Le mayeur de Nandrin a choisi une majorité « courte »

Lien permanent

Michel Lemmens, majoritaire avec ses 7 sièges, hésitait : soit une majorité de 9 sièges avec ses anciens alliés Ecolo, soit une majorité plus confortable de 11 sièges en ajoutant le groupe d’opposition Tous Ensemble. C’est la première option qui a prévalu. Ecolo est satisfait d’être le seul partenaire de Michel Lemmens : « C’est plus facile ainsi ». « J’ai rencontré les deux groupes mais il est apparu qu’Ecolo était inquiet par rapport à certaines personnalités de TE. Je suis revenu vers mon groupe et nous avons décidé de rester avec Ecolo seulement. Cet accord a été entériné rapidement pour éviter un retournement de situation comme à Villers-le-Bt. Notre majorité est courte mais cela nous oblige à être mobilisés », commente Michel Lemmens. Quant aux compétences, elles ne sont pas connues, « nous n’en avons pas encore discuté ». Les Ecolos reprendront sûrement celles de l’ancienne échevine Ecolo Anne de Potter : Environnement, Développement durable, Epuration et Gestion de l’eau, des déchets et Jeunesse. Le CPAS devrait continuer à être présidé par Murielle Brandt. Même s’il a moins de voix que Claire Graulich et Isabelle Lejeune, Henri Dehareng (70 ans) devrait poursuivre son action aux travaux et au patrimoine « le temps de terminer la maison de quartier de Villers-leTemple. Dans deux ans maximum, il remettra son mandat, il s’y est engagé », annonce le bourgmestre. Même départ anticipé pour Béatrice Zucca (67 ans), pressentie à l’enseignement, « mais aucune date n’est encore fixée. » Si on se fie aux voix de préférence, ce seront Claire Graulich (20), étudiante en 1er Master en Droit à ULiège, et Isabelle Lejeune (42), enseignante et régente en éducation physique dans une école à Seraing, qui monteront alors au Collège. Si l’une refuse, ce sera Tristan Fagnoul (21), lui aussi étudiant, en droit et HEC, qui ira. L’idée est de les écoler. « Je ne veux pas les envoyer au cassepipe. Il faut d’abord qu’ils découvrent le conseil communal, commencent à s’y exprimer, découvrent la complexité des dossiers. En tant que parent, je ne voudrais pas que mon enfant soit échevin avant d’avoir terminé ses études », avoue-til. Le bourgmestre lui-même compte confier une partie de ses compétences : les finances. « Je vais reprendre le personnel mais je souhaite former un des élus aux finances pour assurer la relève au plus vite », confie-t-il. Les deux groupes affirment vouloir retrouver une sérénité et former un groupe uni.

 A.G

Source article 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel