• Une nouvelle activité au Village, une pédicure médicale à Villers le Temple Nandrin ou chez vous

    Une nouvelle activité au Village

    Isabelle Dizier diplômée pédicure médicale depuis fin juin et  installée à son compte depuis juillet

    Isabelle Dizier reçoit les patients chez elle ou déplacement à  domicile sur rdv.

    isabelle.dizier@hotmail.fr 0471 372048 ou  085 212173

  • L'agenda de l'amicale des aines de Nandrin les activités programmées

    ACTIVITÉS PROGRAMMÉES.

    09/09/17*           Dîner campagnard

    25/11/17*           Dîner de Saint-Nicolas

    00/12/17**        Visite du marché de Noël à Valkenburg

    07/04/18*           Dîner de printemps

    03/06/18*           BBQ

    00/07/18***     Visite de l’abbaye de Stavelot suivie de la découverte guidée des installations du circuit de Francorchamps

                                   Zoo d’Amnéville et visite de Metz

    08/09/18*           Repas d’automne

    24/11/18*           Repas de Saint-Nicolas

     

    *             Date confirmée

    **          Date à confirmer

    ***        Date et destination à confirmer

    PROGRAMME.docx

  • FunatFit le mardi à Villers le Temple

    Informations relatives au cours de Fitness Fun@Fit

    Où ? à l’Espace des Templiers, dans la petite salle située à côté de l’école communale de Villers-le-Temple 

    Quand ? Le mardi de 20 heures 15’ à 21 heures 15’

    Le cours de fitness est adapté aux femmes de 12 à 65 ans. Evidemment, chacune pratique les exercices à son rythme en fonction de ses capacités physiques.

    Le cours se déroule en musique. Il permet de se renforcer musculairement, d’améliorer son endurance, d’éliminer des calories, de se défouler, de se déstresser et tout cela dans une ambiance dynamique, conviviale et fun !

    La 1ère séance d’essai est gratuite. Il n’y a par conséquent pas de raison de ne pas venir tester !

    Possibilité de payer à la séance ou de prendre une carte de 10 leçons…

    Si vous souhaitez de plus amples informations, vous pouvez me joindre au 0499/32.92.49 ou via la page funatfit FunatFit sur facebook ou encore à l’adresse mail annabellebreuer@hotmail.com.  

    FunatFit

     

  • L’année s’annonce catastrophique pour les producteurs

    L’année s’annonce catastrophique pour les producteurs de pommes en Belgique.

     

    Les récoltes pourraient en effet être inférieures de deux tiers par rapport à l’année dernière qui n’a pas laissé un bon souvenir non plus. Le gel printanier a fait beaucoup de dégâts, souligne le Boerenbond.

    La faiblesse des rendements ne concerne pas uniquement la Belgique même si la baisse est moindre dans le reste de l’Europe. Les prévisions de récoltes ont été présentées jeudi lors d’un congrès international qui s’est tenu dans la ville espagnole de Lerida.

    Pour la Belgique, les estimations ont été fournies par le département Agriculture et Pêche des autorités flamandes en collaboration avec le Boerenbond, l’association des coopératives horticoles belges (VBT) ainsi que les criées. Quelque 250 entreprises fruitières ont ainsi été interrogées. « Il ressort de l’enquête que la récolte de pommes sera très faible et ce en raison des dé- gâts occasionnés par le gel au mois d’avril et par des conditions météorologiques défavorables au printemps », poursuit le Boerenbond.

    La récolte pour la saison 2017- 2018 est évaluée à 74 millions de kilos, soit 68 % inférieure par rapport à l’an dernier qui s’est déjà révélé être une mauvaise année pour les fruits à cause d’un mois de juin très humide. En comparaison avec la moyenne sur plusieurs années, il s’agit d’une diminution de près de 3/4 (73 %).

    Les producteurs de poires ne sont pas à la fête non plus même si la situation ne s’annonce pas aussi dramatique. La production de poires est estimée à 301 millions de kilos soit 7 % de moins par rapport à l’an dernier et 15 % inférieure avec la moyenne sur plusieurs années.

    La Belgique n’est pas la seule concernée par ces mauvaises récoltes.

    Ailleurs en Europe, celles-ci s’annoncent également en forte baisse.

    Le prix des pommes ne devrait pourtant pas s’envoler selon les spécialistes notamment avec la concurrence des pommes polonaises. 

    1147395687.25.JPG