Non, dans l'état actuel pour les douze appartements dans le parc du Manoir de la Tour à Villers le Temple

Lien permanent

Nandrin: le promoteur assure vouloir sauver le Manoir de la Tour

Le dernier projet déposé par MT Building, une entreprise générale de construction basée à Liège, consiste en un nouveau bâtiment abritant 12 appartements, 8 de 2 chambres et 4 de 3 chambres, dans le parc du Manoir de la Tour. Étonnamment, le Manoir n’est pas mentionné dans la demande de permis d’urbanisme. Des riverains se sont alors insurgés, craignant que le Manoir classé soit laissé à l’abandon et non sauvé comme espéré.

Olivier Machiels, représentant légal de MT Building, se défend de vouloir délaisser le Manoir. «  Au contraire, c’est parce qu’il constitue un patrimoine intéressant que nous l’avons acheté. La rénovation est d’ailleurs le créneau de notre entreprise qui s’est occupée de plusieurs immeubles de la rue Léopold à Liège. Notre intention est d’enlever les parties « modernes » ajoutées au château pour lui rendre son lustre d’antan. »

Oui, mais avec 12 logements sur une parcelle qui, urbanistiquement parlant, ne peut en comprendre que 13, n’est-ce pas condamner le Manoir ? «  Non. Quand les annexes auront disparu, et puisque les combles ne peuvent pas être utilisés, il restera environ 300 ou 400 m², soit assez pour une maison unifamiliale et/ou profession libérale. Nous souhaitons construire les 12 appartements du parc dans un premier temps, et réhabiliter le château dans un second temps  », soutient-il.

« Des avis divergents »

Pourquoi ces deux volets ne figurent-ils pas dans une seule demande de permis ? «  Car dans le cadre de la réhabilitation du Manoir, il ne faut pas un permis d’urbanisme, mais de démolition des parties évoquées  », affirme-t-il. Olivier Machiels évoque aussi les «  avis divergents  » rendus par la commune de Nandrin. «  Depuis 2014, nous avons rentré plusieurs projets qui ont systématiquement reçu un avis défavorable. Chaque fois, nous avons été confrontés à des avis divergents. Aujourd’hui, nous avons pris en compte l’ensemble des recommandations qui nous ont été soumises. »

MT Building se dit prêt à avancer sur le projet ou bien à revendre le Manoir au prix coûtant (quelque 900.000 euros pour l’ensemble du bien) à la commune «  si tel est son souhait  ».

Le bourgmestre: «D’abord le Manoir, ensuite on verra»

 

Michel Lemmens, le bourgmestre de Nandrin, n’a pas bien pris le communiqué envoyé à la presse par MT Building. Les propos rassurants du représentant légal ne le convainquent pas. «  D’abord, le manoir. On verra pour la suite. Il n’y a pas eu d’avis divergents, depuis le départ on leur demande un projet global. S’ils ne comprennent pas, je suis désolé, mais le nouveau Collège (composé de 4 anciens membres) ne changera pas d’avis sur ce dossier  », prévient-il.

Le Collège s’est d’ailleurs récemment penché sur la demande de permis d’urbanisme pour les 12 logements et «  le refus a été catégorique. La demande de permis n’est donc pas passée. »

Quant à la proposition de rachat du Manoir, le mayeur ne dit pas non. « Ce n’est pas impossible, pourquoi pas... C’est sûr qu’une telle somme n’est pas évidente à gérer pour les finances communales mais on n’en est pas encore là.  »

Par A.G.

 

Source 

 

Sauver le Manoir de la Tour à Villers le Temple Nandrin

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel