Envie de prendre du bon temps avec votre moitié?

Il s'agit en fait d'un gîte de charme situé sur le domaine d’un vieux château-ferme à l'orée de My, un tout petit village de la commune de Ferrières. Là, règne le calme, la sérénité et la magie. Car, vous serez accueillis dès votre arrivée par de petits êtres invisibles à l'oeil nu : des fées. Ces dernières vous guideront, grâce à un chemin de flambeaux, de bougies et d'encens jusqu'à l'intérieur du manoir depuis le parking où se dressent de magnifiques hêtres centenaires. Afin de ne pas briser le charme, les petits êtres qui préparent votre arrivée feront tout pour ne pas être vus. Mais n'hésitez pas à entrer : la porte sera entrouverte et un copieux repas vous attendra dans votre suite. Le lendemain, on toquera à votre porte et vous découvrirez un petit-déjeuner au seuil de celle-ci.

 

Dépaysement total

Un lieu féérique donc tout droit sorti du conte des mille et une nuit et qui a pour objectif de « déconnecter » les personnes de leur quotidien, comme l'explique, Christophe, le gérant des lieux et le créateur de ce concept unique en Belgique :« C'est un endroit atypique où on est transportés dans un autre univers loin des tourmentes de la vie. »Attention toutefois à ne pas être trop en retard car les fées seront intransigeantes : « Les moments de l'arrivée des clients sont toujours un peu tendus », continue Christophe, « Tous les visiteurs reçoivent des instructions par mail et une heure précise à laquelle arriver afin qu'ils ne se croisent pas, pour éviter de briser l’ambiance. » Quant aux profils, ils sont fort variés, ajoute cet ancien ingénieur originaire de Louvain : « Ce sont surtout des personnes qui veulent surprendre leur partenaire, c'est pourquoi le gîte reçoit surtout des visites à l'occasion des fêtes ou à l'approche de la Saint-Valentin. »

Le manoir offre trois suites à thème, en plus de la roulotte et du chalet situés dans le parc. Lotie sous le toit, on trouve la chaumière aux fées, à l'ambiance fort feutrée. Au rez-de-chaussée se situe la suite Atlantide, dotée d'une magnifique baignoire balinaise de plus de 1,600 kilos. La plus majestueuse des suites est celle du Maharadjah, qui s’étend sur deux étages décorés à l’orientale.

La chaumière aux fées, au dernier étage, et son ambiance particulière ...

La fameuse baignoire de Bali, sculptée dans la pierre, se trouve dans la suite Atlantide.

 

LAURENT CAVENATI

Article et photos clic ici 

 

En tout, 6 logements insolites à Huy-Waremme

 

Le Manoir d’Ange à My n’est pas le seul logement insolite recensé par la Province de Liège. La Fédé- ration du tourisme a sorti une carte (« La province de Liège va vous déboussoler ») qui regroupe plus de 90 lieux atypiques en province de Liège. Cette carte s’articule autour de quatre grands axes : l’hébergement, les activités et les attractions, la restauration et le terroir, et les sites, monuments et points de vue.

Notre arrondissement est bien représenté. Ainsi, six logements (sur seize proposés) se situent à Huy-Waremme : le Manoir d’Ange à My, le Presbytère d’Engis, le Moulin du Geer – Gite 1 et Gite 2 (le site historique classé de l’ancienne seigneurie de Hollogne-sur-Geer datant du XIIIième siècle), la ferme au Moulin de Remicourt (un ancien moulin à vent), Sleep in a bubble à Wanze (des bulles gonflables et en partie transparentes) et Aboralodge (un « cube » en paille et en bois) à Hannut. Au rayon activités, citons Hexapoda l’insectarium de Waremme, The Rock Adrénaline et The Outsider Ardennes à Hamoir (death ride, saut en chute libre...), l’Institut tibétain à Huy, le Musée de boîtes en fer blanc lithographiées à Hannut, le musée de la Gourmandise et le musée des Postes restantes à Hermalle-sous-Huy.

Le restaurant Qui Ramène Bobonne à Hannut est aussi repris dans la rubrique restauration. La carte est téléchargeable sur https://www.liegetourisme.be/insolite-province-liege.html, et est disponible en 20.000 exemplaires à la Maison de la Province du canton de Hannut, dans les antennes d’informations provinciales de Waremme et Huy, dans les Syndicats d’initiative et dans les Offices du tourisme.

Attention que le terme « insolite » pour un logement touristique est une appelation officielle soumise à autorisation régionale. « La notion d’hébergement touristique insolite a été introduite dans le Code wallon du tourisme. Pour l’instant, aucune structure n’a été reconnue comme telle en Wallonie.

Il y a toute une série de critères spécifiques à remplir pour l’obtenir (sé- curité incendie, autorisation de l’urbanisme...) », explique Sandrine Delcourt, coordinatrice des années à thème à Wallonie Belgique Tourisme. Cette reconnaissance permettra aux hérgements retenus de bénéfier de subventions et des outils promotionnels de la Région.

Les premières reconnaissances devraient être accordées en juin, nous indique-t-on au cabinet du ministre Collin. 2018 étant l’année de l’insolite, partout en Wallonie, la Région a également sorti, de son côté, un cahier de l’insolite (200 lieux et activités mais pas de logements, donc), il est consultable en ligne sur www.wallonieinsolite.be. Il y a aussi une carte insolite pour toute la Wallonie cette fois, dans les présentoirs touristiques. - A.G.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel