de saison et se donnent désormais d’autres objectifs. « Le but c’est de continuer à se faire plaisir », déclare l’attaquant.« Se faire plaisir et essayer de rester invaincus ce serait pas mal. C’est réalisable selon moi. Ensuite en P2 on verra ce qu’on pourra faire, il y a la possibilité de jouer le haut de tableau dès notre arrivée dans cette série supérieure, on avisera à ce moment-là, ce sera déjà une très belle performance d’arriver dans cette division. »

     

    Laurent Grauls

     

    Article complet 

  • Et chez les autres ? Une réserve naturelle au Thier aux Pourcets

    Lien permanent

    Le gouvernement wallon a donné son feu vert ce jeudi à la création de trois nouvelles réserves naturelles agréées (RNA) : à La Roche-en Ardenne (Méandre de l’Ourthe), à Marche et Nassogne (Prés de la Wamme) et à Hamoir (Thier aux Pourcets).

    Située sur le territoire de la commune de Hamoir, cette réserve du Thier aux Pourcets se trouve en zone d'espace vert et en zone d’habitat à caractère rural. Logée en bordure d’Ourthe, elle est située au centre d’une zone comptant plusieurs massifs rocheux et pelouses calcicoles, en cours de restauration.

    Certains de ces sites sont déjà en réserve naturelle (RNA des Roches Noires, RNA du Chession et Vignoble, RNA du Pierreux, RND des Tartines, RND du Thier Pirard, RND de La Crête, RND de Coïsse), ce qui contribue à donner au Thier aux Pourcets une valeur particulièrement importante en tant que « zone de liaison » pour les espèces de ces milieux devenus rares. À Hamoir, cette nouvelle réserve s’étend sur 1,44 hectare. La réserve naturelle du Thier aux Pourcets, gérée par l’ASBL Natagora, fait partie intégrale du site Natura 2000 BE 33026 « Vallée de l'Ourthe entre Comblain-au-Pont et Hamoir ».

    A la suite de ces décisions, la Wallonie comptera 42,4572 hectares de réserves naturelles supplémentaires. A l’heure actuelle, la Région dispose de Réserves Naturelles Agréées (3.124,51 ha - 168 sites), de Réserves Naturelles Domaniales (9.819,29 ha - 231 sites), de Réserves forestières (805 ha - 19 sites), de zones Natura 2000 (221.000 ha - 240 sites) ainsi que de Zones Humides d’intérêt biologique (1.376 ha - 74 sites). -

    Source SI 

    Hamoir: création d’une réserve naturelle au Thier aux Pourcets

  • Condroz by night le 1 décembre 2018

    Lien permanent

     

    Condroz by night 
    BALADE TOURISTIQUE DE +/-100KM AVEC ROADBOOK de nuit!
    3e manche du 4x4L Trophy Challenge

    (Re)découvrez également quelques passages emblématiques des spéciales du rallye du Condroz

    ➡ INSCRIPTIONS ⬅
    Pour vous inscrire, remplissez simplement le formulaire suivant :
    https://form.jotformeu.com/82965703605361

     DÉPART 
    Le départ se fait à l'athénée Royal d'Ouffet (Rue Mognée)

     Google Map : https://www.google.be/maps/place/Ath%C3%A9n%C3%A9e+Royal/@50.4412631,5.4641532,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x47c0516c8da78799:0x42dcbb624026c690!8m2!3d50.4412631!4d5.4663419

     

    https://www.facebook.com/events/718012041891920/

    4x4L du Condroz

    ‎Condroz by night 2018

  • Et chez les autres ? Aujourd'hui l' acte symbolique pour célébrer les nouveaux-nés !

    Lien permanent

    Plantation de l’Arbre 2018 a eu lieu le dimanche 25 novembre à 10h30 à Jehay (en bas de la rue Ernou).
    Cette année, le Comité de la Plantation a décidé de planter un chêne en bas de la rue Ernou à Jehay.
    Les marraine et parrain sont Madame Nathalie EVRARD et Monsieur Lionel LEGRAND.

    Les 141 enfants nés entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018 seront célébrés par la plantation symbolique d’un arbre.

    A l’issue de la plantation, les parents accompagnant leur enfant nouveau-né, étaient invités à se rendre à la réception organisée au Gymnase communal d’Amay durant laquelle, autour du verre de l’amitié, ils ont reçu une charte commémorative de la naissance de leur enfant et un arbre souvenir qui pourra grandir en même temps que lui et dont il pourra prendre soin.

    Consultez la liste actualisée des naissances sur www.amay.be.

  • Et chez les autres ? Des cadeaux pour les conseillers sortants

    Lien permanent

    En fin de séance, le bourgmestre Jean-Michel Javaux, au nom de l’administration communale, a remercié les conseillers sortants qui ne feront plus partie du Conseil dès le 3 décembre prochain.

    « Il n’est pas facile d’obtenir des congés politiques et vous avez prouvé votre engagement et montré une présence importante pour la plupart d’entre vous pendant six ans.

    Vous avez tous travaillé, toutes sensibilités confondues, pour le bien-être des Amaytois et nous vous en remercions », a-t-il déclaré devant l’assemblée.

    Dix élus sont sur le départ : Isabelle Eraste, Willy Franckson « qui aurait vraiment aimé être présent », David De Marco, Marc Plomteux, Jean-Luc Lhomme « dont les interventions vont nous manquer » (PS), Denise Renaux, Nathalie Bruyninckx, Virginie Houssa, Christel Tonnon et Daniel Delvaux (Ecolo).

    Ils ont reçu un cadeau composé de quatre des cinq bières amaytoises, un livre sur les rues d’Amay, ainsi qu’un chèque à valoir dans les commerces de l’entité.

    Marc Delizée, chef de groupe PS, a aussi remercié ses colistiers, tout comme les conseillers de la majorité, pour la qualité des débats et le respect mutuel.

    Il a aussi dit merci au personnel communal pour sa disponibilité et son accueil. 

    Article de A.G

     

    Source 

     

    amay ccc.JPG

    Un premier véhicule communal CNG

    Nous avions déjà évoqué le projet de la station Dats d’installer une pompe au gaz naturel (CNG) à Amay. Les élus ont décidé d’anticiper et d’acheter un premier véhicule communal équipé CNG, pour le chef de bureau technique. « L’Opel Corsa, vieille de 14 ans, connaît de nombreuses pannes. Il est urgent de la remplacer », a évoqué Janine Davignon. Coût : 17.000 euros. « Et si le permis d’exploitation de Dats est refusé ? Car alors il faudrait aller jusque Seraing pour faire le plein... », a questionné Marc Delizée (PS). « Nous pourrions dans ce cas installer un compresseur sur une canalisation de gaz de ville, pour 2.000 ou 3.000 euros. Le seul inconvénient est qu’il faut une nuit pour recharger un véhicule », a répondu l’échevine. -

    A.G. 

  • Nandrinois : Obligation d’arrondir à 5 cents dans les commerces

    Lien permanent

    Ce n’est pas encore la fin officielle des pièces de 1 et 2 cents, mais on s’en rapproche de nouveau tout de même un peu plus. Le Conseil des ministres de ce vendredi a décidé de rendre obligatoire l’arrondissement des prix à 5 cents, pour les paiements en espèces. Mais il a choisi une voie un peu complexe pour y arriver puisqu’elle ne s’appliquera pas à tous les modes de paiement. Lorsque vous payerez un achat en « liquide », vous serez obligés d’accepter l’arrondi. Il se fera vers le haut ou vers le bas, et toujours sur le montant total, à la tranche de 5 cents dont ce dernier est le plus proche. Le ticket de caisse devra contenir les deux montants – le prix réel et le prix arrondi – pour permettre la vérification. Et si vous payez par carte bancaire ? Là, l’arrondi n’est toujours pas obligatoire. Mais il reste néanmoins autorisé dans le chef du commerçant, comme c’est en réalité le cas depuis 2014. Pourquoi modifier la règle ? Parce qu’il semble que peu de vendeurs pratiquaient l’arrondi, de peur de se faire mal voir des clients. Selon une enquête du SNI menée cette année, seuls trois sur dix l’appliquaient au quotidien. L’imposer pour les seuls paiements en espèce permettra de préparer la suppression des pièces de 1 et 2 cents en circulation, qui embêtent tout le monde et sont chères à produire. Ne pas l’imposer aux paiements électroniques réduira le sentiment d’ « arnaque » des clients. Les organisations de commerçants soutenaient cette nouvelle étape. Elle sera en vigueur dès samedi prochain, 1er décembre. -

    Article de CH C 

     

    Source 

  • Action Point Chaud de Nandrin

    Lien permanent

    Voici notre action cette année :

    Rappelez vous du succès de votre générosité l'année passée 70 boites récoltées grâce à vous.

    Cette année nous mettons à l'honneur nos amis les animaux  privés de famille, enfermés dans un refuge.

    Une urne est en place au magasin, vous pouvez également déposer vos dons dans notre magasin... nourritures, litières, autres.

    Un premier don a été déposé hier.

    Merci pour votre générosité.

    Ce sont les petits riens qui font de grandes choses

    route du Condroz 123 A
    4550 Nandrin

     

  • Documentaire "Au bonheur des dames ? La vie à bras le corps" aujourd'hui 25 novembre 2018

    Lien permanent

    Dans le cadre de la Journée internationale de la lutte contre la violence envers les femmes, la Coordination Femmes d’Amay(*) propose la projection du documentaire "Au bonheur des dames ? La vie à bras le corps" d'Agnès Lejeune et Gaëlle Hardy, qui sera suivi d’une soupe-papote en présence des réalisatrices.

    Elles sont « femmes de ménage » comme on dit encore souvent. Tous les matins, elles vont travailler chez les autres, dans les maisons de particuliers qui ont fait appel à leurs services. Elles ont été ouvrières en usine, vendeuses, éducatrices ou aides-soignantes… et puis, il y a eu les basculements de la vie ; l’urgence à faire face, un homme que l’on quitte ou qui s’en va, les gosses qui attendent, des horaires qui rendent impossible la vie de famille dans un travail que l’on aimait pourtant. Alors oui, on se décide et on plonge dans le travail ménager : ce travail dont personne ne veut et qui, depuis la nuit des temps, est réservé aux femmes.

    Durant 68 minutes, nous suivons huit femmes dans différentes séquences articulées autour de leur expérience singulière. Il sera question d’autonomie, de confiance, d’estime de soi, de place occupée dans l’intimité des familles, mais aussi de solitude, d’invisibilité, de non reconnaissance et de l’usure des corps.
    Un éclairage nécessaire sur ce secteur, deuxième employeur le plus important de Belgique.

    Réalisation : Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune
    Prix : 4,00 €
    Infos et réservations : 085/31 24 46 – info@ccamay.be
    (*) Femmes Prévoyantes Socialistes d’Amay, Vie féminine, Passeurs de Mémoire, la Maison de la Laïcité, le Centre culturel d’Amay et les bénévoles

     

    dimanche de 17:00 à 19:00


    Centre culturel - Les Variétés
    3, rue Entre-deux-Tours, 4540 Amay

    Documentaire "Au bonheur des dames ? La vie à bras le corps"


     · Organisé par Centre Culturel d'Amay
  • Des « shoe box » et colis alimentaires pour les sans-abri Et sur le Condroz ?

    Lien permanent

    Le froid est de retour et les conditions de vie des sans-abris ou des personnes précarisées se voient à nouveau dégrader. Mais, fort heureusement, s’en suivent des initiatives citoyennes mais aussi communales. En voici quelques-unes.

    > La Ville de Hannut relance l’opération « shoe-box », ou « boîtes à chaussures ». Le principe est simple : prenez une boîte à chaussures, remplissezla de dix aliments et boissons non-alcoolisées, non-périssables, faciles à ouvrir et prêts à consommer, des produits d’hygiène personnelle (lingettes, brosse à dents, dentifrice), mais aussi et surtout une petite carte de vœux. Emballez ensuite la boîte comme un cadeau de Noël. Les boîtes sont ensuite redistribuées via les asbl hannutoises aux personnes dans le besoi.

    Il s’agit de la troisième année consécutive que le Plan de Cohésion Sociale, la Ville de Hannut et la Conférence des Élus de la Meuse Condroz Hesbaye lancent cette opération. En 2017, les écoles avaient réalisé plus de 220 boîtes à chaussures. Vous pouvez déposer les « shoe box » du 3 au 13 décembre à la Maison du Social (ancien commissariat de police, rue de Lander, no 19) de 9 à 12 heures).

    > À Wanze, c’est le Réseau Solidaire qui poursuit son travail de récolte. A sa tête, Dominique Servais s’occupe d’organiser plusieurs collectes, en fonction des saisons et des destinataires.

    « Plusieurs collectes sont actuellement en cours. On recherche des chaussures et vêtements d’hiver ainsi que des jeux à offrir à 35 enfants de Wanze et des environs proches », explique Dominique Servais.

    « Une autre collecte concerne 70 adultes (sans abris ou personnes précarisées), on recherche des manteaux, pulls, chaussures et produits de soin. Le surplus est redistribué dans des asbl allant de Huy, à Namur et à Liège ». Les colis sont à déposer sur un « banc solidaire », à proximité du no 15 de la rue de la Bergère à Wanze.

    « On n’a jamais rien volé jusqu’à maintenant. Je m’occupe de tout redistribuer ou alors il y a également d’autres personnes relais. Nous sommes une vingtaine de bénévoles réguliers. Au départ, je faisais cela à titre privé depuis 5 ans, mais le « Réseau Solidaire » a pris tellement d’ampleur que nous l’avons rajouté dans les statuts de l’asbl La Meunerie ».

    > Le CPAS de Wanze lance également un appel aux dons de couverture, couettes, sacs de couchage et vêtements chauds en bon état dont vous ne feriez plus usage. Les colis sont à déposer du mercredi au vendredi au Petit Bazar (085/25.55.51). -

    Article E.K.

    Source 

  • Ils sont 200 commerçants ambulants sont attendus aujourd'hui 25 novembre 2018 également bénédiction des animaux

    Lien permanent

    La Sainte-Catherine se déroulera ce dimanche 25 novembre à Huy. 200 commerçants sont attendus pour le grand marché quai d’Arona et avenue Delchambre.

    Contrairement aux éditions précédentes, il n’y aura pas contre pas de défilé de chevaux, mais une promenade canine sur le RAvEL, suivie d’une bénédiction des animaux.

    La Sainte-Catherine se profile à Huy.

    Comme à l’accoutumée, les festivités seront lancées par le cross scolaire inter-école le vendredi 23 novembre. Pas moins de 1.200 élèves participeront aux 18 courses programmées dès 13 heures à partir du hall omnisports, avenue de la Croix-Rouge. Le marché s’implantera le dimanche 25 novembre dès 8 heures du matin avenue Delchambre et quai d’Arona.

    Jusqu’à 18 heures, les commerçants ambulants rivaliseront d’imagination et de bagout pour vous proposer leurs produits.

    En matinée, le traditionnel cortège de chevaux qui démarrait de la rue Neuve sera remplacé par une promenade canine. « Le principal prestataire qui prenait part au cortège n’était pas disponible avec ses chevaux » a précisé une employée de la ville.

    La balade canine démarrera à 9 heures 45 du quai de Namur. Une monitrice encadrera les chiens pour une promenade de 6 km et d’une heure environ en bord de Meuse. Cette animation est gratuite.

    À 11 heures 30, les chiens, mais aussi, les chats, les perroquets, les lapins, les chevaux…, bref tous les animaux, pourront être bénis sur le parvis de la collégiale. Du vin chaud, du boudin et du saucisson seront offerts à cette occasion. Les maîtres auront aussi la possibilité de poser avec leur animal favori dans un studio photo. -

    Article de A.BT

    Source 

     

    Dimanche 25 novembre
    Quai D’Arona & Av. Delchambre

    Près de 200 commerçants ambulants rivalisent d’imagination, de bagout et d’ingéniosité pour vous offrir les meilleurs produits de saison. De nombreux comités et associations locaux vous attendent également pour partager ensemble un moment chaleureux et convivial autour d’un potage de saison, d’un vin ou d’un chocolat chauds.

    Le marché s’installe de 8 h à 18 h, quais Dautrebande et d’Arona, avenues Lebeau et Delchambre, ainsi que rue Grégoire Bodart.

    **PROMENADE CANINE ET BENEDICTION DES ANIMAUX**
    Dimanche 25 novembre
    Parvis de la Collégiale

    Programme :
    10 h 00 – Promenade canine encadrée par une monitrice.
    Parcours de ± 6 km le long du RAVeL et des bords de Meuse.
    Départ du RAVeL situé quai de Namur (en face de la Collégiale).
    Gratuit, pas de réservation.

    11 h 30 – Bénédiction des animaux de compagnie au parvis de la Collégiale
    Dégustation offerte de vin chaud, de boudins et de saucissons.
    Studio photos : les maîtres et leurs animaux de compagnie à l'honneur.

    **CROSS INTERSCOLAIRE**
    Vendredi 23 novembre
    Hall omnisport

    Le Cross interscolaire rassemble chaque année quelque 1200 élèves de l’Arrondissement de Huy-Waremme ainsi que leurs professeurs d’éducation physique appelés eux aussi à se mesurer sur le circuit tracé au hall omnisports.

    Ce ne sont pas moins de dix-huit courses qui sont inscrites au programme de cet après-midi sportif.

    Prix pour les trois premiers de chaque course et collation réconfortante pour tous.

    Parents, amis, n’hésitez pas à venir encourager ces petits champions en herbe au hall omnisports, avenue de la Croix-Rouge, dès 13h. Podium après chaque course.

    **JOURNEE DE L'ARBRE**
    Samedi 24 novembre
    Parc des Récollets

    De 14 h à 16 h 30.

    Distribution gratuite d'arbres et arbustes, avec mise à l'honneur des petits fruitiers.

    Stands présents : les Amis des Abeilles, rucher école de la Ville de Huy, Contrat de Rivière Meuse Aval, Maison de la Nature et des Sciences de Huy, Service Environnement de la Ville de Huy - PCDN.
    Vin chaud proposé par l'Amicale du Personnel de la Ville de Huy.

    Liste des arbres distribués :
    Petits fruitiers
    Framboisier - Rubus idaeus
    Groseillier à grappes - Ribes rubrum
    Cassis - Ribes nigrum
    Ronce à mûres - Rubus sp
    Groseillier à maquereaux - Ribes uva-crispa

    Autres arbres
    Noisetier - Corylus avellana 60/90
    Châtaigner - Castanea sativa
    Noyer - Juglans regia
    Pommier sauvage - Pyrus malus/Malus sylvestris
    Poirier sauvage - Pyrus piraster/Pyrus communis

    Infos > Ville de Huy/Environnement, 085/21 78 21 - environnement@huy.be

    **LES AUTOMNALES**
    Le week-end des bonnes affaires
    Du 23 au 25 novembre
    Chez certains commerçants de Huy
    « Black Friday » le vendredi 23 novembre 

    Infos > Ville de Huy/Evénements, 085/21 78 21

     

    Info événement clic ici  

    Huy - Sainte-Catherine

    Public
     · Organisé par Ville de Huy (Officiel)
  • Présentation du réseau "Eglises Ouvertes" au Prieuré de Scry aujourd'hui 24 novembre 2018

    Lien permanent

    Chers fabriciens de l'Unité pastorale du Condroz,

    Chers membres des Collèges et Conseils communaux des communes d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot,

    Chère Madame,

    Cher Monsieur,

    A vous qui êtes soucieux de l'avenir des églises de notre région,

     

    Une église est avant tout un lieu de culte, un endroit de méditation ou d’apaisement, mais c’est aussi un point de repère dans le paysage, une référence commune pour les habitants, un espace ouvert à tous. Actuellement, la diminution de la pratique religieuse met ces édifices en péril : un grand nombre d’entre eux sont fermés en-dehors des offices, excluant ainsi toute une partie de la population.

     

    Le réseau Eglises Ouvertes estime que ces édifices religieux représentent un énorme potentiel pour l’avenir : lieux de méditation et de prière, lieux de rencontre pour la communauté, patrimoine riche de sens pour les générations actuelles et futures…  Mais pour jouer ce rôle-clé dans notre société, ils doivent tout d’abord être ouverts et accueillants.

     

    Vous avez certainement déjà entendu parler de ce réseau et de ses actions de mise en valeur des édifices religieux. Accueil, convivialité, découverte, émerveillement, réappropriation, recueillement… sont quelques mots-clés de cette démarche.

     

    Eglises Ouvertes, c’est aussi une dynamique collective autour des églises et de leur avenir, rassemblant les fabriciens, les desservants et les fidèles, mais aussi les acteurs publics, touristiques, associatifs… et bien sûr les riverains (croyants et non-croyants). Au-delà de leur valeur symbolique les édifices religieux sont de véritables creusets de cohésion sociale, d’entraide, de solidarité et de ressourcement partagé.

     

    Cette association, c’est enfin la force d’un réseau, de nombreux échanges de « bonnes pratiques » et de motivation. La capacité à mobiliser les instances officielles autour d’un défi, d’une préoccupation.

     

    Plusieurs Fabriques d'église de notre Unité pastorale ont eu l’occasion d’entrer en contact avec Eglises Ouvertes ces derniers mois (réunion de présentation, rencontre thématique, Journées Eglises Ouvertes…).

     

    Il nous a semblé intéressant d’informer plus largement les autres Fabriques d’église, les membres des collèges et des conseils communaux des cinq communes de notre Unité pastorale ainsi que toute personne intéressée par l'avenir de nos églises de notre région de cette démarche à la fois patrimoniale, spirituelle, touristique, mais aussi sociale et porteuse de vision d'avenir.

     

    Ce réseau rassemble plus de 400 édifices religieux ouverts et accueillants en Belgique, mais aussi dans le nord et l’est de la France et au Luxembourg.  Il aide les gestionnaires de ces édifices à mettre leur patrimoine religieux en valeur en leur proposant du matériel d'accueil, différents outils de communication, des conseils et des formations.

     

    Nous serions très heureux de pouvoir vous en dire plus à ce sujet lors d’une réunion de présentation d’Eglises Ouvertes le samedi 24 novembre prochain de 10h à 12h (accueil à 9h30), au Prieuré de Scry. Cette présentation sera assurée par Mr Géry de Pierpont.

     

    Pour ceux qui souhaitent de plus amples informations, vous trouverez en pièces jointes:

    • Le document "Objectif 2020" présenté par l'abbé Eric de Beukelaer lors de sa conférence à la collégiale d'Ouffet le 10 avril dernier "Quel avenir pour nos églises"?"
    • Le dépliant de présentation du réseau "Eglises ouvertes".
    • La carte 2018-2019 du réseau "Eglises ouvertes".

    Pour l'Unité pastorale du Condroz,

    Les abbés Armand Franssen et Jean-Luc Mayeres

    egl1.JPG

    egl2.JPG</p

  • Le petit bar à Dudu marcher de Noël à Villers le Temple le 7 décembre 2018

    Lien permanent

    Revoilà pour une 3 éme éditions d'enfer. 
    Même principe , même produit .
    Bière spécial, vin rouge ,vin blanc ,champagne et quelque en-cas .... 
    Un peut de musique une ambiance cosy et plein d'amis pour passe une excellente soirée.

    Événement clic ici 

    Nicolas Dlm

    dudu.JPG