Nandrinois, Dépassements : il faudra laisser 1,5 m aux cyclistes

Lien permanent

Le Gracq, l’ASBL des cyclistes au quotidien, a levé un coin du voile sur le futur code de la route qui rentrera en vigueur à partir de 2021.

À cette date, les véhicules qui doublent un vélo en dehors d’une agglomération devront laisser au minimum 1,5 m, contre 1 m actuellement .

Contacté par nos soins, le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité n’a pas souhaité s’exprimer sur ce changement législatif.

« Le texte du nouveau code de la route est actuellement étudié par les Régions qui ont été associées à son élaboration.

Elles devraient rendre leur avis à la rentrée de septembre.

Si elles acceptent, la publication de l’arrêté royal interviendra assez rapidement. Sinon, il faudra passer par le Comité de concertation », précise la porte-parole du ministre François Bellot.

Chez Vias (l’ex-IBSR), on est favorable à un tel élargissement.

«Actuellement, beaucoup de conducteurs ne respectent pas la distance latérale d’1m.

En la portant à 1,5 m, on attire davantage l’attention du conducteur sur les risques pour le cycliste », indique Benoît Godart, porte-parole de l’Institut Vias.

SUR LE TROTTOIR

Toujours selon le Gracq, les enfants pourront rouler à vélo sur le trottoir jusqu’à 10 ans, contre 9 actuellement. « L’âge augmente, mais on garde la taille maximale des roues à ne pas dépasser », précise Benoît Godart.

Une faveur dont on usera avec modération. Le mieux est de ne pas trop attendre avant de faire circuler l’enfant sur la chaussée.

Il apprend mieux à rouler prudemment de cette manière. Autre changement important en perspective : les cyclistes pourront remonter les files de voitures à l’arrêt, comme c’est déjà le cas pour les motards. Actuellement, la loi est floue à ce sujet. Les tricycles et les quadricycles (les cuistax) de moins d’un mètre de large seront assimilés à des vélos.« Le futur code s’adapte à l’évolution de la société.

En Flandre, de plus en plus de gens utilisent des tricycles pour transporter leurs jeunes enfants avec une petite remorque », commente le porte-parole de Vias.

Autre adaptation aux nouveaux moyens de déplacements, les speed pedelecs, les vélos électriques rapides, seront acceptés dans les zones de circulation locale. « Déjà très présent en Flandre, le principe de route cyclable va se développer en Wallonie.

Il n’en existe qu’une actuellement à Louvain-la-Neuve. Dans cette zone, les voitures ne pourront pas dépasser les cyclistes. Il faudra faire un gros travail de sensibilisation des conducteurs sur ce point », conclut Benoît Godart. -

Y.H

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel