Nandrin :Refaire les routes coûtera plus cher

Lien permanent

Toujours en matière routière, les conseillers ont été invités à revoter la phase deux du PIC 2017-2018 (entretien superficiel des voiries communales), majoré de 60.000 euros (en tout 205.436 euros TVAC).

« Cela est dû à la volonté des raffineurs de produire plus de diesel, ce qui entraîne une quantité moindre de tarmac. Du coup, les prix du bitume s’envolent  », a expliqué le mayeur.

Sont concernées les rues Rolée, de la Vaux et du Péry.

Les élus ont voté pour tout de même, à l’unanimité.

 

Par AG 

Article complet clic ici 

Commentaires

  • Je ne comprends pas et j'aimerais que quelqu'un m'explique.
    On (pronom crapuleusement indéfini) incite les conducteurs de voitures automobiles d'abandonner le diesel, soit pour des véhicules à essence ou électriques, ce qui, pour moi, entraîne une diminution de la consommation du diesel. Alors, pourquoi les raffineurs doivent augmenter sa production. J'ai vraiment l'impression qu'on me prend pour un con

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel