Un Nandrinois interpellé après avoir roué de coups son beau-fils

Lien permanent

Cyril ne décolère pas. Lundi soir, il est appelé par son ex-belle-mère. Un appel au secours. Martin (prénom d’emprunt), son fils, âgé de huit ans seulement, s’était fait rouer de coups par le nouveau compagnon de sa maman. «  Elle m’a dit qu’il avait reçu des coups de poing.  »

Furieux et paniqué, Cyril se rend chez la grand-mère du petit, à Alleur. Il y découvre son ex-compagne, Jessica, ainsi que Martin, tous les deux apeurés. «  Mon fils était en pleurs, il avait le visage gonflé et des griffes partout  », explique le papa.

Peu avant, selon Jessica, tout est parti d’une soi-disant dispute entre Martin et le fils de son beau-père, au domicile de ce dernier, à Nandrin. « Il avait remarqué que son fils à lui avait deux bosses sur la tête, et celui-ci lui a dit que c’était Martin qui les lui avait faites. Alors qu’il s’est cogné en jouant… «, raconte la maman. « Il a alors envoyé son fils dans sa chambre et s’est rué sur Martin, il l’a lancé d’un fauteuil à un autre. J’ai essayé de l’éloigner, mais il m’a attrapé à la gorge et m’a poussé à terre. » Martin a alors enduré une violence jamais connue auparavant.

Heureusement, sa maman a finalement pu intervenir. «  Je l’ai pris dans mes bras pour le protéger des coups et puis je lui ai crié de prendre la fuite chez le voisin, je l’ai rejoint par la suite, avant d’appeler ma maman », poursuit Jessica.

La suite est celle que l’on connaît. Les parents, réunis, se sont rendus immédiatement à l’hôpital où le médecin, après avoir soigné le petit et rédigé un rapport, les a dirigés vers la police. Jessica, témoin des faits, a directement porté plainte contre son compagnon au poste de police de la commune d’Ans.

Effrayé et sous le choc

Aujourd’hui, Martin est effrayé, il est évidemment toujours sous le choc. «  Mon fils boite, il a mal aux bras et à la tête  », explique le papa.

Sa maman, elle, s’en veut de ce qu’il s’est passé : «  Je me sens fautive, jamais je n’aurai imaginé que ça pouvait en arriver là. Il n’avait jamais levé la main auparavant sur son fils ou sur le mien ! » Pourtant, il n’avait pas épargné Jessica… «  On a déjà vécu des petites altercations où il en est venu aux mains. Mais dorénavant, je ne veux plus entendre parler de lui, je m’en veux tellement…  »

L’auteur des violences est déjà connu de la justice liégeoise pour des faits similaires. En effet, il avait visiblement vécu des épisodes belliqueux avec la maman de son fils, concernant la garde de leur enfant.

À l’instruction

Dès que la plainte a été déposée, l’homme en question a été intercepté à son domicile par la zone de police du Condroz. Il a été déféré au parquet de Huy, où il sera présenté au juge d’instruction ce mercredi matin. Le père de Martin est déterminé, il veut que justice soit faite : « Je veux que cette personne soit jugée et emprisonnée pour ce qu’elle a fait à mon fils ! »

 

Article de EK

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel