Paparazzi, nouveau restaurant italien à Nandrin

Le resto « Paparazzi » ouvre ses portes

Le patron Gérard Miller s’est entouré d’une équipe de 7 pensionnés pour faire tourner son restaurant.

Mettre les personnes âgées au travail, il fallait y penser. C’est pourtant l’idée développée par Gérard Miller au Paparazzi, nouveau restaurant italien à Nandrin. Un petit bout d’Italie situé au rond-point des vaches où se mêlent tant l’histoire culinaire que l’histoire cinématographique de la Botte.

Arrivés à un certain âge, les employés sont priés de faire place aux plus jeunes. Pourtant cette volonté de se faire mettre au placard est loin de faire l’unanimité auprès de ces travailleurs.

« Pour coller avec notre concept, on s’est dit que travailler avec des personnes plus âgées, des pensionnés, des nonos et nonas, apporterait un plus indéniable. Ça confère de l’authenticité à ce lieu.

Avec mon épouse nous avons trouvé 7 pensionnés qui ont accepté de jouer le jeu. Tous le font pour le plaisir. Je ne sais pas pourquoi mais ils apportent cette chaleur que je recherchais dans le service », traduit le propriétaire des lieux, Gérard Miller.

La convivialité est le maître mot de cet endroit. Avant même d’avoir goûté à la cuisine authentique du chef Tridenti venu tout droit de Venise, l’espace vous enveloppe par les lumières tamisées, les photos et les cadres d’artistes italiens. « J’ai voulu travailler 3 concepts en parallèle.

J’ai voulu recréer une trattoria comme on peut encore en voir à Venise ou en Toscane… dans les villes centenaires en mettant à l’honneur des produits frais, simples et goûteux. J’ai voulu développer un endroit convivial où on peut manger des plats goûteux à base de produits simples, comme c’est le cas dans toutes les cuisines pauvres du monde. Au niveau de la décoration, je me suis orienté vers celle d’un restaurant mafieux des années 60.

D’ailleurs ma sœur est en Italie pour le moment pour ramener de nouveaux éléments. Et le troisième élément c’est ce service qui est réalisé par des pensionnés ou des gens qui bénéficient de flexi-job. »

Une authenticité qui se retrouve également dans l’assiette, puisqu’outre cette volonté, le restaurant peut compter sur le savoir faire d’une pointure en cuisine italienne. « Je veux montrer aux gens que la cuisine italienne est très riche. ce n’est pas uniquement des pâtes, des pizzas et des macaronis.

il y a bien plus à découvrir. Je cuisine comme je le faisais à Venise dans mon restaurant. À la différence près que là-bas je travaillais beaucoup le poisson. »

Le retour aux racines est donc une notion parfaitement ancrée dans les lieux. « La nourriture est un acte social, il rappel le goût de l’enfance. » Adresse : route du Condroz, 16 à Nandrin (face au rond-point des vaches).

Le restaurant est ouvert tous les soirs du mercredi au dimanche ainsi que les vendredis et dimanche midi. Prix : menu 3 services pour 30€ / 40 €; 4 services pour 35€ / 45 €. Réservation au 0479/ 50.80.68. -

 

Paparazzi clic ici

CYNTHIA CHAROT

1147395687.25.JPG

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel