le groupe Ecolo de Nandrin se réunit autour d’un programme

Lien permanent

«  Nous prendrons la décision en août d’y aller ou non. Mais d’abord, nous travaillons sur le fond, sur ce qui pourrait être un programme  », révèle Guy Brassel, conseiller communal sortant. Ces réunions découlent d’un toutes-boîtes et d’une réunion citoyenne organisée en mars. «  Nous ne nous attendions pas à ce que cela fasse boule de neige et que plusieurs citoyens, pas forcément membres d’Ecolo, s’impliquent pour que le groupe subsiste. » Si la liste voit le jour, elle sera d’ouverture mais s’appellera bien Ecolo. A l’heure actuelle, reconnaît Guy Brassel, le groupe ne compte pas assez de candidats potentiels pour former une liste complète.

Comme il l’avait déjà annoncé, Ecolo ne veut former aucun cartel avec un autre groupe avant les élections, comme cela avait été le cas avec Expression(s) commune(s) en 2012. «  Si nous y allons, nous préférons former une coalition après les élections, pour être plus armés et plus libres en cas de crise  », estime le conseiller, actuel co-président de la locale avec l’échevine de Potter.

Avec potentiellement cinq listes différentes à Nandrin, les jeux vont être compliqués.

«  Nous n’avons pas d’exclusive, il y a des gens de qualité sur chaque liste. Malgré ce qui s’est passé, Charlotte Tilman est une personne qui travaille, Marc Evrard aussi malgré l’image qu’il montre au conseil communal, Michel Lemmens est comme il est mais a du coffre pour être bourgmestre, c’est le moins mauvais, et Eric Cop a des personnes intéressantes sur sa liste  ».

Guy Brassel dit être prêt à se représenter, mais pas pour être échevin. Anne de Potter préfère ne pas se prononcer à ce stade.

Article complet clic ici 

Commentaires

  • Une législature passée à côtoyer la majorité et les voilà devenus insultants vis-à-vis certaines personnes. Il est vrai que faute de sympathisants (un seul écolo en ordre de cotisation en 2017), ils n'ont d'autre choix que de se réunir autour d'un programme qui comme tout le monde peut le constater se résume en ceci : soutenir le PS par le biais de ses représentants et discréditer les autres.
    A noter également qu'ils reconnaissent que Lemmens est un mauvais bourgmestre.
    Serait-ce là le prix à payer pour tenter de rester crédible ?

  • Je tiens à remercier les écolos pour avoir souligné le travail fourni par Marc Evrard tout au long de cette législature.
    Cependant je pense qu’il serait bon de préciser qu’il s’agit là d’un travail collectif mené conjointement par les élus et par les membres du groupe « Pour Nandrin » dont monsieur Marc Evrard fait partie et dont il est le porte-parole.
    Réduire cela à des actes individuels n’est pas correct, tant vis-à-vis du groupe « Pour nandrin » que vis-à-vis de la plupart de nos membres.
    Bogdan.

  • FORMIDABLE ou FORT MINABLE ?
    Un nouveau groupe Ecolo se constituerait en marge d’anciens élus qui n’ont jamais su ou voulu défendre leurs idées, leur programme alors qu’ils composaient la majorité durant cette législature ?
    Il serait avant tout primordial de savoir comment ils pourront s’affirmer, contester et faire valoir leur programme face à un collège qui n’a cure de l’écologie et du respect de ses citoyens.
    Faire de l’écologie à Nandrin est une pure utopie si on n’a pas le courage de s’opposer au dictat du pouvoir local, et de voter NON lors des prises de décisions contraires aux valeurs écologiques lors des conseils communaux.

  • FORT MINABLE à mon sens...
    avec une majorité d'un seul petit siège, il suffisait à un seul écolo de voter NON pour bloquer n'importe quel projet allant à l'encontre de leur programme ou de leurs idées. Aucun d'eux n'a eu le courage de le faire.
    Il est vrai que s'ils avaient procédé de la sorte, leur représentant aurait perdu son échevinat, et les 2500 euros par mois qui vont avec. Leur soutien au "mauvais bourgmestre" qu'ils invoquent dans leur article est un paravant quui masque cette réalité !

  • Faire partie d'un cartel implique de faire des concessions, ce qui dénote d'une attitude démocratique, c'est-à-dire du respect de l'avis majoritaire (qui ne nous plaît pas nécessairement). C'est aussi avoir l'honnêteté de respecter ses engagements envers les partenaires. Une minorité, si elle doit être respectée, ne peut par contre pas imposer ses vues en pratiquant du chantage permanent ! Cinq listes à Nandrin, cela va effectivement compliquer la situation et risque d'amener un farfelu aux commandes de la commune.

  • Du grand n'importe quoi.
    L'honnêteté, c'est vis-à-vis des gens qu'il faut l'avoir.
    Si les écolos avaient présenté leur VRAI programme lors des élections, ils n'auraient jamais été élus.

  • Concernant le commentaire ci-dessus au propos de la vision du comportement des partis du cartel, à l’évidence, il y a confusion dans les genres, à savoir concession politique avec soumission inconditionnelle pour conserver son mandat.

    L’examen du bilan pour l’action Écolo durant toute la législature se résume comme suit en trois points :
    1. Un transfuge remarquable d’une élue Écolo chez les Socialos et la pagaille qu’il a engendré, prouvant une fois encore le dicton suivant : « un Écolo n’est autre qu’un Socialo qui n’est pas encore mûr ».
    2. Un agenda variable des conseils communaux adapté et parfaitement calqué sur les disponibilités de présence d’un seul membre Écolo pour assurer les votes de la majorité.
    3. Dispositions prises pour le bien des abeilles, ce qui est tout à fait louable pour la défense de l’espèce menacée et dont croyez très sincèrement que je suis sensible et non indifférente à leur égard. Mais il y avait bien d'autres dossiers à défendre et à présenter sur la table au cours des 6 années écoulées.

    Le tableau dressé à l’actif du groupe Ecolo est pitoyable au regard d'une commune comme Nandrin qui se définit et se caractérise de rurale.

    L’Écologie n’est pas un vain mot, elle se gagne au travers de luttes, de combats au quotidien sur la surface de la planète. Ce n’est pas en faisant la carpette et en relevant des jetons de présence au sein du conseil communal que l’on fera cause Ecologique à Nandrin.

  • Faire partie d'un cartel communal implique un programme a respecter !
    C'est lors de la négociation de la construction du programme qu'il faut composer et concilier les points de vues !
    -L'honnêteté des partenaires pour ''une pratique démocratique'' est ''le respect du programme'' qui engageait toutes les composantes du cartel en égard de ses électeurs !
    L'exemple d'une valeur, dite essentielle des Ecolo était ''le développement de la participation citoyenne'' C'est tout sont contraire, un musellement total, l'anti participation a tous les étages qui ont été de mise ! Je ne citerais que ''la feuille trimestrielle communale portée par l'échevine de la participation (?), joliment présentée'' pour instrumenter en éloge publicitaire et un matraquage tapageur des choix, faits en vase strictement clos, d'au moins 3 échevins(es) engageants l'avenir et les finances communale des presque 6000 habitants Nandrinois !
    Je tien a ''dénoncer l'usage d'une ancienne photo'' pour illustrer l'article concerné.
    Je ne fais ''absolument pas'' partie des anciens membres de l'ex petite section écolo dont subsiste deux élus (qui ont ''perdus en grande partie ma confiance'' en rapport aux valeurs essentielles ÉCOLOGIQUES qu'ils prétendes défendre !) Je ne suis en rien associer a se rabibochage d' un groupe (?) se réunissant autour d'un programme !
    Jaminon André.

  • Faire partie d'un cartel communal implique un programme a respecter !
    C'est lors de la négociation de la construction du programme qu'il faut composer et concilier les points de vues !
    -L'honnêteté des partenaires pour ''une pratique démocratique'' est ''le respect du programme'' qui engageait toutes les composantes du cartel en égard de ses électeurs !
    L'exemple d'une valeur, dite essentielle des Ecolo était ''le développement de la participation citoyenne'' C'est tout sont contraire, un musellement total, l'anti participation a tous les étages qui ont été de mise ! Je ne citerais que ''la feuille trimestrielle communale portée par l'échevine de la participation (?), joliment présentée'' pour instrumenter en éloge publicitaire et un matraquage tapageur des choix, faits en vase strictement clos, d'au moins 3 échevins(es) engageants l'avenir et les finances communale des presque 6000 habitants Nandrinois !
    Je tien a ''dénoncer l'usage d'une ancienne photo'' pour illustrer l'article concerné.
    Je ne fais ''absolument pas'' partie des anciens membres de l'ex petite section écolo dont subsiste deux élus (qui ont ''perdus en grande partie ma confiance'' en rapport aux valeurs essentielles ÉCOLOGIQUES qu'ils prétendent défendre !) Je ne suis en rien associer a se rabibochage d' un groupe (?) se réunissant autour d'un programme !
    Jaminon André.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel