Le télétravail occasionnel ?

LA SOLUTION POUR LES GRÈVES

La loi sur le travail faisable et maniable est parue dans le Moniteur belge du 15 mars 2017. Une des mesures concerne le télétravail occasionnel.

La définition ?

« Il s’agit d’une forme d’organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies de l’information dans le cadre d’un contrat de travail, dans laquelle un travail, qui aurait pu être réalisé dans les locaux de l’employeur, est effectué hors de ces locaux de façon occasionnelle et non régulière. »

Comme pour le télétravail régulier, le télétravail occasionnel peut être réalisé au domicile du télétravailleur ou en tout autre lieu choisi par lui.

Dans quelles circonstances ?

Le travailleur peut y prétendre en cas de force majeure, soit dans les cas où le travailleur, en raison de circonstances imprévues et indépendantes de sa volonté, ne peut effectuer ses prestations sur son lieu de travail habituel (exemple : en cas de grève de trains imprévue).

Il peut également y prétendre pour des raisons personnelles qui l’empêchent d’effectuer ses prestations de travail dans les locaux de l’entreprise.

Que dit encore la loi ?

Le travailleur doit faire sa demande de télétravail occasionnel à son employeur au préalable et dans un délai raisonnable, en y indiquant le motif. Ce délai peut varier en fonction des circonstances.

Bref, ce n’est pas un droit absolu du travailleur, vous l’aurez compris, il faut l’accord du boss !

Article de M.SP

Source info clic ici 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel