Restreindre l’usage du collier électrique

Di Antonio veut restreindre l’usage du collier électrique

En vente dans les magasins ou sur le web, le collier électrique permet d’envoyer à distance une décharge électrique au chien qui le porte. L’objectif est, notamment, d’empêcher les fugues. Une méthode éducative que dé- noncent les défenseurs des animaux.

Interpellé au parlement, le ministre wallon en charge du Bien-Être animal entend légiférer en la matière. « Une première étape intéressante sera de ne plus laisser ces colliers en usage libre, mais bien de conditionner leur utilisation à des situations limitées et justifiées », a expliqué le ministre Carlo Di Antonio, au député Patrick Lecerf.

Une réflexion approfondie est menée.

POURTANT UTILE

Les associations professionnelles des vétérinaires ont remis un avis indiquant que dans certaines hypothèses le collier électrique était « utile pour assurer la sécurité publique » et que son usage « n’était pas incompatible avec le bien-être animal ». Actuellement, les conditions d’utilisation de tels colliers ne sont fixées par aucun cadre juridique. « Un arrêté du gouvernement wallon spécifique est envisagé et sera soumis au Conseil wallon du bien- être animal », explique-t-on au cabinet du ministre Di Antonio. Le but de ce futur arrêté est de ne retenir que ce qui peut avoir du sens pour l’animal et la sécurité publique.

PREMIER SEMESTRE 2018

Plus largement, le gouvernement wallon planche sur un Code du bien-être animal. Ce texte prévoit de pouvoir interdire l’utilisation d’accessoires causant aux animaux des douleurs, des souffrances ou des lésions évitables. Les colliers électriques pourraient très bien tomber sous le coup de ce Code wallon. En juillet dernier, il a été soumis pour avis au Conseil wallon du bien-être animal. Le texte est toujours en phase de réflexion. En principe, il devrait être adopté et entrer en vigueur dans le courant du premier semestre 2018. 

Article de YANNICK HALLET

Restreindre l'usage libre le collier électriques pour chien 

Commentaires

  • Bonjour à tous, Ces types de colliers correcteurs de mauvais comportements sont soumis à des normes très strictes et il n’est évidemment pas question de faire souffrir un animal à aucun moment Il faut parler de stimulations électro-statiques ou d’ultras sons et non pas d’électricité en tant que tel. Il s’agit d’un système extrêmement efficace lorsqu’il est employé à bon escient, il permet de solutionner rapidement les problèmes de fugues ou d’aboiements intempestifs entre autres. Je vous invite à venir nous rencontrer chez Faune et Flore afin de vous donner tous les compléments d’informations que vous souhaiteriez. Gérard Coudron.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel