• Toutes les terres du Péry de Fraineux Nandrin retirées

    Il y a quelques jours, les terres stockées au Péry (Nandrin) ont toutes été évacuées. Le site est à présent nu. Pas question, dit le bourgmestre, de prendre le risque de laisser les tas en place, vu l’évolution de la procédure régionale.

    Il y a deux semaines, le Collège communal nandrinois a décidé de faire nettoyer complètement le site du Péry, derrière le hangar des travaux, où sont stockés depuis des années des tas de terres contenant du raclage de route. Ceux-ci ont désormais disparu.

    Pour rappel, en août dernier, le groupe d’opposition PNc avait alerté la police de l’environnement de la Région wallonne, initialement pour analyser les terres utilisées comme remblai sur le chantier de la nouvelle maison communale. Les deux agents dépêchés s’étaient aussi rendus sur le site du Péry. Finalement, après analyses de l’ISSeP, les terres ont été jugées non dangereuses mais il avait été mis en évidence que la commune ne disposait pas de permis pour pouvoir stocker ces terres au Péry. Par conséquent, la police de l’environnement avait envoyé un avertissement unique à la commune, lui rappelant ses obligations et l’appelant à se mettre en ordre.

    La commune a donc introduit une demande de permis régularisation de la zone de stockage de déchets et de matériaux nécessaires au travaux communaux. Plus de 80 réclamations et observations de riverains et du CRAVN ont été émises à l’issue de l’enquête publique. Le dossier est à présent entre les mains de la Région. «  La procédure suit son cours. Nous attendons et espérons le permis sollicité. C’est indépendamment de cela que nous avons décidé d’enlever les terres. En effet, la police de l’environnement (alertée en son temps par un conseiller communal) a transmis l’information au procureur du Roi. Celui-ci a décidé de ne pas poursuivre mais le dossier est renvoyé à la direction de la Région wallonne pour d’éventuelles sanctions administratives. Nous avons donc choisi de ne prendre aucun risque et de tout enlever  », revient Michel Lemmens, le bourgmestre de Nandrin.(D.R.)

    Ce qui n’est pas sans conséquence, selon le mayeur. «  Les plaignants ont réussi leur coup. Nous sommes bloqués. Nous avons payé cher l’évacuation des terres en décharge et nous n’avons plus rien pour boucher les trous sur nos routes. Nous devons par ailleurs attendre qu’il cesse de geler pour pouvoir acheter du tarmac à chaud.  »

    Du côté de Bogdan Piotrowski, conseiller communal PNc, il indique ne pas être au courant de l’évolution du dossier initié à la police de l’environnement : «  L’agent ne fait que son travail. Pour notre part, nous n’avons pas porté plainte. »

    PAR A.G. source ici 

     

     

    Ils sont 86 riverains à réagir lors de l’enquête publique, une forte mobilisation contre les terres au Pery Fraineux Nandrin

    28054285_10214791732817155_1260365785_n.jpg

    28117544_10214791732937158_2004200864_n.jpg

     

    Plus d'info sur

    http://www.nandrin.be/ma-commune/enquetes-publiques

     

     

    Autres articles sur le sujet 

    La police de l’environnement adresse un avertissement à Nandrin clic ici

     

    Voir les photos 2017 Clic ici 

     

    Archives du Blog 2014 photos Clic  ici 

    Point complémentaire au conseil communal Nandrin du lundi 25 septembre 2017 Clic ici .pdf

  • Sacré dimanche le 4 mars 2018 à l'église de Nandrin

    Après le succès des deux éditions précédentes, pour la troisième année consécutive, notre Unité pastorale organise une rencontre intergénérationnelle en matinée intitulée « Sacré dimanche ».

     

    Elle aura lieu le dimanche 4 mars de 9h à 12h30 à l’église de Nandrin.

     

    C’est l’occasion de partager ensemble, petits et grands, jeunes et moins jeunes, « pratiquants » assidus ou non, des temps de convivialité, d’échange, de réflexion, de prière, le tout dans une ambiance parfaitement détendue.

     

    « Chrétiens en Condroz… Pourquoi pas? »

     

    Au programme:

     

    – Dès 8h45 : Accueil – Café.

    – 9h15 : En équipes intergénérationnelles (en famille et/ou avec ses amis), découverte des 4 piliers de la vie chrétienne (N.B.: apporter un fruit !)

    – 11h20 : Célébration eucharistique.

    – Vers 12h : Apéritif convivial.

     

    Animation prévue pour les tout-petits.

     

    Un sacré défi pour un sacré dimanche : faire Eglise… autrement ! Bienvenue à tous !

     

    Avec le soutien de l’Administration communale de Nandrin.

     

    Renseignements: Frédéric GRATZ frederic.gratz@gmail.com (0492 77 41 92) ou Maureen GRAULICH maureengraulichduffy@hotmail.com (0499 61 05 70).

     

  • La jardinerie Evelette Garden de Nandrin a été cambriolé

    Très occupé, Bruno Evelette a pris le temps de confirmer la mauvaise nouvelle. Sa jardinerie a été cambriolée dans la nuit de lundi à mardi.

    L’alarme de l’établissement a pourtant retenti peu avant 3 heures du matin mais les cambrioleurs ont pousuivi leur travail : vider le commerce de plusieurs machines de jardinage motorisées. Selon nos confrères de « Vers l’Avenir », ils auraient opté pour du matériel de la marque « Stihl » avec, notamment, des souffleurs et des tronçonneuses.

    Selon les premiers éléments constatés par la police du Condroz, la porte d’entrée a été forcée, probablement à l’aide d’un pied-de-biche.

    Il ne s’agit pas du premier vol dans cette jardinerie bien connue de la région.

     

    PAR LA RÉDACTION source clic ici 

  • Initiation gratuite au billard pour les jeunes et moins jeunes tous les mercredis

    Billard Club Saint-Séverin - Nandrin  un billard à la disposition des jeunes et moins jeunes ,le mercredi 14 h précis avec encadrement .

    Billard Club Saint-Séverin - Nandrin

    1560504_1387608871504688_1221198293_n.jpg

     

  • Un Bernard décisif pour Templiers Nandrin

    Drôle de rencontre pour Laurent Bernard ce dimanche du côté de Hannut (1-1).

    L’ailier offensif de Templiers-Nandrin n’a eu d’autres choix que d’enfiler les gants suite à la blessure de Sylvain Doemer, le gardien condruzien qui a dû sortir suite à un coup reçu dans les côtes à la demi-heure de jeu.

    Et vu que les Templiers ne possédaient pas de gardien remplaçant sur le banc, c’est Laurent Bernard qui s’y est collé. « Je ne m’attendais pas vraiment à finir le match au poste de gardien de but. Quand Sylvain a demandé à sortir en raison de la douleur qui l’empêchait de poursuivre, le coach m’a désigné pour le remplacer.

    Je ne sais pas trop pourquoi il m’a choisi car on n’avait pas parlé de cette éventualité à la théorie. Mais j’ai accepté car je suis au service de l’équipe. »

    Et le jeune homme de 23 ans s’en est super bien sorti en multipliant les arrêts décisifs devant des attaquants hannutois dépités.

    « Pourtant, je n’avais jamais joué au goal de ma vie. Même à l’entraînement (rires). Pour une première, je pense que je ne m’en suis pas trop mal sorti.

    D’autant que j’ai eu beaucoup de travail à effectuer. J’ai réussi deux ou trois arrêts décisifs, notamment en remportant un duel en un contre un face à Murtezi. »

    Une prestation saluée par ses coéquipiers, son entraîneur et les supporters du club. Mais le garçon reste humble et n’envisage pas encore de réorienter sa carrière vers une place dans la cage dans le futur.

    « Je suis attaquant de formation et j’espère que le coach me fera encore confiance à cette place (sourire).

    Par contre, ma formation d’attaquant m’a sans doute aidé un peu ce dimanche car j’essayais d’anticiper en me demandant où les avants adverses allaient tenter de frapper.

    J’ai aussi eu un peu de chance et mes défenseurs m’ont bien aidé en défendant bien en bloc et en laissant peu d’espaces à nos adversaires.

    C’était une chouette expérience et je n’hésiterais pas à retourner dans le but pour aider l’équipe », termine Laurent Bernard. -

    OLIVIER JOIE

    Source 

  • Grand Prix Raygeo pour Elites et Espoirs à Villers le temple Nandrin le 24 février 2018

    raygeo.jpg

    Nouveau changement d'itinéraire pour raison de sécurité et manque de signaleurs

    Source info Grand Prix Raygeo pour Elites ET Espoirs clic ici

     

  • Templiers-Nandrin arrache un bon point à Hannut

    Hannut 1

    Templiers-Nandrin 1

    Les buts  : 62e Murtezi (1-0), 69e Sauvage (1-1).

    Hannut  : Daniel, De Vierman, Geuquet, Vanwaeyenberge, Hodeige, Mazuy, Landrain (37e Kouassi), Geuns, Houart, Murtezi, Dumont (67e H’Mamou).

    Templiers-Nandrin  : Doemer (28e Kabamba), Hardenne (54e Houmard), Drion, Glode, Pessotto, Damsin, Pahaut (82e Parmentier), Bernard, Philippart De Foy, Sauvage, Gaspard.

    Arbitre  : M. Konings.

    Hannut a pris une leçon d’envie et d’efficacité ce dimanche après-midi lors de la réception de Templiers-Nandrin, la lanterne rouge. «  Mes joueurs n’ont pas respecté notre adversaire et ont été trop imbus de leur personne. Pourtant, je les avais prévenus que ce serait un match piège », signifiait Didier Quain, l’entraîneur hannutois dont l’équipe a pourtant eu plusieurs fois l’occasion de tuer la rencontre. «  Beaucoup trop de mes gars ont évolué bien en dessous de leur niveau habituel. Ils ont oublié les consignes et ont fait n’importe quoi sur le terrain. Je n’ai jamais retrouvé le Hannut que j’avais vu lors de mes deux premiers matches. Mes joueurs ont joué sans cœur. Ils ont intérêt à se remettre en question.  » Car avec ce nul, les Verts réalisent une très mauvaise opération dans la lutte pour une qualification au tour final. «  Avec tout le respect que j’ai pour Templiers-Nandrin, on ne doit jamais perdre contre la lanterne rouge à la maison. Mais quand on gaspille comme on l’a fait, on ne doit s’en prendre qu’à nous-mêmes. Au final, on peut dire que c’est un bon point  », ironisait le mentor hannutois.

    « Templiers-Nandrin n’est pas encore résigné »

    Du côté des Condruziens, ce point avait quasiment le goût de victoire. « Venir chercher une unité ici, c’était un peu inespéré car Hannut est très fort à domicile. C’est vraiment une belle équipe et je suis le premier à reconnaître qu’on a été dominé et que les locaux ont eu pas mal d’occasions. Mais la réussite était de notre côté ce dimanche  », glisse Patrick Gaspard, qui a pourtant rapidement perdu son gardien en raison d’une blessure aux côtes. «  Même menés et avec un joueur de champ dans le but, mes gars n’ont jamais baissé les bras. Ils ont fait preuve d’une mentalité exemplaire. Je tiens aussi à remercier Jean Sauvage, le buteur de notre P4 qui est venu nous donner un coup de main tout en apportant son expérience  » Ce point permet de surcroît aux Templiers de rejoindre Xhoris avec qui il partage désormais la lanterne rouge. « Ce point est très important pour la suite de notre saison. Il va nous rebooster pour la fin de championnat. Mes gars ont prouvé qu’ils étaient loin d’être résignés  », terminait le coach des Condruziens.

    OLIVIER JOIE

    Foot - P2A : Templiers-Nandrin arrache un bon point à Hannut

  • Un Nandrinois a été condamné par le tribunal correctionnel de Huy à une peine d’un an de prison ferme

    Nandrin: un prof prend un an de prison et ne peut plus enseigner

     

    Ce professeur d’histoire avait été ciblé par une saisie de ses biens. Lors de la visite d’un huissier, un policier avait découvert que cet homme détenait du matériel pédopornographique sur son ordinateur.

    Des milliers de photos mettant en scène des enfants nus dans des positions suggestives avaient été découvertes.

    L’enquête avait démontré que, entre 2004 et 2016, l’homme s’était adonné à de très nombreuses recherches en matière de pédopornographie.

    «Un nombre édifiant», a constaté le tribunal dans son jugement.

    La personnalité du prévenu était au centre des débats. L’homme collectionnait également les photos macabres, telles des images de corps abimés dans des accidents de voiture. Son comportement étrange se manifestait aussi dans sa profession car plusieurs de ses élèves avaient signalé qu’il formulait en classe des réflexions à caractère sexuel ou qu’il portait des regards insistants sur les filles qu’il envoyait au tableau.

    Le prévenu ne s’était pas présenté pour répondre des faits.

    Il a été condamné par défaut à une peine d’un an de prison ferme, à une amende de 1.200 euros ainsi qu’à une interdiction d’enseigner pour une durée de 10 ans dans des établissements qui accueillent des mineurs.

    Le tribunal a souligné que cette interdiction d’enseigner apparaît importante mais est rendue nécessaire par la gravité des faits commis et par la nature des informations dont le dossier recèle quant à la manière dont il mène son enseignement

    FAITS DIVERS Source info clic ici 

  • Nandrinois : la procédure d’inscription en 1re secondaire dés aujourd'hui lundi 19 février 2018

    atten.jpgAujourd'hui Lundi débute dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles, la procédure d’inscription en 1re secondaire, que plus de 52.000 élèves rejoindront en septembre.

    Cette rentrée 2018 s’annonce tendue en raison des effets du boom démographique. Les écoles devront absorber 1.700 élèves de plus, dont 536 rien que dans la capitale où la situation est traditionnellement la plus difficile.

    Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Dès ce lundi 19 février et jusqu’au 9 mars inclus, les parents auront trois semaines pour remettre le formulaire d’inscription unique dans l’école de leur première préférence.

    Pendant ces trois semaines, la chronologie des dépôts des formulaires n’a pas la moindre importance.

    INSCRIPTION ÉLECTRONIQUE

    Rien ne change réellement dans les critères de sélection, mais il y a une nouveauté : l’administration a développé la possibilité pour les parents d’encoder leur volet confidentiel par la voie électronique. C’est le volet qui reprend l’école de la première préférence et un maximum de neuf autres (par ordre de préférence) où les parents voudraient voir leur enfant scolarisé.

    Attention, il y a une nuance : tout le processus d’inscription ne pourra se faire derrière son ordinateur. Pour la version électronique du volet confidentiel, la première préférence ne pourra pas être complétée. Les parents devront toujours se rendre physiquement dans l’école de leur choix prioritaire.

    Les parents qui ne font pas ce choix ne seront, bien sûr, pas défavorisés : la procédure classique reste d’actualité. Dans la deuxième quinzaine d’avril, les parents seront informés de la situation de leur enfant en ordre utile et/ou en liste d’attente.

    Le 23 avril, les inscriptions reprendront, dans l’ordre chronologique cette fois.

    À noter que la fin de la procédure ne sera pas raccourcie : c’est le 24 août que l’on ne conservera sur les listes d’attente que les élèves n’ayant encore obtenu une place en n ordre utile dans aucune école. -

    Article deD.SW  source 

  • Permettre aux citoyens de suivre en temps réel l’évolution des différents projets sur le territoire communal

    Un site pour suivre en temps réel les projets sur votre commune

    Permettre aux citoyens de suivre en temps réel l’évolution des différents projets initiés sur le territoire communal, tel est l’objectif d’un nouveau site internet. « WilWay », fondé par deux jeunes Liégeois, entend bien contribuer à fournir aux habitants des informations simples et transparentes via leur plate-forme. Une manière également de rapprocher les gens de la politique. Aywaille fait partie des cinq communes wallonnes pilotes qui vont mettre leurs premiers projets en ligne.

    Prenez la mise en place d’une « zone bleue » pour réguler le stationnement dans le centre d’une localité, la construction d’une nouvelle plaine de jeux dans un quartier, l’installation d’un réseau d’égouttage dans une rue ou encore l’installation de nouvelles poubelles. Autant de projets qui touchent directement les citoyens de la commune. Le problème étant que les habitants ne sont pas toujours informés de ces projets de manière adéquate.

    (Re)connecter commune et citoyens

    Pour pallier ce manque, deux jeunes Neupréens, Aubry D’Inverno et Martin Collard, ont lancé une plate-forme en ligne baptisée « WilWay ». Ceux-ci sont partis de quatre constats : le désintérêt des citoyens pour la politique, les vues limitées sur la progression des projets, pas de sources de données centralisées et un manque d’outils de gestion des projets. D’où le lancement de la plate-forme web «  WilWay  », dont la mise en ligne officielle aura lieu ce mercredi à 18 heures. «  Cela va permettre au citoyen lambda d’avoir une vue complète du projet, tout en donnant un outil de gestion simple à la commune  », commente Aubry D’Inverno, l’un des cofondateurs.

    «  Prenons un exemple concret : la construction d’une nouvelle crèche qui a commencé il y a deux mois. En allant sur le site de Wilway et en sélectionnant sa commune, on pourra suivre l’évolution du projet sur une ligne du temps, mais également avoir toutes les informations concrètes qui y sont liées. On saura dire qu’on en est à telle phase des travaux, la situer sur une ligne du temps, combien cela coûtera, quels subsides ont été octroyés, quelle entreprise se charge du projet, quelles sont les personnes de contact, etc.  », poursuit Aubry D’Inverno.

     

     

    C’est le personnel administratif de la commune qui est chargé de compléter les différentes « cases » relatives au projet mis en ligne. Il est également possible de ne pas rendre cela « public » et de le garder « privé », juste pour les agents administratifs et communaux. Bien évidemment, l’objectif est de mettre en ligne un maximum de projets et, surtout, de les rendre accessibles facilement au grand public.

    Cinq communes pilotes

    Une grosse vingtaine de communes wallonnes ont été démarchées par la jeune équipe de Liégeois. Au final, cinq d’entre elles ont manifesté un intérêt dans l’utilisation de cette interface. Il s’agit d’Aywaille, Hannut et Crisnée en province de Liège, de Paliseul (Luxembourg) et Couvin (Namur).

    L’interface pour Aywaille. © D.R.

    Du côté de la commune de l’Ourthe-Amblève, on a ainsi d’abord essayé le logiciel en mode « privé », pour effectuer une sorte de phase test, dans le cadre de l’extension de la « zone bleue » dans le centre aqualien. Un second projet relatif aux poubelles (voir ci-contre), qui devrait normalement être réalisé avant les élections communales d’octobre prochain, sera lui consultable dès le lancement officier de « WilWay ».

    Une belle manière de (re)connecter commune et citoyens.

    Gaspard Grosjean

    Une plate-forme créée par deux jeunes Neupréens

    L’interface « Wilway » est tout droit sortie de l’imaginaire de deux amis, deux jeunes Neupréens âgés de 26 ans, Aubry D’Inverno et Martin Collard. Ils se connaissent depuis l’école primaire et se sont toujours intéressés à la politique.

    Le premier a étudié la consultance aux HEC, à Liège, tandis que le second a opté pour l’informatique à l’HELMO et suit, en plus, des cours du soir aux HEC.

    Désormais, l’équipe de « Wilaya » est composée de cinq personnes en tout.

     

    Toutes les infos article complet clic ici 

    De Gaspard Grosjean

     

  • Victime d’un vol avec violence, le Nandrinois est décède

    L ’antiquaire septuagénaire spécialisé dans la revente de bijoux anciens, est décédé en décembre dernier des suites du terrible vol avec violence dont il a été victime dans sa boutique de la rue de la Madeleine à Bruxelles, en pleine journée, le 12 mai 2017.

    Habitant très discret de Nandrin, l’antiquaire Jean-Pierre Witmeur avait été littéralement massacré par son ou ses voleurs le 12 mai 2017, en pleine journée, dans son commerce de la rue de la Madeleine, à deux pas de la Grand’Place de Bruxelles. On l’avait retrouvé vers 14 h 50 totalement défiguré, baignant dans une mare de sang. Le septuagénaire était alors ligoté de la tête aux pieds, du scotch entravant ses mains, ses pieds et sa bouche. Plusieurs de ses dents jonchaient le sol. Il était encore conscient et avait même fait signe pour dire que son ou ses agresseurs étaient soit montés à l’étage, soit partis par l’arrière.

    Par la suite, on avait appris qu’il avait perdu l’usage de l’un de ses yeux et qu’il ne rouvrirait plus jamais boutique à cause de ce vol d’une sauvagerie inouïe. Alors que ses jours étaient au départ considérés comme en danger, on le croyait depuis tiré d’affaire, en revalidation neurologique, dans une maison de soins. Aujourd’hui, on doit malheureusement vous annoncer que l’antiquaire Jean-Pierre Witmeur y est décédé le 12 décembre 2017, soit précisément 7 mois après les faits. Et, pour son entourage, il ne fait aucun doute qu’il s’agit là de la conséquence directe du vol avec violence dont il a été victime.

    Questionné, Denis Goeman, le porte-parole du parquet de Bruxelles, confirme le décès de la victime et indique qu’une autopsie a été réalisée pour s’assurer de ce lien de cause à effet : «  On attend encore le rapport du médecin légiste avant de se prononcer mais l’instruction judiciaire se poursuit activement pour identifier le ou les auteur(s) des faits  ». Il faut savoir à cet égard qu’un appel à témoins – lancé le 31 mai 2017 sans la moindre image à l’appui – est toujours en ligne sur le site de la police fédérale. Il fait mention d’un seul et unique auteur qui a emporté les bijoux présents dans la vitrine avant de prendre la fuite.

    «  S’il n’y a pas d’images caméras, c’est parce que la seule caméra qui aurait pu filmer le(s) auteur(s) des faits ne fonctionnait pas  », dénoncent en substance plusieurs sources bien informées. Et ces mêmes sources d’ajouter au tableau : «  Il y avait déjà eu un voisin qui s’était fait poignarder chez lui par un voleur un mois et demi auparavant et c’était déjà le même problème qui s’était posé. C’est un scandal qu’ils n’aient pas pris la peine de réparer cette caméra avant. Cela a d’ailleurs solidement compliqué le travail des enquêteurs . »

    Qui a tué Jean-Pierre Witmeur, c’est donc plus que probablement la question à laquelle les enquêteurs s’attellent à présent à répondre.

    Déjà victime de multiples vols ou tentative de vols avec violence auparavant, l’antiquaire, qui se montrait méfiant et n’ouvrait plus sa porte à n’importe qui, s’était également équipé d’un système, sans caméra, lui permettant de contacter la police et d’un système de fumées supposé mettre en fuite les voleurs, mais il n’a pas eu le temps de les activer et les télécommandes nécessaires pour ce faire n’auraient non plus jamais été retrouvées. “Le voleur était en tout cas bien tuyauté. Il savait qu’il y avait une porte à l’arrière, rue Duquesnoy, celle par laquelle la victime rentrait chez elle.

    PAR D.H. clic ici

     | L'ACTU DE HUY WAREMME

  • Hannut et Muse Murtezi accueillent Templiers-Nandrin aujourd'hui dimanche 15 h

    À la recherche de son meilleur niveau depuis deux ans, Muse Murtezi revit depuis l’arrivée de Didier Quain au stade Ducarme.

    L’avant hannutois est bien décidé à réaliser un superbe deuxième tour afin d’amener les Hesbignons au tour final.

    Quelques heures après avoir fêté ses 28 printemps, Muse Murtezi s’apprête à accueillir Templiers-Nandrin, la lanterne rouge.

    « C’est un match piège car les Condruziens sont dans une mauvaise posture au classement et ils vont probablement tout donner sur le terrain afin d’essayer de ramener un résultat intéressant », affirme l’attaquant hannutois, qui n’oublie pas le nul (2-2) concédé à l’aller.

    « On s’était fait avoir car, au vu des qualités de notre équipe, on aurait dû remporter cette rencontre.

    Malheureusement, le football n’est pas une science exacte. Il faut donc se méfier des Templiers qui n’auront rien à perdre et qui joueront libérés.On a une revanche à prendre par rapport à la dé- faite de l’aller. » À domicile, les Hannutois sont obligés d’empocher les trois unités.

    « Si on veut finir dans le top 5 et prendre part au tour final, on ne peut pas se permettre de perdre des points dimanche. » Pour ce faire, les Hannutois miseront sur la nouvelle dynamique mise en place depuis l’arrivée de Didier Quain à la tête de l’équipe.

    « Je ne le connaissais pas en tant qu’entraîneur mais j’ai rapidement compris qu’il connaissait le football et qu’il allait nous faire progresser. Il nous parle beaucoup et il n’hésite pas à dispenser des séances spécifiques pour les attaquants.

    C’est très rare à ce niveau. » Si Muse Murtezi ne tarit pas d’éloges sur son nouvel entraîneur, c’est parce que ce dernier l’aide à retrouver son meilleur niveau.

    « Je suis conscient que j’ai loupé mon premier tour. Mais le courant ne passait pas bien avec Jean-Pol Noël. Je venais à l’entraînement en sachant que je n’allais pas m’amuser.Mais Didier Quain qui m’a redonné l’envie de jouer. »

    Et les effets ne se sont pas fait attendre puisque Muse a planté un doublé lors de la victoire des Hannutois contre Jehay (4-1).

    « Ça faisait très longtemps que ça ne m’était plus arrivé car cela fait deux ans que je peine à retrouver mon meilleur niveau.

    Je sens toutefois que je suis sur la bonne voie et que je commence à retrouver mes meilleures sensations. Mais il faut confirmer sur la longueur », lance l’attaquant des Verts, qui ne cache pas qu’il espère regoûter au football national un jour.

    « J’aimerais y parvenir grâce à Hannut. Cela passe par de bonnes prestations et des bons résultats en accrochant le tour final. » 

    article de OLIVIER JOIE

    Patrick Gaspard (Templiers-Nandrin) y croit encore

    Débarqué durant la trêve hivernale, Patrick Gaspard a pour mission de sauver les Templiers en P2. Mais ce déplacement chez les Hannutois s’annonce difficile.

    « Hannut, c’est du solide. Surtout à domicile où c’est une formation très redoutable », explique le T1 condruzien, qui s’attend à un match engagé sur une surface grasse et lourde.

    « Il y aura des duels physiques mais je sais que mes gars répondront présents. Même si mon groupe est actuellement lanterne rouge, je ne le sens pas du tout résigné. On aborde chaque rencontre comme une finale.

    Il reste 12 matches à jouer et rien n’est encore perdu. On est capable de rivaliser avec la plupart des équipes mais on doit s’appliquer à ne pas commettre des erreurs individuelles. J’espère que Xhoris perdra des points face à Liège B car, en cas de résultat positif, on pourrait alors lui laisser la lanterne rouge. » - OJ.

     

    Didier Quain (Hannut) vise un 9 sur 9

     

    « Il faut respecter notre adversaire »

    Arrivé dans le courant du mois de décembre, Didier Quain a réussi son retour sur le banc hannutois. Depuis qu’il a repris les Verts, ceux-ci ont fait le total de points. « Et on vise un troisième succès consécutif car on jouera de nouveau à la maison », explique le coach hannutois qui sait que la venue de la lanterne rouge au stade Ducarme pourrait se révéler comme un match piège.

    « J’ai prévenu mes gars qu’il fallait respecter notre adversaire.

    Mais si on joue avec la même mentalité et la même envie que lors des deux derniers matches, je ne me fais pas trop de soucis. » Hannut aura donc une belle occasion de réaliser une jolie opération ce week-end. « On veut rester dans ce top 5 pour prendre part au tour final en fin de saison. C’est l’objectif minimum du club.

    On a bien bossé ces dernières semaines et tout est là pour que mes gars réalisent un bon match. » - O.J.

  • Exposition Art au Village aujourd'hui 18 février 2018 à Saint-Séverin Nandrin

     

    Scan-005.jpg

    Scan-001.jpg

     

    http://artauvillage.skynetblogs.be/

     

    Samedi 17  et  dimanche  18  février 2018

    De  14 h  à  19  h

    Salle de Saint-Séverin Nandrin 

     

     

  • Vernissage d'Art au Village 2018 à Nandrin en photos et vidéo

    DSC02377.jpgVendredi 16 février 2018, l'Art et la culture étaient à son rendez-vous annuel dans la salle de Saint-Séverin Nandrin.

    Madame Yvette Gresse la présidente et son équipe de bénévole ,fidèle au poste depuis de nombreuses années étaient tous présent  .

    Cette exposition est la preuve que l'art est  à la portée de tous.

    La cérémonie d'ouverture en présence des artistes et certains représentants du conseil communal.

    Le Bourgmestre Monsieur Michel Lemmens à officialisé par le discours d'ouverture  l'Exposition 2018 avec une mise à l'honneur de la présidente Madame Yvette Gresse, les artistes, ainsi que l'ancien Bourgmestre Joseph Nandrin , également l'échevin Monsieur Pollain, les conseillers et conseillères Madame Zucca Béatrice , Monsieurs Evrard Marc, Monsieur Piotrowski Bogdan, Monsieur Ramelot Benoit et la présidente CPAS Madame Murielle Brandt . 

    Quelques mots de l'échevin de la culture Daniel Pollain et le discours (voir la vidéo )de la présidente Madame Yvette Gresse .

     

    Ouverture officielle par la coupure du ruban par Madame Gresse et Monsieur Lemmens .

    Nous voici au début du week-end avec deux jours consacrés à l'Art

     

    La vidéo clic ici 

    Album photos clic ici 

     

     

     

     

  • Exposition Art au Village aujourd'hui 17 février 2018 à Saint-Séverin Nandrin

     

    Scan-005.jpg

    Scan-001.jpg

     

    http://artauvillage.skynetblogs.be/

     

    Samedi 17  et  dimanche  18  février 2018

    De  14 h  à  19  h

    Salle de Saint-Séverin Nandrin 

     

     

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 17 et 18 février 2018

    Samedi 17 février
    18h00 Bois : Fam. CELLIER-RAUEN ; Dfts de la
    fam. FRANCE-HENIN; Joseph GATHY et Flore
    FLOYMON ; M. fondée pr Mme DEPREZDEVILLERS
    et Mme DESSART ; Joseph
    BALTHAZAR, Mathilde PIRLOT et fam.
    18h00 Tavier : Dfts de la fam. DELINCEJACQMARD
    ; Fam. d’Emile FABRY.
    Dimanche 18 février (Carême I)
    09h00 Les Avins : M. fondée pr la fam.
    BERNARD-WILMOTTE ; Dfts qui reposent au
    cimetière de St Lambert.
    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.
    10h30 Ouffet (messe des enfants) : Patrick
    et les dfts de la fam. DEDAVE-MOSSAY ; M.
    fondée pr plus. dfts; dfts de la fam.
    TERWAGNE-MARECHAL ; Marcel et Marc
    LECRENIER ; Les époux Norbert et Marie
    WALHIN-RIXHON (50ème anniv. du décès).
    10h30 Saint-Séverin : Fam. DEJARDINLAMBERT,
    vivants et dfts ; Hubert
    BALTHAZAR, son petit-fils Adrien et la fam.
    LEONARD-GERDAY ; Fam. RENARD-BOXUS.
    11h00 Fraiture (clinique) : Fam.
    DEMEESTER-EVELETTE ; Fam. André et
    Berthe GROSJEAN-MARECHAL ; Fam.
    BLAVIER-MARECHAL-Henri BLAVIER.

  • Journée intergénérationnelle Samedi 10 mars 2018, de 9 à 17 h entrée gratuite Villers le Temple Nandrin

     

    Entrée gratuite - Espace des Templiers à Nandrin
    Dans le cadre de la Campagne TipTop au Condroz !

    Seul, en famille, entre amis, entre voisins …
    Venez passer une journée de détente et d’amusement !

    Dès 9 h :
    • Petit déjeuner-conférence
    « Comment favoriser le lâcher prise ? »
    Nathalie SIMON, psychologue sociale, Directrice du Service provincial Itinérant de Promotion de la Santé
    • Histoires contées pour les petits

    Dès 10 h :
    • Ouverture de l’espace TipTop - quiz, photomaton, vélo à
    smoothies…
    • Ouverture du car TipTop
    Le personnel du service I Prom’S vous y accueille et vous propose :
    des entretiens individuels d’évaluation des risques
    cardiovasculaires, du diabète de type 2 et de votre état
    de bien-être ;
    des entretiens de motivation et d’orientation, en fonction
    du thème qui vous intéresse.
    • Présence de l’Openbus qui propose un espace d’accueil
    psycho-médico-social présentant les actions de l’Openado,
    service provincial à destination des enfants, des adolescents et
    de leur famille.

    De 11 à 13 h 30 :
    Bar à soupe et dégustation de produits locaux à des prix très
    démocratiques

    Dès 13 h :
    • Départs libres pour des promenades fléchées d’environ 4 et 7 km ;
    • Ateliers gratuits pour les petits et grands : réalisation de gaufres,
    jeux de sociétés, bricolages, escalade, golf… ;
    • Grimage pour les enfants ;
    • Démonstration de Zumba et Swissjump ;
    • Stands d’associations locales.

    De 14 à 16 h 30 :
    Représentations d’une pièce de théâtre de marionnettes
    (durée : environ 30 minutes)

    17 h : clôture

    Infos et réservations
    Service I Prom’S
    04/237 94 84
    iproms@provincedeliege.be
    www.provincedeliege.be/fr/sante

    iproms@provincedeliege.be www.provincedeliege.be

    sante inteer.JPG

  • l’agenda des événements à Nandrin

    Jazz

    S. 17/2 Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. - Rés. : 0477-58.77.82 - http://www.livecafe.be - Paf: 13 à 15€

    Chrystel Wautier @ Live & Café Nandrin

    Jazz

    S. 24/2 de 20 à 0h Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. - Rés. : 0477-58.77.82 - Paf: 13 à 15€

    Zulema @ Live & Café Nandrin

    S. 3/3 de 20 à 0h Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. - Rés. : 0477-58.77.82 - Paf: 13 à 15€

    http://www.livecafe.be 

  • Nandrinois: fini de jouer avec vos données perso !

    Données protégées : la révolution

    L e 25 mai, « tout » changera en matière de protection des données.

    Une révolution dans l’intérêt des citoyens, mais qui impliquera des adaptations importantes pour les entreprises, les petits commerçants, les clubs sportifs ou d’autres associations. « 95 % ne seront pas prêts », prédit l’Union des Classes moyennes

    Voici quelques exemples, pas si caricaturaux, qui concernent ce règlement européen et ce que cela peut changer pour vous.

    Votre boulanger collecte vos données pour son programme de carte fidélité, puis les cède au marchand de vin qui vous démarche à domicile.

    Interdit !

    On vous démarche par téléphone pour vous faire changer d’opérateur téléphonique ?

    Demandez-leur (après le 25 mai) s’ils sont en règle avec le RGPD, cela devrait être radical ! Vous vérifiez le prix d’un vol Bruxelles-Barcelone sur un moteur de recherche… et vous vous retrouvez avec des pubs pour cette destination sur votre Facebook ou votre mail.

    Interdit aussi ! Et ces sites qui vous obligent à accepter leur politique en matière de cookies avant de pouvoir continuer à surfer ?

    Interdit encore une fois !

    NON AUX PUBS CIBLÉES !

    Idem pour le club sportif (ou l’ASBL) à qui un sponsor demande ses fichiers d’adhérents lui promettant une prime pour tout nouvel affilié aux services que ce sponsor offre. Une pratique qui fâchera l’autorité de contrôle.

    «Vous pourrez aussi demander à votre supermarché d’arrêter d’envoyer des pubs ciblées », explique Luc Ceyssens. « Si la chaîne a votre GSM (donnée recueillie lors d’un programme promotionnel, NdlR), avec le système de géolocalisation, elle peut vous suivre, en live, pendant vos courses, vous envoyant, par exemple, une promotion sur une poudre à lessiver lorsque vous arrivez à hauteur de ce rayon. »

    Article de  D.SW source 

  • Exposition Art au Village le 17 et 18 février 2018 à Saint-Séverin Nandrin

     

    Scan-005.jpg

    Scan-001.jpg

     

    http://artauvillage.skynetblogs.be/

     

    Samedi 17  et  dimanche  18  février 2018

    De  14 h  à  19  h

    Salle de Saint-Séverin Nandrin 

     

     

  • Nandrinois Donner son sang… pour la science

    att.jpgLes biobanques ont besoin de personnes saines

    Donner son sang ou donner un organe pour sauver des vies : on connaît. Donner son sang pour faire avancer une étude : c’est rarissime. La naissance officielle des biobanques devrait permettre cette nouvelle forme de solidarité. Donner son sang ou d’autres tissus pour faire avancer la recherche.

     

    Les biobanques sont des endroits où l’on conserve, dans des frigos ou de la paraffine, du matériel corporel humain comme des tissus, du sang, de l’urine, des selles… Elles existent depuis 2005 en Belgique, mais ne sont répertoriées nulle part et personne ne sait très bien combien d’échantillons elles contiennent.

    Plusieurs centaines de milliers assurément.

    Ces biobanques se trouvent pour la plupart dans les hôpitaux, les laboratoires privés et publics. D’où viennent ces échantillons ?

    De patients malades dont on a prélevé des tissus (tumeur, adénome…), du sang ou d’autre maté- riel, en vue de dresser le diagnostic et d’apporter les soins nécessaires.

    « Mais une partie de l’échantillon est envoyée à la recherche scientifique plutôt qu’à l’incinérateur », indique Isabelle Salmon, prof à l’ULB, académicienne et promoteur de la Biothèque Wallonie-Bruxelles (BWB).

    « Le patient a donné son consentement à cela mais parfois sans trop le savoir. Les documents qu’il a signés en entrant à l’hôpital ne contenaient peut-être qu’une petite ligne sur le sujet ».

    Grâce à l’arrêté royal qui vient (enfin) de sortir sur les biobanques (5/2/2018), cela va changer (ou a déjà changé chez certains) : ce consentement apparaîtra clairement sur un formulaire. Mieux.

    La biobanque permettra une traçabilité. Désormais, si une découverte majeure était faite sur base de votre échantillon, vous en serez informé. « Prenons par exemple un adénome thyroï- dien », explique le professeur Salmon.

    « Si en analysant l’ADN lors de la recherche scientifique, on s’aperçoit que le patient en question risque de développer un cancer du sein ou du colon, on DEVRA l’en informer.

    C’est évidemment très important ! »

    Le patient peut aussi donner son consentement éclairé : dans ce caslà (biopsie gastro par exemple), il donne son accord pour que l’on prélève un peu plus, pour la recherche toujours. Les donneurs sains pourront aussi fournir des échantillons.

    REGISTRE DE DONNEURS SAINS

    Car on a besoin aussi d’échantillons sains pour faire avancer la recherche ou pour élaborer de nouveaux tests de dépistage.

    La Biothèque Wallonie-Bruxelles, qui est occupée à établir le cadastre des échantillons et qui pourra orienter les scientifiques dans telle ou telle biobanque, a l’intention d’ouvrir un registre fin 2018 ou début 2019 où pourra s’inscrire tout candidat donneur.

    En fonction des études à réaliser, on vous appellera pour prélever votre sang. Tout cela, gratuitement.

    Personne ne peut commercialiser les échantillons : ni les biobanques, ni le donneur. Un comité d’éthique veille désormais à tout cela. 

    Article de F. DE H

  • Concert Résonance aujourd'hui 16 février 2018 à 20 h 30

    Parmi les festivités “Ocquier Village millénaire”, nous vous proposons un concert assez exceptionnel .  

     

    “RESONANCE” un concert qui s’inscrit dans une démarche artistique associant musique et patrimoine .

    A Ocquier, dans le cadre de la merveilleuse église romane.

    clav.JPG

     

  • Jogging St Martin Nandrin le 24 février 2018

    Jogging-Nandrin-2018_87b8830f90d852f54db504801a9849d1.JPEG

     Jogging St Martin Nandrin le 24 février 2018

    Nouveaux parcours 

    3,5 / 6,2/ 11,3 KM 

    Inscriptions Chronorace.be

    Départ 16h 00

    15h 30 pour les enfants 

    Voir l'affiche 

     

    Attention !!!

    Départs des courses : 11,3 km à 16h00 / 6km à 16h15 / 3km à 16h20

  • Actuellement, la dispersion des pesticides dans l’air n’est pas encore analysée chez nous

    Des mesures de protection déjà mises en place

    Seule une étude sur la qualité de l’eau a été menée. On attend les résultats de cette dernière dans les deux prochains mois.

    Cela n’a pas empêché le ministre Di Antonio de prendre déjà un certain nombre de mesures préventives.

    « Il faut oser se fixer des objectifs ambitieux pour évoluer positivement et montrer l’exemple à nos enfants et aux générations futures », pense-til.

    Ainsi, la Wallonie a mis en place plusieurs mesures comme l’interdiction pour les particuliers d’user de produits contenant du glyphosate depuis juin dernier. Mais ce n’est pas tout.

    «À partir de juin 2018, les agriculteurs auront l’obligation d’utiliser un système anti-dérives sur leurs pulvérisateurs.

    Ce système permet de faire retomber plus vite les pesticides sur le sol, cela diminue donc les dispersions dans l’air », se félicite Carlo Di Antonio.

    À cette date, des mesures spécifiques aux groupes vulnérables, comme les enfants seront également d’application comme la mise en place de zones tampons aux abords des écoles, des hôpitaux ou des crèches.

    Enfin à partir de juin 2019, l’interdiction d’utiliser des produits chimiques dans les espaces publics entrera pleinement en action.

    Autant de mesures qui ne sont qu’un premier pas vers une législation plus forte en matière de protection de l’environnement.

    En fonction des résultats de l’étude commandée par la Région Wallonne, d’autres pourraient également voir le jour rapidement.

    Rassurons-nous toutefois, selon l’ISSeP, la qualité de l’air wallon est plutôt bonne, en dehors des pics de pollution dans les grandes villes.

    Peut-être l’occasion d’un week-end ressourçant en Ardenne… ?

    - F.J.

    source info 

  • la boulangerie Crosset de Nandrin livre le petit-déj’ à domicile

    Valentine Crosset (20) est à l’initiative de ce concept gourmand. Étudiante, elle suit une formation en e-commerce. La raison première de ce projet : éviter aux clients de se déplacer. En un clic, le petit-déjeuner arrive à l’heure désirée. Et la jeune femme ne chôme pas vu que pour contextualiser son travail de fin d’étude elle a carrément mis sur pied son projet avec l’aide de son papa, Christophe Crosset. « Cela fait plusieurs mois que Valentine travaille sur son projet Déjeuner en paix. Elle cherchait sa voie et je pense qu’elle a trouvé quelque chose dans lequel elle s’épanouit vraiment », confie le petit-fils de Charles Crosset, fondateur de la maison mère en 1938 à Liège.

    Déjeuner en paix, c’est 9 boxes proposées entre 25 et 50 euros et livrées chaque week-end. Les boxes sont composées avec des produits frais du jour et faits maison tels que viennoiseries, charcuterie et fromage, pain, confitures et pâtes à tartiner artisanales mais également jus d’orange fraîchement pressé, sirop doux, yaourt bio et saumon. Pour ce qui est des yaourts, fromages, saumon et sirop, la boulangerie Crosset fait appel à plusieurs artisans locaux.

    Saint-Valentin

    C’est avec un peu d’avance que Valentine lance ses petits-déjeuners à domicile. « Nous livrons dès ce mercredi 14 février, exceptionnellement. Je suis impatiente, mon projet se concrétise mais j’avoue être également très stressée car j’ai vraiment envie que mon concept plaise aux clients ».

    Actuellement, Valentine comptabilise une trentaine de commandes pour mercredi et le week-end qui arrive. Les boxes sont prévues pour deux personnes mais il reste possible d’ajouter divers suppléments via le site internet. « On veut répondre à la demande du plus grand nombre. On pense donc aux personnes qui désirent tester la box et par la même occasion commander un pain pour la semaine ». Actuellement, la livraison n’excède pas les 10km mais la fine équipe tente de remédier à cela. « On ne pensait pas recevoir un tel accueil. On a été un peu dépassé mais on tente de mettre au point une manière d’élargir le périmètre de livraison moyennant une petite compensation financière », explique le gérant de la boulangerie.

    Dans 24h, c’est le coup d’envoi pour Valentine qui a une pression supplémentaire, elle entame son cheminement vers la 4ème génération au sein de la boulangerie Crosset, située Route du Condroz 131 à Nandrin. Une manière de faire perdurer la tradition familiale tout en lui donnant une dimension plus moderne.

    Article de LAURA MARCHESE clic ici 

  • Bonne Saint-Valentin aujourd'hui 14 février aux Nandrinois et Nandrinoises !!!

    val1.jpgLe jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié.

    Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

    Nandrinois(e)s à ne pas oublier Fleuriste ,Magasin, restaurant ou autres fantaisies en cette journée de l'amour de l'amitié.....

    À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des couples.

    Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique.

    La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billets doux » ou de valentins illustrés de symboles tels qu’un cœur ou un Cupidon ailé.

    À l’envoi de billets au xixe siècle a succédé l’échange de cartes de vœux. Cependant, en Amérique du Nord, les échanges de cartes ne se font pas selon la conception européenne où la carte de Saint-Valentin est envoyée à une personne « unique ». Il n'est pas rare qu'une personne y envoie une dizaine de cartes, et même que des élèves d'école primaire en envoient à leur maîtresse d'école.

    En France, le dessinateur Raymond Peynet est l'auteur d'illustrations emblématiques des « couples d'amoureux » et Georges Brassens a chanté les « amoureux des bancs publics »

    Type Fête civile  avec une origine religieuse

    SignificationFête des amoureux

     

  • Et si on parlait bore-out ? activité du mois de mars 2018 à Nandrin

    Sensibilisation au Bore Out ou autrement défini comme : le syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui. 
    Il se caractérise par plusieurs éléments dont : la lassitude, l'absence de défi et le désintérêt au travail.

    http://www.joselaviequejeveux.life/test/


    Vous vous reconnaissez dans ces affirmations?
    Je vous propose une session rencontre privée :

    AU programme : 
    * Le Bore out : késako ?
    * Prendre conscience de la situation
    * Ecoute de nos émotions et de nos besoins
    * Les causes et les impacts personnels et professionnels
    * Quelles solutions ?

    Une rencontre de 2h - 
    Animatrice Michèle Cherubin, coach, bore outeuse confirmée !
    Ouvert à 4 participants maximum - participation: 20 euros 
    Soyez les bienvenus rue de Favence 29 à 4550 Nandrin

    Renseignements et inscriptions : 0498/32.87.35
    michele.cherubin@joselavie.life

  • Avis Décès de Monsieur Emile Saint-Georges époux de Madame Gerda Bleus de Fraineux Nandrin

    Monsieur Emile Saint-Georges 

    Domicilié à Nandrin (4550)
    Né à Ougrée (4102) le mardi 30 août 1938 
    Décédé à Seraing (4100) le lundi 12 février 2018 à l'âge de 79 ans 
    Epoux de Madame Gerda BLEUS

    En mon Nom et au nom du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .