• Victime d’un vol avec violence, le Nandrinois est décède

    Lien permanent

    L ’antiquaire septuagénaire spécialisé dans la revente de bijoux anciens, est décédé en décembre dernier des suites du terrible vol avec violence dont il a été victime dans sa boutique de la rue de la Madeleine à Bruxelles, en pleine journée, le 12 mai 2017.

    Habitant très discret de Nandrin, l’antiquaire Jean-Pierre Witmeur avait été littéralement massacré par son ou ses voleurs le 12 mai 2017, en pleine journée, dans son commerce de la rue de la Madeleine, à deux pas de la Grand’Place de Bruxelles. On l’avait retrouvé vers 14 h 50 totalement défiguré, baignant dans une mare de sang. Le septuagénaire était alors ligoté de la tête aux pieds, du scotch entravant ses mains, ses pieds et sa bouche. Plusieurs de ses dents jonchaient le sol. Il était encore conscient et avait même fait signe pour dire que son ou ses agresseurs étaient soit montés à l’étage, soit partis par l’arrière.

    Par la suite, on avait appris qu’il avait perdu l’usage de l’un de ses yeux et qu’il ne rouvrirait plus jamais boutique à cause de ce vol d’une sauvagerie inouïe. Alors que ses jours étaient au départ considérés comme en danger, on le croyait depuis tiré d’affaire, en revalidation neurologique, dans une maison de soins. Aujourd’hui, on doit malheureusement vous annoncer que l’antiquaire Jean-Pierre Witmeur y est décédé le 12 décembre 2017, soit précisément 7 mois après les faits. Et, pour son entourage, il ne fait aucun doute qu’il s’agit là de la conséquence directe du vol avec violence dont il a été victime.

    Questionné, Denis Goeman, le porte-parole du parquet de Bruxelles, confirme le décès de la victime et indique qu’une autopsie a été réalisée pour s’assurer de ce lien de cause à effet : «  On attend encore le rapport du médecin légiste avant de se prononcer mais l’instruction judiciaire se poursuit activement pour identifier le ou les auteur(s) des faits  ». Il faut savoir à cet égard qu’un appel à témoins – lancé le 31 mai 2017 sans la moindre image à l’appui – est toujours en ligne sur le site de la police fédérale. Il fait mention d’un seul et unique auteur qui a emporté les bijoux présents dans la vitrine avant de prendre la fuite.

    «  S’il n’y a pas d’images caméras, c’est parce que la seule caméra qui aurait pu filmer le(s) auteur(s) des faits ne fonctionnait pas  », dénoncent en substance plusieurs sources bien informées. Et ces mêmes sources d’ajouter au tableau : «  Il y avait déjà eu un voisin qui s’était fait poignarder chez lui par un voleur un mois et demi auparavant et c’était déjà le même problème qui s’était posé. C’est un scandal qu’ils n’aient pas pris la peine de réparer cette caméra avant. Cela a d’ailleurs solidement compliqué le travail des enquêteurs . »

    Qui a tué Jean-Pierre Witmeur, c’est donc plus que probablement la question à laquelle les enquêteurs s’attellent à présent à répondre.

    Déjà victime de multiples vols ou tentative de vols avec violence auparavant, l’antiquaire, qui se montrait méfiant et n’ouvrait plus sa porte à n’importe qui, s’était également équipé d’un système, sans caméra, lui permettant de contacter la police et d’un système de fumées supposé mettre en fuite les voleurs, mais il n’a pas eu le temps de les activer et les télécommandes nécessaires pour ce faire n’auraient non plus jamais été retrouvées. “Le voleur était en tout cas bien tuyauté. Il savait qu’il y avait une porte à l’arrière, rue Duquesnoy, celle par laquelle la victime rentrait chez elle.

    PAR D.H. clic ici

     | L'ACTU DE HUY WAREMME

  • Hannut et Muse Murtezi accueillent Templiers-Nandrin aujourd'hui dimanche 15 h

    Lien permanent

    À la recherche de son meilleur niveau depuis deux ans, Muse Murtezi revit depuis l’arrivée de Didier Quain au stade Ducarme.

    L’avant hannutois est bien décidé à réaliser un superbe deuxième tour afin d’amener les Hesbignons au tour final.

    Quelques heures après avoir fêté ses 28 printemps, Muse Murtezi s’apprête à accueillir Templiers-Nandrin, la lanterne rouge.

    « C’est un match piège car les Condruziens sont dans une mauvaise posture au classement et ils vont probablement tout donner sur le terrain afin d’essayer de ramener un résultat intéressant », affirme l’attaquant hannutois, qui n’oublie pas le nul (2-2) concédé à l’aller.

    « On s’était fait avoir car, au vu des qualités de notre équipe, on aurait dû remporter cette rencontre.

    Malheureusement, le football n’est pas une science exacte. Il faut donc se méfier des Templiers qui n’auront rien à perdre et qui joueront libérés.On a une revanche à prendre par rapport à la dé- faite de l’aller. » À domicile, les Hannutois sont obligés d’empocher les trois unités.

    « Si on veut finir dans le top 5 et prendre part au tour final, on ne peut pas se permettre de perdre des points dimanche. » Pour ce faire, les Hannutois miseront sur la nouvelle dynamique mise en place depuis l’arrivée de Didier Quain à la tête de l’équipe.

    « Je ne le connaissais pas en tant qu’entraîneur mais j’ai rapidement compris qu’il connaissait le football et qu’il allait nous faire progresser. Il nous parle beaucoup et il n’hésite pas à dispenser des séances spécifiques pour les attaquants.

    C’est très rare à ce niveau. » Si Muse Murtezi ne tarit pas d’éloges sur son nouvel entraîneur, c’est parce que ce dernier l’aide à retrouver son meilleur niveau.

    « Je suis conscient que j’ai loupé mon premier tour. Mais le courant ne passait pas bien avec Jean-Pol Noël. Je venais à l’entraînement en sachant que je n’allais pas m’amuser.Mais Didier Quain qui m’a redonné l’envie de jouer. »

    Et les effets ne se sont pas fait attendre puisque Muse a planté un doublé lors de la victoire des Hannutois contre Jehay (4-1).

    « Ça faisait très longtemps que ça ne m’était plus arrivé car cela fait deux ans que je peine à retrouver mon meilleur niveau.

    Je sens toutefois que je suis sur la bonne voie et que je commence à retrouver mes meilleures sensations. Mais il faut confirmer sur la longueur », lance l’attaquant des Verts, qui ne cache pas qu’il espère regoûter au football national un jour.

    « J’aimerais y parvenir grâce à Hannut. Cela passe par de bonnes prestations et des bons résultats en accrochant le tour final. » 

    article de OLIVIER JOIE

    Patrick Gaspard (Templiers-Nandrin) y croit encore

    Débarqué durant la trêve hivernale, Patrick Gaspard a pour mission de sauver les Templiers en P2. Mais ce déplacement chez les Hannutois s’annonce difficile.

    « Hannut, c’est du solide. Surtout à domicile où c’est une formation très redoutable », explique le T1 condruzien, qui s’attend à un match engagé sur une surface grasse et lourde.

    « Il y aura des duels physiques mais je sais que mes gars répondront présents. Même si mon groupe est actuellement lanterne rouge, je ne le sens pas du tout résigné. On aborde chaque rencontre comme une finale.

    Il reste 12 matches à jouer et rien n’est encore perdu. On est capable de rivaliser avec la plupart des équipes mais on doit s’appliquer à ne pas commettre des erreurs individuelles. J’espère que Xhoris perdra des points face à Liège B car, en cas de résultat positif, on pourrait alors lui laisser la lanterne rouge. » - OJ.

     

    Didier Quain (Hannut) vise un 9 sur 9

     

    « Il faut respecter notre adversaire »

    Arrivé dans le courant du mois de décembre, Didier Quain a réussi son retour sur le banc hannutois. Depuis qu’il a repris les Verts, ceux-ci ont fait le total de points. « Et on vise un troisième succès consécutif car on jouera de nouveau à la maison », explique le coach hannutois qui sait que la venue de la lanterne rouge au stade Ducarme pourrait se révéler comme un match piège.

    « J’ai prévenu mes gars qu’il fallait respecter notre adversaire.

    Mais si on joue avec la même mentalité et la même envie que lors des deux derniers matches, je ne me fais pas trop de soucis. » Hannut aura donc une belle occasion de réaliser une jolie opération ce week-end. « On veut rester dans ce top 5 pour prendre part au tour final en fin de saison. C’est l’objectif minimum du club.

    On a bien bossé ces dernières semaines et tout est là pour que mes gars réalisent un bon match. » - O.J.

  • Exposition Art au Village aujourd'hui 18 février 2018 à Saint-Séverin Nandrin

    Lien permanent

     

    Scan-005.jpg

    Scan-001.jpg

     

    http://artauvillage.skynetblogs.be/

     

    Samedi 17  et  dimanche  18  février 2018

    De  14 h  à  19  h

    Salle de Saint-Séverin Nandrin