Une miellerie va ouvrir ses portes aux Quatre Bras de Nandrin

Se lancer comme apiculteur, cela coûte de l’argent.

«  Quand on débute, il faut compter minimum 1.000 €  » explique Gustave Pastor, apiculteur à Clavier.

«  C’est pourquoi très peu de jeunes se lancent aujourd’hui.

Ce sont généralement des personnes plus âgées qui exercent cette activité. Avec l’ASBL Ruchers sans frontière, on a pour objectif de démocratiser tout ce qui existe en apiculture.  »

Ainsi, une miellerie (un local pour extraire et conditionner le miel) va voir le jour le 9 juin à Nandrin au carrefour des Quatre Bras juste à côté de chez Faune et Flore.

«  Une miellerie, c’est le rêve de tous les apiculteurs. »

La seule condition pour y accéder sera d’avoir payé sa cotisation à l’ASBL, ensuite chacun pourra y aller totalement gratuitement.

«  Cela se fera sur rendez-vous pour qu’il n’y ait pas plusieurs apiculteurs à la fois. »

Pour ce faire, le matériel mis à disposition a été consciencieusement sélectionné. «  Il y aura tout le matériel nécessaire : une ruche cheminée à l’extérieur, des extracteurs les plus modernes possible, un appareil à désoperculer, des mélangeurs, des maturateurs de 100kg, des défigeurs, une couveuse, etc.  », se réjouit Gustave Pastor.

Le tout sur une surface d’environ 30 m².

Le Claviérois n’est pas seul dans ce projet, ils sont plusieurs à s’investir : Pierre Delvaux de Nandrin, Bernard Schuermans et Denis Schuermans qui est l’élément déclencheur du projet et a avancé les fonds actuels pour la miellerie.

Avis aux amateurs : rendez-vous le samedi 9 juin pour l’ouverture. 

Article complet clic ici 

 

PAR MARIE LARDINOIS

 L'ACTU DE HUY WAREMME

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel