Nandrinois La réforme wallonne reportée d’un an pour les allocations familiales

Lien permanent

C’est un premier échec, pour le gouvernement wallon de Willy Borsus (MR). Ce jeudi, il a décidé de reporter d’un an la réforme des allocations familiales.

Les nouveaux montants – 155 euros pour tous avant 18 ans, 165 euros après – ne concerneront donc pas les enfants nés à partir du 1er janvier 2019, mais du 1er janvier 2020. En cause ?

Un logiciel informatique, qui ne donnerait pas toutes les garanties de fonctionnement pour opérer le basculement. Dans les faits, le gouvernement wallon a eu peur de l’opérer dès janvier prochain. À quelques mois des élections fédérales et régionales de mai, le moindre couac aurait viré, pour lui, à la véritable catastrophe.

PAS DE RISQUE !

« J’ai toujours dit que je ne ferais prendre aucun risque aux familles quant à un retard possible dans le versement des allocations familiales en janvier 2019 », a confirmé de son côté la ministre de l’Action sociale, Alda Greoli. « Or, dans le cadre des préparatifs, ce risque est bien apparu ces dernières semaines ».

En pratique, la Wallonie exercera bien dès janvier prochain sa compétence en la matière héritée de la 6e réforme de l’État. Elle le fera notamment via la nouvelle caisse, Famiwal, en cours de création.

Mais durant un an (au moins), ce sont les montants d’allocations actuels qui continueront à être versés aux familles. Le changement de 2020, s’il est annoncé aujourd’hui, sera encore à valider par le futur gouvernement qui sortira des prochaines urnes.

L’octroi des suppléments sociaux en fonction des revenus et non plus des statuts, par contre, verra le jour dès 2019.

Article de - CHRISTIAN CARPENTIER

Source 

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel