• Le Nandrinois Loris Demarteau rencontre les Stars à Liège

    Lien permanent

    Une belle semaine de rencontre sur Liège pour notre nandrinois Loris Demarteau , des stars ,des stars et encore des stars et pour tous les âges .

    39145602_2003973659624684_4245760551474429952_n.jpgDes années 80 à Lenni Kim The Voice,Danse avec les Star,chanteur Québécois.

    Entre la gare des Guillemins Liège et le Ramada Plaza Liège

     

    Les photos clic ici 

     

     

     

    39139208_265584704274333_3938190590423859200_n.jpg

    37161195_263613661029067_7227351664678666240_n.jpg39291381_282732222520325_1711879238681886720_n.jpg       39157712_2162827957339389_3788339830006480896_n.jpg

  • Nandrinois le feu d’artifice du 15 août en vidéo

    Lien permanent

     

     

     

     

    Clic sur la photo et clic sur la vidéo 

     

     

     

    Ou La Vidéo de JP clic ici 

     

    Il y avait du monde, beaucoup de monde même pour le feu d’artifice qui s’est déroulé à Huy ce 15 août. Les quais étaient bondés et il était difficile de circuler en ville : «  Un monde incroyable  » a commenté le bourgmestre Christophe Collignon, «  Les petites années, on a 20.000 personnes, là, on est bien au dessus, 25.000, voire même 30.000 personnes sont venues assister à l’événement. Est-ce c’est dû au fait que cette année on ne tire pas du Fort ? Allez savoir…  ». Un sentiment partagé par l’échevin Eric Dosogne : «  Il y a plus de 20.000 personnes, c’est certain.  »

     

     

    Article Complet avec vidéo 

    Cette année encore, tout comme en 2017, c’est la société Party-fices qui s’occupera du feu d’artifice du 15 août à Huy  : un nom qui est loin d’être méconnu dans le milieu. Malgré la sécheresse et la décision de tirer à partir du pont de l’Europe, et non du Fort comme c’était la tradition, le public aura droit à une cascade et à un spectacle « grandiose », selon les mots de l’artificier.

    Feu d’artifice à Huy: du bleu et une cascade au pont de l’Europe

  • Alcooliques Anonymes de Nandrin réunion ouverte demain vendredi 17 août 2018

    Lien permanent

    Affiche.jpgLe groupe des alcooliques anonymes  de  Nandrin  se réunit  le vendredi  17 août 2018 de 20h à 22 h

    Réunion ouverte 

    Ou ?

    L'ancienne école communale Rue godinasse salle Philippe à coté du musée fondation royal Christian Blavier .

     

    Permanence téléphonique

     (tarification zonale)

    7 jours sur 7 – 24 heures sur 24 

    078 15 25 56     ou      04/2402424

    Alcooliques Anonymes clic ici 

  • Une Nandrinoise lauréate du concours photo à l'occasion du 40ème anniversaire d'intradel

    Lien permanent

    Madame Chabot Marie-Noëlle de Yernée Nandrin est l'heureuse gagnante ainsi que 11 autres personnes du concours photo d'intradel .

    Le concours était du 06 avril au 15 mai 2018.
    Les Photos des gagnants seront publiées pour les 12 mois de l'année dans le calendrier d'intradel, reprennent les événements ainsi que les dates de ramassage .

    Un tirage à 400 000 exemplaires.


    les conditions de participation étaient de prendre une plusieurs photos sur l'un des 12 thèmes proposés
    De remplir le formulaire

    l'envoi des photos dans un format 300*145mm
    Dans 4 mois vous aurez la joie de découvrir la photo de notre Nandrinoise .

    Curieux ? Rendez-vous dans 4 mois sur le blog de Nandrin pour un article complet sur la photographe et le calendrier avec la photo .

     

     

  • Camp Médiéval les 8 et 9 septembre 2018 chez nos voisins

    Lien permanent

    En l’An de Grâce 1324, Rasse de Waroux organise un banquet et invite la noblesse locale à festoyer au pied du donjon d’Amay, mais ces festivités cachent un terrible secret. Venez découvrir la Tour romane d’Amay sous un jour unique à l’occasion des Journées du Patrimoine. 

    L’insolite sera en effet au rendez-vous, avec la visite d’un camp médiéval, théâtre de moult saynètes pleines de surprises. Dégustez la cuisine médiévale dans le cadre d’un banquet, assistez à des démonstrations d’armes et de combat, et apprenez les histoires colportées alors dans l’Amay du XIVe siècle.

    Au programme : 
    - Visites guidées de la Tour Romane
    - Campement médiéval
    - Stands d'artisanat
    - Théâtre de marionnettes
    - Taverne médiévale
    - Jeux pour petits et grands
    - Banquet médiéval (sous réservation)

    Toutes ces activités vous sont proposées au pied d’une tour romane remarquablement bien conservée, elle-même source de curiosités étonnantes. 

    Lors du banquet vous pourrez déguster :
    - Entrée : Tourte aux champignons
    - Plat : Poulet aux amandes et cumin, Potiron au gratin
    - Dessert : Fouace (gâteau accompagné de meringue)

    Possibilité d'adapter le menu en fonction des restrictions alimentaires (prévenir lors de la réservation).

    Visites guidées sur réservation.
    Banquet sur réservation au prix de 18€ (paiement obligatoire pour la réservation). Numéro de compte : BE75 0682 1712 7251 ( N'oubliez pas d'indiquer le nombre de personnes et le nom pour la réservation).

    Infos & Réservation : 
    Mathieu Uyttebrouck - 0475/46.31.18
    Guillaume Simon - 0497/38.50.38

    syndicatdinitiativeamay@gmail.com
    mathieu.uyttebrouck@gmail.com

    Syndicat d'Initiative d'Amay

     

    Camp Médiéval

  • Nandrinois : l’impact des évolutions climatiques sur la faune sauvage.

    Lien permanent

    A l’occasion des journées de la chasse, qui se dérouleront ces 18 et 19 août, plusieurs professionnels du secteur se sont réunis afin d’évaluer l’impact des évolutions climatiques sur la faune sauvage. Plusieurs constats ressortent, certains positifs et d’autres négatifs, dont une explosion du nombre de sangliers. Affûtez votre fusil  : vous en aurez besoin  !

    Benoît Petit, président de la plus ancienne association de chasseurs, le Royal Saint-Hubert Club, est sans équivoque sur ce point  : «  Ils nous envahissaient déjà à cause des évolutions des pratiques agricoles, ils seront plus nombreux encore cette année, on s’attend à un taux de reproduction qui variera de 250 à 300 % dans les régions où il y a le plus de chênes  »,explique-t-il, «  A cause de la sécheresse, les chênes sont chargés de glands qui sont déjà tombés sur le sol et les sangliers s’en gavent.  » Un véritable met d’exception pour ces animaux  : «  Le gland est la praline du sanglier  », poursuit le chasseur, «  Les mères seront plus vite en chaleur et il se pourrait qu’elles mettent bas deux fois sur l’année  ».

    La Hesbaye pas épargnée

    Conséquence  : l’explosion démographique sera importante et la région du Condroz, fort pourvue de chênes, devrait littéralement être envahie. Attendez-vous donc voir à les voir pulluler dans les champs  : «  Ce sont des endroits qu’ils adorent  », indique le président du Royal Saint-Hubert Club de Belgique, «  Le mais et le colza constituent une nourriture d’exception pour ces animaux qui y trouvent en plus une certaine quiétude. » La Hesbaye ne sera pas épargnée non plus  : les chasseurs s’attendent à ce qu’ils traversent les cours d’eau et qu’ils y fassent des incursions. A peu près 25.000 sangliers sont tirés chaque année mais il semblerait que cela ne soit pas suffisant pour endiguer le problème. Leur comptage est difficile car c’est un animal qui bouge énormément  : « C’est à l’homme aujourd’hui à intervenir afin de ramener un équilibre naturel  », estime Charles Wauters, du Conseil Cynégétique de Hesbaye, «  sans une biodiversité de qualité, il n'y aura plus de faune sauvage et donc plus de chasse. »

    Les autres espèces

    Côté petits gibiers, la situation semble préoccupante selon les dires de Simon Lehane, administrateur et porteur de projets au conseil cynégétique, un organe chargé de gérer la chasse de certaines espèces  : «  La sécheresse était, au début, une aubaine car elle a amené beaucoup plus d’insectes  », commence-t-il, «  mais elle a duré trop longtemps et le petit gibier se porte mal malgré les abreuvoirs placés par les chasseurs  ». La faute aussi au manque d’aménagements sur le territoire (haies, bandes aménagées, etc) : «  Nous avons besoin de plus de reconnaissance et de soutien de la Région Wallonne, la perdrix grise est au bord de l’extinction, le faisan et le lièvre sont en danger. » Depuis 1980, le petit gibier n'est plus présent en abondance dans nos campagnes.

     La situation est aussi difficile pour le canard qui souffre de la diminution de la qualité de l’eau. Les chevrettes ne trouvent plus la nourriture dont elles ont besoin pour approvisionner correctement en lait leurs petits qui devraient subir un déficit de croissance. Les cerfs et les biches ont par contre moins de problèmes. De manière générale, sur les territoires qui ont été mal approvisionnés en eau, les chasseurs doivent s’attendre à certaines surprises.

     

    Article complet et photos clic ici 

    Jusqu’à trois fois plus de sangliers attendus dans le Condroz clic ici 

  • Dans la rubrique de l'électeur sur le blog de Nandrin : Je vote Mode d'emploi 2018-2019

    Lien permanent

    Quand voter ?
    pourquoi voter ?
    Un droit acquis
    Une obligation
    Un devoir
    Un acte personnel
    Un acte réfléchi
    comment voTer ?
    Avant le vote : la convocation
    Pendant le vote
    Le bureau de vote
    Qui peut voter ?
    Comment voter valablement ?
    Le vote par procuration
    Se rendre au bureau de vote
    Être assesseur
    Après le vote : les résultats
    Qui est élu ? 20
    Représentation proportionnelle et coalition
    La majorité et l’opposition
    tabLe dEs matierEs
    TestE tEs connaissances !
    les centres infor jeunes
    pour qui voter ?

     

    Brochure_Elections_2018_2019.pdf clic ici

    Source Info  clic ici

    38793886_360761501128314_6184884018706644992_n.jpg

    http://electionslocales.wallonie.be