Une grippe virulente est à nos portes

Lien permanent

Le début de l’épidémie est attendu pour la semaine du Nouvel an

Une violente épidémie de grippe sévit en France. Chez nous, elle est attendue d’ici une petite dizaine de jours. Pour les populations à risque, il est encore temps de se faire vacciner.

Courbatures, douleurs articulaires, maux de tête, nez qui coule, toux, bronchite, conjonctivite, fièvre élevée supérieure à 39 degrés, frissons, bouffées de chaleur… Voici tous les symptômes principaux de la grippe.

Cette vilaine maladie est à nos portes.

 

L’épidémie vient d’être constatée dans huit régions en France. C’est le cas de celles situées à la frontière. Dans les Hauts-de-France, anciennement appelés Nord-Pasde-Calais, elle a été déclarée ce mercredi soir par le ministère de la Santé publique.

L’absentéisme au travail et dans les écoles y est d’ailleurs monté en flèche ces derniers jours. L’économie est même mise en péril à l’arrivée des fêtes.

 

Suite à la propagation de ce virus, la poste manque de livreurs de colis, les caissières ont déserté leur siège, certains serveurs ne pourront être disponibles pour Noël…

JUSQU’EN MARS

« La grippe sévit fortement en France mais l’épidémie n’est pas encore chez nous. Si les frontaliers risquent de tomber plus rapidement malades, le reste de la Belgique devrait être épargné jusqu’à la fin des vacances de Noël.

Le nombre de patients souffrant de la grippe est actuellement très faible.

L’institut supérieur de santé publique affirme d’ailleurs que le taux de consultations pour syndromes grippaux reste au niveau de base.

Seulement deux échantillons respiratoires positifs pour influenza A (H1N1) ont été récoltés cette semaine par leurs médecins vigies », explique un généraliste de la région du Centre.

« L’épidémie devrait débuter après le nouvel an.

Le retour au travail et sur les bancs de l’école devrait favoriser la transmission de la maladie. »

Le seuil épidémique est établi en Belgique à 139,5 consultations sur 100.000 habitants. Une épidémie dure entre neuf à dix semaines. Elle commence en début janvier et se termine dans le courant du mois de mars.

Pendant le pic, on a compté jusqu’à 2.500 décès par semaine les années précédentes. « Pour éviter d’attraper la grippe, j’ai trois conseils. Le premier est de se laver les mains régulièrement avec du savon ou une solution hydroalcoolique.

La raison, le virus de la grippe peut survivre douze heures sur les vêtements et plusieurs jours sur les surfaces comme les poignées de porte ou les claviers d’ordinateur », affirme Marc, médecin depuis plus de 30 ans. « Le second est de se faire vacciner.

Même si l’épidémie est déclarée, il n’est jamais trop tard.

Cette petite piqûre est recommandée pour les personnes âgées de plus de 65 ans, celles atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes…

Enfin, mon dernier conseil est pour les malades de la grippe.

Ils doivent impérativement prendre du repos et ne pas aller travailler.

Le virus induit une forte fatigue, il est donc dangereux de se déplacer.

Travailler grippé provoque en plus une contamination des collègues et une expansion de l’épidémie ».

Article de - ALISON VLT

Source clic ici 

Les commentaires sont fermés.