L’arrondissement de Huy enregistre la plus forte baisse de faillites

Lien permanent

Très bonne nouvelle : l’arrondissement de Huy a connu bien moins de faillites (47) pour le premier semestre que durant les huit années précédentes. Il faut remonter à 2009 et 2008 pour retrouver un plus faible score encore (37 et 41).

Les résultats sont globalement bons tant au nord qu’au sud du pays. Seuls font exception Bruxelles capitale (+14,81% de faillites en un an) et le Brabant wallon (+3,41%). Et dans l’arrondissement de Huy comme dans la province de Liège, on observe la même tendance, positive pour les entreprises. Pour la province, on note un joli -17,59%, avec 417 faillites sur les 6 premiers mois de 2018, contre 506 pour la même période un an plus tôt.

De 67 à 47

Pour l’arrondissement de Huy, on chute même, au premier semestre, de 29,85 %, passant de 67 faillites en 2017 à 47 en 2018. C’est la chute la plus forte enregistrée de toute la province de Liège : Liège est à -14,79%, Verviers à -22,47% et Eupen à +8,33% qui passe de 12 à 13 faillites, ce qui n’est jamais qu’une de plus.

Pour l’arrondissement de Huy, selon les chiffres collectés par le bureau Graydon dans son baromètre semestriel, c’est la meilleure année depuis longtemps. En 2014, on était encore à 79 faillites (le plus haut taux en 10 ans).

Très réjouissant d’autant qu’à l’échelon belge, la diminution du nombre de faillites en un an, pour le premier semestre, n’est « que » de 7,7%. C’est surtout le deuxième trimestre, d’avril de juin, qui a été déterminant pour l’embellie. Pour la Région wallonne, c’est –17,3%.

Pour ce qui concerne la province de Liège, si l’on saucissonne par secteurs, on constate que l’on peut imputer une grosse partie de la diminution du nombre de faillites au secteur horeca où, en un an, on est passé de 114 à 73 (-36%). Le secteur de la construction et passé, lui, de 93 à 88, soit un moins encourageant – 5,4%. Et les services aux entreprises, de 58 à 44 faillites, soit - 24,1%.

Autre élément intéressant, à l’échelon wallon : la part des entreprises ayant moins de 5 ans d’ancienneté lors de la faillite diminue. Ayant culminé à 40,61% en 2010, elle n’est plus que de 33,41%, ce qui tend à montrer que les jeunes entrepreneurs, commerçants… sont mieux armés, désormais, pour se lancer dans le bain, mais aussi que la conjoncture leur est plus favorable.

Y.B. ET A.G.

Arrondissement de Huy: 30% de faillites en moins en un an! article complet clic ici 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel