C'était en 2015 - 2016 : Nandrin L’aire multisports en bonne voie

Lien permanent

Le projet de 150.000 euros figure au budget 2016, voté mardi soir au conseil communal

L e conseil communal nandrinois avait à analyser le budget 2016, mardi soir.

A l’extraordinaire, la majorité compte aménager un espace multisports, inscrit au Programme stratégique transversal. Le lieu n’est pas encore fixé, mais le bourgmestre a rappelé son intention de voir le projet aboutir, avec ou sans subside. Le budget a été approuvé, l’opposition s’est abstenue.

 

A Nandrin, le budget communal ordinaire à l’exercice propre prévoit un boni géné- ral de 3.100 euros avec un fonds de réserve de 878.000 euros.

De quoi voir venir, même si le retard d’enrôlement de l’IPP prive la commune de 315.000 euros (récupérés en 2016).

Parmi les projets de la majorité, on retrouve la construction d’une nouvelle administration communale intégrant le CPAS, la création d’une maison de quartier à Villers-le-Temple, le remplacement des préfabriqués à l’école de Villers-leTemple mais aussi l’aménagement d’un espace multisports.

Ces intentions figurent au Programme stratégique transversal (PST) de Nandrin. Une première salve est inscrite au budget extraordinaire 2016, le reste viendra au moment de l’injection du compte.

Le conseiller d’opposition « Pour Nandrin », Marc Evrard, a salué la réalisation de l’aire multisports pour 150.000 euros en grande partie subsidiables, un investissement selon lui « bien rentabilisé » et « utile aux nombreux jeunes de la commune. »

L’emplacement de cette surface n’est pas encore défini.

« Il y a trois possibilités : l’ancien terrain de tennis du Pery, un espace autour des terrains de foot (là où se trouvent les tas de terre actuels) ou près de la salle de Saint-Séverin », a précisé le bourgmestre.

«A-t-on des certitudes de subsides quant à ce dossier ? », a demandé Benoît Ramelot, conseiller Tous Ensemble.

« Cette aire sera faite, je m’y engage.

Nous allons bientôt rencontrer le ministre au sujet des subsides.

Mais même si nous ne les avons pas, nous la ferons », a assuré Michel Lemmens qui espère une fin d’aménagement en 2016.

UNE DETTE À 2,8 MILLIONS

La dette à Nandrin s’élève à 2.791.300 euros, soit 43 % des dépenses du budget ordinaire. Sa durée moyenne est de 7,25 ans.

« La dette est en constante diminution, avec un taux moyen pondéré de 1,07 %, bien en-deçà de la moyenne wallonne », se félicite le mayeur.

Marc Evrard s’est inquiété d’un « probable emprunt pour financer la nouvelle maison communale, ce qui augmenterait la dette. »

« Nous avons la capacité de la financer sur fonds propres (2 millions d’euros).

Cela dit, si nous avons l’occasion d’emprunter à taux zéro, nous vous solliciterons ! La commune n’a plus souscrit d’emprunt depuis 2011, malgré le foot », a répondu Michel Lemmens. Le budget communal a été voté par la majorité, l’opposition (TE et PN) s’est abstenue.

 

 

La dotation communale au CPAS diminue de 50.000 €

 

> La dotation communale au CPAS diminue de 50.000 euros (480.000 € au lieu de 530.000€, sur un budget de 1,450 million d’€).

« Pourquoi ? Cela correspond à 10 % de l’intervention communale », s’est étonné Marc Evrard.

« C’est un choix du Collège », a affirmé la majorité avant d’évoquer la fermeture de la crèche il y a trois ans et la préparation des synergies (notamment de personnel) entre commune et CPAS. « Nous avons l’économie de 2 agents administratifs », ajoute le bourgmestre.

 L’ACAN, l’association des Commerçants et Artisans de Nandrin, reçoit une dotation de 3.000 euros, ce qui a étonné Marc Evrard : « Est-ce le rôle du pouvoir public de subsidier une association représentée par des indépendants ? ».

« Cet argent sert à organiser le Grand Feu et l’Apéro des Nandrinois », a indiqué Michel Lemmens. -

 

Source Sudpresse Sudinfo article ANNICK GOVAERS

 

Article complet clic ici 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel