Guillaume Pessotto et Templiers-Nandrin n’ont pas encore pris le moindre point cette saison

Encore battu ce dimanche à Faimes (2-0), Templiers-Nandrin ne parvient pas à lancer sa saison et voit son compteur toujours bloqué à zéro unité.

Une situation qui inquiète le capitaine Guillaume Pessotto

Avec 0 point sur 9 et 10 buts encaissés pour seulement 4 goals inscrits, on ne peut pas dire que la saison des Condruziens débute de la meilleure des manières.

« Je suis inquiet, car on vient quand même d’affronter des équipes comme Faimes et Seraing Athlétique qui, sur papier, ne devraient pas jouer le haut du tableau.

Concernant Verlaine B, on n’a pas eu droit au chapitre, car les Taureaux étaient au-dessus du lot.

Mais nos deux autres adversaires n’étaient pas beaucoup plus fort que nous », lance d’emblée Guillaume Pessotto qui tente d’analyser les manquements de son équipe.

« On n’arrive pas à construire le jeu comme on devrait le faire et on ne marqua pas assez.

Mais le gros problème actuel, il est défensif, car on a déjà encaissé 10 buts.

C’est beaucoup trop.

Si on ne parvient pas à garder le zéro derrière, ça devient compliqué de gagner un match et de prendre des points. »

Il faut dire que les Condruziens ont fait le ménage durant l’intersaison et que le groupe ne compte plus que quelques anciens auxquelles sont venus se greffer de nombreux jeunes.

« Je n’ai pas peur de dire que, footballistiquement, on est plus faible que l’an dernier.

Quand on perd des gars comme Murtezi et Hotton, pour ne citer qu’eux, on perd en qualité.

Cependant, je constate que la mentalité est meilleure et que l’équipe ne se laisse pas abattre malgré le 0 sur 9 qu’elle vient de signer.

Maintenant, il faudra voir si l’ambiance restera au beau fixe si on continue d’enchaîner les défaites. »

Car Templiers-Nandrin a un sacré calendrier qui l’attend avec des duels face à Hannut, Braives, Oreye et Momalle.

« Quasiment que des équipes qui ont fini dans le top 5 l’an dernier.

En plus, ces formations sont en forme puisqu’elles ont toutes déjà pris au moins six points.

Mais on ne s’avoue pas vaincu pour autant, car, dans la série, tout le monde peut battre tout le monde », analyse le capitaine.

Les jeunes éléments de Templiers-Nandrin vont donc devoir franchir un palier rapidement.

« C’est un peu notre problème actuel. On a de bons jeunes, mais, pour la plupart, ils vivent leur première saison chez les adultes et doivent encore s’habituer à se frotter à un football plus physique », lance Guillaume Pessotto, qui se veut lucide sur les objectifs du club.

«Vu notre début de saison, on va sans doute devoir lutter pour le maintien. Je sais qu’il reste encore beaucoup de matches et qu’il est encore possible de rectifier le tir, mais, contrairement aux autres années, il n’y a plus d’équipe faible dans la série.

Il est donc grand temps qu’on relève la tête », termine le capitaine condruzien. -

UNE PAGE D’OLIVIER JOIE

1147395687.25.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel