C’est officiel depuis ce 31 octobre: la Justice de Paix de Hamoir a fermé ses portes.

Lien permanent

La réforme du Ministre de la Justice est passée par là. Elle est entrée en application, officiellement, ce mercredi 31 octobre à minuit.

Objectif : réaliser des économies de bâtiments et de personnel.

C’est ainsi que le superbe bâtiment récemment rénové de Hannut est définitivement fermé tout comme celui de Hamoir, rue de la Station, en face de la gare.

«  La Justice de Paix de Hamoir occupait le rez-de-chaussée d’un immeuble à appartements de quatre étages qui était loué à un particulier. La Justice économise donc ce loyer  », précise Joseph Sarlet, greffier en chef A2 à la Justice de Paix de Huy.

Par contre, l’avenir du bâtiment de la Justice de Paix de Hannut n’est pas encore connu.

Le conseil communal de Hannut avait voté une motion pour conserver cette justice de proximité mais il n’a pas été entendu.

C’est la Régie des Bâtiments qui est propriétaire de ce bâtiment.

«  Nous attendons la décision de la Régie qui va sans doute vendre le bâtiment. Mais à quel prix ? Nous verrons si la commune pourra l’acquérir  », précise le bourgmestre de Hannut, Manu Douette.

«  Je connais bien ce bâtiment rénové. Il y a une belle salle d’audience, des bureaux et même un élévateur. Depuis plusieurs mois, j’ai le projet d’installer, dans un bâtiment du centre de Hannut, une antenne de vente des produits biologiques d’une entreprise de travail adapté (ETA) installée dans l’ancien domaine militaire. Le hangar et les serres sont construits et la production, en culture raisonnée, débutera à la fin de cet hiver. On pourrait écouler les produits dans la salle d’audience qui deviendrait une salle de vente. On utiliserait les bureaux et il y aurait des logements à prix modérés à l’étage. C’est une possibilité mais on est encore loin de la concrétisation  », indique Pol Oter, président du CPAS de Hannut.

Il y a désormais trois cantons judiciaires

 

Dans l’arrondissement judiciaire de Liège, qui correspond au territoire de la Province de Liège à l’exception de la communauté germanophone, les cantons judiciaires ont été redessinés.

Il y a désormais, pour Huy-Waremme, trois cantons judiciaires:

Canton de Huy 1 : il regroupe la Ville de Huy et les communes d’Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Neupré (ex-canton de Sprimont), Ouffet et Tinlot.

Canton de Huy 2  : il regroupe les communes d’Amay, Braives, Burdinne, Héron, Saint-Georges, Verlaine, Villers-le-Bouillet, Wanze et Wasseiges.

Canton de Waremme  : il regroupe les villes de Hannut et de Waremme ainsi que les communes de Berloz, Crisnée, Donceel, Faimes, Fexhe-le-Haut-Clocher, Geer, Lincent, Oreye et Remicourt.

Les justiciables de Hannut doivent donc désormais se rendre à Waremme s’ils veulent faire appel au Juge de Paix.

«  Il y aura toujours deux Juges de Paix à Huy, au Palais de Justice, un pour le canton de Huy 1 et un pour le canton de Huy 2. Et il y aura toujours aussi un Juge de Paix à Waremme  », ajoute Joseph Sarlet, greffier en chef A2.

M.G.

Commentaires

  • Bonjour,
    HAMOIR, FERRIERES et COMBLAIN-AU-PONT, ils vont où ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel