Nandrinois :Il appelle à boycotter nos achats le 17 novembre…

Lien permanent

Nous sommes de nombreux internautes à avoir reçu ce message relayé par l’une ou l’autre connaissance. Il titre ceci : « Samedi 17 novembre : pays mort » Son auteur s’explique en demandant aux personnes vivant en Belgique de ne faire aucun achat, ni d’aller dans aucune banque, de ne pas se servir aux pompes à essence, de ne pas aller au cinéma, de ne faire aucune dépense de quelque sorte. Il ajoute : « Ne pas dépenser un seul centime. Aucune caisse en marche dans tout le pays, ne pas prendre de transport en commun, pas de péage, pas de parking, pas d’autoroute ».

« ON BLOQUE LE FRIC »

L’objectif de ce message pour le moins bizarre : « Là oui, on bloque ce qui emm… le plus le gouvernement. C’est-à-dire qu’on bloque LE FRIC ». Ce message est ponctué par une demande :« Envoyez cela à un maximum de personnes, de groupes ou de pages. Et après le 17, il ne faudra rien laisser tomber, voir la vidéo faite à ce sujet ci-dessous ». La page Facebook où a été posté ce message est intitulée « Boycott sur le gouvernement ». On imagine que son auteur ne porte pas Charles Michel dans son cœur.

RIEN D’ILLÉGAL

Nous sommes allés voir la vidéo et on découvre l’auteur de cet appel au boycott. Il s’agit d’un certain David Desmecht. « Désolé si je parais un peu « gauche » mais, pour moi, c’est une première de faire une vidéo pour une page de style politique », s’excuse le Monsieur qui affirme en avoir marre « de se faire taxer pour enrichir nos dirigeants qui bossent pour la finance et les multinationales ». Nous avons tenté de joindre David Desmecht hier via sa messagerie Facebook… en vain. Apparemment, l’homme est chauffeur d’autocar et habite la région de Courcelles, près de Charleroi. Nous avons contacté les services du ministre de l’Économie pour voir si ce message pouvait avoir un impact sur l’économie belge. On a préféré ne pas nous répondre, en nous faisant comprendre que ce message n’avait rien d’illégal. Reste à savoir s’il sera suivi…

Source et article complet 

Commentaires

  • Fermement ancrés dans la société de consommation, jamais aucun de nous ne renoncera, par exemple, à un déplacement en voiture ce 17 novembre et nous passerons à la pompe plutôt le 16 ou le 18. Ce scénario est facilement transposable évidemment à toutes les autres suggestions...
    Et en fonction de la tristesse de l'actualité, ne serait' il pas plus raisonnable de se pencher sur l'opportunité d'organiser des manifestations "sportives" comme le rallye du Condroz???
    Etre ou avoir, où se trouve réellement notre bonheur?
    Le royaume du Bhoutan renonce à"la dictature du produit intérieur brut (PIB)" et de la croissance économique à tout prix pour suivre un nouvel indicateur de richesse : le bonheur national brut (BNB). Où pouvons nous nous situer en Belgique?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel