Nandrinois : L’agrément de l’hélico médicalisé maintenu

Lien permanent

C’est un soulagement pour le Centre Médical Héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne.

Mercredi, une délégation du conseil d’administration de celui-ci ont participé à une réunion de travail avec les cabinets du Premier ministre Charles Michel, de la ministre fé- dérale de la Santé Maggie De Block et du ministre-président wallon Willy Borsus.

Une réunion que la porte-parole de Maggie De Block qualifiait de «constructive». Du côté du CMH, on se dit soulagé. Dans un communiqué diffusé ce jeudi, le CMH explique qu’il découle de cette réunion la volonté d’entretenir un dialogue et que les instances politiques se sont engagées pour maintenir l’agrément actuel du Centre Médical Héliporté.

Sans agrément, l’hélico ardennais risquait fort de se voir confiné dans le simple transfert de patient, ce qui aurait vidé le projet d’une très grosse part de sa substance. Le conseil d’administration du CMH explique également qu’il va rester attentif à l’évolution du dossier, au dialogue qu’il veut constructif ainsi qu’au respect de l’engagement pris.

Il indique aussi qu’il reste disponible pour apporter son expérience et son expertise à l’élaboration d’un cadre légal qui permettrait de pérenniser dans le futur le secours médicalisé héliporté «primaire» dans la région. Ces derniers jours, une vive polémique a enflé autour du Centre Médical Héliporté (CMH) de Brasur-Lienne.

Ce dernier était en effet menacé par les projets de réforme de l’aide médicale urgente que Maggie De Block, la ministre fédérale de la Santé, compte mettre en place.

La ministre a toutefois voulu être rassurante. Le week-end dernier, à la télévision, elle a confirmé que le financement du CMH-soit 62.500 euros-est maintenu.

Tout en précisant cependant qu’une réflexion sur ce type de services était en cours. -

M.M.

Source 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel