Modave se dote d’une charte urbanistique, Cette charte n’est pas contraignante, « elle informe mais n’impose pas »

Lien permanent

Réuni mercredi soir, le conseil communal de Modave a voté à l’unanimité (moins une abstention de Serge Robert) une charte urbanistique élaborée par la CCATM (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité).

La commune a ainsi été divisée en huit villages : Grand Poirier et la vallée du Hoyoux, Pont de Bonne, Modave, Limet, Vierset, Strée, les Gottes et Outrelouxhe et Rausa. Pour chacun, trois zones de protection ont été déterminées.

La zone 1 : le coeur historique et son bâti ancien avec ses belles maisons de pierre ; la zone 2 est celle située en bordure de ce noyau ancien et où l’on trouve des constructions plus disparates ; enfin pour la zone 3, aucune exigence ne sera formulée.

C’est une zone où le bâti est moins homogène.

L’échevine Catherine Greindl, dont c’était le dernier conseil communal puisqu’elle n’a pas été réélue, cette charte devrait aider la CCATM mais aussi le service urbanistique à mieux trancher lorsque des projets de construction leur sont soumis.

Comment justifier en effet que l’on approuve un projet moderne dans la couronne extérieure du village alors qu’il reçoit un avis négatif dans le noyau ancien.

Cette charte n’est pas contraignante, « elle informe mais n’impose pas ».

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel