« Deux pois, deux mesures » a ouvert route du Condroz à Nandrin

Une épicerie en vrac pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

Ce 2 août marquait la date où l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en une année. Pour limiter notre empreinte sur l’environnement, plusieurs initiatives anti-gaspillage alimentaire naissent à travers le monde.

A notre échelle, à Nandrin, une épicerie éco-responsable a ouvert ses portes route du Condroz. Le magasin « Deux pois, deux mesures » vise à réduire le poids de nos déchets en proposant des produits de consommation en vrac, c’est-à-dire sans emballage.

Sur le parking de la pizzeria Pino, à Nandrin, a ouvert, le 15 juin dernier, « Deux pois, deux mesures ». Cette épicerie écoresponsable repose sur le principe du Zéro déchet, ou du moins y tend un maximum.

Dans un décor de récup’ et de fait main, les clients déambulent avec des bocaux qu’ils remplissent à leur guise.

« Ici, les clients apportent leurs propres contenants. S’ils n’ont pas envie, ou les oublient, nous leur proposons des bocaux gratuits de récupération (de confitures par exemple) ou bien des bocaux neufs payants qu’ils pourront réemployer lors de leurs prochaines courses. Nous mettons aussi à disposition des sacs en papier kraft et des boîtes en carton pour dépanner. Nous sommes sensibles à l’écologie, à l’alimentation saine et locale », explique Séphorah Keutgens, Modavienne de 24 ans, co-gérante de l’épicerie écoresponsable avec Pauline Deneumostier, Nandrinoise de 28 ans. Respectivement éducatrice spécialisée et diétiticienne de formation, les deux jeunes filles se sont rencontrées en travaillant dans un magasin bio.

« On a eu envie d’être à notre propre compte et de faire ce qu’on voulait », reviennentelles. C’est-à-dire un magasin presque exclusivement en vrac, avec des produits avant tout issus de petits producteurs, le plus possible locaux, le bio étant considéré comme la cerise sur le gâteau.

« Ainsi, les fruits et légumes viennent de Hody et Jodoigne, le miel de Tavier, les confitures de Villers-aux-Tours, les bières de Fraiture et Neupré, les produits laitiers d’Ouffet… », cite Pauline Deneumostier.

Les deux patronnes ont trouvé les producteurs locaux par expérience, bouche à oreille, sur des marchés de produits wallons, voire par propositions spontanées. Sur 70 m2 , elles exposent près de 500 références allant de l’huile d’olive au gel douche en passant par un rayon d’épices variées.

« Ce sont les articles locaux qu’on ne trouve pas en vrac, pour une question de conservation d’abord (le miel par exemple), d’aspect pratique mais aussi parce que les producteurs ne le proposent pas. »

La sauce prend-elle à Nandrin ?

 

« Cette offre manquait dans la région, il fallait aller jusque Liège pour trouver du vrac.

Les gens sont intéressés, parfois surpris en poussant la porte mais ils reviennent », sourient-elles. 

A.G.

« Au même prix, voire moins cher ! »

Séphorah Keutgens et Pauline Deneumostier ont comparé les prix et arrivent à la conclusion que le vrac n’est pas plus cher, que du contraire.

« Quand les produits ne sont pas emballés, les clients ne paient pas le packaging. La marge du bio est ainsi absorbée par le fait qu’il n’y a pas d’emballage.

Résultat, nous sommes au même prix, voire moins chers, que les produits bio des grandes surfaces », précisent-elles. Sans oublier le non-gaspillage.

« C’est mieux pour une personne seule de venir acheter la quantité exacte qu’il lui faut que de devoir prendre de grosses quantités d’un coup et de jeter ce qu’elle ne consommera de toute façon pas. Pour les familles, c’est plus économique aussi », soulignent-elles.

Elles tiennent également à se différencier des grandes chaînes en prenant le temps de discuter avec les clients et de leur faire découvrir et goûter certains produits.

Quant aux invendus, les deux Condruziennes les proposent à -50 %, les donnent aux moutons ou les mettent au compost. « On aimerait bien trouver une association qui serait intéressée par les fruits, légumes et fromages. » -

A.G.

1147395687.25.JPG

Commentaires

  • Super belle initiative réduire les déchets et le gaspillage bonne continuation

  • C'est super, dommage qu'on ne trouve pas ce genre de commerces un peu partout...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel