• Les conseils pour sécuriser les enfants dans les cars

    Lien permanent

    20 minutes pour apprendre aux professeurs et conseiller en prévention des trucs et astuces pour que les enfants soient en sécurité dans les cars scolaires : c’est ce que proposait ce jeudi à Ferrières le Formation Car & Bus opleiding, le principal centre de formation pour chauffeurs d'autobus et d'autocars en Belgique, ainsi que la Fédération belge des exploitants d’Autobus et d’Autocars (FBAA). Chaque année, ils offrent avec l’aide de leurs partenaires une formation dans différentes provinces dans les écoles.

    L’école communale de Werbomont (Ferrières) accueillait ainsi sur son parking un car Léonard pour la démonstration. Dans l’assistance, des enseignants de l’établissement, mais également une éducatrice de l’école du Manoir d'Anjou et un enseignant de l’école européenne de Bruxelles. Première consigne : attendre le bus dans un espace sécurisé. Dans le parking de l’école, il s’agissait d’une zone hachurée. «  Quand le bus arrive, je recule de deux pas  », indique la formatrice. 

    Une fois dans la file pour monter dans le bus, il est préférable de tenir sa malette en main pour éviter que l’enfant derrière soi reçoive une « claque de cartable.  » Après avoir entré dans le car scolaire, mieux vaut mettre son sac sous ses pieds pour ne pas être gêné lorsqu’il faudra sortir. «  Comme le bus est lourd, il a besoin de freins très puissants  », continue la formatrice. «  Voilà pourquoi il est important de mettre sa ceinture.  » 

    Vient ensuite la technique pour évacuer les élèves en urgence. Une enseignante doit circuler dans l’allée centrale du car en direction du fond, en touchant les épaules de chaque élève qui se trouvent côté couloir. Chacun de ces élèves sort alors les uns après les autres. Les élèves qui étaient côté fenêtre prennent alors la place de leur camarades déjà sortis. L’enseignante fait demi-tour et se dirige alors vers l’avant du car, en touchant les épaules des élèves restant qui quittent alors le véhicule.

     

     

     

    «  Plus de 80 professeurs et conseillers en prévention ont suivi cette formation  », explique Kim Taylor de la FBAA. «  Il est nécessaire que ça devienne un automatisme pour les élèves. Cela devrait même faire partie intégrante du programme.  »

    Selon lui, on comptait en 2015 quatre décès à bord d’un autocar ou d’un autobus. «  C’est un chiffre nettement inférieur aux décès en voiture qui montent à 361 personnes.  »

    Il ajoute que les bus immatriculés pour la première fois depuis mars 2003 disposent de ceintures. «  Grosso modo, on peut dire qu’environ 90 % des cars et bus disposent de ceintures aujourd’hui en Belgique  », ajoute-t-il. Un groupe d’élèves de Ferrières a notamment pu expérimenter le freinage à bord d’un bus. 

    «Ça devrait être au programme»

     

    C’est Dominique Morelle, directeur de l’école, qui a demandé cette formation. « Je ne comprends pas pourquoi cette formation n’est pas obligatoire. C’est nécessaire, car nous faisons au moins deux trajets par semaine pour aller à la gym, à la natation ou ailleurs  », dit-il.

    Il se dit satisfait de cette formation. «  On fait déjà fort attention, mais elle nous offre des outils supplémentaires pour mettre les enfants en sécurité. »

    Le directeur ajoute qu’il va en parler à ses collègues et des directeurs de la région. «  L’avantage, c’est que cette formation est gratuite pour les écoles. J’ai simplement demandé des boissons à la commune. »

    Pour plus d’informations au sujet de cette formation à destination des écoles, vous pouvez contacter Kim Taylor de la FBAA par mail à l’adresse suivante:

    kim.taylor@fbaa.be.

    J.G.

    «On doit souvent se garer au milieu de la route»

    ustine Gérôme, institutrice de 3e et 4e année primaire à l’école communale de Bosson, a assisté à la formation. «  Je l’ai trouvée très intéressante  », commente-t-elle. «  Je ne connaissais pas ce système pour faire sortir les élèves d’un bus. L’évacuation d’une école ou d’un car scolaire n’est pas abordée dans nos études. De plus, les enfants ont pu vivre l’exercice avec nous.  »

    Mais voilà : à Ferrières, pas évident d’appliquer tous les conseils, selon elle. «  Que l’on se rende à la piscine ou à la gym, on doit bien souvent s’arrêter au milieu de la route  », déplore-t-elle. «  Je dois alors me mettre sur le passage pour piétons pour stopper les voitures.  »

    Nathalie Dinjart, éducatrice économe à l’école du Manoir d’Anjou à Waterloo, a fait le déplacement pour cette formation. «  Je ne pensais pas que c’était aussi pointu  », dit-elle. «  Je ne connais aucun enseignant qui sache comment on évacue un bus.  » Grâce notamment aux affiches distribuées par les organisateurs de la formation, Nathalie Dinjart compte en parler à ses collèges enseignants.

    J.G.

    source Article video 

  • La soirée Terminus Indoor à Nandrin en photos

    Lien permanent

    Voir ou revoir les photos de la soirée du 19 octobre 2018 par Bibi Photography

    Toutes les photos sont ici 

     

    BIBI PHOTOGRAPHY

    chr2.jpg

    chr3.jpg

     

  • Disparition aurait été aperçue dans la région de Nandrin

    Lien permanent

    Luna aurait été aperçue hier après midi du côté d'Esneux... (AMOSTRENNE) 
    Ouvrons l'oeil et ciblons Comblain au pont, Esneux, Neupré, Nandrin, Tilff, Méry, Ouffet...

    A vos partages encore svp... Un partage peut faire toute la différence

    1chien2.jpg