• La nuit de la chauve souris le 26 août 2017 à 20 h

    MODAVE:

    LA CRIE ORGANISE CE 26 AOÛT,

    LA NUIT DE LA CHAUVE SOURIS À 20H RUE DU PARC.

    INFOS: 085 613 611

  • Nandrinois, attention risque de vous brûler la peau

    Avoir une coque de GSM avec des paillettes, c’est la nouvelle folie des adolescentes belges. De toutes les couleurs et de toutes les formes, ces petites étincelles baignent dans un liquide et voyagent dans leur boîtier en plastique.

    Bien que ces coques fassent fureur, elles ne sont pas sans danger.

    Suite à un contact prolongé avec la peau, 24 cas d’irritation ont été relevés ces derniers mois dans le monde. Deux utilisateurs ont même signalé des brûlures chimiques. « Un consommateur a affirmé qu’il gardera des cicatrices permanentes suite à une brûlure chimique et un autre a subi des brûlures et des gonflements au niveau de sa jambe, de son visage, de son cou, de sa poitrine et de ses mains », indique la commission américaine des consommateurs qui a lancé une alerte.

    L’ACIDITÉ DU LIQUIDE

    Cela fait pourtant plus de six mois que les internautes des quatre coins du globe évoquent des brûlures sur les réseaux sociaux. Ces problèmes sont liés au liquide s’il s’écoule de la coque suite à un choc, à une pression ou avec l’usure. L’acidité du produit chimique attaque instantané- ment la peau.

    La commission américaine des consommateurs a ciblé plusieurs protections qui pourraient être responsables de ces irritations. Elles ont été vendues d’octobre 2015 à juin 2017 et sont destinées aux iPhone 6, 6s et 7.

    Elles ont été fabriquées en Chine et étaient commercialisées dans le monde entier notamment via les plateformes de commerce en ligne. Plusieurs d’entre elles ont été achetées sur Amazon et sur le site de la célèbre marque de lingerie Victoria’s Secret. Certaines coques à paillettes dangereuses sont donc actuellement entre les mains de Belges.

    La société MixBin Electronics a rappelé 275.000 exemplaires.

    La liste complète des produits concernés se trouve sur le site du fabricant.

    Si votre modèle est concerné, vous pouvez exiger un remboursement. -

    ALISON VLT

     

    Cela fait plus de six mois que des internautes évoquent des brûlures sur les réseaux sociaux (photo).

    chez nous, en Belgique.

    Les produits concernés ont été vendus d’octobre 2015 à juin 2017. Si votre modèle est concerné, vous pouvez exiger un remboursement.

    1147395687.25.JPG