• Bonne année 2018 à Nandrin

    Lien permanent

    Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien.
    Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde.
    Jean Lefèvre, comte d' Ormesson
    Les années apprennent peu à peu, à tout homme, que la vérité seule est merveilleuse.
    Maurice Maeterlinck

    Le livre de la vie est le livre suprême
    Qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix
    Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois
    Et le feuillet fatal se tourne de lui-même
    On voudrait revenir à la page où l'on aime
    Mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts.

    (Lamartine)

    Que vous souhaiter de mieux que:

    Dans votre vie: la santé, dans vos affaires: la prospérité, et beaucoup d'amour tout au long de cette Nouvelle Année 

    Bonne route en 2018 

    5.jpg

  • Fermetures de l’Administration communale de Nandrin lundi 1er janvier 2018

    Lien permanent

     

     Fermetures de l’Administration communale de Nandrin

    Le 1 janvier 2018

     

    Heures d'ouverture des bureaux :

    Lundi, Mardi, Mercredi : 8h30 - 12h00 | 14h00 - 16h00

    Jeudi : 8h30 - 12h00 | 18h00 - 19h30

    Vendredi : 8h30 - 12h00

    1er samedi du mois : hors congés scolaires, sur rendez-vous (carte d'identité, passeport et permis de conduire).

     

  • Nandrinois voici les soldes d’hiver

    Lien permanent

    Vous voulez dépenser vos étrennes en changeant votre garde-robe ?

    Après le rush dans les magasins pour Noël, les commerçants ne relâchent pas la pression puisque les soldes sont déjà annoncés pour le mercredi 3 janvier.

    Pour planifier cette période de réductions, de nombreuses enseignes effectueront leur inventaire le mardi 2 janvier.

    Certains pourraient même garder rideau baissé pendant la matinée.

    Ne vous en étonnez donc pas si vous aviez prévu d’aller en repérage la veille des soldes… Côté stock, l’Union des Classes Moyennes (UCM) a interrogé les commerçants indépendants qui annoncent déjà des ristournes de 30 % dès la première semaine des soldes, tant les stocks de vêtements d’hiver sont importants.

    « Les commerçants sont 48 % à estimer leur stock supérieur à l’an dernier, contre 14 % inférieur », souligne l’UCM. En cause : la météo très clémente de cette fin d’année, avec à peine 4 jours de températures sous la barre du zéro, ce qui n’a pas incité les clients à se ruer sur les grosses vestes et autres doudounes… Toutefois, les commerçants ne sont que 18 % à penser que les ventes en soldes seront meilleures que l’an dernier.

    Il faut dire que les offres durant l’année se multiplient, avec notamment des ventes conjointes qui fleurissent régulièrement et font perdre aux soldes leur attrait.

    DÉJÀ DES OFFRES CONJOINTES

    D’ailleurs, si vous ne voulez pas attendre le 3 janvier, un petit tour dans les galeries commerçantes et les centres-villes devrait déjà vous permettre de faire de bonnes affaires puisque de nombreux magasins proposent déjà des prix cassés à l’achat de deux pièces minimum.

    Mais les commerçants ont tout de même envie de gâter les clients et proposeront souvent des heures d’ouverture étendues, soit le 3 janvier, soit même le dimanche 7

     

    À Liège, le centre commercial Médiacité ouvrira ses portes jusque minuit de 3 janvier, et de 11 à 19 heures le 7 janvier, avec un forfait parking de maximum 5 euros.

    Belle-île assurera une nocturne jusque 22 heures le 3 janvier, tout comme le Shopping Cora Rocourt.

    Les galeries Saint-Lambert, elles, ouvriront normalement le 3 janvier, mais seront accessibles le dimanche 7 de 11 à 18 heures.

    Le centre-ville sera aussi ouvert le dimanche 7 janvier de 10h à 18h.

     Au shopping center de BenAhin (Huy) et celui de St-Georges, on sera ouvert le 7 janvier jusque 17-18 heures selon les enseignes

     

    Article de L.P. AVEC NOS ÉDITIONS RÉGIONALES

  • Souvenirs marquants de 2017 à Nandrin en photos et vidéo

    Lien permanent

     

    4.JPGLes souvenirs marquants de 2017 à Nandrin !!!

     

    07H35 18 FÉVR. 2017

    Nandrin «Picasso en plein Rubens» clic ici

    Un recours contre la nouvelle administration clic ici de Nandrin

    La démolition du bâtiment de l’administration n’est pas suspendue à Nandrin

    Les pelleteuses ont entamé leur ballet destructeur sur la place Musin de Nandrin clic ici

    L’opposition «Pour Nandrin» inquiète clic ici

     

    Album photos clic ici 

     

    Logements sociaux de Fraineux Nandrin, la Région accorde de nouveau le permis clic ici

    Article du 8 Novembre 2017

    Le permis du dossier polémique des huit logements sociaux à Fraineux est annulé clic ici

    Article le 1 er février 2017 

    La construction de 8 logements sociaux approuvée à Nandrin clic ici

    Article du 21 octobre 2014 

    Nandrin 8 habitations sociales rue Tige des Saules clic ici 

    Source info  

  • Un petit-déjeuner offert si vous allez au Point Chaud de Nandrin en pyjama !

    Lien permanent

    C’est la troisième année que le Point Chaud de Nandrin organise cette initiative particulièrement singulière. Yan Vasseur et Sandrine Bertrand, le couple qui gère actuellement cette sandwicherie située route du Condroz, à Nandrin, remettent le couvert début 2018 pour ce défi insolite pour lequel ils se costument également. Le principe ?

    Venir dès 8h le 1er janvier pour obtenir une formule petit-déjeuner gratuitement.

    Mais si vous désirez dé- guster pain au chocolat, croissant ou jus de fruit sans payer, il faudra vous rendre dans le commerce le jour de l’An en pyjama ! « On continue cette idée assez particulière car les deux précédentes années, ça avait franchement bien marché », sourit Yan Vasseur, l’un des gérants du Point Chaud de Nandrin. «Auparavant, notre sandwicherie était fermée le 1er janvier.

    On remarquait cependant que beaucoup de gens venaient se “casser les dents” devant la vitrine du Point Chaud. On a voulu marquer le coup avec cette idée : comme les gens ont fait la fête tard la veille, pourquoi ne pas les accueillir en pyjama ? » En plus de vouloir « marquer le coup », ce concept est selon lui une manière de passer une matinée plus décontractée. « On est toujours en tenue de travail derrière le comptoir, tout au long de l’année », continue Yan Vasseur.

    « On trouve ça sympa de venir de manière cool et décontractée ce 1er janvier au matin. C’est aussi, quelque part, une façon de remercier nos clients que de leur offrir le petit-déjeuner. » L’offre est valable le 1er janvier au Point Chaud de Nandrin entre 8h et 11h. «Au-delà, nous avons beaucoup de commandes à gérer », conclut le cogérant.

    Article de - J.G

    Nandrin: menu offert si vous allez au Point Chaud en pyjama!

  • Qui dit nouvelle année, dit changements

    Lien permanent

    number-2836545_960_720.pngDès ce 1er janvier 2018, plusieurs nouveautés entrent en vigueur en Belgique. Voici ce qui vous attend.

    Consommation

    Le prix de la carte d’identité électronique augmente

    En procédure normale, le tarif de base de la carte d’identité électronique ainsi que des cartes électroniques et documents électroniques de séjour pour étrangers augmentera de 1 euro, pour s’établir à 16 euros au lieu de 15 actuellement, tandis que le prix de base du document d’identité électronique pour enfant belge de moins de douze ans passera de 6 à 6,40 euros.

    Le prix des cartes et titres de séjour biométriques délivrés à des ressortissants étrangers de pays tiers sera désormais de 19,20 euros au lieu de 18.

    L’augmentation est plus significative pour les documents demandés en urgence. Le tarif de base d’une carte d’identité et de documents électroniques pour les Belges et les ressortissants étrangers sera ainsi de 84 euros, au lieu de 79 euros, pour une demande J+2 et de 127,60 euros pour une demande J+1, contre 120 euros auparavant.

    Hausse de 3 % du prix des bières d’AB InBev

    Le prix des bières d’AB InBev augmente d’environ 3 % à partir du 1er janvier. Cette hausse touche notamment la Leffe, la Stella Artois et la Jupiler. Il faut ainsi débourser en moyenne 0,015 euro de plus par verre de pils.

     

    Les gérants d’établissements horeca font face à une hausse de 3,12 % alors que dans la grande distribution, les prix grimpent de 2,83 %. De manière générale, le prix de la bière pils est adapté de 0,015 euro par verre en moyenne. Cette mesure concerne l’ensemble de l’assortiment.

    Pour justifier l’augmentation du prix de ses bières, le groupe brassicole a évoqué une série d’investissements, notamment pour la bière sans alcool Jupiler 0.0 %, ainsi que l’augmentation de la capacité des sites de production en Belgique et la réduction de son empreinte écologique dans la logistique et les processus de production.

    Le brasseur louvaniste explique également cette hausse du prix par l’inflation. « Nous recherchons un équilibre sain entre les coûts et les revenus, en tenant compte des effets de l’inflation », souligne-t-il.

    La décision du brasseur belge d’augmenter le prix de ses bières intervient alors que la Commission européenne enquête sur un éventuel abus de position dominante dans le chef d’AB InBev sur le marché belge. Le groupe est notamment suspecté d’avoir empêché l’importation de deux de ses marques phare -Jupiler et Leffe- en Belgique à partir des Pays-Bas et de la France, où ces produits sont moins chers en raison de la concurrence plus forte sur leurs marchés.

    Le ministre de l’Économie et des Consommateurs, Kris Peeters, a invité AB InBev à venir s’expliquer sur sa dernière hausse de prix. À ce jour, aucune date n’a encore été fixée.

    Proximus augmente plusieurs tarifs

    L’opérateur Proximus augmentera plusieurs de ses tarifs à partir du 1er janvier. Ces hausses, qui oscillent entre 1 et 4 euros par mois, concernent principalement les tarifs mobiles hors abonnement, les appels fixes en journée (hors week-end), la location d’un deuxième et d’un troisième décodeur TV ainsi que d’anciennes offres pack et hors pack.

    Le coût mensuel de location d’un deuxième décodeur Proximus TV passera par exemple de 5 à 6 euros, tandis que le prix de la connexion Internet Comfort s’élèvera à 42,95 euros par mois, contre 40,05 euros en 2017.

    L’entreprise justifie ces augmentations par des investissements pour améliorer ses infrastructures.

     

    Les factures d’énergie à prix variable adaptables tous les mois

    Les fournisseurs d’énergie pourront indexer mensuellement les offres d’électricité ou de gaz à prix variable à partir du 1er janvier, contre chaque trimestre auparavant. Ce changement s’explique par la fin du mécanisme du filet de sécurité, mis en place lors de la précédente législature fédérale.

    Le mécanisme du filet de sécurité, qui arrive à échéance ce 31 décembre, a été adopté en 2013 en raison de la volatilité des prix, supérieurs en Belgique par rapport aux pays avoisinants, rappelle la Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz (Creg). Les fournisseurs d’énergie ne pouvaient alors indexer leurs prix que tous les trois mois.

    À partir de ce 1er janvier, ils seront donc libres de choisir leurs paramètres d’indexation et d’adapter chaque mois leur offre d’électricité ou de gaz à prix variable.

    Un nouveau code de conduite pour les numéros payants 070 et 0900

    Un nouveau code de conduite, qui vise à mieux protéger les consommateurs ainsi qu’à renforcer la lutte contre la fraude et les abus liés aux numéros payants commençant par 070 ou 0900, entre en vigueur à partir du 1er janvier. Cinq opérateurs télécom (Orange Belgium, Proximus, Telenet, Voo et Colt) ont signé un accord en ce sens, en présence du ministre fédéral des Télécoms, Alexander De Croo.

    Les numéros payants sont utilisés par des fournisseurs de services pour proposer de l’information, des jeux ou encore un vote en échange d’un tarif plus élevé. Au sein de ce segment, un nombre important d’abus sont constatés.

    Dorénavant, lorsqu’un consommateur constate un problème avec sa facture, il doit s’adresser au fournisseur de service (le contenu du numéro payant). S’il ne reçoit pas de réponse dans les cinq jours ouvrables, sa plainte est automatiquement jugée fondée et il est remboursé.

    Les opérateurs s’engagent ainsi à davantage de transparence. Concrètement, ils devront partager les informations sur les fournisseurs de service ainsi que sur la marche à suivre. Ils collaboreront aussi mieux entre eux afin d’éviter qu’un fournisseur bloqué ne tente sa chance chez un autre opérateur.

    « Les numéros payants posent problème depuis de nombreuses années. Ce code de conduite traite enfin ces problèmes. Les consommateurs ne seront plus renvoyés d’un service à l’autre quand ils souhaiteront porter plainte et la détection plus rapide des fraudes fera baisser le nombre de plaintes », s’est réjoui le ministre De Croo.

    Santé

    Les honoraires des médecins augmentent en moyenne de 1,50 %

     

    Les honoraires des médecins augmentent en moyenne de 1,50 %, en vertu de l’accord médico-mutueliste 2018-2019 conclu en décembre. Dans le détail, les consultations chez les médecins généralistes et spécialistes sont indexées de 1,68 %, tandis que les prestations en matière de biologie clinique et d’imagerie médicale augmentent de 1,25 %. Les médecins généralistes peuvent donc facturer un montant de 25,42 euros pour une consultation.

    Certaines prestations ne sont par contre pas indexées : le dossier médical global (DMG), les examens génétiques et certains honoraires de dispensateurs de soins non accrédités.

    Aucune augmentation du ticket modérateur – soit le montant restant à charge du patient après l’intervention de l’assurance obligatoire – n’est prévue.

    Une assurance maladie pour les personnes internées

    Les personnes internées placées dans un établissement de soins bénéficieront dès le 1er janvier d’une assurance maladie, payée par l’Inami.

    Jusqu’à présent, les personnes internées ne bénéficiaient pas d’une telle assurance, mais étaient prises en charge par des prestataires de soins rémunérés par le SPF Justice.

    Les internés placés dans un établissement de soins seront dès lors intégrés dans l’assurance obligatoire des soins de santé.

    Un trajet de réintégration pour les travailleurs malades avant le 1er janvier 2016

    Dès le 1er janvier, les employeurs peuvent demander un trajet de réintégration pour les travailleurs malades de longue durée, qui étaient déjà en incapacité avant le 1er janvier 2016.

    Ce trajet de réintégration offre à la personne malade la possibilité d’adapter son temps de travail ou la nature de celui-ci.

    Dans les deux mois qui suivent la déclaration d’incapacité de travail, un questionnaire est envoyé au travailleur et, si le médecin conseil estime le patient apte à réintégrer le marché du travail, il entame la 1ère étape du trajet éventuel.

    Le médecin conseil convoque alors le travailleur pour un examen médico-social. Il établit ensuite un plan de réinsertion, en accord avec le travailleur.

    Jusqu’à présent, le système n’était accessible qu’aux personnes malades depuis moins de deux ans ou à la demande du travailleur malade de longue durée.

    Travail, indépendants et pensions

    Baisse d’impôts pour les travailleurs avec un ordinateur, un pc portable ou un GSM

    Les travailleurs qui disposent d’un ordinateur, d’un pc portable, d’une connexion internet, d’un GSM ou d’une tablette mis à disposition par leur employeur et qui peuvent l’utiliser à des fins privées bénéficieront d’une baisse d’impôts à partir de ce 1er janvier. Il s’agit d’une conséquence de la modernisation et de la clarification du système d’imposition de l’avantage de toute nature.

    La partie imposable de cet avantage peut être calculée sur la base de la valeur réelle pour le travailleur ou d’un forfait, qui n’existait que pour l’ordinateur (180 euros) et l’internet gratuit (60 euros).

    La loi a donc été modifiée en raison de l’évolution des technologies et de la nécessité que la Sécurité sociale ainsi que l’administration fiscale adoptent des règles similaires.

    À partir du 1er janvier, les montants seront les mêmes pour le fisc et la Sécu : 72 euros par an et par appareil pour un ordinateur ou un pc portable, 36 euros pour une tablette, un GSM ou un smartphone, un forfait unique de 60 euros pour l’internet gratuit et 48 euros pour un abonnement au téléphone.

    Une rémunération complémentaire pour les salariés âgés qui adaptent leur carrière

    Les salariés âgés du secteur privé qui adaptent leur carrière avec réduction de salaire bénéficieront dès le 1er janvier d’une rémunération complémentaire provenant soit d’un fonds sectoriel, soit de l’employeur.

    Cette mesure fédérale concerne les salariés d’au moins 60 ans qui passent d’un temps plein vers un 4/5e et les salariés de 58 ans qui passent d’un travail en équipe et de nuit à un travail plus léger adapté.

    La rémunération complémentaire est exonérée de cotisations sociales et n’est pas considérée comme salaire.

    Les travailleurs indépendants recevront une indemnité après deux semaines de maladie

    Dès le 1er janvier, les indépendants bénéficieront d’une indemnité après deux semaines de maladie. Actuellement, lorsqu’un indépendant tombe malade et doit cesser son activité, il doit subvenir lui-même à ses besoins pendant un mois puisqu’il n’a droit aux indemnités de maladie payées par sa mutuelle qu’après ce délai, appelé aussi période de carence.

    Les ministres des Affaires sociales et des Indépendants, Maggie De Block et Denis Ducarme, ont décidé de réduire cette période de carence à 14 jours en raison du délai jugé trop long. Le travailleur indépendant pourra donc prétendre à des indemnités à partir du quinzième jour d’incapacité de travail dès ce 1er janvier.

    La mesure profitera à 17.006 travailleurs indépendants : 14.172 d’entre eux, en incapacité de travail depuis plus d’un mois, pourront bénéficier plus rapidement de leurs indemnités et 2.834 indépendants ayant une durée d’incapacité de travail de 15 jours à 1 mois maximum, bénéficieront désormais aussi d’une indemnité.

    Environ 9 millions d’euros seront consacrés en 2018 à cette mesure.

    Le salaire en hausse de 40 à 45 euros nets par mois à la suite du tax shift

    Le salaire net mensuel augmentera de 1,5 % à 3 % au 1er janvier, dans le cadre de l’entrée en vigueur de la deuxième phase du tax shift. Cela représente une hausse de 40 à 45 euros par mois, précise SD Worx.

    Le gouvernement de Charles Michel a introduit le tax shift l’an dernier, dans le but de stimuler la création d’emplois. La mesure prévoyait une réduction des coûts salariaux ainsi qu’une augmentation du salaire net.

    Concrètement, un travailleur marié sans personne à charge dont le salaire brut est de 2.000 euros par mois conservera dès le 1er janvier 1.567,78 euros, soit 45,27 euros de plus qu’actuellement. Un salaire brut de 3.000 euros donnera 1.919 euros nets, ou 46,20 euros de plus par mois. Un travailleur gagnant 4.500 euros bruts aura 46,85 euros supplémentaires, soit quelque 2.567,97 euros.

    La différence sera encore plus importante pour certaines commissions paritaires, à la suite d’une indexation des salaires ou d’une augmentation du pouvoir d’achat négociées entre partenaires sociaux.

    Les frais professionnels forfaitaires pour les travailleurs s’élèveront également invariablement à 30 %. Par ailleurs, le taux d’imposition de 30 % disparaîtra et le plafond de revenus augmentera afin de bénéficier de la quotité exemptée majorée, poursuit SD Worx.

    Indexation de la cotisation CO2 pour les véhicules de société

    La formule de calcul de la cotisation patronale de solidarité sur les véhicules de société sera adaptée à partir de ce 1er janvier. Le montant de cette cotisation ne pourra pas être inférieur à 26,47 euros pour les véhicules non électriques.

    La cotisation patronale de solidarité sur les véhicules de société, qui se base sur le taux d’émission de CO2 et un montant forfaitaire lié au type de carburant, a été instaurée en 2005 pour compenser l’avantage de l’utilisation privée de la voiture.

    Elle est calculée mensuellement et est versée tous les trimestres à l’Office national de la sécurité sociale (ONSS).

    L’adaptation des émissions de CO2 pour le calcul de l’avantage imposable n’aura pas de conséquences sur les voitures roulant à l’essence ou au LPG, au contraire des motorisations diesel qui seront davantage imposées.

    Seuils de contributions supplémentaires pour les indépendants

    Les contributions sociales provisoires que les travailleurs indépendants paient tous les trimestres correspondront mieux à leurs revenus réels à partir du 1er janvier. Le système actuel va être assoupli avec l’ajout de quatre seuils de revenus supplémentaires. Il y aura désormais six seuils de revenus, par lesquels les contributions versées doivent mieux correspondre aux salaires variables des indépendants.

    Pour les contributions à verser lors du premier trimestre 2018, les indépendants ont déjà la possibilité de demander à leur caisse d’assurance sociale de tomber sous le régime du seuil inférieur.

    Augmentation de la pension minimum pour une carrière de 45 ans

    Le 1er janvier 2018, les personnes avec une pension minimum et une carrière de 45 ans verront leur pension augmenter de 0,7 %. Le montant de la pension pour une personne isolée s’élèvera à 1.220,92 euros par mois, selon des chiffres du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine.

    Le système des flexi-jobs de l’horeca élargi au commerce de détail

    À partir du 1er janvier, le secteur du commerce de détail peut également avoir recours au régime des flexi-jobs, jusqu’ici cantonné à l’horeca. Ce type d’emploi permet à un travailleur, occupé à 4/5e temps au moins, d’effectuer des prestations complémentaires exonérées de cotisations sociales.

    La mesure des flexi-jobs dans l’horeca a été mise en place le 1er janvier 2015. Aujourd’hui, on dénombre quelque 28.000 emplois flexibles dans 7.300 établissements du secteur, selon les derniers chiffres du cabinet de la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block.

    Fort de ce succès, le gouvernement fédéral a décidé d’étendre cette forme d’occupation « plus souple » au secteur du commerce de détail (bouchers, boulangers, magasins de vêtements, etc.). Les commissions paritaires suivantes sont concernées : 118.03, 119, 201, 202.01, 202, 311, 312, 314.

    Concrètement, les flexi-jobs permettent à tout travailleur salarié qui preste au moins un 4/5e temps auprès d’un ou plusieurs autres employeurs de faire des à-côtés dans l’horeca et désormais également, dans le commerce de détail. Ce travailleur occasionnel touche alors un salaire net sur lequel l’employeur est redevable de 25 % de cotisations spéciales auprès de l’Office national de Sécurité sociale (ONSS).

    À noter qu’à partir de ce 1er janvier, les pensionnés peuvent également utiliser le système des flexi-jobs.

    Transports

    Réforme de la formation théorique à la conduite en Wallonie

    La réforme de la formation à la conduite en Wallonie sera d’application dès ce 1er janvier 2018, pour ce qui est de l’examen théorique, et à partir du 1er juillet 2018 en ce qui concerne l’examen pratique. Elle vise à renforcer la formation des nouveaux conducteurs et à accroître davantage la sécurité routière.

    Concrètement, l’apprentissage sera renforcé concernant des thématiques précises telles les effets de l’alcool et de la fatigue sur la conduite. La perception des risques et les bonnes pratiques en cas d’incident sont également développées et feront partie intégrante de la matière de l’examen.

    Lors du passage de l’examen théorique, le principe de la faute grave sera réinstauré. Deux erreurs aux questions relatives aux infractions du 3e degré (brûler un feu rouge, prendre un sens interdit…) ou du 4e degré (faire demi-tour sur l’autoroute…) entraînera l’échec automatique.

    Taxe kilométrique : augmentation des tarifs en Wallonie et nouveau système de sanctions

     

    Quatre nouveautés relatives au prélèvement kilométrique pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes entreront en vigueur le 1er janvier 2018. Les gouvernements régionaux ont ainsi décidé d’élargir le réseau routier concerné à quelques tronçons, d’augmenter certains tarifs, de modifier les montants des pénalités et d’introduire une catégorie supplémentaire de véhicule soumis au péage.

    Le réseau routier soumis au prélèvement kilométrique est élargi avec six tronçons supplémentaires en Flandre pour un total de 157 kilomères et un seul en Wallonie, à savoir le premier tronçon de 4 kilomètres du contournement de Couvin (N5) mis en service jusqu’à l’échangeur du Ry de Rome.

    Certains tarifs changent également. Contrairement aux deux autres régions du pays, la Wallonie n’avait pas procédé à l’indexation de ses tarifs le 1er juillet dernier. Elle procède à son augmentation le 1er janvier. Pour cet ajustement, la Région n’a pas pris en compte l’indice des prix à la consommation. Une augmentation linéaire de la redevance de 0,003 euro/km est appliquée à l’ensemble des tarifs. En Flandre et à Bruxelles, une distinction entre les véhicules aux normes environnementales Euro 5 et Euro 6 est établie. Il faudra compter 0,01 euro supplémentaire par rapport au tarif actuel pour les véhicules Euro 5.

    Le système de sanctions est également modifié. Au lieu du taux unique de 1.000 euros pour une infraction constatée, un taux variable est appliqué en fonction de la gravité de l’infraction. Quatre catégories d’infractions sont créées allant de A à D, la catégorie A étant la plus grave. Celle-ci sanctionne des infractions telles que la manipulation du système d’enregistrement électronique (On Board Unit) dans l’intention de frauder ou la falsification des documents de bord. Les amendes s’élèveront à 1.000, 800, 500 ou 100 euros selon la catégorie.

    Enfin, les tracteurs de semi-remorques de moins de 3,5 tonnes masse maximale autorisée (MMA) de catégorie N1 avec le code carrosserie BC relèveront aussi du prélèvement kilométrique. Ces tracteurs de semi-remorques sont des véhicules destinés au transport de marchandises.

    Par ailleurs, Satellic, la société chargée de la perception de la taxe kilométrique pour les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes instaure au 1er janvier une nouvelle périodicité pour la facturation de ses clients, ce qui permettra d’alléger leur charge administrative. Désormais, les factures seront émises deux fois par mois à une date fixe (le 15 et le dernier jour du mois), au lieu de toutes les deux semaines à des dates différentes.

    Les compagnies aériennes contrôlent l’identité des passagers à la porte d’embarquement

    Les compagnies aériennes actives dans les aéroports belges doivent à partir du 1er janvier effectuer un « check de conformité ». Cela signifie que l’identité des passagers sera désormais contrôlée lors du passage à la porte d’embarquement. Les documents d’identité seront comparés à la carte d’embarquement.

    « Il s’agit d’un contrôle visuel », précise Kim Daenen, porte-parole de Brussels Airlines. « Nous vérifierons si le nom qui figure sur la carte d’identité est identique à celui inscrit sur la carte d’embarquement. Ce contrôle sera effectué à la porte d’embarquement pour chaque vol de et vers la Belgique. »

    Ce nouveau dispositif s’inscrit dans le contexte des mesures PNR (Passenger Name Record), qui prévoit que les compagnies aériennes envoient les données des passagers au centre de crise 48 heures avant le vol et une deuxième fois à l’issue de celui-ci.

    Dès le 1er janvier, Brussels Airlines transmettra ces données. Pour les autres compagnies, la mesure sera mise en œuvre plus tard.

    En Wallonie

    Entrée en vigueur de la réforme fiscale wallonne, fini la redevance télé !

     

    La réforme fiscale concoctée par le ministre wallon du Budget et des Finances Jean-Luc Crucke entrera en vigueur ce 1er janvier 2018. Mesures phares : la disparition de la redevance télévision, ainsi que des modifications touchant l’immobilier.

    La taxe TV-Redevance s’éteindra, son montant étant ramené à 0,00 euro à partir de la période imposable 2018.

    On notera aussi l’immunisation totale de l’habitation familiale lors d’une succession pour le conjoint ou cohabitant légal survivant.

    Un système d’abattement de 20.000 euros sur la base imposable pour une première acquisition d’un bien qui deviendra la résidence principale du redevable est instauré. Cette mesure vise à soutenir les jeunes dans l’achat de leur premier logement et générera des droits d’enregistrement moins onéreux.

    La réforme prévoit aussi que les droits d’enregistrement pour les donations mobilières vont diminuer.

    La majoration des droits d’enregistrement de 12,5 % à 15 % dès l’acquisition d’une 3e habitation en propriété est, pour sa part, supprimée.

    La perception et le recouvrement fiscaux vont être améliorés pour les rendre plus efficaces.

    Enfin, le mécanisme du viager sera modifié en appliquant un taux de 6 % au lieu de 12,5 % sur le prix d’un bâtiment qui est la résidence principale du vendeur depuis au moins 5 ans.

     

    Autres

    Augmentation de la taxe sur les opérations de bourse

    Le taux de la taxe sur les opérations de bourse (TOB) passe au 1er janvier à 3,50 pour mille (au lieu de 2,70 pour mille) pour les titres qui ne bénéficient pas du taux réduit. Ce taux réduit passe, lui, à 1,20 pour mille (au lieu de 0,90 pour mille).

    Cette taxe vise les cessions et acquisitions à titre onéreux de valeurs mobilières belges ou étrangères ainsi les rachats de ses actions de capitalisation par une société d’investissement, lorsqu’elles sont conclues ou exécutées en Belgique.

    Adaptation de la loi sur la transsexualité

    La loi du 10 mai 2007 relative à la transsexualité, en ce qui concerne la mention d’un changement de sexe dans les actes de l’état civil et ses effets, a été adaptée cette année en fonction des obligations internationale en matière de droits de l’homme. Le texte modifié entre en vigueur au 1er janvier 2018.

    Le nouveau texte supprime la condition obligatoire de stérilisation. Il règle les liens de filiation des personnes transgenres après le changement de sexe. Il supprime les conditions médicales dans la procédure de changement de prénom et la possibilité pour toute personne intéressée de s’opposer à un changement de sexe dans l’acte de naissance. Enfin, il instaure un certain nombre de garanties contre la fraude et les changements de sexe irréfléchis.

    PAR BELGA

     

    Voici tout ce qui change dès ce 1er janvier 2018 clic ici

  • Envoyer ses vœux par SMS, c’est de plus en plus rare

    Lien permanent

    Vous avez envoyé des SMS à vos amis et vos proches pour leur souhaiter un joyeux Noël dimanche soir et lundi ? Alors vous n’êtes sans doute plus aussi « tendance » que vous le pensez…

    En effet, les Belges ont privilégié Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat ou encore WhatsApp pour envoyer leurs vœux en cette fin 2017. Une tendance qui se confirme déjà depuis plusieurs années, avec une chute de plus en plus conséquente du nombre de SMS enregistrés par les opérateurs télécoms.

    Chez Proximus, premier opérateur du pays, l’utilisation des données sur internet a augmenté de 83 % par rapport à l’an dernier pour atteindre 59.159 gigabytes. À l’inverse, quelque 7.237.098 SMS ont été échangés dans la nuit du 24 décembre, soit une baisse de près de 12 %.

    La diminution apparaît aussi clairement si l’on compare le pic de SMS envoyés par seconde : 627 messages cette année contre 710 en 2016.

    TOUJOURS PLUS CONNECTÉS

    Même constat chez Orange (exMobistar), puisque 54.000 gigabytes de vœux ont été envoyés, ce qui représente une progression de 50 % par rapport à l’an dernier. Au total, 7 millions de SMS ont été échangés, soit une diminution de 20 %.

    Le pic de SMS envoyés a été atteint à minuit, avec 377 messages par seconde. Le nombre d’appels a, quant à lui, diminué d’un peu plus de moitié pour s’établir à plus d’un million. « Facebook, Twitter, Instagram sont désormais les moyens les plus prisés pour transmettre les vœux de Noël », a commenté un porte-parole d’Orange.

    « De plus en plus de personnes ont un smartphone et les utilisateurs sont toujours plus connectés, même à la table du réveillon ». -

    Source clic ici 

  • De l’argent et des objets ont été pris par un ou plusieurs malfrats

    Lien permanent

    Dans la nuit de lundi à mardi, la friterie Happy Frites, située route de Strée, a été la proie d’un vol. De l’argent et des objets ont été pris par un ou plusieurs malfrats.

    Entre le 25 et le 26 décembre, dans la nuit, un ou plusieurs individus sont entrés par le toit au sein de la friterie Happy Frites. Ils y ont dérobé des canettes, une télévision et de l’argent. Les policiers de la zone Condroz ont constaté les dégâts.

     

     

    Modave: de l’argent et des objets dérobés chez Happy Frites toutes les photos clic ici

  • C'est devenue une tradition dans votre Point Chaud de Nandrin le 1er janvier 2018, venez en pyjama

    Lien permanent

    C'est devenue une tradition dans votre Point Chaud de Nandrin

    Fêtez la nouvelle année...

    Le 1er janvier 2018, venez en pyjama entre 8h et 11h nous vous offrons votre petit déjeuner!!

    Pas de complexes, ce jour Yan, Sandrine, Hugo et Lolita vous recevrons en pyjama!!!

    À vos pyjamas..prêts.......Parteeez!!

     Point-chaud Nandrin

    Route du Condroz 123 A   Nandrin 4550
     
    085 84 29 09

    Pour les fêtes nous sommes ouverts comme suit:

     

    Dimanche 31/12......5h30 à 17h00

    Lundi 01/12...........7h00 à 15h00

    Dépliant produits festifs disponible en magasin, commandes au 085 84 29 09

    pcn.JPG

  • Menu et carte de Nouvel An chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

    saveurs.JPG1.jpg2.jpg

    saveurs.JPG1.jpg

    Saveurs & Traditions de Nandrin menu et carte Noël et Nouvel An 

    Traiteur Heures : 09:30 - 18:30

    Saveurs & Traditions clic ici

    saveurs.JPG

  • Fin des primes pour le photovoltaïque

    Lien permanent

    Le régime s’éteindra dans six mois

    En juillet 2018, installer des panneaux solaires ne donnera plus droit à une prime, en Région wallonne. Leur rentabilité ne devrait pas trop en souffrir.

    Vous pensiez installer bientôt des panneaux photovoltaïques pour bénéficier, notamment, des primes garanties par la Région wallonne pour vous aider à rentabiliser votre investissement ?

    Dépêchez-vous de trancher la question, parce que ces incitants vont bientôt disparaître. Le gouvernement Borsus en a signé l’arrêt de mort ce jeudi. Elles s’éteindront dès le 1er juillet 2018.

    UN TIERS DU COÛT

    « Mais la mesure ne concernera que les futures installations », insiste le cabinet du ministre wallon de l’Énergie, Jean-Luc Crucke (MR).

    « Donc, celui qui installe des panneaux le 28 juin de l’année prochaine continuera bien à en bénéficier comme aujourd’hui, et cela vaut bien entendu aussi pour toutes les installations du passé, dans la limite de la période de cinq ans promise. »

    Ceci dit, même en les installant avant la fin du premier semestre de l’année prochaine, ne vous attendez plus à un rendement aussi intéressant.

    « Ces primes évoluent avec le temps. Elles sont fixées semestriellement par la Cwape afin de garantir, pour une installation type de 3 kWc, un temps de retour sur investissement de 8 ans et un taux de rentabilité de 5%», résume la porte-parole du ministre. Or, le coût de ces installations a baissé, ces dernières années. Très précisément d’un tiers depuis 2014. Et leurs performances se sont accrues. Si bien que l’incitant en question – dit « prime qualiwatt » – n’a également cessé de diminuer.

    De 991 euros en moyenne en 2014, il ne sera par exemple plus que de 367 euros en janvier prochain. Prend-on les utilisateurs ou les installateurs en traître ?

    « Pas du tout : le décret instaurant ces primes avait non seulement prévu leur caractère évolutif, mais également la possibilité de les réévaluer », rétorque la porte-parole de M. Crucke. « On sort en quelque sorte d’une période transitoire.

    Et c’est une décision juste : ces installations sont devenues tellement rentables qu’il n’est plus nécessaire de maintenir les aides, d’autant que leur coût était répercuté sur l’ensemble des utilisateurs wallons.

    Ce n’était pas injuste à nos yeux, mais tout de même disproportionné. » Le cabinet du nouveau ministre wallon de l’Énergie n’y voit pas non plus une volonté de se détourner de cette production d’électricité verte.

    « Pour nous, investir dans des panneaux photovoltaïques, cela reste le meilleur investissement à faire aujourd’hui. Même sans les primes, ce sera toujours un investissement rentable et essentiel. » -

    CHRISTIAN CARPENTIER

     

    Source clic ici 

  • Choucroute de l'an neuf à Nandrin le 7 janvier 2018

    Lien permanent

    AU MENU :
    Choucroute garnie (choucroute, jambonneau, saucisson polonais, saucisse de Francfort, lard fumé, purée)

    ALTERNATIVE :
    Boeuf Bourguignon forestière et sa garniture

    Dessert & Café.

    Prix : Adultes 22 € - Enfants 8 €
    Inscrivez-vous avant le 27 décembre prochain auprès de: 

    - Freddy CAVRENNE : 0476/42 11 39
    - Roland FOLIEZ : 0497/50 15 30
    - Pierre GEORIS : 0495/78 88 66
    - Bernard LAFFUT : 0499/42 02 91
    - Joseph NANDRIN : 0475/70 45 50
    - Benoit RAMELOT : 0476/78 14 71
    - Salvatore SPITALI : 0476/54 58 06
    - Charlotte TILMAN : 0479/23 79 84
    - Jeannine BALTHAZAR : 04/371 41 91

    comitecultureldenandrin@gmail.com

    choucroute.JPG

    Choucroute de l'an neuf

    UNE ORGANISATION DU COMITE CULTUREL DE NANDRIN

    26057849_10214377030409854_1695956352_n.png

  • Concert de Niitch à Nandrin

    Lien permanent

    Groupe de rock belge formé en 2015, dans la lignée des groupes Post-Hardcore et Progressif US des années 2000, Niitch évolue sur la scène rock alternative en proposant des compositions nerveuses et puissantes ponctuées d’un chant mélodique haut perché.

    Matthieu Hendrick et Jean-Philippe Beaufays (guitares & compositions) se sont adjoints les services d'Olivier Drèze (batterie), Stephan Mossiat (basse) et Kevin Cools (chant & textes) pour former le groupe actuel.

    Le premier single « Mermaid » a été proposé sur les réseaux sociaux fin 2015, figurant sur le premier E.P. et accompagné d’un clip, sortis début 2016. Le groupe a débuté les concerts en février 2016 et reçoit des avis enthousiastes du public et du milieu professionnel depuis lors.

    Niitch continue à travailler d’arrache-pied sur son répertoire, enregistre et a en projet la réalisation d’autres contenus visuels ainsi qu’un premier album pour 2017.

    - à noter S. 20/1 (de 20 à 0h) Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin.

    Info: 0477-58.77.82. Rés.: 0477-58.77.82. Paf: 13 à 15€.

  • Les musées liégeois gratuits pour les jeunes

    Lien permanent

    Depuis le 1er décembre 2017, les collections permanentes des musées de la Ville de Liège sont accessibles gratuitement pour les étudiants et les jeunes de moins de 26 ans.

    Cette action est une des 77 actions prioritaires de l’opération « Réinventons Liège » et est une des premières à être mise en route. Concrètement, l’offre de libre accès aux jeunes de moins de 26 ans concerne toutes les collections permanentes des musées de la Ville de Liège : à La Boverie, au Grand Curtius, au Musée Grétry, au Musée d’Ansembourg et au Musée du Luminaire (Mulum).

    De quoi admirer quelques œuvres phares possédées par la Ville de Liège, comme « Le Sorcier d’HivaOa », de Paul Gauguin, « La Famille Soler », de Pablo Picasso, ou « La Maison bleue » de Marc Chagall.

    Liège s’inscrit ici dans un mouvement qui se développe de plus en plus dans de grandes institutions muséales européennes, à l’instar du musée du Louvre et du musée d’art moderne de la Ville, à Paris, de la Tate Modern de Londres, ou encore du Museo Reina Sofia à Madrid.

    Précisons enfin que l’accès aux grandes expositions temporaires des musées liégeois reste payant. - G.G

  • Accueillantes d’enfants enfin sous statut

    Lien permanent

    Promise par Alda Greoli (cdH) dans Sudpresse début octobre, la ré- forme du statut des accueillantes d’enfants conventionnées a connu sa première étape officielle, ce mercredi. Le gouvernement de la Communauté française a arrêté les modalités pratiques d’octroi d’un statut de salariées à celles qui rejoindront la phase pilote du projet de mise sous contrat.

    Elle commencera en janvier prochain et ne concernera pas les 2.600 travailleuses que compte le secteur, puisque seules 400 d’entre elles entreront dans le système en cours d’année. Mais c’est une première étape importante, quand on sait que cette réforme est attendue depuis 30 ans. Comment seront-elles choisies ?

    Par le biais d’un appel à candidatures envoyé par l’ONE aux pouvoirs organisateurs des accueillantes d’enfants. Des séances d’informations seront également organisées dans chaque région jusqu’au 17 février.

    Elles seront sélectionnées en deux phases, fin mars et fin septembre. CONGÉS Elles seront alors payées comme les puéricultrices travaillant en crèche.

    Et elles disposeront donc d’un salaire fixe, même en cas d’absence de certains enfants. Elles auront également droit à un forfait pour couvrir les frais liés à leur travail à domicile.

    Devenant salariées, elles bénéficieront aussi des congés légaux et extra-légaux classiques, ainsi que d’un maximum de 5 jours compensatoires. Les congés payés donneront par ailleurs droit à un pécule de vacances.

    En cas de licenciement, la législation sur le chômage s’appliquera à elles de plein droit. Et pour la suite ? Le cabinet d’Aldra Greoli annonce que 200 autres accueillantes pourront passer sous le même statut en 2019.

    Ensuite, cela se fera au rythme des moyens budgétaires disponibles, mais également en fonction des demandes. Fiscalement parlant, en raison des revenus de leurs conjoints, toutes les accueillantes n’auront en effet pas intérêt à devenir salariées.

    - CH. C

    Source clic ici 

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 26 au 31 décembre 2017

    Lien permanent

    Mardi 26 décembre
    08h30 Limont : Dfts de nos paroisses.
    09h00 Ocquier : M fondée pr plus. dfts.
    Mercredi 27 décembre
    09h00 Fraiture : Messe supprimée.
    15h00 Tinlot (Seniorie) : Etienne et Andrée ROMANET, Jean et Antoinette IMPERIALI, Etienne et Nini IMPERIALI.
    18h00 Scry : Marie JACQUET et fam.
    Jeudi 28 décembre
    08h30 Anthisnes : Messe supprimée.
    11h00 Saint-Séverin : Dfts de nos paroisses.
    Vendredi 29 décembre
    11h00 Tinlot : Etienne et Andrée ROMANET, Jean et Antoinette IMPERIALI, Etienne et Nini IMPERIALI ; Fam. WILMOTTE, GENOT-BIHAY.
    18h00 Ramelot : Dfts de nos paroisses.
    Samedi 30 décembre
    18h00 Ellemelle : Dfts de nos paroisses.
    Dimanche 31 décembre (Ste Famille)
    (5ème dim. du mois)
    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.
    10h30 : Nandrin (messe en Unité pastorale) : Dfts de nos paroisses.
    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

    26dec.JPG

  • Une grippe virulente est à nos portes

    Lien permanent

    Le début de l’épidémie est attendu pour la semaine du Nouvel an

    Une violente épidémie de grippe sévit en France. Chez nous, elle est attendue d’ici une petite dizaine de jours. Pour les populations à risque, il est encore temps de se faire vacciner.

    Courbatures, douleurs articulaires, maux de tête, nez qui coule, toux, bronchite, conjonctivite, fièvre élevée supérieure à 39 degrés, frissons, bouffées de chaleur… Voici tous les symptômes principaux de la grippe.

    Cette vilaine maladie est à nos portes.

     

    L’épidémie vient d’être constatée dans huit régions en France. C’est le cas de celles situées à la frontière. Dans les Hauts-de-France, anciennement appelés Nord-Pasde-Calais, elle a été déclarée ce mercredi soir par le ministère de la Santé publique.

    L’absentéisme au travail et dans les écoles y est d’ailleurs monté en flèche ces derniers jours. L’économie est même mise en péril à l’arrivée des fêtes.

     

    Suite à la propagation de ce virus, la poste manque de livreurs de colis, les caissières ont déserté leur siège, certains serveurs ne pourront être disponibles pour Noël…

    JUSQU’EN MARS

    « La grippe sévit fortement en France mais l’épidémie n’est pas encore chez nous. Si les frontaliers risquent de tomber plus rapidement malades, le reste de la Belgique devrait être épargné jusqu’à la fin des vacances de Noël.

    Le nombre de patients souffrant de la grippe est actuellement très faible.

    L’institut supérieur de santé publique affirme d’ailleurs que le taux de consultations pour syndromes grippaux reste au niveau de base.

    Seulement deux échantillons respiratoires positifs pour influenza A (H1N1) ont été récoltés cette semaine par leurs médecins vigies », explique un généraliste de la région du Centre.

    « L’épidémie devrait débuter après le nouvel an.

    Le retour au travail et sur les bancs de l’école devrait favoriser la transmission de la maladie. »

    Le seuil épidémique est établi en Belgique à 139,5 consultations sur 100.000 habitants. Une épidémie dure entre neuf à dix semaines. Elle commence en début janvier et se termine dans le courant du mois de mars.

    Pendant le pic, on a compté jusqu’à 2.500 décès par semaine les années précédentes. « Pour éviter d’attraper la grippe, j’ai trois conseils. Le premier est de se laver les mains régulièrement avec du savon ou une solution hydroalcoolique.

    La raison, le virus de la grippe peut survivre douze heures sur les vêtements et plusieurs jours sur les surfaces comme les poignées de porte ou les claviers d’ordinateur », affirme Marc, médecin depuis plus de 30 ans. « Le second est de se faire vacciner.

    Même si l’épidémie est déclarée, il n’est jamais trop tard.

    Cette petite piqûre est recommandée pour les personnes âgées de plus de 65 ans, celles atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes…

    Enfin, mon dernier conseil est pour les malades de la grippe.

    Ils doivent impérativement prendre du repos et ne pas aller travailler.

    Le virus induit une forte fatigue, il est donc dangereux de se déplacer.

    Travailler grippé provoque en plus une contamination des collègues et une expansion de l’épidémie ».

    Article de - ALISON VLT

    Source clic ici 

  • Noël 2017 à Nandrin en photos

    Lien permanent

    25990747_10214357710126859_1286012700_n.jpg

    L'Esprit de Noël avant tout !!!

    Nandrin Noël 2017 !!!

    Au Nom du Blog de Nandrin 

    Bon Noël à vous !!!!

    Les photos clic ici 

     

  • L'actu chez nos voisins une nouvelle camionnette pour le CPAS

    Lien permanent

    « Le véhicule que nous utilisions jusqu’à présent arrivait sérieusement en fin de vie, et nous avions déjà fait des frais dessus  », déclare Frédérique Remacle, présidente du CPAS. «  Grâce à cette nouvelle camionnette, nous pourrons être plus efficaces au niveau de la buanderie sociale, pour chercher le linge et le ramener, notamment avec Château d’Ochain.  »

    Un appui également dans le domaine de l’insertion sociale. «  Les assistantes sociales feront des visites à domicile dans cette camionnette plus pratique et plus confortable que l’ancienne. »

    La camionnette a été autofinancée, précise la présidente du CPAS. « Des sponsors ont mis leur logo dessus. 14 commerçants claviérois ont ainsi participé, et plus leur enseigne est imposante, plus cela signifie qu’ils ont participé  », continue la présidente du CPAS. «  On paie simplement l’assurance, taxe la de mise en circulation et l’entretien.  »

    Avec ce nouveau véhicule, le CPAS réfléchit à distribuer éventuellement des repas à domicile.

    Article de JG 

    Clavier : une nouvelle camionnette pour le CPAS

  • L' Actu chez nos voisins

    Lien permanent

    Pas moins de 750.000 euros sont dédiés à l’extension de l’école de Bois-Borsu dans le budget de Clavier. Celui-ci était présenté ce mardi lors du conseil communal. «  C’est un chantier qui va durer deux ans  », indique le bourgmestre de Clavier. «  Les élèves y sont vraiment nombreux, si bien qu’on était parfois obligé d’y manger en deux services. » Le réfectoire sera ainsi agrandi, de nouveaux sanitaires seront installés et deux classes supplémentaires verront le jour. «  On a rentré une demande ces subsides dans le cadre du programme prioritaire de travaux.  » L’une des conditions à remplir est de manquer de place pour des élèves en surnombre, ce qui est le cas ici. «  Il est important de noter que l’on espère des subsides pour ce dossier  », commente le bourgmestre Philippe Dubois.

    Autre projet important : les voiries, cheval de bataille de Clavier. Ainsi, 541.000 euros sont attribués à la réfection de la rue Forville, dont un peu plus de la moitié est subsidiée. «  Chaque année, nous mettons entre 250.000 et 400.000 euros sur fonds propres dans les routes  », continue-t-il. La commune ayant utilisé entièrement l’enveloppe du Fonds Régional pour les Investissements Communaux, la Région wallonne lui a octroyé une partie du reliquat des enveloppes des autres, soit ici autour de 90.000 euros. «  On peut reconnaître le travail des équipes techniques, administratives et des auteurs de projet  », indique le bourgmestre. Ce chantier devrait se terminer en 2019.

    Cette somme permettra, indirectement, d’accélérer les travaux au sein de la rue Forville, dont la première phase s’attarde sur le devant de la maison communale, avant de s’occuper du reste de la rue.

    D’autres projets sont inscrits au budget : l’étude du hall omnisports, qui se chiffre à 464.000 euros, la restauration de la chapelle Saint-Fontaine et la réfection de l’église d’Ocquier, qui nécessitent respectivement 320.000 et 60.000 euros. Enfin, la commune a attribué 300.000 euros au plan piscine.

    Clavier affiche à l’exercice propre un boni de 361.290 euros, pour un boni cumulé autour de 913.000 euros.

     

    Article de J.G.

    ACTU DE HUY WAREMME

    Clavier: les travaux de la rue Forville accélérés

  • Chez nos voisins: Un nouveau car scolaire prévu au budget 2018

    Lien permanent

    Mercredi soir, les conseillers communaux de Modave ont approuvé, à l’unanimité, le dernier budget de la législature.

    À l’ordinaire, il se clôture avec un boni de 108.445 €, soit 4,681 millions de recettes et 4,572 millions de dépenses.

    Parmi les dépenses relevées par l’échevin des Finances (OSE), Éric Thomas, pointons les 9.000 € dégagés pour les festivités des 25 ans du jumelage ModaveSaugues ; l’augmentation du budget des journées « Retrouvailles » (en septembre) qui passe de 15.000 à 16.000 € ; plus anecdotique, les 2.000 € investis dans l’achat de 5.000 gobelets réutilisables.

    « C’est dans l’air du temps.

    On en trouve dans tous les festivals. Ils seront imposés à toutes les manifestations », a commenté l’échevin.

    « PAUPÉRISATION DE LA POPULATION »

    Le conseiller indépendant, Olivier Beck, et Bernadette Gaspard (PS) ont déploré le faible montant accordé aux accueillant(e)s ONE : « 500 € pour sept, cela ne fait jamais que 70€ chacun », a calculé la conseillère socialiste. Les arguments des uns et des autres ont réussi à convaincre la majorité OSE d’augmenter ce montant, de 300 € probablement. Le point noir du budget reste la charge de la dette qui augmente de 36.141€ par rapport à 2017 et représente désormais 10,82 % des dépenses. Avant même que l’opposition ne l’attaque, l’échevin, Éric Thomas, s’est défendu : « Plutôt que de rester frileux et de faire le minimum, nous avons préféré investir dans la commune. De 2013 à 2017, ce sont 6,5 millions qui ont ainsi été investis.

    Pour financer tout cela, il n’y a pas de miracle », a-t-il ajouté. Bernadette Gaspard s’est inquiétée des retombées de cette politique d’investissement sur les citoyens. « Je le suis d’autant plus en voyant la chute des recettes provenant de l’impôt sur les personnes physiques qui diminue de 14.641€ en 2018. Cette baisse traduit une paupérisation de la population. »

    RÉFECTION DE RUES

    À l’extraordinaire, le total des investissements s’élève à 1.230.655 € dont 680.255 dans 23 nouveaux projets. Parmi ceux-ci : l’achat d’un nouveau bus scolaire (190.000 €) devenu plus qu’indispensable, selon la majorité : « Notre car vieillit, les frais deviennent de plus en plus importants, de l’ordre de 10.000 € chaque année. À la longue, cela va nous coûter de plus en plus cher », a justifié l’échevin des finances. Autre poste important : l’enduisage de diverses rues (Lovine, des Jonquières, Président Kennedy) pour un montant total de 160.000 €. Enfin, parmi les reports des investissements de 2017 figure les réfections de la rue des 3 barrières pour un montant de 401.000 €. 

    M-CL.G

    Un nouveau car scolaire prévu au budget 2018 de Modave

  • La chorale mixte ELAN VOCAL de Nandrin aujourd'hui 23 décembre 2017 à 20 h église Saint Martin

    Lien permanent

    Sous la direction de Roland Foliez, la chorale mixte ELAN VOCAL de Nandrin donnera en décembre prochain 2 concerts de Noël...
     Vendredi 22/12 à 20h, église St Hubert de Tilleur 
     Samedi 23/12 à 20h, église St Martin à NANDRIN 

    Invités: Magna Vox + Ensemble instrumental de l'Académie d'Amay

    23915538_10214696280465194_2276615776435481209_n.jpg

    23825944_10214696272024983_6036159379023933878_o.jpg

  • C'est devenue une tradition dans votre Point Chaud de Nandrin le 1er janvier 2018, venez en pyjama

    Lien permanent

    C'est devenue une tradition dans votre Point Chaud de Nandrin

    Fêtez la nouvelle année...

    Le 1er janvier 2018, venez en pyjama entre 8h et 11h nous vous offrons votre petit déjeuner!!

    Pas de complexes, ce jour Yan, Sandrine, Hugo et Lolita vous recevrons en pyjama!!!

    À vos pyjamas..prêts.......Parteeez!!

     Point-chaud Nandrin

    Route du Condroz 123 A   Nandrin 4550
     
    085 84 29 09

    Pour les fêtes nous sommes ouverts comme suit:

    Dimanche 24/12......5h30 à 17h00

    Lundi 25/12.............5h30 à 16h00

    Dimanche 31/12......5h30 à 17h00

    Lundi 01/12...........7h00 à 15h00

    Dépliant produits festifs disponible en magasin, commandes au 085 84 29 09

    pcn.JPG

  • Profitez de l'occasion pour être la plus belle pour les fêtes Elite Nandrin

    Lien permanent

    Toute l'équipe d'ELITE vous souhaite d'avance de bonnes fêtes de fin d'année. Profitez de l'occasion pour être la plus belle pour les fêtes de Noël et de la Nouvelle année grâce à nos esthéticiennes professionnelles sur rendez-vous à la boutique !

    Uniquement sur RDV
    Offre spéciale pour les fêtes : Seulement 45€ pour un maquillage réussi et selon vos demandes.
    Une seule adresse : Route du Condroz 304/1 à Nandrin
    Réservation et RDV : +32 (0)4 365 88 80

  • Le pic d’épidémie de gastro est attendu durant les fêtes

    Lien permanent

    La gastro signe son grand retour depuis un mois en Belgique et l’épidémie vient de commencer. Les pharmacies sont prises d’assaut et les salles d’attente des médecins sont pleines à craquer. « Une personne sur deux qui pousse ma porte vient aujourd’hui pour soigner une gastro-entérite.

    L’épidémie a bel et bien commencé. Nous nous attendons à un pic de malades durant les fêtes de fin d’année. Pas d’inquiétude, cette maladie est majoritairement sans gravité.

    Elle est de courte durée, les symptômes surviennent rapidement et disparaissent en moyenne après trois jours. Il faut toutefois porter une attention particulière aux enfants en bas âge et aux seniors malades », explique un généraliste de la région du Centre.

    LES TROUBLE-FÊTE

    « La gastro-entérite a de multiples causes. Il peut s’agir de différents virus, bactéries ou autres micro-organismes. Les symptômes restent similaires : de la fièvre, une fatigue, des nausées ou des vomissements, de la diarrhée et des douleurs abdominales. Tous ces signes ne sont pas forcément présents ensemble et au même moment. » « Cette maladie est très contraignante et est très contagieuse.

    Les personnes infectées sont particulièrement contagieuses pendant la phase de manifestation des symptômes. Cette période dure entre 24 et 72 heures. La gastro se transmet surtout par les mains, l’eau et les aliments contaminés », affirme Sandrine, une pharmacienne. « En cas de contagion, il n’y a pas trente-six mille solutions. Il faut rester couché et au chaud. Il est conseillé de prendre des ralentisseurs du transit et des protecteurs intestinaux. Il est essentiel de boire beaucoup d’eau pour ne pas souffrir de déshydratation. »

    TRÈS CONTAGIEUX

    Pour éviter d’attraper le virus d’un membre de votre famille pendant les fêtes, il faut se laver les mains très régulièrement et boire beaucoup d’eau pour nettoyer son organisme.

    Il est nécessaire de bien aérer son habitation pendant 20 minutes chaque jour. Il faut également laver les vêtements souillés par la diarrhée ou les vomissements, ranger les brosses à dents séparé- ment, ainsi que nettoyer les toilettes et les lavabos. Pour les enfants atteints, il est conseillé de désinfecter les jouets partagés pour limiter toute propagation de la maladie.

    « Bien que cela reste assez difficile, l’isolement des personnes malades reste le meilleur moyen d’éviter la contagion de la gastro-entérite au reste de l’entourage », conclut un médecin.

    Article de  - ALISON VL

    Source clic ici 

  • UnderViewer à Nandrin

    Lien permanent

    UnderViewer est né en 1979. Un duo fondé par Patrick Codenys et Jean-Luc De Meyer avant qu'ils ne rejoignent Front 242. Au cours de son existence éphémère, il n'avait publié aucun single ou album sous ce patronyme. Seuls quelques titres avaient été ajoutés, sous la forme de ‘bonus tracks’, sur la réédition 2004 de « Geography » et une compilation éditée par Alpha Matrix. Aujourd'hui, 35 ans plus tard, le tandem a retravaillé les morceaux de l'époque, et, en profitant des moyens de production modernes, il a décidé de sortir un LP. Intitulé « Wonders & Monsters », c’est une réussite totale. Sa synth-pop minimaliste bénéficie d'un son ample et puissant, dans le respect de l'esprit expérimental des compositions originales. - à noter S. 13/1 (de 20 à 1h) Live & Café, Route du Condroz, 147 à Nandrin. Rés.: 0477-58.77.82. Paf: 13 à 15€.

     

    source clic ici 

  • «Un budget électoraliste» titre le journal L'Avenir Huy- Waremme

    Lien permanent

    Les Journalistes de Sudinfo ,n'étant pas présent ,il n'y aura pas de résumé du dernier Conseil Communal de Nandrin sur le Blog de Nandrin  .

    Un oublie une fois de plus de les informer, de les convier  ? 

    Censure ? 

    Boycotte ? 

     

    «Un budget électoraliste» article de L'Avenir sous la plume de SJ

     

    La liberté d'expression consiste à pouvoir s'exprimer librement sans craindre la censure.

    Elle est garantie par l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948.

    John Stuart Mill, De la liberté, 1859 Mais ce qu'il y a de particulièrement néfaste à imposer silence à l'expression d'une opinion, c'est que cela revient à voler l'humanité : tant la postérité que la génération présente, les détracteurs de cette opinion davantage encore que ses détenteurs.

    Si l'opinion est juste, on les prive de l'occasion d'échanger l'erreur pour la vérité ; si elle est fausse, ils perdent un bénéfice presque aussi considérable : une perception plus claire et une impression plus vive de la vérité que produit sa confrontation avec l'erreur.

    De la liberté (1859), John Stuart Mill

  • Fermeture de l'Administration communale de Nandrin le 25 et 26 décembre 2017

    Lien permanent

    adm.JPG

    Fermeture de l'Administration communale de Nandrin le  25 et 26  décembre 2017

     

    images (2).jpg

  • Réussite pour l'opération Boite à Chaussures pour le Noël des SDF au Point Chaud de Nandrin

    Lien permanent

    L'action des boites pour les SDF à récolté 67 boites dans votre Point Chaud de Nandrin, je souhaite remercier tous les participants de l'action, ça nous fait plaisir de voir autant de solidarité

    Merci à tous nos clients et même les personnes de passage

    Un énooooorme remerciement à tous

    passez tous de bonnes fêtes

    Sandrine et Yan

     

    Point-chaud Nandrin clic ici

    Route du Condroz 123/A 4550

    Heures d'ouverture (lundi au vendredi): 5H30-18H
    Samedi: 05H30-18H
    Dimanche: 05H30-18H
    Jours fériés: 05H30-18H

    Tél: +32 85 84 29 09 
    Fax: +32 85 21 36 82

    npc.JPG

  • « boîtes cadeaux » récoltées pour le Noël des SDF à Nandrin aussi !!!

    Lien permanent

    + de 400 « boîtes cadeaux » récoltées pour le Noël des SDF

    Début du mois, la quatrième édition de l’opération « Boîtes à chaussures pour les SDF liégeois » a revu le jour. Cet appel à la solidarité en cette période de fêtes de fin d’année était toujours aussi simple que les années précédentes : transformer une boîte à chaussures standard en un cadeau destiné aux sans-abri.

    Vivres non-périssables, produits de soin, petits jeux…

    Le tout, accompagné d’une carte de vœux ! Dans l’arrondissement de HuyWaremme, quatre points de collecte avaient vu le jour.

    Tous participaient à cet événement pour la première fois et, le moins que l’on puisse dire, est qu’ils ont chacun été surpris – dans le sens positif du terme – de l’engouement suscité par cette action.

    On dénombre, au total, plus de 400 boîtes à chaussures déposées sous les sapins de nos contrées. « 94 ou 95 », nous diton chez « Crisnée Soins ».

    « On a dû pousser les meubles pour tout stocker », sourit Christine Fourneau.

    « Un peu plus de 200 » au « Troc » de Nandrin, mais aussi « une 40aine » à la ferme pédagogique de « Les Waleffes » et 80 chez Cathy Marot, accueillante d’enfants à Amay.

    « Les gens avaient le sourire et un grand cœur, c’était un super investissement », a-t-elle commenté. La date de clôture des boîtes était fixée à ce 20 décembre, afin que les organisateurs (du collectif « Dégustation de bon sens de Liège ») puissent procéder à tous les ramassages au travers de la province et les distribuer, d’abord, lors d’un goûter organisé le 22 en centre-ville liégeois.

    En raison d’un problème technique au niveau de la salle préalablement louée, le repas ne pourra finalement pas se faire. Mais les organisateurs assurent que chaque boîte arrivera bien entre les mains d’une personne dans le besoin.

    « Des contacts sont déjà établis avec des associations comme « Indépendance et dignité », « Cœur SDF », « Les lutins malins », l’ASBL « Thermos », etc. » -

    E.D.

    Huy-Waremme: + de 400 «boîtes cadeaux» récoltées pour les SDF

    troc2.JPG