Parfum de crise à Templiers-Nandrin

Les Condruziens occupent la lanterne rouge et, au sein du comité, certaines tensions apparaissent

Sèchement battu par Braives (9-1) ce dimanche, TempliersNandrin hérite de la lanterne rouge tout en étant le seul club à ne pas encore avoir gagné dans la série.

Mais, au-delà des résultats, il semble que le comité soit actuellement en ébullition!

1Ghislain Deltour est-il toujours l’homme de la situation?

Avec un bilan d’un point sur 15, Ghislain Deltour ne peut pas être satisfait de ses débuts à la tête de Templiers-Nandrin.

« Il est clair qu’on espérait mieux, mais une bonne partie du groupe est jeune et a du mal à trouver le bon rythme.

Pourtant, on a prouvé contre Hannut (1-1) qu’on pouvait rivaliser avec nos adversaires.

Mais il est certain que si on continue d’afficher la même mentalité que contre Braives, on va droit dans le mur », explique le T1 des Condruziens, qui ne songe pas à démissionner.

« Car j’ai le sentiment que le groupe est toujours derrière moi. Partir serait trop facile et ce n’est pas mon genre.

Je savais, quand j’ai accepté de reprendre l’équipe, que le challenge serait difficile. »

Le président, Éric Hossay, confirme qu’il est toujours bien derrière son coach.

« Je vais quand même prendre la température du vestiaire dans les prochains jours afin de comprendre où est le problème s’il y en a un. Mais, pour ma part, j’ai toujours confiance en Ghislain Deltour. »

2 Le comité des Condruziens en plein déchirement Si, sur le plan sportif, le bilan est mauvais, le volet extra-sportif n’est pas des plus reluisants. En effet, il semble que le comité des Templiers se déchire de plus en plus de semaine en semaine.

« J’ai dû prendre un peu de recul avec le club depuis quelques mois à cause de mes activités professionnelles.

Mais je compte être plus présent dans les prochains jours », affirme le président, qui confirme que de grosses tensions sont apparues ces dernières semaines au sein du comité.

« On n’est plus tous sur la même longueur d’onde.

Une partie du comité a désiré opter pour la carte de la jeunesse pour cette saison.

Si c’est un choix totalement louable, on paye aujourd’hui notre manque d’expérience.

Même si j’ai réussi à attirer quelques joueurs un peu plus expérimentés, on constate qu’on a de gros problèmes quand même.

Il manque clairement quelques leaders dans le vestiaire.

Mais, malgré les mauvais résultats, l’ambiance est beaucoup plus saine au sein du groupe. » Une grosse réunion est prévue lundi prochain et pourrait redistribuer les cartes au sein du
matricule 392.

3«Certaines personnes aimeraient voir le club en P3» Lanterne rouge, le club est bien parti pour devoir lutter pour son maintien.

« À la base, l’objectif était de jouer le ventre mou du classement afin de pouvoir vivre une saison sans stress.
Même s’il reste beaucoup de matches à jouer, on doit bien se rendre compte qu’on va sans doute lutter pour notre survie en P2.

Mais je continue de penser que mon noyau est totalement capable de se maintenir », lance Ghislain Deltour.

Malheureusement, une partie du comité ne semble pas de cet avis.

« Je sais que certaines personnes aimeraient voir le club en P3 où il y aurait plus de derbies pour le club.

En optant pour la politique de la jeunesse, on était conscient qu’on n’allait pas jouer les premiers rôles.

J’espère toutefois qu’on parviendra à se maintenir », termine Éric Hossay.

O.J

1147395687.25.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel