Puçage et stérilisation pour mettre son chat en règle

Lien permanent

Jusqu’à 165 euros pour mettre son chat en règle! 

À partir de ce 1er novembre, les propriétaires de chat sont tenus d’identifier et d’enregistrer leur animal avant l’âge de 12 semaines, et en tout cas avant qu’il ne soit donné ou vendu.

Cette nouvelle mesure est liée à la législation relative à la stérilisation obligatoire des chats dont elle permettra le contrôle.

Cela représente un coût certain.

Le député wallon Jordan Godfriaux (MR) a fait ses comptes et a interpellé le ministre régional en charge du Bien-Être animal, Carlo Di Antonio (cdH): « Le ministre m’a dit que la puce d’identification coûtait 2,90 euros.

Mais c’est bien plus que cela.

Il faut compter la consultation, l’acte de pose de la puce et l’enregistrement. On arrive facilement à 45 euros ».

Et la liste des dépenses ne s’arrête pas là: le prix de la castration d’un mâle est d’environ 60 euros contre 120 euros pour la stérilisation d’une femelle.

« L’un dans l’autre, on obtient une facture totale de 165 euros, soit 15% du budget mensuel d’une personne au seuil de pauvreté », pointe le député Godfriaux qui s’interroge sur l’opportunité d’aider les plus démunis à faire face à ces obligations.

Et surtout, il se demande comment l’obligation d’identification qui doit garantir la stérilisation sera, elle, contrôlée.

« Le ministre ne m’a donné aucune réponse quant à la nature de ces futurs contrôles », déplore le réformateur qui reconnaît néanmoins l’importance de stériliser au vu du nombre de chats recueil.

Source info 

Les commentaires sont fermés.