Eleanor, la pire tempête depuis celle de 1993 un arbre est tombé sur un habitation de Nandrinois

Lien permanent

3157328746.JPG

La tempête Eleanor qui vient de traverser la Belgique est« la pire depuis 1993 », selon le climatologue Pascal Mormal.

Mais rien de commun avec la « tempête du siècle » (dernier), celle de 1990, qui avait dévasté l’Europe.

N’empêche, on a enregistré des rafales de vent à 127 km/h, ce qui a provoqué des dégâts très importants partout dans le pays. La Wallonie et Bruxelles ont été durement touchées, mais on ne déplore pratiquement que des dégâts matériels, à part quelques blessés légers, dont des personnes surprises dans leur voiture par la chute d’un arbre, à Braine-le-Château (Brabant wallon).

CASCADE

L’énumération des chutes d’arbres et des interventions de tronçonnage serait d’ailleurs trop longue, tant les arbres ont payé un lourd tribut à Eleanor.

De même, nombre de câbles électriques menaçaient de tomber ou, déjà à terre, entravaient la circulation. Les secours ont également été appelés pour des toitures envolées et des panneaux publicitaires baladeurs.

Épinglons la malchance de cette famille de Nandrin : un arbre est tombé sur son habitation. Dans sa chute, il a touché un véhicule, puis la toiture de la maison jusque dans la cuisine.

La cheminée s’est alors effondrée à l’intérieur de la bâtisse.

La moitié du toit s’est ensuite envolée sur la chaussée et des câbles électriques haute tension ont été sectionnés.

Les occupants de la maison n’ont pas été blessés mais ont dû être relogés. Des centaines d’appels ont été passés chez les pompiers, on a même atteint un record en province de Luxembourg, avec 500 appels entre 4h et 9h.

Quant au numéro d’urgence 1722, il avait reçu plus de 5.500 appels dès le début de l’après-midi. Si la région de Mons semble avoir été relativement épargnée, ce n’est pas le cas de ses voisines et notamment le Centre. À Bruxelles aussi, on a déploré des chutes d’arbres… et des interruptions de lignes de tram. Les véhicules étaient en effet sous la menace d’arbres instables.

À Drogenbos (périphérie flamande de la capitale), un arbre est tombé sur une cabine de gaz, provoquant une fuite. Mais personne n’a dû être évacué. Dégâts aussi en région liégeoise et dans l’est du pays, avec des nombreuses chutes d’arbres dans le massif de l’Eifel.

ALERTES INONDATIONS

Ajoutons que de nombreuses rivières du sud du pays étaient placées sous étroite surveillance. On citera la Semois, qui débordait à Chiny, de la Lesse ou encore de la Senne et de ses affluents, qui ont fait l’objet d’un signal de pré- alerte. 

B.J., AVEC LES ÉDITIONS RÉGIONALES

source info clic ici 

Photos LMFP Schroeders G.clic ici 

 

Les commentaires sont fermés.