Justice de Paix : Chabot se bat pour Hamoir et Hannut

justicegif.jpgLe ministre de la justice Koen Geens (CD&V) prépare une refonte des justices de paix du pays. Si le projet passe, c’est près d’un siège sur 4 en Wallonie qui est appelé à disparaître.

Ce projet de réforme inquiète les élus socialistes : « rien que pour l’arrondissement de Liège, le projet du ministre prévoit la suppression de 8 lieux d’audience », déplore le député-bourgmestre de Waremme, Jacques Chabot.

À Huy-Waremme, la justice de paix de Hamoir et le siège de Hannut sont sur la sellette. Le député PS ajoute : « même si au niveau waremmien, la justice de Paix de Waremme reste maintenue, la vigilance reste de mise pour permettre aux citoyens waremmiens de conserver un service de qualité et de proximité ». Pour Jacques Chabot, le maintien des sièges dans l’arrondissement de Liège est essentiel.

Avec les élus socialistes, il vient de déposer des amendements en commission de la justice. Ceux-ci visent à revenir à l’actuelle répartition géographique des cantons et des sièges de justice de paix dans la province de Liège.

Rappelons que le projet de loi prévoit la suppression de deux cantons, soit les justices de paix de Saint-Nicolas et de Hamoir. La phase I qui supprime les doubles et triples cantons fait disparaître 5 sièges de justice de paix, dont Hannut pour l’arrondissement de Huy-Waremme.

« Les distances à parcourir pour les citoyens seront donc augmentées de manière considérable », déplore encore Jacques Chabot.

« Sans parler de la surcharge de travail pour les juges. Elle est estimée à 25 %. Inévitablement, cette surcharge se répercutera sur les justiciables. »

« Pour ces raisons, concluent les signataires des amendements, il est essentiel de maintenir l’ensemble des sièges de la province de Liège ainsi que les cantons de St-Nicolas et Hamoir ».

Article complet clic ici 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel