Pollain tire la liste «Vivre Nandrin», Ramelot la pousse

Lien permanent

Sans surprise, c’est Daniel Pollain qui est tête de liste, suivi de Charlotte Tilman (2e), et Benoît Ramelot qui pousse la liste.

L’ancien bourgmestre Joseph Nandrin, qui laissait planer le doute, n’y figure finalement pas.

at.JPGEt l’étoile montante du MR, Amandine Tack (18 ans), s’est retirée pour des raisons familiales, elle n’habite plus la commune.

L’ambition du groupe formé autour des deux échevins dissidents, Daniel Pollain et Charlotte Tilman (PS), et du conseiller communal d’opposition Benoît Ramelot (MR) qui ont décidé de quitter leur groupe respectif pour créer « Vivre Nandrin » est de conquérir la majorité.

Avec potentiellement quatre ou cinq listes soumises à l’électeur nandrinois, le jeu risque toutefois d’être serré... Daniel Pollain ne cache pas son envie d’enfiler l’écharpe mayorale mais assure ne pas avoir d’exclusive.

Préférerait-il conclure une alliance avec plusieurs groupes pour ne pas siéger avec Michel Lemmens, l’actuel bourgmestre, avec lequel un conflit larvé dure depuis un moment?

«  Nullement, répond-il. Notre groupe n’a fait d’alliance préélectorale avec personne.

Avec 4 ou 5 listes, bien malin celui qui saura dire dans quelle situation nous nous retrouverons le soir du 14 octobre. Je constate simplement que très peu d’élus suivent le mayeur, ce qui est symptomatique d’un problème  », estime Daniel Pollain.

«  Nous voulons un Collège à nouveau uni et soudé », ajoute Benoît Ramelot.

« Vivre Nandrin » souhaite améliorer drastiquement la communication et l’information de l’administration communale vers les citoyens et permettre également à ceux-ci de transmettre une information.

Puisque déjà dans la majorité avec deux échevins, le groupe compte forcément poursuivre les projets en cours : «  La nouvelle maison communale est ouverte, il faut penser à la réaffectation des anciens bâtiments.

Des dossiers sont rentrés pour l’école de Villers-le-Temple et Saint-Séverin pour remplacer les préfabriqués par des bâtiments en dur, un travail de longue haleine et coûteux. Nous insistons sur la nécessité d’une réalisation complète, y compris la rénovation du bâti existant.

Il est faux de faire croire, comme l’a annoncé le mayeur, que la construction de l’école démarrera en 2019, ce sera plus long. Quant à l’affectation de l’ancien CPAS, nous réfléchirons de manière globale au quartier de Fraineux et du centre de Villers qui subit une pression foncière particulière. »

Depuis 6 ans, Charlotte Tilman gère les compétences d’aménagement du territoire et de mobilité, les domaines qui suscitent le plus d’inquiétude parmi les Nandrinois. Que compte-t-elle changer?

«  Grâce à mes compétences (elle est juriste de formation NDLR), j’ai pu freiner trois énormes projets de lotissement. Il est nécessaire d’établir une stratégie globale par rapport à l’aménagement du territoire.

En matière de mobilité, ce sont des problématiques extrêmement complexes, sans solution miracle.

Il faut la repenser de manière globale, je l’avais préconisé lors de cette législature mais ce n’était pas considéré comme une priorité. Cette fois, ce le sera  », réagit Charlotte Tilman.

Retrouvez les différents candidats qui se présentent dans des capsules vidéos sur le site de 

 Vivre Nandrin.

vivre naanrin.jpgDeux étudiantes parmi les 17 candidats

 

1. POLLAIN Daniel, 52, porte-parole de la Société Wallonne du Logement, Villers-le-Temple

2. TILMAN Charlotte, 43, juriste - secrétaire du pôle logement et mobilité au CESW, Villers-le-Temple

3. GEORIS Pierre, 51, attaché scientifique au CHU de Liège, conseiller CPAS sortant, Saint-Séverin

4. PLANCHAR Malory, 44, Chauffeur de car et aide-ménagère, Saint-Séverin

5. OVIDIO Christophe, 40, gestionnaire de comptes chez Epson Belux, Nandrin

6. HERION Christine, 59, enseignante, Nandrin

7. BURETTE Lucien, 59, coordinateur de chantier, Fraineux

8. MOTTET Roselyne, 18, étudiante en architecture, Villers-le-Temple

9. BUCCO Philippe, 51, chef de groupe support à l'Office national de l'emploi, Nandrin

10. LIZEN Sacha, 24, étudiante en droit, Nandrin

11. BIMAZUBUTE Marcel, 48, pharmacien à Amay, Villers-le-Temple

12. CLERMONT Monique, 66, enseignante à la retraite, Fraineux

13. FRESON Olivier, 41, enseignant, Saint-Séverin

14. FLERON Florence, 45, enseignante, Villers-le-Temple

15. DE FAVERI Thierry, 55, formateur au centre de formation pour entreprises Technifutur, Villers-le-Temple

16. VAN ZUYLEN Nathalie, 50, employée à l’Association Francophone de Tennis, Saint-Séverin

17. RAMELOT Benoit, 55, délégué commercial, Villers-le-Temple.

 

PAR ANNICK GOVAERS

Les Communales 2018
 
 
 

Commentaires

  • Avec 2 echevins sortants, le groupe doit assumer un immobilisme révélateur sur les problèmes de mobilité à Nandrin. Mais comme par hasard ce n'est sans doute pas de leur faute. Et cela va bien entendu changer après les élections. Sauf si nous retrouvons les mêmes, comme bien souvent dans ce cas là.
    Donnons la chance aux nouveaux venus. Au moins ils n'ont pas de casseroles à trainer.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel