Dix ans de dépollution d’hydrocarbures

Claude Alardot célèbre la première décennie d’existence de sa société qui étoffe sa gamme de services

Assainissement de sites, transport de pollution ou nettoyage industriel : la société marchinoise E.T.P.H., spécialisée dans la dépollution d’hydrocarbures souffle sa dixième bougie et investit dans sa flotte.

E.T.P.H., pour Étude Traitement Pollution Hydrocarbures, fête son dixième anniversaire. « Une décennie d’existence, ça se fête », sourit Claude Alardot, administrateur et gérant. Implantée à Marchin, la société travaille dans la dépollution et le traitement d’hydrocarbures : « On s’adresse à plusieurs interlocuteurs. On intervient sur des pollutions d’hydrocarbures consécutives à un accident routier, un renversement chez un particulier ou une fuite industrielle », souligne le fondateur.

530 INTERVENTIONS EN 2017 E.T.P.H

dispose d’une clientèle très diversifiée allant de bureaux d’études aux compagnies d’assurances en passant par des services publics (pompiers et protection civile), entrepreneurs et particuliers. La création de cette activité date de 2007 : « J’ai commencé seul, dans le garage de mon père, avec un seul véhicule. Je suis impressionné par l’évolution de la socié- té. En 2014, on s’est installé dans les bâtiments de l’ancienne scierie Dupont. En 2007, je suis intervenu à 47 reprises et cette année E.T.P.H a réalisé 530 interventions partout en Belgique. » E.T.P.H.

emploie aujourd’hui vingt personnes et sa flotte de véhicules s’agrandit. L’entreprise marchinoise propose un service d’urgences 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 « avec en permanence deux équipes de garde mobilisables à tout moment », précise Claude Alardot. E.T.P.H. met en avant une expertise forgée sur toutes les surfaces : « En cas de pollution d’eau, on agit avec un bateau puis avec un séparateur, c’est-à-dire qu’une pompe procède à une récupération sélective pour rejeter l’eau assainie et traiter le polluant. »

« RENFORCER LA FLOTTE »

Les activités se diversifient également avec le temps. Active dans l’assainissement de sites et le nettoyage industriel, E.T.P.H. loue et vend du matériel de dé- pollution.

« On vend aussi des absorbants et des kits anti-pollution, on agit sur des citernes : vidange, nettoyage et dégazage, mais aussi la neutralisation de cuves et la mise en conformité de citernes. » E.T.P.H. a célébré ses dix ans en compagnie de ses clients, partenaires et collaborateurs à l’occasion d’un événement organisé ce vendredi.

« C’est une façon conviviale de remercier toutes les personnes qui ont contribué à notre réussite. Les invités ont dé- couvert nos installations marchinoises, rencontré l’équipe et admiré le matériel », indique-t-il.

« On pense aussi au futur avec l’acquisition de matériel toujours plus sophistiqué et le renforcement de notre flotte », conclut Claude Alardot. -

Si les activités initiales d’E.T.P.H. consistent au traitement de la pollution d’hydrocarbures, Claude Alardot s’active aussi en Europe.

« On travaille aussi en France dans la dépollution. On s’occupe du transport de déchets dangereux en Europe », souligne l’administrateur-gérant. E.T.P.H. fait du lestage et délestage de toitures : « Cette activité se développe, on dispose d’un camion armé d’une pompe à sec capable de monter à trente mètres de haut et d’une longueur de 100 mètres. On aspire la matière et on ressoufle les graviers sur la toiture.

On fait également du cleaning industriel, c’est-à-dire qu’on nettoie des pompes à essence et des garages à l’aide de séparateurs. Je pense que nos clients et partenaires apprécient notre efficacité et notre rapidité d’intervention.

On fait ce travail de propreté à 120 % et l’investissement dans un matériel de qualité protège mes gars. » -

JULIEN MARIQUE

 

1147395687.25.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel