Nandrinois : Le vélo électrique en test gratuit

Lien permanent


À l’occasion de la première Journée Mondiale de la Bicyclette, les Wallons pourront s’inscrire pour une découverte gratuite du vélo électrique lors des mois d’août, septembre et octobre 2018. Une nouvelle initiative proposée par le ministre de la Mobilité, Carlo Di Antonio.

Depuis mars 2017, la Wallonie a conclu un partenariat avec 79 vélocistes wallons afin de proposer un test entièrement gratuit de vélo à assistance électrique. Pendant 15 jours, chaque Wallon pourra participer à cette nouvelle initiative de Carlo Di Antonio, ministre de la Mobilité.

Pour bénéficier de ce test gratuit, les intéressés devront s’inscrire lors de la première Journée Mondiale de la Bicyclette aux tests qui se dérouleront en août, septembre et octobre 2018 via le site jetestlelectrique.be.

Pour les personnes ne disposant pas d’une connexion internet, elles pourront toujours se rendre dans un des Espaces Wallonie. Le numéro vert 1718 de la Wallonie est également à la disposition des citoyens afin de répondre aux différentes questions concernant l’action.

Une fois inscrits, les candidats sont orientés vers un des vélocistes partenaires de leur choix afin de finaliser les conditions de prêt.

Un projet wallon qui fait écho aux motivations de l’Organisation des Nations Unies qui instaure la 1ère Journée mondiale de la Bicyclette ce dimanche 3 juin.

Un projet international
L’ONU souhaite en effet souligner la contribution du vélo aux 17 objectifs qu’elle dessine en matière de développement durable. « L e vélo est un moyen de transport simple, accessible, fiable, propre, durable et respectueux de l’environnement. Il favorise la bonne gestion de l’environnement et entretient la santé », souligne l’Organisation.

Encore minoritaire en Wallonie, le vélo à assistance électrique connaît un franc succès en Flandre, aux Pays-Bas ou en Allemagne.

Le vélo électrique est une alternative et efficace au regard de la configuration du territoire wallon : quel que soit le type de route emprunté, ce type de vélo offre un confort d’utilisation optimal en donnant l’impression d’être sur un terrain plat tout au long du parcours.

Au-delà de réduire l’effort, l’assistance électrique permet aussi d’augmenter la vitesse de déplacement. Le vélo électrique est également bénéfique pour la santé et l’environnement en diminuant la pollution de l’air.

La mobilisation douce primée
En 2017, le Gouvernement wallon a décidé mettre en avant la mobilisation douce et notamment le vélo grâce à une enveloppe de près de 6 millions d’euros. « Ce montant a servi au soutien des projets de mobilité douce dans 62 communes », précise Carlo Di Antonio, le Ministre wallon de la Mobilité. « Ceux-ci permettront de favoriser les liaisons entre des quartiers et/ou le RAVeL. Un réseau qui comptera très prochainement 1.700 km de chemins balisés ».

Depuis 2016 et jusqu’en 2019, pas moins de 32 millions d’euros ont et seront consacrés à la réalisation de 300 km de chaînons supplémentaires du RAVeL et à l’amélioration de sa qualité. L’objectif est de le rendre accessible à tous, tout en portant une attention particulière à son usage utilitaire notamment par les vélos.

 

Source info clic ici 

 

Photo File:Velo-electrique 02.JPG - Wikimedia Commons

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel