• Places disponibles Les ptits anges - Milieu d'accueil à Nandrin

    27972220_1618853878209414_482478914274260959_n.jpg

     

    Les ptits anges - Milieu d'accueil à Nandrin

    https://www.facebook.com/lesptitsanges.Nandrin/

  • Bouldou le 16 mars 2018 à 19h pour la St Patrick

    bouldou.JPG

    Bouldou le 16 mars 2018 à 19h pour la St Patrick 

     

  • Initiation gratuite au billard pour les jeunes et moins jeunes tous les mercredis

    Billard Club Saint-Séverin - Nandrin  un billard à la disposition des jeunes et moins jeunes ,le mercredi 14 h précis avec encadrement .

    Billard Club Saint-Séverin - Nandrin

    1560504_1387608871504688_1221198293_n.jpg

     

  • Avis de décès Monsieur Robert Grosjean Veuf de Christiane Sepul de Nandrin

     

    vous font part du décès de Monsieur Robert GROSJEAN Veuf de Christiane SEPUL 

    Né à Nandrin le 20/01/1946

    Décédé(e) à Seny le 26/02/2018

    Domicilié(e) à Nandrin

    Source info 

     

     

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

     

  • Le Nandrinois emmène vos papilles dans les Pouilles

    Ce week-end avait lieu le 12e salon du vin et de la gastronomie à Huy. Au fur et à mesure des années, cet événement est devenu incontournable pour beaucoup d’amateurs de vin et de gastronomie et réunit une sélection de plus de 300 vins de France et d’ailleurs.

    Avec 60 stands, le salon affichait complet cette année.

    « On est très sollicité mais on tâche de privilégier les vrais producteurs », confie l’organisation.

    « On sélectionne au maximum des produits étiquetés bios. Les consommateurs sont de plus en plus regardants et intéressés par la provenance. » Au sein du salon, les friands d’Italie ont pu retrouver Giuseppe Lombardo (56) et ses « Saveurs des Pouilles ».

    Le Nandrinois sillonne les marchés et salons avec ses produits 100 % méditerranéens, originaires des Pouilles (région située au sud profond de l’Italie).

    Huiles d’olive, tapenades, tomates sé- chées, aubergines grillées, cœurs d’artichaut, poivrons doux fourrés au thon, crème d’ail, pâtes et grosses olives. Son objectif est de privilégier des produits authentiques, bios, sans conservateurs et artisanaux.

    « Je fais divers salons mais j’ai également un point de vente à mon domicile. Je réalise aussi des dégustations à domicile pour maximum 15 personnes », explique l’agent pénitencier, installé en complémentaire.

    La « Chocolaterie du Haut Clocher » était également présente avec ses pralines et sa liqueur chocolat traditionnelle. En parallèle, Dimitri Flamand et son entreprise « Macaronsnous » avait lui aussi un stand pour la quatrième année consécutive.

     

     

    Macarons au fromage, salés ou encore les cé- lèbres sucrés, il y en avait pour tous les goûts ! « Je suis très content du salon. Chaque année, j’ai de très bons retours et j’ai des commandes jusqu’en France et en Suisse pour mes macarons salés », confie l’Amaytois.

    Salon familial et surtout convivial, le traiteur Jean-Louis Deketelaere, de « Comm’Une Envie », tenait le restaurant avec une carte gourmande, variée et abordable, permettant aux visiteurs de déguster leurs achats lors d’un bon repas. 

    Article LA.MA

  • Attestation de perturbations TEC : Grève intersectorielle du mardi 27 février 2018

    Grève interprofessionnelle ce mardi 27 février - ¨Perturbations sur le réseau TEC

    En raison de la grève interprofessionnelle organisée par la CGSP ce mardi 27 février, le réseau TEC est perturbé.

    Pour plus d'informations :

  • Offre d'emploi chez Saveurs & Traditions Nandrin

     

    Saveurs & Traditions  recherche une personne à mi-temps 19h semaine pour la plonge et le nettoyage .

    Rendez -vous au 0495/151539

     

    Traiteur Heures : 09:30 - 18:30

    Saveurs & Traditions clic ici

    saveurs.JPG

  • Accident à Nandrin :Collision entre une Peugeot 3008 et une Polo

    Un accident s’est déroulé rue de Dinant, ce dimanche à 00h20.

    Deux conducteurs, un homme de 47 ans à bord d’une Peugeot 3008 et une dame de 50 ans au volant d’une VW Polo sont entrés en collision, au niveau du carrefour formé avec la rue Nouvelle Route.

    Les deux véhicules se sont touchés de côté : on ne déplore que des dégâts matériels.

    Source 

  • Offre d'emploi recrutement d’un bibliothécaire

    Ferrières : recrutement d’un bibliothécaire

    Contrat de remplacement jusqu’au 31/05, avec éventuellement un CDI à la clef. 19h/sem (dont WE). Profil et infos supplémentaires sur le site de la commune. Postuler pour le 1er mars au plus tard.

    Info 

  • Nandrinois Les hommes sont plus heureux que les femmes !

    Êtes-vous heureux ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre Solidaris dans le cadre de son baromètre annuel. Un constat inquiétant : les hommes semblent plus heureux que les femmes.

    Trois ans déjà que Solidaris prend le pouls de la société belge au travers d’une enquête qui permet de déterminer le sentiment de bien-être des citoyens.

    Après une année 2017 chargée en événements politiques, ce troisième baromètre dresse un état des lieux de notre société. Ce sont plus de 1.000 personnes formant un échantillon représentatif de la population belge francophone qui ont participé à cette enquête, via téléphone ou par internet au cours du mois de septembre 2017.

    Et les résultats sont étonnants. Pour la première fois en 3 ans, l’indice global de bien-être diminue passant de 56,3 à 54,5 sur une échelle de 100. Une baisse légère mais incontestable, de près de 2 points. Une des explications de cette baisse est à chercher notamment du côté de la santé. En Belgique francophone, même si 75 % des citoyens trouvent notre système de soins de santé d’excellente qualité, ils sont plus de 66 % à estimer que cette qualité de soin est aujourd’hui menacée, et ce, uniquement pour des questions budgétaires.

    À côté de cela, les inégalités s’accentuent de plus en plus. Si pour 10 % des personnes interrogées, la vie est belle (l’indice de bien-être grimpe jusqu’à 86,7), pour 10 %, la vie est bien diffé- rente (avec un indice bien-être de 15,7). En sachant que ce sont principalement des hommes, des travailleurs et des gens avec un niveau d’étude élevé qui estiment que la vie est belle.

    L’ÉCART AUGMENTE

    À l’inverse, les femmes (63 %), les personnes en incapacité de travail ou faiblement diplômées voient leur indice bien-être chuter. Concernant les inégalités hommes/femmes, en 2017, elles s’aggravent.

    Ainsi, si on se focalise uniquement sur l’indice bienêtre, l’écart entre les hommes (57,8) et les femmes (51,7) a quasiment doublé en 3 ans.

    Pour Jean Pascal Labille secrétaire général de Solidaris, « les constats dévoilés dans cette étude nous montrent une nouvelle fois que nous vivons dans un monde de plus en plus dual et qu’une telle évolution inquiète et fragilise notre société. »

    Article de - FANNY JACQUES

    Source 

     

  • Cyclisme Espoirs/Elites Villers-le-Temple Nandrin

    Un Champion du Monde gagne en Espoirs/Elites, Eccli en Cadets

    Il a bien eu une réprimande des commissaires à la table des inscriptions, mais une dérogation signée de l’UCI l’a autorisé à faire briller l’arc-en-ciel à Villers-le-Temple. Bjorn De Decker, champion du monde Amateurs 2017 (successeur d’un certain… Hophra Gérard), a rapidement fait exploser le peloton pour démontrer qu’il méritait le dossard 1, habituellement réservé au champion du monde, mais déjà attribué lorsqu’il s’est présenté aux inscriptions. «  J’ai simplement un peu insisté après une bosse puis on s’est retrouvé à deux, puis trois en tête », s’étonne le Gantois de Shifting Gears, qui a notamment porté le maillot du Team Cibel. Brisant le vent et le froid, le trio ne sera jamais revu par un peloton morcelé par l’exigence du parcours condruzien.

    «  Nous avons bien collaboré même si la tâche ne fut pas aisée. J’ai contré une accélération de l’Allemand, puis j’ai pu résister au sprint. Je suis content d’enfin gagner, après être monté sur deux podiums en Espagne. J’apprécie les courses wallonnes, et compte bien m’illustrer à Romsée-Stavelot-Romsée. J’espère aussi que notre équipe sera invitée au Tour de Liège, mais ce ne sera pas simple car nous avons créé cette formation cet hiver  », conçoit celui qui a mené son coéquipier Joeri Calleeuw vers le podium de l’interclubs de Gand-Staden, ce dimanche.

    Un Waremmien en Cadets

    Chez les plus jeunes, le vent a lui aussi permis d’isoler les meilleurs. En Cadets, un quintet composé notamment du vainqueur en titre Arnaud De Lie et du Waremmien Cyrian Eccli s’est rapidement positionné en tête. « Ça a commencé à se regarder dans le dernier tour  », retrace le représentant du CC Chevigny. «  J’ai attaqué et ça n’a pas réagi. Mon avance était suffisante pour résister au retour de mon coéquipier Arnaud. Je suis vraiment heureux, car j’ai hésité à venir jusqu’ici. Je suis un peu malade, sous antibiotique, donc c’était plutôt déconseillé. Mais pour la reprise, je tenais à mordre sur ma chique. J’ai bien progressé cet hiver, donc j’espère continuer sur ma lancée. Pourquoi pas viser cinq victoires, pas mal de podiums et surtout de beaux résultats en interclubs. »

    En Juniors, enfin, rien ni personne n’a pu priver l’ogre Thibaut Ponsaerts d’un nouveau succès à Villers. Déjà lauréat en Débutants en 2016, le Limbourgeois s’est aisément débarrassé de ses trois compagnons d’échappée, tandis qu’Emerson Fontaine devait se satisfaire de la quatrième place, battu au sprint pour le podium de quelques centimètres par un Flamand.

    Article de M.S.

    Article complet ici 

    «J’ai manqué de flair»

    Dans la zone de départ à Villers-le-Temple, les néo-espoirs grelottent de froid et d’impatience de recommencer la saison dans une nouvelle catégorie. Christophe Prémont et Olivier Pardini prennent eux le temps de discuter, des retrouvailles à l’échelon inférieur pour ces deux anciens professionnels. À l’arrivée, le Haccourtois Pardini devra se contenter de la quatrième place, manquant l’échappée partie en début d’épreuve. « Les jambes répondaient présentes, j’ai juste manqué de flair quand l’échappée est partie  », regrette l’Elite-sans-contrat du Team Differdange, qui retrouvait la compétition après un long hiver. «  J’ai bien travaillé en stage, mais en l’absence de course par étapes de préparation comme chez les pros, je manque un peu de rythme. Mais le calendrier de mon équipe est plutôt léger en ce début de saison, donc je pense déjà à avril et mai où quelques épreuves par étapes me plaisent bien. En attendant, je vais enchaîner quelques courses pros, pour prendre du plaisir. Au Samyn, je ne peux plus ambitionner un top 10 comme l’an dernier, mais je vais m’accrocher aussi longtemps que possible avec les favoris.  »

    M.S.

     

  • Les résultats GP José Colette - Cadets U17 ,Juniors U19,Elites/Espoirs à Villers le Temple Nandrin

     

    DIMANCHE, FÉVRIER 25, 2018 - 21:10

    GP José Colette - Cadets U17 (37 partants/34 classés)

    1. Cyrian Eccli (Chevigny) les 55,8km en 1h35:02 ; 2. Arnaud De Lie (Chevigny) + 0 :01 ; 3. Dries Verstappen (Glabeek) + 0 :05... 6. Noa Lequet (Chvigny) + 1 :17 ; 7. Louis Moustier (VC Ardennes) + 0:08 ; 11. Martin Fellmann (VC Ardennes) + 3 :28 ; 14. Maxime Mathonet (VC Ardennes) + 6 :06 ; 17. Lucas Laurent (Chevigny) + 6 :09 ; 18. Loic Delrez (VC Ardennes) + 6 :16 ; 19. Tom Henrion (Chevigny) + 6 :22 ; 20. Alessandro Scattolo (UC Seraing) + 7 :27

    GP José Colette - Juniors U19 (59 partants/50 classés)

    1. Thibaut Ponsaerts (Tienen) les 74,4km en 2h00 :31 ; 2. Tijs Verstappen (Glabbeek) m.t. ; 3. Enrico Dhaeye (Balen) m.t. ; 4. Emerson Fontaine (Sprint 2000) m.t... ; 7. Damien Lox (VC Ardennes) + 2 :51 ; 15. Guillaume Timmermans (VC Ardennes) + 5 :51 ; 25. Tom Schyns (VC Ardennes) + 8 :26

    GP Raygeo - Elites/Espoirs (134 partants/44 classés)

    1. Bjorn De Decker (Shifting Gears) les 127km en 3h04 :46 ; 2. Thomas Koep (ALL/Staubwolke) + 0:02 ; 3. Lennert Teugels (Cibel) + 0:26 ; 4. Olivier Pardini (Differdange) + 1:01... 17. Quentin Venner (Chevigny) + 3:44 ; 31. Robin Ernst (Pesant) + 4:36 ; 36. Laurent Donnay (Dragopaint) + 5:10 ; 42. Adrien Houbben (Chevigny) +1 tour ; 43. Jean-François Cosentino (ECW/Pepinster Primeurs) m.t.

    MS

    Article Complet

     

     

  • TEMPLIERS/NANDRIN – BRAIVES 0-7

      Les buts : 7e Vervoort (0-1), 16e sur pen.

    Preud’Homme (0-2), 33e Mathieu (0-3), 51e et 53e Preud’Homme (0-5), 55e et 72e Vervoort (0-7) 

    Templiers/Nandrin : Piette, Philippart de Foy, Glode, Pahaut (39e Houmart), Damsin, Hardenne (46e Tibo), Bernard, Gruslet, Gaspard, Pessotto, Luymoeyen (53e Kabamba). 

    Braives : Otte, Collin (66e Bronckart A.), Devalet, Preud’Homme, Bronckart D., Vervoort, Henquet (63e Sole), Willems, Mathieu, El Attar, Père (60e Vreven). 

    Cartes jaunes: Collin (22e), Gruslet (27e), Mathieu (40e), Devalet (81e) 

    Arbitre: M. Philippart

  • Jogging de Saint-Martin Nandrin en photos

    Superbe reportage photos de sur le jogging de de Saint-Martin Nandrin 

     
  • Nandrinois plus de 7.000 chauffeurs à trouver

    S i vous avez l’âme d’un conducteur de train, de bus, de camion, de tramway ou de métro, cet article est pour vous. Tant le secteur privé que le public vous ouvrent les bras !

    Hier, la société flamande de transport en commun De Lijn annonçait l’engagement, cette année, de 415 chauffeurs de bus pour remplacer ceux qui partent à la retraite. Elle organisera un « jobday » le 3 mars prochain aux dépôts de Saint-Nicolas et de Grimbergen. 400 personnes se sont déjà inscrites à l’événement.

    Le vieillissement des travailleurs ne touche pas qu’elle. Nous avons pu le constater en joignant d’autres sociétés de transport, tant dans le privé que le public. Au Tec, par exemple, 180 conducteurs seront engagés cette année, nous apprend son directeur marketing, Stéphane Thiéry.

    « À condition d’avoir au moins 21 ans et un permis B ». Des candidats qu’il faudra ensuite former. Le but est de les rendre opérationnels après un mois et demi.

    « Il y a le permis D à décrocher ainsi qu’un certificat d’aptitude professionnel, c’est une obligation européenne. Puis, ils ont une formation complémentaire au métier de conducteur au sein du Tec ». Le Tec qui a créé une Académie de la mobilité.

    On y enseigne les « 3 C ». À savoir la conduite en sécurité avec les règles d’éco-conduite, la communication avec les clients et le commercial car le conducteur doit pouvoir répondre à leurs questions. À l’engagement et durant le temps de la formation, le candidat touchera 12,71 € brut de l’heure.

    « Quand la formation est terminée, pendant 6 mois, il touchera 13,8372 € brut de l’heure ». Après, ce sera 13,9231 € brut de l’heure avec une évolution tous les ans. À la SNCB, une première phase de 317 engagements de conducteurs de train est prévue.

    « Cela peut évoluer en cours d’année », précise Thierry Ney, un porte-parole de HR Rail. Le salaire de base pour un tout jeune engagé est de 1.600 € net.

    La formation est de minimum 200 jours calendrier. « Cela peut basculer de 1 à 1 an et demi en fonction du dépôt ».

    À la Stib bruxelloise, le recrutement massif de nouveaux employés se renouvellera cette année. Selon son directeur général, on pourrait engager le même nombre de personnes qu’en 2017, soit 800 conducteurs, de bus, de tramway ou de métro.

    « Il y a un double effet : la croissance de notre réseau et le remplacement des personnes du babyboom qui partent à la pension comme dans de nombreuses entreprises belges », indique Brieuc de Meeûs. Cela fait déjà 1.712 emplois à pourvoir dans les 4 entreprises publiques précitées.

    L’ÂGE MOYEN ? 52 ANS

    Mais, dans le public, on n’est pas en reste. « Nous sommes un secteur qui engage », explique ainsi un membre de la Fédération belge des exploitants d’autobus et d’autocar.

    « En Wallonie, nous sommes d’ailleurs reconnus comme métier en pénurie. Cela vaut aussi bien pour les chauffeurs de bus travaillant pour des sociétés privées sous-traitant pour le Tec que pour les chauffeurs actifs dans le transport scolaire ainsi que les services occasionnels.

    C’est-à-dire les chauffeurs qui conduisent des bus de tourisme ». Cette année, 350 nouveaux chauffeurs devraient être engagés car on constate aussi un vieillissement des effectifs. « L’âge moyen est de 52 ans ».

    La Fédération travaille en collaboration avec le Forem et le fonds social. « La formation est de 9 semaines pour décrocher le permis D et le CAP. Il faut savoir que 80 % des personnes qui suivent cette formation décrochent un travail durable dans le secteur ».

    Reste à parler de l’Union Professionnelle du Transport et de la Logistique (l’UPTR). Son président, Michaël Reul, évoque une réelle pénurie et entre 3.000 et 5.000 emplois à pourvoir ! C’est à découvrir dans l’article ci-dessous...

    Article de - PIERRE NIZET Article complet clic ici 

    « Nous remboursons les coûts de formation »

    « À cause du vieillissement de la population de nos chauffeurs, on cherche entre 3.000 et 5.000 conducteurs pour les remplacer », explique Michaël Reul, le pré- sident de l’Union Professionnelle du Transport et de la Logistique. « Cela est aussi dû à la relance de la croissance économique ».

    Quand il parle de milliers d’emplois, c’est uniquement pour le transport en Belgique. « Car le marché du transport européen, on l’a perdu ».

    40 % des chauffeurs professionnels ont aujourd’hui plus de 50 ans ! « En transport national, il y a donc un job garanti pour tous les candidats chauffeurs routiers dans d’innombrables entreprises de transport belges.

    Pourtant, sur l’ensemble du territoire, ce sont à peine 200 étudiants qui ont poussé la porte d’une école professionnelle en septembre dernier ». Le problème est tel que son fonds social prend en charge les montants investis par les candidats dans la formation.

    Soit un maximum de 1.500 € pour le permis C, de 1.200€ pour un permis CE et de 500 € pour la qualification de base Aptitude professionnelle groupe C. Un jeune qui commence dans le métier peut espérer gagner 2.000 € net. -

  • Nandrinois:le fisc a commencé à frapper pour les Maisons modestes

    Les revenus cadastraux de 842 biens ont été modifiés en quatre mois

    Depuis septembre dernier, le fisc a intensifié sa lutte contre les biens bénéficiant d’un revenu cadastral pour maison modeste, alors que ce n’est plus justifié. Et ça marche…

    Être propriétaire d’un petit logement présente deux avantages fiscaux. Un : bénéficier d’un pré- compte immobilier assez bas, puisque calculé sur le revenu cadastral (RC) du bien qui l’est tout autant.

    Et deux : se voir accorder des droits d’enregistrement réduits lors de sa revente si le RC ne dépasse pas 745 euros.

    On parle alors de « maison modeste ».

    En Wallonie, les droits passent dans ce cas de 12,5 % à 6 % du prix de vente sur les 157.087 premiers euros déboursés (et même 167.559 euros si le bien est situé dans une zone de pression immobilière).

    On peut ainsi économiser jusqu’à 10.000 euros… Mais la médaille a son revers.

    Les revenus cadastraux des maisons et appartement n’ont plus été adaptés depuis 1975.

    Ils sont simplement indexés. Résultat : pour pas mal de biens anciens, ils ne correspondent plus à la réalité.

    C’est notamment le cas de nombreux biens modestes. Et la Région comme les communes, qui bénéficient des retombées du précompte, y perdent de l’argent…

    Aucun gouvernement n’a toutefois jamais osé s’attaquer de front au problème, en procédant à une réévaluation de la valeur de l’ensemble des maisons et appartement du pays.

    Mais depuis quelques mois, le fisc, lui, a commencé à sortir sa petite arme personnelle.

    Lors de la revente d’un bien modeste, le cadastre vérifie désormais que son revenu cadastral ne doit pas être revu.

    Comment ?

    Tout simplement en se basant sur le prix de vente demandé pour cibler ses contrôles : avoir un RC de 730 euros pour une maison vendue 250.000 euros, c’est interpellant.

    Il appelle ça la « nouvelle gestion des risques ».

    Et les sanctions commencent à tomber.

    « De septembre à décembre, nous avons reçu 13.679 demandes d’attestation de revenus cadastraux pour logement modeste », explique la porte-parole du fisc, Florence Angelici.

    « La gestion des risques a déterminé 1.707 cas à contrôler, soit 12,5 %.

    Et cela a conduit à réviser 842 revenus cadastraux, soit 6,2 % du total des demandes, mais 49,5 % des biens identifiés comme étant à contrôler ».

    En quatre mois, dans un cas douteux sur deux, le revenu cadastral d’un bien modeste a donc été revu à la hausse.

    « Ce contrôle n’a pas pour but de diminuer le nombre de bénéficiaires des droits d’enregistrement réduits, mais d’éviter qu’une attestation soit donnée alors que le revenu cadastral n’est pas conforme à l’état réel du bien », assure le SPF Finances.

    Sur ces 842 biens dont le revenu cadastral a été revu, 311 sont situés en Wallonie, 75 à Bruxelles et 456 en Flandre.

    Mais l’impact de la mesure serait encore assez limité.

    Selon le ministre wallon des Finances, Jean-Luc Crucke (MR), 40 des 311 biens wallon ayant été réévalués ont ensuite dépassé la barre fatidique des 745 euros. 

    Article de CHRISTIAN CARPE source ici 

    On risque jusqu’à 7 ans d’arriérés

     

    Une nouvelle annexe.

    Une piscine. Un jacuzzi.

    L’ajout d’une salle de bain.

    Un relifting complet de la maison.

    Si pas, plus simplement, le développement des commodités (réseau routier, écoles…) aux alentours.

    Les causes pouvant amener à bénéficier d’un revenu cadastral trop bas peuvent être multiples.

    Au moment de sa fixation, le fisc a tenu compte d’une série de critères : sa localisation, son état, son nombre de pièces, etc.

    Il s’en est servi pour évaluer le rendement net que son propriétaire en retirerait sur l’année s’il le mettait en location, à savoir le loyer annuel diminué de charges (entretien…) évaluées à 40 %. Et comme plus aucune péréquation n’a eu lieu depuis 1975, cette valeur est de plus en plus fictive. Le fisc répertorie actuellement 1.759.899 maisons bénéficiant d’un revenu cadastral pour immeuble modeste, dont 771.595 en Wallonie.

    Pour les appartements, on en compte 301.036, dont 188.993 au sud du pays.

    C’est énorme : cela représente près de 4 biens sur 10 ! Combien de ces logements en bénéficient-ils encore à juste titre ?

    Mystère.

    Tant que leurs propriétaires le restent, on n’est pas près de le savoir.

    Car le fisc se veut clair : « La mise en place d’une péréquation générale des revenus cadastraux n’est actuellement pas envisagée ».

    Reste que si, lors du contrôle, le fisc découvre un revenu cadastral sous-évalué, il pourra demander au propriétaire du bien de régulariser son précompte immobilier des trois dernières années.

    En cas d’intention frauduleuse manifeste, cela pourra monter jusqu’à 7 ans…

    article de - CH. 

  • Offre d'emploi chez Saveurs & Traditions Nandrin

     

    Saveurs & Traditions  recherche une personne à mi-temps 19h semaine pour la plonge et le nettoyage .

    Rendez -vous au 0495/151539

     

    Traiteur Heures : 09:30 - 18:30

    Saveurs & Traditions clic ici

    saveurs.JPG

  • Nandrinois les sorties Plan Cohésion Social condroz 2018

    Sorties PCS 2018
    Seul ou en famille, venez nous rejoindre pour une sortie en toute convivialité  11 Mars : Laetare à Stavelot - Cortège carnavalesque Prix : 1€
    Départ : Administration communale de Nandrin à 12h10
    Administration communale de Tinlot à 12h20
    Retour : Nous quitterons Stavelot aux alentours de 19h00
     Réservations indispensables avant le 6 mars
     20 Avril : Théâtre : « Est-ce qu'on ne pourrait pas s'aimer un peu? »
    Par la compagnie Loyal du Trac
    Cette pièce est « une course poursuite, éreintée et haletante, à la recherche de l’ (inaccessible) amour. En plusieurs tableaux, avec humour et poésie dramatique, le spectacle jette un regard sur nos solitudes! »
    Prix : 8€ par adulte / 6€ par enfant / art. 27 : 1.25€ + 1 ticket Départ : Administration communale de Modave à 19h00
    Administration communale de Anthisnes à 19h00
    Retour : Nous quitterons Havelange aux alentours de 22h00
     Réservations indispensables avant le 12 avril.
     Renseignements et inscriptions au 0474/77.51.46 (vous pouvez laisser un message, nous vous rappellerons)
     Attention, les places sont limitées
     Si vous ne pouvez pas vous rendre aux lieux de rendez–vous, n’hésitez pas à le préciser lors de votre inscription, nous trouverons ensemble une solution mobilité!
    Une organisation du Plan de Cohésion Sociale du Condroz, avec le soutien des administrations communales d’Anthisnes, Clavier, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot ainsi que de la Wallonie
    Facebook : PCS Condroz

  • Nandrinois attention le seuil d’alerte est dépassé !

    Et comme si le froid ne suffisait pas à plomber l’atmosphère, voici que la qualité de l’air ajoute son grain de sel aux soucis de santé des Belges. Mercredi matin,la Cellule interrégionale de l’environnement (Celine) annonçait que le seuil d’information des particules fines, établi à 50 μg/m3 , était dépassé dans les trois Régions du pays depuis 1h du matin.

    PAS DE FEU DE BOIS

    Selon Celine, la situation atmosphérique n’était guère favorable à la dispersion des polluants et aucune amélioration n’était à attendre dans les 24 heures. L’agence de l’environnement flamande, Vlaamse Milieumaatschappij appelait d’ailleurs sa population à ne pas faire de feu de bois. Et de n’utiliser que du bois non traité au cas où une flambée serait malgré tout indispensable.

    Lors de la combustion du bois, des substances nocives pour la santé telles que les particules fines, les dioxines et les HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) sont en effet libérées. Le site Info Meteo expliquait cette pollution non seulement par la situation anticyclonique mais aussi par un flux de nord-est amenant des polluants supplémentaires en provenance des grosses usines allemandes de la Ruhr.

    En attendant que la situation s’améliore, les personnes fragiles devraient s’abstenir de tout effort intense. 

    PIERRE NIZET

    Source 

  • Nandrinois attention on meurt plus quand il fait froid, mais pour diverses raisons

    La Belgique grelotte pour le moment. Et cela va durer au moins jusqu’au dimanche 4 mars. Bien plus que le vortex, c’est le nombre de morts que nous craignons. L’Institut Scientifique de Santé publique suit les courbes de mortalité sur son fameux BeMOMO, le Belgian Mortality Monitoring. Il s’agit de son système de surveillance hebdomadaire de la mortalité toutes causes en Belgique.

    « À cause du délai d’enregistrement des certificats de décès, nous ne pouvons voir les excès de mortalité qu’après 4 semaines. Les conséquences de la vague de froid de cette semaine 8 sur la mortalité pourront être obtenues qu’à partir de la semaine 12 », précise Natalia Bustos qui se penche sur les courbes de mortalité en Belgique.

    Elle vient d’ailleurs de sortir son rapport sur la surveillance de la mortalité toutes causes en Belgique durant l’été 2017. « Il faut savoir que nous coupons l’année en deux : de la semaine 20 à 40 que nous considérons comme la période estivale et de la semaine 41 à 19 que nous considérons comme la période hivernale ».

    LA POLLUTION,

    AUSSI Sur base de ces chiffres, on peut affirmer que deux tiers des Belges décédés ont succombé durant la période hivernale. « Pour l’ensemble de la population, le taux brut de mortalité à l’été 2017 était à 348,6 décès pour 100.000 habitants contre 594,5 décès pour 100.000 habitants à l’hiver 2016-2017 ».

    En s’attardant sur les 107.981 morts en Belgique du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2016, on apprend que les mois les plus « meurtriers » sont janvier et mars (10.210), février (9.990) et décembre (9.694). Le mois de septembre est le moins « tueur » avec 7.913 décédés en moyenne ce mois-là.

    On sait donc qu’on meurt plus quand il fait froid mais on ne sait pas encore vraiment pourquoi. « Il peut y avoir plusieurs raisons », explique Sophie Wuilmot, médecin à l’ISP et donc collègue de Natalia Burgos. « Il y a sans doute le froid, il y a la grippe mais il y a d’autres facteurs, comme la pollution qui augmente quand la température baisse fortement ».

    LE 22 JUIN « MEURTRIER »

    Et, inversement, les pics de chaleur peuvent aussi provoquer une hausse des décès. Dans son rapport, Natalia Burgos écrit que la surmortalité de la population s’est globalement limitée à l’épisode de forte chaleur du 22 et 23 juin, seule période où la phase de vigilance du plan « forte chaleur et pics d’ozone » a été déclenchée plus de deux jours consécutifs cet été. Le 20 juin, on avait enregistré une très forte concentration d’ozone.

    « Deux jours plus tard, il y a eu des excès de mortalité significatifs dans la population générale avec 370 décès durant cette journée ».

    Soit 109 morts de plus que la normale. Ces conditions extrêmes avaient eu un impact immédiat et sur toute la population, « pas seulement sur les personnes âgées », conclut la scientifique. -

    PIERRE NIZET

    Source 

    froid.JPG

  • Avis Décès Madame Hannelore Heine Veuve Monsieur Michel Marechal Domiciliée à Nandrin

    On nous prie de vous annoncer le décès,

    à l’âge de 82 ans, de Madame Hannelore HEINE veuve de Monsieur Michel MARECHAL Née  26/05/1935 (Halberstadt)

    Décédé 23/02/2018 (Seraing)

    Domicilié(e) à Nandrin

    La défunte repose au funérarium Georis, rue Tige Manchère, 11 à Neupré, visites souhaitées de 16 à 19 heures. Le moment de prières, suivi de l’inhumation au cimetière de Neupré, aura lieu au funérarium le mardi 27 février 2018 à 14 heures. Réunion au funérarium à 13 h 30.

    www.centrefuneraire-georis.be

    Centre funéraire GEORIS

    Seraing-Neupré

    Tél. : 04/336.25.76

    georis@dela.be

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • Jogging St Martin Nandrin aujourd'hui samedi 24 février 2018

    Jogging-Nandrin-2018_87b8830f90d852f54db504801a9849d1.JPEG

     Jogging St Martin Nandrin le 24 février 2018

    Nouveaux parcours 

    3,5 / 6,2/ 11,3 KM 

    Inscriptions Chronorace.be

    Départ 16h 00

    15h 30 pour les enfants 

    Voir l'affiche 

     

    Attention !!!

    Départs des courses : 11,3 km à 16h00 / 6km à 16h15 / 3km à 16h20

  • La rentrée Cyclisme à Villers-le-Temple ce samedi

    Qui sera le premier vainqueur en province de Liège en 2018 ? Pour sûr, ce sera un Cadet (U17) car l’épreuve est planifiée en ouverture de programme samedi à Villers-le-Temple. Mais en l’absence de Championnat des Clubs le week-end dernier, un voile d’incertitude plane toujours sur le peloton cycliste amateur. D’autant que le tracé condruzien, toujours balayé par le vent et durci par l’ascension de la rue du cimetière avant l’arrivée, a tendance à effrayer les coureurs.

    Programme d’interclubs en Elites/Espoirs, Kuurne-Bruxelles-Kuurne Juniors et surtout le circuit bien plus plat et moins effrayant de Brustem (Saint-Trond) dimanche obligent, l’affluence ne s’annonce pas massive pour ce samedi. Noah Detalle ou la majorité de l’armada du TCH, par exemple, opteront pour Brustem.

    Première pour Robin Radoux

    D’autres sont encore bercés par les doutes, et préfèrent repousser leur reprise en compétition.

    «  Je suis impatient de reprendre  », se réjouit Robin Radoux. Le Bassengeois, médaillé du National en Juniors l’an dernier, effectue le grand saut dans la catégorie des Espoirs dans le club trudonnaire de United CT. «  J’ai pu travailler mon néerlandais durant l’hiver, et je parviens à combiner avec mes études à HEC. J’ai envie de voir où je me situe, même si je me sentais plutôt bien lors des entraînements collectifs avec des coureurs parfois bien plus âgés. Pour mes débuts en Espoirs, je veux surtout apprendre et profiter de la seconde partie de saison, pendant les vacances, pour me montrer en interclubs. Donc, je n’ai pas d’ambition particulière pour ce samedi, sinon suivre et voir comment je me comporte jusqu’au bout. D’autant que je ne connais pas le parcours. »

    Parcours plus simple

    Le tracé en ligne a été adapté, pour se résumer à trois grandes boucles de 33 kilomètres en Condroz.

    «  Il sera plus simple que l’an dernier, pour les coureurs, mais aussi pour les signaleurs et les spectateurs qui veulent recouper  », prédit l’organisateur Benoit Ramelot, qui a pu boucler ses équipes de signaleurs après quelques inquiétudes. «  Il y aura la côte de Modave, et l’usante ascension de Jenneret vers Ouffet. Mais un seul tour de circuit. Ce sera surtout le vent, annoncé de nord, qui pourrait provoquer un scénario de course attrayant.  »

    En pratique

    Le programme de la journée débutera à 12h15 avec les Cadets sur 55,8 km (9 x 6,2 km), puis à 14h15 les Espoirs/Elites-sans-contrat pour 127km en ligne (120,8km + 6,2km) pendant qu’à 14h30 les Juniors rouleront 74,4km en circuit (12x 6,2km).

    Gaetan Bille toujours en jaune à Alger

    JEUDI, FÉVRIER 22, 2018 - 19:35

    PAR M.S.

     

    Les efforts courts restent décidément la spécialité de Gaëtan Bille ! L’Ayeneutois de Sovac-Natura4Ever s’est encore imposé dès l’ouverture du Grand Prix de la Ville d’Alger, mardi. L’ancien professionnel, 29 ans, a avalé en moins de trois minutes les 2400 mètres du premier volet de la course par étapes algérienne tracé à Souidania, à l’est d’Alger.

    Pendant que son coéquipier algérien Youcef Reguigui trustait les performances (vainqueur de la 2e étape mercredi, troisième ce jeudi), Bille a lui renforcé les mailles jaunes qui ornent ses larges épaules.

    Leader du général, il tentera de décrocher la victoire sur la quatrième et dernière étape disputée ce vendredi autour d’Alger. Sur le papier, le circuit de 106,2 kilomètres tracé autour du Ministères des Affaires étrangères d’Alger devrait se transformer en une simple formalité pour valider sa première victoire finale de l’année, sur une épreuve UCI 2.2, s’il vous plaît !

    Idéal avant de rentrer dans le froid pour disputer le Samyn, mardi.

    Julien Stassen au Nieuwsblad

    JEUDI, FÉVRIER 22, 2018 - 19:36

     

    Julien Stassen ouvrira la saison professionnelle belge au Nieuwsblad, ce samedi. L’Aubelois de WB-Veranclassic sera le seul provincial au départ, à côté de Philippe Gilbert. Dimanche, on retrouvera Loïc Vliegen (BMC) et Kevin Van Melsen (Wanty-Gobert) à Kuurne-Bruxelles-Kuurne.

     

     

    Julien Gaspard sera lui aligné dans la version U19 de Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Le Jalhaytois du VC Ardennes a été sélectionné par le Team Wallonie, avec lequel il avait précédemment participé à un stage en Espagne, pour disputer KBK Juniors. Martin Delcommune, Régis Christiaens et Thibaut Dely participeront eux avec le CC Chevigny.

     

    Espoirs. La saison des interclubs reprend aussi ce week-end pour les Espoirs/Elites-sans-contrat. Tom Paquot est annoncé à Gand-Staden pour ses débuts avec Ago-Aqua Service, tandis que Marvin Tasset et son nouvel équipier Jérémy Fréhen débuteront à Bruxelles-Opwijk, dimanche.

    PAR MAXIME SEGERS

    article complet clic ici 

  • Grand Prix Raygeo pour Elites et Espoirs à Villers le temple Nandrin aujourd'hui 24 février 2018

    raygeo.jpg

    Nouveau changement d'itinéraire pour raison de sécurité et manque de signaleurs

    Source info Grand Prix Raygeo pour Elites ET Espoirs clic ici

     

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 24 et 25 février 2018

    Samedi 24 février

    18h00 Clavier-Village :

    Fam. LEBRUNLONEUX ; Fam. LECOMTE-FRANCE ; M. fondée pr Mr le Curé HERMAN. 18h00 Seny : Abbé Joseph CASSART, son neveu Jean-Luc, les dfts des fam. CASSARTSIMON et Louis MAILLEUX.

    Dimanche 25 février

    (Carême II) 09h00 Hody :

    Norbert et dfts de la fam. HANSENNE-BECKERS ; Fam. PARIS, STAS, VAN DEN BOSCH-DE MUYCK et Mariette LEFEVRE ; Les époux COLINET-GRENSON ; Benoît BOUTET et fam. BOUTET-FOGUENNE ; Fam. LEBECQUECAHAY ; M. fondée pr plus. dfts; Lucy JACOB et dfts des fam. PAHAUT-JACOB ; Fam. REULHANSENNE ; Nadia et Léon SEVRIN. 09h00 Ouffet : M. fondée pr plus. dfts. 10h30 Terwagne : Roger DEVILLERS et fam. DEVILLERS LECOMTE ; Marie-Louise DESSART (anniv.). 10h30 Villers-le-Temple : Dfts des fam. BILLON-BEUVENS-FABRY-VANDERSMISSEN ; Dfts des fam. CHAMPON-HALLEUX ; Dfts PIRETBURON ; Louise CHATELIN, Flore MARQUET, Irène FISENNE, Victor, Sébastien et Marcel POLET.

    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

  • Nandrinois attention aux nouveaux radars fixes et radar-poubelle sur la région H-W

    Cet outil mobile, dissimulé -comme son nom l’indique- dans une poubelle, peut également être placé sur un trépied ou un véhicule et dans des endroits jusqu’alors parfois inaccessibles pour la police.

    Cet investissement présente les toutes dernières technologies en matière de radar. Il est capable de suivre sur la circulation jusqu’à six bandes de circulation et ne « flashe pas », à proprement parler, puisqu’il est équipé d’un dispositif infrarouge, beaucoup plus discret. Il dispose en réalité de deux « radars » : l’un va contrôler la vitesse, le second va se charger du ‘tracking‘ du véhicule, pour une marge d’erreur aujourd’hui quasi nulle.

    Beaucoup moins repérable

    «  Ce dispositif se veut beaucoup plus anonyme. Dans les petits villages, les gens repèrent vite l’installation de notre radar mobile et la petite voiture bleue, via les réseaux sociaux notamment  », souligne le chef de corps, le commissaire divisionnaire Jean-Pierre Doneux. «  L’objectif n’est pas de faire du chiffre et d’inonder le parquet de procès-verbaux. Ce système de poubelle est l’occasion de vérifier objectivement la circulation et la vitesse opérée à certains endroits. Mais aussi, préventivement, d’inciter les gens à lever le pied puisqu’ils sauront désormais, qu’à tout moment et chaque jour, le radar-poubelle peut être placé sur la zone et contrôler leur vitesse  », ajoute-t-il.  

    «  Mais il est clair aussi qu’au-delà de la dissuasion et de la prévention, un moment, il y a la répression qui entre en ligne de compte aussi pour la poursuite de l’un de nos objectifs prioritaires, à savoir la diminution de la vitesse, les accidents qui en découlent et, dès lors, la sécurité routière. Le préventif est toujours efficace mais, un moment, il faut savoir faire passer le message aussi aux fous du volant. D’ailleurs, les chiffres le prouvent nettement : là où il y a eu installation d’un radar fixe par exemple, les accidents ont clairement diminué à ces endroits.  »

    Une surveillance policière

    Ce radar-poubelle vient ainsi appuyer les autres dispositifs existants, notamment les deux radars qui circulent dans les 18 boîtiers fixes de la zone. Cette dernière disposera aussi du Lidar de la police fédérale à huit reprises, cette année, sur son territoire. Enfin, sachez que si l’envie vous prenait de vous attaquer à cette nouvelle acquisition, une équipe policière est toujours placée à quelques mètres de son emplacement…

    Article de ED 

    Attention, le premier «radar-poubelle» débarque à Huy-Waremme! clic ici

     

    radars.JPG

     

     

    Lire aussiPrudence à Huy: deux nouveaux radars fixes ont été installés!

    Deux nouveaux radars répressifs ont été installés à Huy : avenue de l’Industrie et au Long Thier. Ils seront effectifs dès le 1er mars et flasheront dans les deux sens. Ils portent ainsi à trois le nombre de radars répressifs à Huy.

  • Foot : ce week-end des 24 et 25 février 2018 une remise générale pour les catégories des U7 aux U13 inclus

    Remises partielles en provinciales Le Comité Provincial de Liège a décrété pour ce week-end des 24 et 25 février 2018 une remise générale pour les catégories des U7 aux U13 inclus.

  • Nouveauté au Chat Lait de Nandrin à partir du 24 février !

    Un nouveau distributeur viendra rejoindre le distributeur de lait et de beurre afin d’agrandir la gamme de produits que nous vous proposons !

    Désormais seront également disponibles :
    - des bouteilles d’eau (50cl) 
    - Des œufs 
    - Du pain 
    - Du fromage FairBel 

    Dans quelques semaines, nous aurons la joie de vous proposer d’autres produits laitiers :
    - de la maquée au lait cru
    - des yaourts fermes et à boire

    Pour les yaourts, n’hésitez pas à nous faire part en commentaire de vos goûts préférés pour qu’on puisse vous satisfaire au mieux dans la mesure du possible.

     

    Source info 

     

    Rue du Halleux 
    4550 Nandrin

    Heures : 07:00 - 21:00

  • Une pédicure médicale à Villers le Temple Nandrin ou chez vous

    FB_IMG_1517135792616.jpg

    Une nouvelle activité au Village

    Isabelle Dizier diplômée pédicure médicale depuis fin juin et  installée à son compte depuis juillet

    Isabelle Dizier reçoit les patients chez elle ou déplacement à  domicile sur rdv.

    isabelle.dizier@hotmail.fr 0471 372048 ou  085 212173